2.2. Mise à niveau

La procédure de mise à niveau de SGD est différente selon qu'il s'agit d'un groupe serveur unique ou d'un groupe multiserveur. Si vous avez personnalisé SGD, les fichiers personnalisés doivent être mis à niveau manuellement.

2.2.1. Procédure de mise à niveau d'un groupe serveur unique sous licence

  1. Assurez-vous qu'aucune session utilisateur ni d'application (y compris les sessions suspendues) n'est en cours d'exécution dans le groupe.

  2. Pour mettre à niveau le serveur, installez la nouvelle version de SGD.

2.2.2. Procédure de mise à niveau d'un groupe multiserveur sous licence

Tous les serveurs SGD d'un groupe de plusieurs serveurs doivent exécuter la même version du logiciel SGD. Par conséquent, pour mettre à niveau un groupe de serveurs, vous devez le démanteler, mettre à niveau chaque serveur individuellement, puis reconstituer le groupe.

  1. Assurez-vous qu'aucune session utilisateur ni d'application (y compris les sessions suspendues) n'est en cours d'exécution dans le groupe.

  2. Démantelez le groupe.

    A partir du serveur SGD principal, séparez les serveurs SGD secondaires du groupe :

    # tarantella array detach --secondary server
    

    Séparez les serveurs SGD secondaires un par un. Une fois la modification apportée à la structure du groupe, patientez pendant que SGD copie cette modification sur tous les serveurs SGD du groupe avant d'en apporter d'autres. Exécutez la commande tarantella status sur le serveur SGD principal pour vérifier l'état du groupe.

  3. Pour mettre à niveau le serveur SGD principal, installez la nouvelle version du logiciel.

  4. Pour mettre à niveau les serveurs SGD secondaires, installez la nouvelle version du logiciel.

  5. Reconstituez le groupe.

    Les horloges de tous les serveurs SGD doivent être synchronisées. Si la différence est supérieure à une minute, l'opération de combinaison du groupe échouera.

    Sur le serveur SGD principal, ajoutez les serveurs SGD secondaires au groupe :

    # tarantella array join --secondary server
    

    Ajoutez les serveurs SGD secondaires un par un. Une fois la modification apportée à la structure du groupe, patientez pendant que SGD copie cette modification sur tous les serveurs SGD du groupe avant d'en apporter d'autres. Exécutez la commande tarantella status sur le serveur SGD principal pour vérifier l'état du groupe.

    Dès qu'un serveur SGD secondaire est ajouté à un groupe, il bénéficie des clés de licence installées sur le serveur SGD principal.

2.2.3. Mise à niveau d'une installation SGD personnalisée

Lors d'une mise à niveau, le programme d'installation SGD ne modifie pas les fichiers personnalisés, mais il ne les met pas non plus à niveau. Le cas échéant, vous devez les mettre à niveau manuellement. La mise à niveau concerne deux jeux de fichiers :

  • Fichiers de serveur Web SGD – Fichiers d'application Web et fichiers utilisés pour configurer le serveur Web SGD.

  • Fichiers de serveur SGD – Fichiers utilisés par le serveur SGD, tels que les scripts de connexion.

Deux types de fichiers personnalisés peuvent requérir votre attention après la mise à niveau :

  • Fichiers personnalisés – Fichiers présents dans l'installation SGD standard et modifiés par un administrateur SGD

  • Fichiers spécifiques – Fichiers créés par votre organisation, puis ajoutés à une installation SGD

2.2.3.1. Mise à niveau de fichiers de serveur Web SGD personnalisés

Lors de la mise à niveau, si le programme d'installation SGD détecte des fichiers de serveur Web SGD personnalisés, il les sauvegarde. Les fichiers sauvegardés et leur emplacement sont répertoriés dans le fichier journal /opt/tarantella/var/log/webservercustomized.list.

La mise à niveau des fichiers personnalisés consiste à comparer les fichiers sauvegardés et les fichiers de l'installation SGD standard, puis à fusionner les différences, par exemple à l'aide des utilitaires diff et patch.

Si le programme d'installation SGD détecte des fichiers de serveur Web SGD spécifiques, il les copie dans la nouvelle installation. Aucune modification n'est apportée à ces fichiers.

2.2.3.2. Mise à niveau de fichiers de serveur SGD personnalisés

Lors de la mise à niveau, si le programme d'installation SGD détecte des fichiers de serveur SGD personnalisés et spécifiques, il les sauvegarde et génère les fichiers journaux suivants :

  • /opt/tarantella/var/log/upgraded.files – Récapitulatif des modifications

  • /opt/tarantella/var/log/customized.list – Liste des fichiers modifiés ou ajoutés par l'administrateur

  • /opt/tarantella/var/log/customizedchanged.list – Liste des fichiers ayant été modifiés par un administrateur et modifiés lors de la mise à niveau

  • /opt/tarantella/var/log/docrootjava.log – Liste des fichiers Java ajoutés ou modifiés par rapport à l'installation d'origine

Ces fichiers journaux permettent d'identifier les fichiers requérant une mise à niveau manuelle.

Procédure de mise à niveau manuelle de fichiers de serveur SGD personnalisés

  1. Créez une copie du fichier personnalisé.

  2. Identifiez les modifications effectuées d'une version de SGD à l'autre.

    Le fichier journal customizedchanged.list répertorie les fichiers personnalisés requérant une mise à niveau manuelle. Pour chaque fichier répertorié dans ce fichier journal, le système présente trois versions du fichier :

    • L'ancienne version personnalisée dans l'un des répertoires suivants :

      • /opt/tarantella/var/serverresources.oldversion pour les scripts de connexion.

      • /opt/tarantella/etc/data.oldversion pour les autres fichiers tels que les palettes de couleurs par exemple.

    • L'ancienne version standard, sauvegardée dans le répertoire /opt/tarantella/etc/templates.oldversion.

    • La nouvelle version standard, sauvegardée dans le répertoire /opt/tarantella/etc/templates.

    Utilisez un utilitaire tel que diff pour comparer l'ancien fichier non personnalisé au nouveau fichier non personnalisé. Identifiez les modifications effectuées d'une version de SGD à l'autre.

  3. Appliquez les modifications au fichier personnalisé.

    A l'aide d'un utilitaire tel que patch, appliquez les modifications identifiées à l'étape suivante à la copie du fichier personnalisé.

  4. Copiez le fichier personnalisé mis à niveau à l'emplacement adéquat de la nouvelle installation SGD.

Procédure de mise à niveau manuelle de fichiers de serveur SGD spécifiques

  1. Créez une copie du fichier spécifique.

  2. Identifiez les modifications effectuées d'une version de SGD à l'autre.

    Les fichiers journaux docrootjava.log et customized.list répertorient les fichiers spécifiques requérant une mise à niveau manuelle.

    Pour mettre à niveau les fichiers spécifiques, il faut d'abord comparer les versions des fichiers SGD standard afin de repérer les modifications effectuées, puis appliquer les modifications identifiées aux fichiers spécifiques.

    Utilisez un utilitaire tel que diff pour comparer l'ancien fichier non personnalisé au nouveau fichier non personnalisé. Identifiez les modifications effectuées d'une version de SGD à l'autre.

    Pour identifier les modifications, comparez les fichiers suivants :

    • L'ancienne version des fichiers SGD standard qui se trouve dans le répertoire /opt/tarantella/etc/templates.oldversion.

    • La nouvelle version des fichiers SGD standard qui se trouve dans le répertoire /opt/tarantella/etc/templates.

  3. Appliquez les modifications au fichier spécifique.

    A l'aide d'un utilitaire tel que patch, appliquez les modifications identifiées à l'étape 2 à la copie du fichier spécifique.

  4. Copiez le fichier spécifique mis à niveau à l'emplacement adéquat de la nouvelle installation SGD.