JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Initialisation et arrêt d'Oracle Solaris sur les plates-formes SPARC     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Initialisation et arrêt d'un système SPARC (présentation)

Nouveautés concernant l'initialisation et l'arrêt d'un système

Fichiers driver.conf fournis administrativement

Réinitialisation rapide sur les plates-formes SPARC

Initialisation et arrêt d'un système SPARC (liste des rubriques)

Recommandations pour initialiser un système

Raisons de l'initialisation d'un système

SMF (utilitaire de gestion des services) et initialisation

Changements de comportement lors de l'utilisation de SMF

Fonctionnement des niveaux d'exécution

Que se passe-t-il lorsqu'un système est initialisé à un état multiutilisateur (niveau d'exécution 3)

Cas d'utilisation des niveaux d'exécution et des jalons

Présentation de l'architecture d'initialisation Oracle Solaris

Description du processus d'initialisation SPARC

Phases d'initialisation SPARC

2.  Initialisation d'un système SPARC dans un état spécifié (tâches)

3.  Arrêt d'un système (tâches)

4.  Réinitialisation d'un système SPARC (tâches)

5.  Initialisation d'un système SPARC à partir du réseau (tâches)

6.  Modification des paramètres d'initialisation sur un système SPARC (tâches)

7.  Création, administration et initialisation à partir d'un environnement d'initialisation ZFS sur des plates-formes SPARC (tâches)

8.  Procédure à suivre afin qu'un système SPARC reste initialisable (tâches)

9.  Dépannage de l'initialisation d'un système SPARC (tâches)

Index

Présentation de l'architecture d'initialisation Oracle Solaris

L'architecture d'initialisation Oracle Solaris SPARC présente les caractéristiques fondamentales suivantes :

Description du processus d'initialisation SPARC

Cette section décrit le processus d'initialisation de base sur les plates-formes Oracle Solaris SPARC. Pour plus d'informations sur les processus d'initialisation sur certains types de matériel, y compris les systèmes qui possèdent des processeurs de service et les systèmes physiques dotés de plusieurs domaines, reportez-vous à la documentation produit correspondant à votre matériel qui est disponible à l'adresse http://www.oracle.com/technetwork/indexes/documentation/index.html.

Le processus de chargement et d'exécution d'un programme autonome est appelé initialisation. En règle générale, le programme autonome est le noyau du système d'exploitation. Cependant, n'importe quel programme autonome peut être initialisé au lieu du noyau.

Sur les plates-formes SPARC, le processus d'initialisation se compose des phases de base suivantes :

Le processus d'initialisation réseau est comme suit :

Pour plus d'informations sur l'initialisation d'un système SPARC à partir du réseau, reportez-vous au Chapitre 5, Initialisation d'un système SPARC à partir du réseau (tâches).

Phases d'initialisation SPARC

A partir de la version Oracle de Solaris 10, les processus d'initialisation sur les plates-formes SPARC ont été modifiés et améliorés pour accroître la compatibilité avec les plates-formes x86.

Les quatre phases d'initialisation sont maintenant indépendantes les unes des autres :

  1. Phase Open Boot PROM

    La phase Open Boot PROM (OBP) du processus d'initialisation sur les plates-formes SPARC reste inchangée.

    Pour les périphériques de disque, le pilote du microprogramme utilise généralement la méthode de charge du package d'étiquette OBP qui analyse l'étiquette VTOC au début du disque pour localiser la partition spécifiée. Les secteurs 1 à 15 de la partition sont ensuite lus dans la mémoire du système. Cette zone est communément appelée le bloc d'initialisation et contient généralement un lecteur de système de fichiers.

  2. Phase du programme d'initialisation

    Au cours de cette phase, l'archive d'amorçage est lue et exécutée. Notez qu'il s'agit de la seule phase de la procédure d'initialisation qui nécessite des connaissances relatives au format d'un système de fichiers d'initialisation. Les protocoles utilisés pour le transfert du chargeur d'initialisation et de l'archive d'amorçage incluent l'accès au disque local, NFS et HTTP.

  3. Phase du disque RAM

    Le disque RAM est une archive d'amorçage constituée de modules de noyau et d'autres composants nécessaires pour initialiser une instance d'Oracle Solaris.

  4. Phase du noyau

    La phase du noyau est l'étape finale du processus d'initialisation. Au cours de cette phase, Oracle Solaris est initialisé et un système de fichiers racine minimal est monté sur le disque RAM qui a été construit à partir de l'archive d'amorçage. Dans certains environnements, par exemple, lors de l'installation, le disque RAM est utilisé en tant que système de fichiers racine et reste monté. Le disque RAM contient un ensemble de pilotes et de fichiers au niveau du noyau, qui suffit au montage du système de fichiers racine sur le périphérique racine spécifié.

    Le noyau extrait alors le reste des modules principaux de l'archive d'amorçage, s'initialise lui-même, monte le véritable système de fichiers racine, puis annule l'archive d'amorçage.