JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

Création et démarrage d'un domaine invité

Création et démarrage d'un domaine invité

Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité

Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité à partir d'un DVD

Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité à partir d'un fichier ISO de Oracle Solaris

Réalisation d'une opération JumpStart sur un domaine invité

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité

Cette section fournit des instructions sur différentes méthodes d'installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité.


Attention

Attention - Ne vous déconnectez pas de la console virtuelle au cours de l'installation du SE Oracle Solaris.


Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité à partir d'un DVD

  1. Insérez le DVD du SE Oracle Solaris 10 dans le lecteur DVD.
  2. Arrêtez le démon de gestion du volume, vold(1M), sur le domaine primary.
    primary# svcadm disable volfs
  3. Arrêtez et dissociez le domaine invité (ldg1).
    primary# ldm stop ldg1
    primary# ldm unbind ldg1
  4. Ajoutez le DVD avec le support DVD-ROM en tant que volume secondaire et disque virtuel.

    L'exemple suivant utilise c0t0d0s2 comme lecteur DVD dans lequel le support d'Oracle Solaris réside, dvd_vol@primary-vds0 comme volume secondaire et vdisk_cd_media comme disque virtuel.

    primary# ldm add-vdsdev /dev/dsk/c0t0d0s2 dvd_vol@primary-vds0
    primary# ldm add-vdisk vdisk_cd_media dvd_vol@primary-vds0 ldg1
  5. Vérifiez que le DVD est ajouté en tant que volume secondaire et disque virtuel.
    primary# ldm list-bindings
    NAME             STATE    FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME 
    primary          active   -n-cv   SP      4     4G       0.2%  22h 45m
    ...
    VDS 
       NAME             VOLUME         OPTIONS          DEVICE
       primary-vds0     vol1                            /dev/dsk/c2t1d0s2
       dvd_vol                                          /dev/dsk/c0t0d0s2
    ....
    ------------------------------------------------------------------------------
    NAME             STATE    FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
    ldg1             inactive -----           60    6G
    ...
    DISK
       NAME             VOLUME                      TOUT DEVICE  SERVER
       vdisk1           vol1@primary-vds0
       vdisk_cd_media   dvd_vol@primary-vds0
    ....
  6. Associez et démarrez le domaine invité (ldg1).
    primary# ldm bind ldg1
    primary# ldm start ldg1
    LDom ldg1 started
    primary# telnet localhost 5000
    Trying 027.0.0.1...
    Connected to localhost.
    Escape character is '^]'.
     
    Connecting to console "ldg1" in group "ldg1" ....
    Press ~? for control options ..
  7. Affichez les alias du périphérique dans le client PROM OpenBoot.

    Dans cet exemple, recherchez les alias du périphérique pour vdisk_cd_media, qui est le DVD d'Oracle Solaris et vdisk1, qui est un disque virtuel sur lequel vous pouvez installer le SE Oracle Solaris.

    ok devalias
    vdisk_cd_media  /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@1
    vdisk1          /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@0
    vnet1           /virtual-devices@100/channel-devices@200/network@0
    virtual-console /virtual-devices/console@1
    name            aliases
  8. Sur la console du domaine invité, démarrez à partir de vdisk-cd_media (disk@1) sur la tranche f.
    ok boot vdisk_cd_media:f
    Boot device: /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@1:f  File and args: -s
    SunOS Release 5.10 Version Generic_139555-08 64-bit
    Copyright (c), 1983-2010, Oracle and/or its affiliates.  All rights reserved.
  9. Poursuivez dans le menu d'installation du SE Oracle Solaris.

Installation du SE Oracle Solaris sur un domaine invité à partir d'un fichier ISO de Oracle Solaris

  1. Arrêtez et dissociez le domaine invité (ldg1).
    primary# ldm stop ldg1
    primary# ldm unbind ldg1
  2. Ajoutez le fichier ISO Oracle Solaris en tant que volume secondaire et disque virtuel.

    L'exemple suivant utilise solarisdvd.iso en tant que fichier ISO Oracle Solaris, iso_vol en tant que volume secondaire et vdisk_iso en tant que disque virtuel :

    primary# ldm add-vdsdev /export/solarisdvd.iso iso_vol@primary-vds0
    primary# ldm add-vdisk vdisk_iso iso_vol@primary-vds0 ldg1
  3. Vérifiez que le fichier ISO Oracle Solaris est ajouté en tant que volume secondaire et disque virtuel.
    primary# ldm list-bindings
    NAME             STATE    FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME 
    primary          active   -n-cv   SP      4     4G       0.2%  22h 45m
    ...
    VDS 
       NAME             VOLUME         OPTIONS          DEVICE
       primary-vds0     vol1                            /dev/dsk/c2t1d0s2
       iso_vol                                          /export/solarisdvd.iso
    ....
    ------------------------------------------------------------------------------
    NAME             STATE    FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
    ldg1             inactive -----           60    6G
    ...
    DISK
       NAME       VOLUME               TOUT ID DEVICE  SERVER  MPGROUP
       vdisk1     vol1@primary-vds0
       vdisk_iso  iso_vol@primary-vds0
    ....
  4. Associez et démarrez le domaine invité (ldg1).
    primary# ldm bind ldg1
    primary# ldm start ldg1
    LDom ldg1 started
    primary# telnet localhost 5000
    Trying 127.0.0.1...
    Connected to localhost.
    Escape character is '^]'.
     
    Connecting to console "ldg1" in group "ldg1" ....
    Press ~? for control options ..
  5. Affichez les alias du périphérique dans le client PROM OpenBoot.

    Dans cet exemple, recherchez les alias de périphérique pour vdisk_iso, qui est l'image ISO Oracle Solaris et vdisk_install qui est l'espace disque.

    ok devalias
    vdisk_iso       /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@1
    vdisk1          /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@0
    vnet1           /virtual-devices@100/channel-devices@200/network@0
    virtual-console /virtual-devices/console@1
    name            aliases
  6. Sur la console du domaine invité, démarrez à partir de vdisk_iso (disk@1) sur la tranche f.
    ok boot vdisk_iso:f
    Boot device: /virtual-devices@100/channel-devices@200/disk@1:f  File and args: -s
    SunOS Release 5.10 Version Generic_139555-08 64-bit
    Copyright (c) 1983-2010, Oracle and/or its affiliates.  All rights reserved.
  7. Poursuivez dans le menu d'installation du SE Oracle Solaris.

Réalisation d'une opération JumpStart sur un domaine invité

Cette procédure décrit comment effectuer une opération JumpStart sur un domaine invité. Cette procédure suit la procédure JumpStart classique, mais elle décrit le format de nom de périphérique de disque différent à utiliser dans le profil JumpStart pour le domaine invité. Reportez-vous au Guide d’installation d’Oracle Solaris 10 9/10 : installation JumpStart personnalisée et installation avancée.

Les noms de périphérique de disque virtuel dans un domaine logique diffèrent des noms de périphériques de disque physique. Les noms de périphérique de disque virtuel ne contiennent pas d'ID cible (tN).

Au lieu du format usuelcNtNdNsN, les noms de périphérique de disque virtuel utilise le format cNdNsN. cN est le contrôleur virtuel, dN est le numéro de disque virtuel et sN est le numéro de tranche.