2.1. Avant la mise à niveau

Cette section répertorie les éléments à prendre en compte avant de lancer la mise à niveau.

2.1.1. Mises à niveau et logiciel EAP

Les mises à niveau des versions EAP (Early Access Program) de SGD ne sont pas prises en charge. Les versions EAP doivent toujours correspondre à une nouvelle installation.

2.1.2. Conditions de mise à niveau

Les chemins d'accès pris en charge de mise à niveau vers cette version de SGD sont répertoriés dans le manuel Oracle Secure Global Desktop Prise en charge des plates-formes et notes de version relatives à la version 4.7 disponible à l'adresse http://www.oracle.com/technetwork/documentation/sgd-193668.html .

Si vous souhaitez effectuer une mise à niveau à partir d'une autre version de SGD, contactez le support Oracle.

Si vous êtes certain de vouloir effectuer une mise à niveau non prise en charge, vous devez créer un fichier vide /opt/tarantella/var/UPGRADE avant d'installer la nouvelle version du logiciel. Votre installation SGD risque de ne pas être mise à niveau correctement.

2.1.3. Mises à niveau et installations en mode sécurisé

A partir de la version 4.7, SGD est installé par défaut en mode sécurisé. Pour les installations en mode sécurisé, un certificat SSL est installé sur le serveur SGD. Le certificat SSL peut être un certificat auto-signé généré au cours de l' installation, ou vous pouvez utiliser votre propre certificat.

Ce qui se passe en cas de mise à niveau varie selon que la version pré-mise à niveau utilise des connexions sécurisées ou non, et ce de la manière suivante :

  • Si l'installation antérieure à la mise à niveau n'est pas sécurisée, la mise à niveau installe par défaut une version en mode sécurisé. Le comportement est le même qu'en cas de nouvelle installation de SGD.

  • Si l'installation antérieure à la mise à niveau est sécurisée et utilise un certificat auto-signé, la mise à niveau effectue par défaut une installation en mode sécurisé et installe un nouveau certificat auto-signé.

    Note

    Si vous utilisez le serveur SGD avec la passerelle SGD Gateway, vous devez reconfigurer votre déploiement de passerelle en installant le nouveau certificat sur la passerelle. Reportez-vous au manuel Guide d'administration d'Oracle Secure Global Desktop Gateway version 4.7 pour plus d'informations sur l'installation d'un certificat SSL sur la passerelle.

  • Si l'installation antérieure à la mise à niveau est sécurisée et utilise un certificat fourni par l'utilisateur, la mise à niveau effectue par défaut une installation en mode sécurisé à l'aide du même certificat.

2.1.4. Mises à niveau et licences d'accès client

A partir de la version 4.7 de SGD, les licences d'accès client (CAL) pour les périphériques clients non Windows ne sont plus stockées dans un pool de licences sur le serveur SGD. Les CAL sont maintenant stockées à un emplacement situé sur le périphérique client.

Suite à une mise à niveau vers SGD 4.7, les périphériques client non Windows peuvent utiliser temporairement des CAL émises par l'hôte Hôte de session Remote Desktop. Les CAL temporaires peuvent être utilisées jusqu'à ce que les CAL correctes soient stockées sur le périphérique client.

2.1.5. Avant la mise à niveau sur une plate-forme Oracle Solaris

Lors de la mise à niveau sur une plate-forme Oracle Solaris, la commande pkgadd réalise diverses vérifications et vous invite à confirmer les modifications avant d'installer le package. Si vous le souhaitez, vous pouvez créer un fichier d'administration pour spécifier que la commande pkgadd doit ignorer ces vérifications et installer le package sans demander la confirmation de l'utilisateur.

Pour éviter les interactions de l'utilisateur, le fichier d'administration doit contenir les lignes suivantes :

conflict=nocheck
instance=unique

Lors de la mise à niveau de SGD, spécifiez le fichier d'administration à l'aide de la commande pkgadd -a adminfile.

Si vous ne spécifiez aucun fichier d'administration lors de la mise à niveau, le programme d'installation de SGD en crée un et vous propose de quitter l'installation pour exécuter à nouveau la commande pkgadd avec l'option -a adminfile.

2.1.6. Mises à niveau et configuration existante

Lors de la mise à niveau, les modifications suivantes sont appliquées à la configuration existante :

  • Votre référentiel local, appelé magasin de données ENS (Enterprise Naming Scheme), est préservé et sauvegardé.

    Le référentiel local constitue la zone de stockage de tous les objets de la hiérarchie de SGD.

    Le répertoire /opt/tarantella/var/ens est sauvegardé dans le répertoire /opt/tarantella/var/ens.oldversion.

    La sauvegarde n'est pas modifiée. Il est possible que la base de données ENS existante soit modifiée si des modifications sont nécessaires pour lui permettre de fonctionner avec la nouvelle version de SGD.

  • La configuration du serveur SGD et la configuration SGD globale ne sont pas modifiées, mais le programme n'en réalise aucune sauvegarde.

    Ces paramètres de configuration sont enregistrés dans le répertoire /opt/tarantella/var/serverconfig.

    Ils ne sont modifiés que si des fichiers de propriétés doivent être ajoutés ou si de nouveaux attributs doivent être appliqués aux propriétés existantes.

  • Tous les fichiers des ressources de serveur inclus dans le répertoire /opt/tarantella/var/serverresources sont remplacés.

    En général, ces fichiers ne sont pas modifiés, car ils contrôlent le fonctionnement de SGD.

  • Les scripts de connexion de SGD ne sont pas modifiés et le programme en réalise une sauvegarde.

    Le répertoire /opt/tarantella/var/serverresources/expect est sauvegardé dans le répertoire /opt/tarantella/var/serverresources/expect.oldversion.

  • Vos fichiers SGD personnalisés sont sauvegardés, mais ils ne sont pas mis à niveau.

    Vous pouvez personnaliser SGD en modifiant les fichiers fournis avec l'installation standard (pour les thèmes de bureau Web, par exemple) ou en ajoutant des fichiers (pour les scripts de connexion, par exemple).

    Ces fichiers doivent être mis à niveau manuellement.

    Lors de l'installation d'une nouvelle version de SGD, le programme d'installation indique les fichiers susceptibles de requérir une mise à niveau manuelle, le cas échéant. Pour connaître la procédure de mise à niveau manuelle, reportez-vous à la section Section 2.2.3, « Mise à niveau d'une installation SGD personnalisée ».

2.1.7. Mises à niveau et audio UNIX

Suite à une mise à niveau, si vous souhaitez utiliser l'audio pour les applications X, vous devez également mettre à niveau le module d'enrichissement SGD sur vos serveurs d'applications UNIX ou Linux. Reportez-vous à la section Section 2.3.2, « Procédure de mise à niveau du module d'enrichissement SGD pour les plates-formes UNIX et Linux » pour des instructions sur la mise à niveau.

Il est possible que les services audio UNIX ne fonctionnent pas correctement si les versions de SGD et du module d'enrichissement de SGD diffèrent.