JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Initialisation et arrêt d'Oracle Solaris sur les plates-formes SPARC     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Initialisation et arrêt d'un système SPARC (présentation)

Nouveautés concernant l'initialisation et l'arrêt d'un système

Fichiers driver.conf fournis administrativement

Réinitialisation rapide sur les plates-formes SPARC

Initialisation et arrêt d'un système SPARC (liste des rubriques)

Recommandations pour initialiser un système

Raisons de l'initialisation d'un système

SMF (utilitaire de gestion des services) et initialisation

Changements de comportement lors de l'utilisation de SMF

Fonctionnement des niveaux d'exécution

Que se passe-t-il lorsqu'un système est initialisé à un état multiutilisateur (niveau d'exécution 3)

Cas d'utilisation des niveaux d'exécution et des jalons

Présentation de l'architecture d'initialisation Oracle Solaris

Description du processus d'initialisation SPARC

Phases d'initialisation SPARC

2.  Initialisation d'un système SPARC dans un état spécifié (tâches)

3.  Arrêt d'un système (tâches)

4.  Réinitialisation d'un système SPARC (tâches)

5.  Initialisation d'un système SPARC à partir du réseau (tâches)

6.  Modification des paramètres d'initialisation sur un système SPARC (tâches)

7.  Création, administration et initialisation à partir d'un environnement d'initialisation ZFS sur des plates-formes SPARC (tâches)

8.  Procédure à suivre afin qu'un système SPARC reste initialisable (tâches)

9.  Dépannage de l'initialisation d'un système SPARC (tâches)

Index

Fonctionnement des niveaux d'exécution

Le niveau d'exécution d'un système (également appelé état init) définit les services et ressources disponibles aux utilisateurs. Un système peut être dans un seul niveau d'exécution à la fois.

Oracle Solaris offre huit niveaux d'exécution, qui sont décrits dans le tableau ci-dessous. Le niveau d'exécution par défaut est spécifié dans le fichier /etc/inittab comme niveau d'exécution 3.

Tableau 1-3 Niveaux d'exécution d'Oracle Solaris

Niveau d'exécution
Etat d'initialisation
Type
Objectif
0
Etat de mise hors tension
Mise hors tension
Arrêter le système d'exploitation afin de mettre le système hors tension en toute sécurité.
s ou S
Etat monoutilisateur
Monoutilisateur
Exécuter le système en tant qu'utilisateur unique avec certains systèmes de fichiers montés et accessibles.
1
Etat d'administration
Monoutilisateur
Accéder à tous les systèmes de fichiers disponibles. Les connexions utilisateur sont désactivées.
2
Etat multiutilisateur
Multiutilisateur
Pour les opérations courantes. Plusieurs utilisateurs peuvent accéder au système et à tous les systèmes de fichiers. Tous les démons sont en cours d'exécution, à l'exception du serveur NFS.
3
Niveau multiutilisateur avec ressources NFS partagées
Multiutilisateur
Pour des opérations courantes avec ressources NFS partagées. Il s'agit du niveau d'exécution par défaut.
4
Etat multiutilisateur de remplacement
Multiutilisateur
N'est pas configuré par défaut, mais est disponible pour l'usage par des clients.
5
Etat de mise hors tension
Mise hors tension
Arrêter le système d'exploitation afin de mettre le système hors tension en toute sécurité. Si possible, mettre automatiquement hors tension les systèmes prenant en charge cette fonction.
6
Etat de réinitialisation
Réinitialisation
Arrêter le système au niveau d'exécution 0, puis le réinitialiser au niveau multiutilisateur avec ressources NFS partagées (ou au niveau défini par défaut dans le fichier inittab).

En outre, la commande svcadm peut être utilisée pour modifier le niveau d'exécution d'un système, en sélectionnant un jalon pour l'exécution. Le tableau suivant indique quel niveau d'exécution correspond à chaque jalon.

Tableau 1-4 Niveaux d'exécution et jalons SMF

Niveau d'exécution
FMRI jalon SMF
S
milestone/single-user:default
2
milestone/multi-user:default
3
milestone/multi-user-server:default

Que se passe-t-il lorsqu'un système est initialisé à un état multiutilisateur (niveau d'exécution 3)

  1. Le processus init est démarré et lit les propriétés définies dans le service SMF svc:/system/environment:init pour définir les variables d'environnement. Par défaut, seule la variable TIMEZONE est définie.

  2. Ensuite, init lit le fichier inittab et effectue les opérations suivantes :

    1. Exécution des entrées de processus pour lesquelles sysinit figure dans le champ action de sorte que les initialisations spéciales peuvent avoir lieu avant que des utilisateurs ne se connectent au système.

    2. Transmission des activités de démarrage à svc.startd.

    Pour une description détaillée de la façon dont le processus init utilise le fichier inittab, reportez-vous à la page de manuel init(1M).

Cas d'utilisation des niveaux d'exécution et des jalons

En général, il est rare d'avoir à modifier les jalons ou les niveaux d'exécution. Au besoin, la commande init convient pour modifier le niveau d'exécution, et par là même le jalon. La commande init est également valable pour arrêter un système.

Toutefois, l'initialisation d'un système à l'aide du jalon none peut être très utile pour effectuer le débogage des problèmes de démarrage. Il n'existe pas de niveau d'exécution équivalent au jalon none. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Initialisation d'un système sans démarrer de services.