JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Initialisation et arrêt d'Oracle Solaris sur les plates-formes x86     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Initialisation et arrêt d'un système x86 (présentation)

2.  Initialisation d'un système x86 à un état spécifié (tâches)

3.  Arrêt d'un système (tâches)

4.  Réinitialisation d'un système x86 (tâches)

5.  Initialisation d'un système x86 à partir du réseau (tâches)

6.  Modification des paramètres d'initialisation sur un système x86 (tâches)

7.  Création, administration et initialisation à partir d'environnements d'initialisation ZFS sur des plates-formes x86 (tâches)

Création, administration et initialisation à partir d'environnements d'initialisation ZFS (liste des tâches)

Création et administration d'environnements d'initialisation

Création d'un environnement d'initialisation

Création d'un instantané d'un environnement d'initialisation

Création d'un environnement d'initialisation à partir d'un instantané existant

Activation d'un environnement d'initialisation nouvellement créé

Affichage d'une liste des environnements d'initialisation, instantanés et jeux de données disponibles

Destruction d'un environnement d'initialisation

Initialisation à partir d'un environnement d'initialisation ZFS ou d'un système de fichiers racine sur les plates-formes x86

8.  Préservation de la capacité d'initialisation d'un système x86 (tâches)

9.  Dépannage de l'initialisation d'un système x86 (tâches)

Index

Création et administration d'environnements d'initialisation

Les tâches suivantes décrivent la création et l'administration des environnements d'initialisation, des instantanés et des jeux de données à l'aide de l'utilitaire beadm.

Pour plus d'informations sur l'utilitaire beadm, reportez-vous à la page de manuel beadm(1M). Pour plus d'informations sur la gestion des environnements d'initialisation, reportez-vous au manuel Création et administration d’environnements d’initialisation Oracle Solaris 11. Pour des informations spécifiques sur l'utilisation de l'utilitaire beadm dans un environnement de zones globales ou non globales, reportez-vous au Chapitre 2, Prise en charge des zones par beadm du manuel Création et administration d’environnements d’initialisation Oracle Solaris 11.

Création d'un environnement d'initialisation

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Créez un environnement d'initialisation à l'aide de la commande beadm create.
    # beadm create beName

    où la variable beName correspond au nom du nouvel environnement d'initialisation. Ce nouvel environnement d'initialisation est inactif.


    Remarque - La commande beadm create ne crée pas d'environnement d'initialisation partiel. Un environnement d'initialisation complet est créé, ou la commande échoue.


  3. (Facultatif) Montez le nouvel environnement d'initialisation.
    # beadm mount beName mountpoint

    Si le répertoire indiqué pour le point de montage n'existe pas, la commande beadm le crée, puis y monte l'environnement d'initialisation. Si l'environnement d'initialisation est déjà monté, la commande beadm mount échoue et ne remonte pas l'environnement d'initialisation au nouvel emplacement.

    L'environnement d'initialisation est monté mais reste inactif. Notez que vous pouvez mettre à niveau un environnement d'initialisation inactif monté. En outre, n'oubliez pas de démonter l'environnement d'initialisation avant de réinitialiser votre système.

  4. (Facultatif) Pour effectuer l'initialisation à partir du nouvel environnement d'initialisation, vous devez préalablement activer l'environnement d'initialisation.
    # beadm activate beName

    où la variable beName correspond au nom de l'environnement d'initialisation à activer. A la réinitialisation, le nouvel environnement d'initialisation actif devient l'entrée d'initialisation par défaut qui est répertoriée dans le menu GRUB.

Exemple 7-1 Création d'un environnement d'initialisation avec des jeux de données partagés

L'exemple suivant affiche les jeux de données dans un nouvel environnement d'initialisation nommé BE2. Dans cet exemple, l'environnement d'initialisation d'origine est BE1. Le nouvel environnement d'initialisation, BE2, contient des jeux de données distincts clonés à partir de BE1. Si BE1 contient des jeux de données distincts pour les systèmes de fichiers traditionnels, tels que /opt, alors ces jeux de données sont aussi clonés.

# beadm create BE2
# beadm list -a BE2
BE/Dataset/Snapshot Active Mountpoint Space Policy Created
------------------- ------ ---------- ----- ------ -------
BE2
   rpool/ROOT/BE2   -      -          42.0K static 2011-04-07 10:56

Comme indiqué dans la sortie précédente, le nom du pool de stockage est rpool. Le pool existe déjà sur le système, après avoir été préconfiguré par l'installation initiale ou la mise à niveau. Le jeu de données ROOT a également été créé lors de l'installation initiale ou de la mise à niveau. ROOT est exclusivement réservé à une utilisation par les roots de l'environnement d'initialisation.

Création d'un instantané d'un environnement d'initialisation

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Créez l'instantané de l'environnement d'initialisation.
    # beadm create beName@snapshot

    Exemples de noms d'instantanés :

    • BE@0312200.12:15pm

    • BE2@sauvegarde

    • BE1@13mars2008.

Création d'un environnement d'initialisation à partir d'un instantané existant

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Créez un environnement d'initialisation à partir d'un instantané en tapant la commande suivante :
    # beadm create -e BEname@snapshotdescription beName

    Remplacez BEname@snapshotdescription par le nom d'un instantané existant et beName par un nom personnalisé pour le nouvel environnement d'initialisation.

    Par exemple :

    # beadm create -e BE1@now BE2

    Cette commande permet de créer un environnement d'initialisation nommé BE2 à partir de l'instantané BE1@now. Vous pouvez alors activer l'environnement d'initialisation. Pour plus d'instructions, consultez la section Activation d'un environnement d'initialisation nouvellement créé.

Activation d'un environnement d'initialisation nouvellement créé

Vous pouvez activer un environnement d'initialisation nouvellement créé afin qu'il soit l'environnement d'initialisation par défaut lors de la réinitialisation. Notez qu'un seul environnement d'initialisation peut être actif à un moment donné.

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Activez un environnement d'initialisation existant inactif à l'aide de la commande suivante :
    # beadm activate beName

    où la variable beName correspond à l'environnement d'initialisation à activer.

    Prenez note des remarques suivantes :

    • La commande beadm activate beName active l'environnement d'initialisation en définissant la propriété de pool initialisable bootfs sur la valeur du jeu de données ROOT de l'environnement d'initialisation en cours d'activation.

    • La commande beadm activate définit l'environnement d'initialisation activé comme environnement par défaut dans le fichier menu.lst.

  3. Réinitialisez le système.

    L'environnement d'initialisation qui vient d'être activé est désormais l'entrée par défaut dans le menu de GRUB x86.


    Remarque - En cas d'échec de l'initialisation de l'environnement d'initialisation, réinitialisez le système et sélectionnez l'environnement d'initialisation précédent à partir du menu de GRUB ou du menu d'initialisation.


Affichage d'une liste des environnements d'initialisation, instantanés et jeux de données disponibles

Pour afficher les environnements d'initialisation, les instantanés et les jeux de données créés à l'aide de la commande beadm, utilisez la commande beadm list.

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Pour répertorier tous les jeux de données disponibles sur le système, tapez la commande suivante :
    # beadm list option
    -a

    Répertorie toutes les informations disponibles sur l'environnement d'initialisation. Cette option inclut les instantanés et jeux de données subordonnés.

    -d

    Répertorie les informations relatives aux jeux de données d'un environnement d'initialisation.

    -s

    Répertorie les informations relatives aux instantanés d'un environnement d'initialisation. Cette option est utilisée en combinaison avec l'option -d.

    -H

    Exclut les informations d'en-tête de l'affichage. Si vous choisissez cette option, il devient plus facile de rechercher des scripts ou d'autres programmes dans l'affichage obtenu.

  3. Pour répertorier les jeux de données disponibles pour un environnement d'initialisation, ajoutez le nom de l'environnement d'initialisation à la syntaxe de la commande beadm list.

    Par exemple, pour répertorier tous les jeux de données disponibles dans l'environnement d'initialisation oracle-solaris, vous devez taper la commande suivante :

    # beadm list -a oracle-solaris
     BE/Dataset/Snapshot   Active Mountpoint Space  Policy Created
    -------------------   ------ ---------- -----  ------ -------
    oracle-solaris
       rpool/ROOT/solaris -      -          14.33M static 2011-01-20 07:45

Exemple 7-2 Affichage des spécifications des instantanés

L'exemple de beadm list suivant inclut l'option -s qui affiche des informations sur tout instantané présent sur l'image actuelle.

Dans les exemples de résultats suivants, chaque titre d'instantané inclut un horodatage, indiquant le moment auquel l'instantané a été pris.

# beadm list -s test-2

Les exemples de résultats s'affichent.

BE/Snapshot     Space Policy Created
----------- ----- ------ ------- 
test-2
test-2@2010-04-12-22:29:27 264.02M static 2010-04-12 16:29
test-2@2010-06-02-20:28:51 32.50M static 2010-06-02 14:28
test-2@2010-06-03-16:51:01 16.66M static 2010-06-03 10:51
test-2@2010-07-13-22:01:56 25.93M static 2010-07-13 16:01
test-2@2010-07-21-17:15:15 26.00M static 2010-07-21 11:15
test-2@2010-07-25-19:07:03 13.75M static 2010-07-25 13:07
test-2@2010-07-25-20:33:41 12.32M static 2010-07-25 14:33
test-2@2010-07-25-20:41:23 30.60M static 2010-07-25 14:41
test-2@2010-08-06-15:53:15 8.92M static 2010-08-06 09:53
test-2@2010-08-06-16:00:37 8.92M static 2010-08-06 10:00
test-2@2010-08-09-16:06:11 193.72M static 2010-08-09 10:06
test-2@2010-08-09-20:28:59 102.69M static 2010-08-09 14:28
test-2@install 205.10M static 2010-03-16 19:04

Destruction d'un environnement d'initialisation

Si vous voulez rendre davantage d'espace disque disponible sur votre système, vous pouvez utiliser la commande beadm pour détruire (supprimer) un environnement d'initialisation existant.

Prenez note des remarques suivantes :

  1. Connectez-vous en tant qu'utilisateur root.
  2. Pour détruire un environnement d'initialisation, saisissez la commande suivante :
    # beadm destroy beName

    Vous êtes alors invité à confirmer la destruction de l'environnement d'initialisation.

    beadm destroy beName

    Détruit l'environnement d'initialisation qui est spécifié par beName .

    -F

    Force la destruction de l'environnement d'initialisation sans demande de confirmation.

    -f

    Force la destruction de l'environnement d'initialisation même si celui-ci est monté.