JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Entrée de noms dans la CLI

Noms de fichier (file) et noms de variable (var-name)

backend du serveur de disque virtuel et noms de périphérique de commutateur virtuel

Nom de configuration (config-name)

Tous les autres noms

Connexion à une console invitée sur un réseau

Utilisation de groupes de consoles

Association de plusieurs consoles en un groupe

Délai d'arrêt d'un domaine fortement chargé pouvant être dépassé

Utilisation du SE Oracle Solaris avec Oracle VM Server for SPARC

Microprogramme OpenBoot indisponible une fois que le SE Oracle Solaris a démarré

Cycle d'arrêt et de redémarrage d'un serveur

Enregistrement des configurations actuelles des domaines logiques sur le SP

N'utilisez pas la commande psradm(1M) sur les CPU actives dans un domaine avec gestion de l'alimentation.

Résultat des interruptions du SE Oracle Solaris

Résultats de l'arrêt ou de la réinitialisation du domaine de contrôle

Utilisation des domaines logiques avec le processeur de service

Réinitialisation de la configuration du domaine à la configuration par défaut ou à une configuration différente

Configuration des dépendances de domaine

Exemples de dépendance de domaine

Cycles de dépendance

Détermination de l'endroit où les erreurs sont survenues lors du mappage du CPU et des adresses de mémoire

Mappage de la CPU

Détermination du numéro de la CPU

Mappage de la mémoire

Détermination de l'adresse de la mémoire réelle

Exemples de mappage de CPU et de mémoire

Utilisation des identificateurs uniques universellement

Commande et API d'information sur le domaine virtuel

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Utilisation du SE Oracle Solaris avec Oracle VM Server for SPARC

Cette section décrit les modifications de comportement du SE Oracle Solaris survenant une fois qu'une configuration a créée par le gestionnaire de domaines logiques a été instanciée.

Microprogramme OpenBoot indisponible une fois que le SE Oracle Solaris a démarré

Le microprogramme OpenBoot n'est pas disponible après le démarrage du SE Oracle Solaris, car il a été déchargé de la mémoire.

Pour atteindre l’invite ok à partir du SE Oracle Solaris, vous devez arrêter le domaine. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la commande halt du SE Oracle Solaris.

Cycle d'arrêt et de redémarrage d'un serveur

Lorsque vous effectuez de la maintenance sur un système exécutant le logiciel Oracle VM Server for SPARC nécessitant un cycle d'arrêt et de redémarrage du serveur, vous devez d'abord enregistrer les configurations actuelles des domaines logiques sur le SP.

Enregistrement des configurations actuelles des domaines logiques sur le SP

N'utilisez pas la commande psradm(1M) sur les CPU actives dans un domaine avec gestion de l'alimentation.

N'essayez pas de modifier l'état opérationnel d'une CPU active dans un domaine avec gestion de l'alimentation à l'aide de la commande psradm(1M).

Résultat des interruptions du SE Oracle Solaris

Le comportement décrit dans cette section est visible lorsque vous effectuez les opérations suivantes :

  1. Appuyer sur la séquence de touches L1-A lorsque le périphérique d'entrée est défini sur keyboard.

  2. Entrer la commande send break lorsque la console est à l'invite telnet.

Après ces types d'interruptions, vous recevez l'invite suivante :

c)ontinue, s)ync, r)eset, h)alt?

Tapez la lettre représentant ce que vous voulez que le système fasse après ces types d'interruptions.

Résultats de l’arrêt ou de la réinitialisation du domaine de contrôle

Le tableau suivant indique le comportement attendu suite à  l’arrêt ou à  la réinitialisation du domaine (primary) de contrôle.

Tableau 12-1 Comportement attendu suite à l’arrêt ou à la réinitialisation du domaine (primary) de contrôle

Commande
Autre domaine configuré ?
Comportement
halt
Non configuré
L’hôte est hors tension et le reste tant qu’il n’est pas remis sous tension au niveau du SP.
Configuré
Le logiciel redémarre et s’initialise si la variable auto-boot?=true. Le logiciel se réinitialise et s’arrête à l’invite ok si la variable auto-boot?=false.
reboot
Non configuré
Redémarre l’hôte sans mise hors tension.
Configuré
Redémarre l’hôte sans mise hors tension.
shutdown -i 5
Non configuré
L’hôte est hors tension et le reste tant qu’il n’est pas remis sous tension au niveau du SP.
Configuré
Le logiciel se réinitialise et redémarre.

Pour plus d'informations sur les conséquences du redémarrage d'un domaine de contrôle ayant le rôle de domaine racine, voir Redémarrage du domaine primary.