3.7. Contrôle de SGD

Pour contrôler SGD à partir de la ligne de commande, utilisez les commandes tarantella start, tarantella stop et tarantella restart.

Le serveur SGD et le serveur Web SGD sont contrôlés à l'aide des commandes suivantes :

Des sous-commandes des commandes tarantella start, tarantella stop et tarantella restart vous permettent de contrôler des éléments individuels de SGD, comme suit :

Reportez-vous au manuel Oracle Secure Global Desktop Administration Guide for Release 4.7 pour plus d'informations sur les sous-commandes disponibles pour les commandes tarantella stop, tarantella start et tarantella restart.

3.7.1. Contrôle du module d'enrichissement SGD

Cette section décrit le contrôle du module d'enrichissement SGD.

3.7.1.1. Contrôle du module d'enrichissement SGD pour Microsoft Windows

Lorsque vous installez le module d'enrichissement SGD pour Microsoft Windows, le service d'équilibrage de charge démarre automatiquement. En outre, il se lance automatiquement à chaque redémarrage de l'hôte Windows.

Procédure de contrôle manuel du service d'équilibrage de charge

Suivez la procédure ci-dessous pour arrêter et démarrer manuellement le service d'équilibrage de charge sur un hôte Windows.

  1. Connectez-vous à l'hôte Windows en tant qu'utilisateur possédant des privilèges d'administration.

  2. Dans le Panneau de configuration Windows, cliquez sur Outils d'administration.

  3. Cliquez sur Gestion de l'ordinateur.

  4. Dans l'arborescence, développez le noeud Services et applications.

  5. Cliquez sur Services.

  6. Double-cliquez sur le service d'équilibrage de charge Tarantella.

  7. Cliquez sur Arrêter ou Démarrer pour arrêter ou démarrer le service.

3.7.1.2. Contrôle du module d'enrichissement SGD pour plates-formes UNIX et Linux

Lors de l'installation du module d'enrichissement SGD pour plates-formes UNIX/Linux, les processus d'équilibrage de charge et les processus audio UNIX se lancent immédiatement. Les processus de mappage du disque client doivent être démarrés manuellement, car ils requièrent des opérations de configuration supplémentaires.

A chaque redémarrage de l'hôte, tous les processus du module d'enrichissement démarrent automatiquement.

Sur les plates-formes UNIX et Linux, vous pouvez contrôler manuellement les processus du module d'enrichissement à l'aide de la commande tem. La commande tem est un script installé dans le répertoire install-dir/bin. Par défaut, install-dir correspond à /opt/tta_tem. L'emplacement de ce script ne correspond pas à la variable PATH standard. Par conséquent, lors de l'exécution de la commande, spécifiez le nom de chemin complet ou placez-vous au préalable dans le répertoire /opt/tta_tem/bin. Vous pouvez également procéder de la façon suivante :

  • Ajoutez /opt/tta_tem/bin à la variable PATH. Par exemple :

    PATH=$PATH:/opt/tta_tem/bin; export PATH

  • Créez un alias. Par exemple :

    alias em=/opt/tta_tem/bin/tem

Pour contrôler manuellement les processus du module d'enrichissement, connectez-vous en tant que superutilisateur (utilisateur root) et exécutez les commandes suivantes :

  • tem start – Démarre les processus d'équilibrage de charge.

  • tem stop – Arrête les processus d'équilibrage de charge.

  • tem startcdm – Démarre les processus de mappage du disque client.

  • tem stopcdm – Arrête les processus de mappage du disque client.

  • tem startaudio – Démarre les processus audio UNIX.

  • tem stopaudio – Arrête les processus audio UNIX.

A l'aide de la commande tem status, affichez le statut des différents modules dans le module d'enrichissement.