JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Entrée de noms dans la CLI

Noms de fichier (file) et noms de variable (var-name)

backend du serveur de disque virtuel et noms de périphérique de commutateur virtuel

Nom de configuration (config-name)

Tous les autres noms

Connexion à une console invitée sur un réseau

Utilisation de groupes de consoles

Association de plusieurs consoles en un groupe

Délai d'arrêt d'un domaine fortement chargé pouvant être dépassé

Utilisation du SE Oracle Solaris avec Oracle VM Server for SPARC

Microprogramme OpenBoot indisponible une fois que le SE Oracle Solaris a démarré

Cycle d'arrêt et de redémarrage d'un serveur

Enregistrement des configurations actuelles des domaines logiques sur le SP

N'utilisez pas la commande psradm(1M) sur les CPU actives dans un domaine avec gestion de l'alimentation.

Résultat des interruptions du SE Oracle Solaris

Résultats de l'arrêt ou de la réinitialisation du domaine de contrôle

Utilisation des domaines logiques avec le processeur de service

Réinitialisation de la configuration du domaine à la configuration par défaut ou à une configuration différente

Configuration des dépendances de domaine

Exemples de dépendance de domaine

Cycles de dépendance

Détermination de l'endroit où les erreurs sont survenues lors du mappage du CPU et des adresses de mémoire

Mappage de la CPU

Détermination du numéro de la CPU

Mappage de la mémoire

Détermination de l'adresse de la mémoire réelle

Exemples de mappage de CPU et de mémoire

Utilisation des identificateurs uniques universellement

Commande et API d'information sur le domaine virtuel

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Détermination de l'endroit où les erreurs sont survenues lors du mappage du CPU et des adresses de mémoire

Cette section décrit comment vous pouvez corréler les informations transmises par l'architecture de gestion des pannes (FMA) d'Oracle Solaris avec les ressources des domaines logiques identifiées comme étant en panne.

Le FMA signale les erreurs CPU en termes de nombres de CPU physiques et les erreurs de mémoire en termes d'adresses de mémoire physique.

Si vous voulez déterminer dans quel domaine logique une erreur est survenue et le numéro de CPU virtuelle correspondant ou l'adresse de mémoire réelle dans le domaine, vous devez effectuez un mappage.

Mappage de la CPU

Le numéro de domaine et de CPU virtuelle dans le domaine, qui correspond à un numéro de CPU physique donné, peut être déterminé avec les procédures suivantes.

Détermination du numéro de la CPU

  1. Générez une longue liste analysable de tous les domaines.
    primary# ldm list -l -p
  2. Recherchez l'entrée dans les sections VCPU de la liste ayant une zone pid équivalente au numéro de CPU physique.
    • Si vous trouvez une entrée de ce type, la CPU est dans le domaine sous lequel l'entrée est répertoriée, et le numéro de CPU virtuelle dans le domaine est indiqué par la zone vid de l'entrée.
    • Si vous ne trouvez pas d'entrée de ce type, la CPU ne se trouve dans aucun domaine.

Mappage de la mémoire

Le domaine et l'adresse de mémoire réelle dans le domaine, qui correspondent à une adresse de mémoire physique (PA) donnée, peuvent être déterminés comme suit.

Détermination de l'adresse de la mémoire réelle

  1. Générez une longue liste analysable de tous les domaines.
    primary# ldm list -l -p
  2. Recherchez la ligne dans les sections MEMORY de la liste où la PA se trouve dans la plage comprenant pa à (pa + size - 1), c'est-à-dire, pa ≤ PA ≤ (pa + size - 1).

    Ici pa et taille concernent les valeurs dans les zones correspondantes de la ligne.

    • Si vous trouvez une entrée de ce type, le PA est dans le domaine sous lequel l'entrée est répertoriée, et l'adresse réelle correspondante dans le domaine est indiquée par la zone ra + (PA - pa).
    • Si vous ne trouvez pas d'entrée de ce type, le PA ne se trouve dans aucun domaine.

Exemples de mappage de CPU et de mémoire

Supposons que vous ayez une configuration de domaine logique identique à celle représentée dans l'Exemple 12-1, et que vous souhaitiez déterminer le domaine et la CPU virtuelle correspondant au numéro de CPU physique 5, et le domaine et l'adresse réelle correspondant à l'adresse physique 0x7e816000.

En recherchant dans les entrées VCPU de la liste l'une des zones pid égale à 5, vous pouvez trouver l'entrée suivante sous le domaine logique ldg1.

|vid=1|pid=5|util=29|strand=100

Par conséquent, le numéro de CPU physique 5 se trouve dans le domaine ldg1 et dans le domaine, il a le numéro de CPU virtuelle 1.

En recherchant dans les entrées MEMORY de la liste, vous pouvez trouver l'entrée suivante sous le domaine ldg2.

ra=0x8000000|pa=0x78000000|size=1073741824

Où 0x78000000 <= 0x7e816000 <= (0x78000000 + 1073741824 - 1), c'est-à-dire pa <= PA <= (pa + taille - 1). Par conséquent, le PA se trouve dans le domaine ldg2 et l'adresse réelle correspondante est 0x8000000 + (0x7e816000 - 0x78000000) = 0xe816000.

Exemple 12-1 Liste longue analysable des configurations de domaines logiques

primary# ldm list -l -p
VERSION 1.0
DOMAIN|name=primary|state=active|flags=normal,control,vio-service|cons=SP|ncpu=4|mem=1073741824|util=0.6|
uptime=64801|softstate=Solaris running
VCPU
|vid=0|pid=0|util=0.9|strand=100
|vid=1|pid=1|util=0.5|strand=100
|vid=2|pid=2|util=0.6|strand=100
|vid=3|pid=3|util=0.6|strand=100
MEMORY
|ra=0x8000000|pa=0x8000000|size=1073741824
IO
|dev=pci@780|alias=bus_a
|dev=pci@7c0|alias=bus_b
...
DOMAIN|name=ldg1|state=active|flags=normal|cons=5000|ncpu=2|mem=805306368|util=29|uptime=903|
softstate=Solaris running
VCPU
|vid=0|pid=4|util=29|strand=100
|vid=1|pid=5|util=29|strand=100
MEMORY
|ra=0x8000000|pa=0x48000000|size=805306368
...
DOMAIN|name=ldg2|state=active|flags=normal|cons=5001|ncpu=3|mem=1073741824|util=35|uptime=775|
softstate=Solaris running
VCPU
|vid=0|pid=6|util=35|strand=100
|vid=1|pid=7|util=34|strand=100
|vid=2|pid=8|util=35|strand=100
MEMORY
|ra=0x8000000|pa=0x78000000|size=1073741824
...