4.1. Oracle VM VirtualBox

4.1.1. A propos d'Oracle VM VirtualBox
4.1.2. Configuration système requise pour Oracle VM VirtualBox
4.1.3. Installation d'Oracle VM VirtualBox
4.1.4. Mise à jour d'Oracle VM VirtualBox
4.1.5. Configuration de la plage de ports VRDP

4.1.1. A propos d'Oracle VM VirtualBox

Oracle VDI intègre et prend en charge une version spécifique d'Oracle VM VirtualBox. Reportez-vous à la Section 4.1.2, « Configuration système requise pour Oracle VM VirtualBox ».

VirtualBox offre les fonctionnalités suivantes.

Mémoire partagée

La mémoire partagée (également appelée "ballooning") est une fonction qui permet d'exécuter plus de bureaux dans des hôtes VirtualBox. En définissant une certaine quantité de mémoire à partager entre les bureaux, il est possible de redistribuer automatiquement la mémoire de l'hôte VirtualBox entre les bureaux, si nécessaire. La fonctionnalité Mémoire partagée peut être activée par pool dans la catégorie Pool de l'onglet Paramètres en définissant une valeur supérieure à 0 % (jusqu'à 75 %).

Le pourcentage de mémoire partagée correspond à la quantité de mémoire pouvant être utilisée par d'autres bureaux lorsque l'un d'eux ne requiert pas la totalité de cette mémoire pour lui-même. Par exemple, si la taille de la mémoire du bureau est de 1 Go alors que la mémoire partagée est définie sur 40 %, le bureau disposera au départ de 600 Mo de mémoire réelle environ. Les autres 400 Mo seront mis, sur demande, à la disposition du bureau.

Oracle VDI surveille constamment les bureaux pour lesquels le partage de mémoire est activé afin de vérifier qu'ils ne manquent pas de mémoire. Lorsque la mémoire libre d'un bureau descend au-dessous de 64 Mo, davantage de mémoire lui est fournie. Lorsqu'un bureau dispose d'une trop grande quantité de mémoire libre, cette mémoire est graduellement récupérée jusqu'à ce que le pourcentage de mémoire partagée soit atteint. Les modifications apportées à la mémoire du bureau sont transparentes pour le système d'exploitation invité.

Pagination de la mémoire

La pagination de la mémoire (également appelée déduplication de mémoire) est une fonction qui permet d'exécuter plusieurs bureaux dans des hôtes VirtualBox. Lorsque plusieurs bureaux ont un même contenu en mémoire, ces pages permettent de ne consommer qu'une seule fois la mémoire réelle au niveau de l'hyperviseur. Les bureaux font alors référence à la page et n'ont plus besoin de la mémoire physique pour ces mêmes pages.

La fonctionnalité Pagination de mémoire peut être activée par pool dans la catégorie Pool de l'onglet Paramètres.

4.1.2. Configuration système requise pour Oracle VM VirtualBox

Oracle VDI comprend la version 4.1.14 d'Oracle VM VirtualBox. Pour des raisons de compatibilité ascendante, vous pouvez continuer à utiliser certaines versions de VirtualBox qui étaient incluses dans les précédentes versions d'Oracle VDI. Dans cette version, les versions suivantes de VirtualBox sont les seules prises en charge :

  • 4.1.14

  • 4.0.16

  • 4.0.14

Sur les plates-formes Oracle Linux, en raison des modifications apportées au stockage dans cette version, vous devez utiliser la version intégrée de VirtualBox.

Pour obtenir les meilleures performances, il est préférable d'utiliser la version intégrée de VirtualBox.

Voici la liste des plates-formes d'installation prises en charge pour la version intégrée de Oracle VDI :

Système d'exploitation

Versions prises en charge

Oracle Linux (64 bits) sur plates-formes x86

5.6 et 5.7

Oracle Solaris (64 bits) sur plates-formes x86

Solaris 10 version 09/10 (mise à jour 9) ou version ultérieure

Remarque : Solaris 11 n'est pas pris en charge.

Les produits Oracle certifiés sur Oracle Linux sont également certifiés et pris en charge sur Red Hat Enterprise Linux en raison de la compatibilité implicite entre les deux distributions. Oracle n'effectue aucun test supplémentaire sur les produits Red Hat Enterprise Linux. Cependant, en raison du Bogue ID 13974640, vous devez utiliser le noyau Unbreakable Enterprise Kernel d'Oracle si vous utilisez Oracle Linux en tant que plate-forme pour vos hôtes VirtualBox. Le noyau Red Hat n'est pas pris en charge.

En raison des différences de disponibilité des types de stockage et de la façon dont ils sont utilisés, les hôtes de virtualisation pour un fournisseur de bureau Oracle VM VirtualBox doivent utiliser le même système d'exploitation. Vous ne pouvez pas mélanger les hôtes de virtualisation Oracle Solaris et Oracle Linux.

Tous les hôtes VirtualBox doivent activer les extensions de virtualisation d'AMD (AMD-V) et d'Intel (VT-x). Vous trouverez des instructions de base sur le dimensionnement matériel dans le Chapitre 7, Performances et réglages. Si vous avez besoin d'une assistance plus détaillée, contactez un représentant commercial ou représentant du support technique de Oracle.

Si le pare-feu est activé sur les hôtes VirtualBox, reportez-vous à la Section 2.5.3, « Pare-feu placés entre Oracle VDI et les fournisseurs de bureau » pour plus d'informations sur les ports qui doivent éventuellement être ouverts.

Configuration requise pour le stockage

Oracle VM VirtualBox nécessite du stockage pour les disques virtuels utilisés par Oracle VDI. Reportez-vous à la Section 4.6, « Stockage » pour plus d'informations sur les stockages pris en charge.

Conditions requises pour les utilisateurs

Lorsque vous installez VirtualBox, vous fournissez le nom d'utilisateur et le mot de passe de l'utilisateur qui exécute VirtualBox sur l'hôte. Oracle VDI utilise les informations d'authentification pour accéder à l'hôte VirtualBox à l'aide de SSH et pour accéder au service Web VirtualBox. Par défaut, l'utilisateur root est utilisé. Il est préférable d'utiliser l'utilisateur root, car cela garantit que la fonctionnalité de VirtualBox pour la suspension et la reprise des machines virtuelles fonctionne en toute situation. Sur les plates-formes Oracle Linux, vous devez utiliser l'utilisateur root si vous souhaitez utiliser le stockage iSCSI ou ZFS Sun. Si vous choisissez un autre utilisateur, il doit disposer d'un répertoire personnel qui ne soit pas partagé entre plusieurs systèmes exécutant VirtualBox.

Configuration système requise pour les hôtes VirtualBox sur les plates-formes Oracle Solaris

Sur les plates-formes Solaris, le script d'installation de VirtualBox vous avertit si zfs_arc_min n'est pas défini. Le paramètre recommandé pour un hôte VirtualBox dédié est 512 Mo.

Pour définir la valeur de zfs_arc_min sur 512 Mo, connectez-vous en tant qu'utilisateur root et ajoutez ce qui suit dans /etc/system :

set zfs:zfs_arc_min = 536870912

Configuration système requise pour les hôtes VirtualBox sur les plates-formes Oracle Linux

Sur les plates-formes Oracle Linux, VirtualBox a besoin que certains packages soient installés pour fonctionner correctement. Le script d'installation de VirtualBox vérifie la présence de ces packages avant d'installer le logiciel. En l'absence de certains packages, le script d'installation vérifie qu'un référentiel yum valide est configuré dans l'hôte, puis utilise la commande yum pour vérifier si ces packages sont disponibles. Si les packages manquants requis sont disponibles, le système vous invite à continuer et les packages sont téléchargés et installés. Si les référentiels yum ne sont pas configurés, ou si les packages requis ne sont pas disponibles, l'installation échoue et la liste des packages à installer s'affiche. Vous devez dans ce cas résoudre ce problème avant d'installer VirtualBox. La vérification des packages requis n'est effectuée que pour les nouvelles installations de VirtualBox.

Avant d'installer le logiciel, il est donc préférable de vérifier que le référentiel yum est correctement configuré et qu'il fonctionne.

Les outils de mise à jour automatique de logiciels tels que la commande yum peuvent être configurés pour mettre à jour un hôte vers une nouvelle version d'Oracle Linux lorsqu'elle est disponible. Les mises à jour effectuées de cette manière peuvent provoquer la mise à jour de l'hôte vers une version d'Oracle Linux qui n'est pas prise en charge. Assurez-vous que vos hôtes VirtualBox sont configurés pour recevoir uniquement les mises à jour pour les versions d'Oracle Linux prises en charge, par exemple, en modifiant votre configuration yum et en désactivant l'accès au référentiel ol5_x86_64_latest.

4.1.3. Installation d'Oracle VM VirtualBox

Cette section décrit l'installation de la version de Oracle VM VirtualBox qui est fournie en standard avec Oracle VDI.

Avant de commencer, vérifiez que l'hôte remplit les conditions d'installation, reportez-vous à la Section 4.1.2, « Configuration système requise pour Oracle VM VirtualBox ».

Si vous effectuez une mise à jour de VirtualBox, reportez-vous à la Section 4.1.4, « Mise à jour d'Oracle VM VirtualBox ».

A propos du script d'installation de VirtualBox

Oracle VM VirtualBox est installé et désinstallé avec le script vb-install. VirtualBox est fourni sous forme de deux packages, un package open source (Pack de base) et un package propriétaire Oracle (Pack complet).

L'archive du logiciel Oracle VDI ne comprend que le Pack complet. Lorsque vous exécutez le script vb‑install, il télécharge automatiquement le Pack de base à l'aide du programme wget. Si ce programme échoue, par exemple pour des problèmes de connectivité réseau, le script s'interrompt et vous devez télécharger le Pack de base manuellement. Vous pouvez télécharger le Pack de base et le Pack complet à partir de la page de téléchargement VirtualBox.

Le tableau suivant énumère les options à utiliser avec le script vb-install pour automatiser l'installation sur plusieurs serveurs.

Option

Description

-f

Impose la suppression des machines virtuelles existantes.

-n <user>

Spécifie le nom d'utilisateur de l'utilisateur VirtualBox. La valeur par défaut est root.

-o <port>

Spécifie le port SSL à utiliser pour se connecter à VirtualBox. Le port par défaut est le port 443 si l'utilisateur est root. Autrement le port 18083 est utilisé.

-p

Exige une entrée standard (stdin) pour saisir le mot de passe de manière sécurisée.

-u

Désinstalle la version actuelle de VirtualBox.

Procédure

  1. Connectez-vous à l'hôte de virtualisation en tant qu'utilisateur root.

  2. Téléchargez l'archive principale du logiciel Oracle VDI.

  3. Décompressez l'archive principale du logiciel Oracle VDI et changez de répertoire de travail pour passer au répertoire extrait.

    • Sur les hôtes Oracle Solaris :

      # unzip vda_3.4_solaris_amd64.zip
      # cd vda_3.4_solaris_amd64
    • Dans les hôtes Oracle Linux :

      # unzip vda_3.4_linux.zip
      # cd vda_3.4_linux
  4. Décompressez l'archive de VirtualBox et changez de répertoire de travail pour passer au répertoire extrait.

    # unzip vbox_4.1.zip
    # cd vbox_4.1
  5. Installez VirtualBox.

    # ./vb-install

    Le script d'installation télécharge le Pack de base de VirtualBox, puis installe les deux Pack, de base et complet. Vous terminez l'installation en fournissant un nom d'utilisateur, un mot de passe et un numéro de port à utiliser pour les connexions SSL.

    Si le téléchargement du Pack de base échoue, vous devrez le télécharger manuellement depuis la page de téléchargement VirtualBox. Assurez-vous de télécharger la version fournie en standard et prise en charge par cette version de Oracle VDI. Copiez le Pack de base dans le même dossier que le script vb-install, puis réexécutez ce script.

4.1.4. Mise à jour d'Oracle VM VirtualBox

Pour mettre à jour Oracle VM VirtualBox, installez la nouvelle version intégrée à une version d'Oracle VDI. Lors de la mise à jour, la version existante de VirtualBox doit d'abord être désinstallée. Lorsque vous installez la nouvelle version, le script d'installation vous demande de désinstaller la version existante. Sinon, vous pouvez désinstaller la version existante manuellement avec la commande vb-install -u.

Lorsque vous désinstallez VirtualBox, vous êtes invité à arrêter toutes les machines virtuelles en cours d'exécution. Vous devez arrêter toutes les machines virtuelles en exécution avant la désinstallation. Vous êtes également invité à annuler l'enregistrement des machines virtuelles et à les supprimer. Si vous décidez d'annuler l'enregistrement des machines virtuelles et de les supprimer, vous ne pourrez pas les enregistrer après la mise à jour.

Après la mise à jour de VirtualBox, vous devez mettre à jour les ajouts d'invités dans tous les modèles et bureaux.

4.1.5. Configuration de la plage de ports VRDP

Si le protocole VirtualBox RDP (VRDP) est sélectionné en tant que protocole pour les bureaux, Oracle VDI se connecte aux hôtes Oracle VM VirtualBox sur la plage de ports 49152 à 65534. Utilisez la commande vda settings-setprops pour configurer la plage de ports VRDP.

  • Exécutez la commande suivante en tant qu'utilisateur root.

    #  /opt/SUNWvda/sbin/vda settings-setprops -p \
    vbox.rdp.port.range="<StartPort>-<EndPort>"
    

    Exemple :

    #  /opt/SUNWvda/sbin/vda settings-setprops -p \
    vbox.rdp.port.range="50000-60000"