JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Système de fichiers Oracle Solaris ZFS (introduction)

2.  Mise en route d'Oracle Solaris ZFS

3.  Différences entre les systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS et classiques

4.  Gestion des pools de stockage Oracle Solaris ZFS

5.  Gestion des composants du pool racine ZFS

Gestion des composants du pool racine ZFS (présentation)

Configuration requise pour le pool racine ZFS

Espace de pool de stockage ZFS requis

Configuration requise pour le pool racine ZFS

Dépannage des problèmes d'installation d'un pool racine ZFS

Gestion de votre pool racine ZFS

Installation d'un pool racine ZFS

Procédure de mise à jour de l'environnement d'initialisation ZFS

Montage d'un environnement d'initialisation alternatif

Configuration d'un pool racine mis en miroir

Remplacement d'un disque dans un pool racine ZFS

Création d'un environnement d'initialisation dans un pool racine différent

Gestion de vos périphériques de swap et de vidage ZFS

Ajustement de la taille de vos périphériques de swap et de vidage ZFS

Dépannage du périphérique de vidage ZFS

Initialisation à partir d'un système de fichiers racine ZFS

Initialisation à partir d'un disque alternatif d'un pool racine ZFS mis en miroir

Initialisation à partir d'un système de fichiers racine ZFS sur un système SPARC

Initialisation à partir d'un système de fichiers racine ZFS sur un système x86

Initialisation à des fins de récupération dans un environnement racine ZFS

Initialisation du système à des fins de récupération

6.  Gestion des systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS

7.  Utilisation des instantanés et des clones ZFS Oracle Solaris

8.  Utilisation des ACL et des attributs pour protéger les fichiers Oracle Solaris ZFS

9.  Administration déléguée de ZFS dans Oracle Solaris

10.  Rubriques avancées Oracle Solaris ZFS

11.  Dépannage d'Oracle Solaris ZFS et récupération de pool

12.  Archivage des instantanés et récupération du pool racine

13.  Pratiques recommandées pour Oracle Solaris ZFS

A.  Descriptions des versions d'Oracle Solaris ZFS

Index

Gestion de votre pool racine ZFS

Les sections suivantes fournissent des informations sur l'installation et la mise à jour d'un pool racine ZFS et la configuration d'un pool racine en miroir.

Installation d'un pool racine ZFS

La méthode d'installation Live CD d'Oracle Solaris 11 installe un pool racine ZFS par défaut sur un disque unique. La méthode d'installation automatisée (AI, Automated Install) d'Oracle Solaris 11 vous permet de créer un manifeste AI pour identifier le disque ou les disques mis en miroir du pool racine ZFS.

Le programme d'installation automatisée permet de disposer d'une certaine souplesse en installant un pool racine ZFS sur le disque d'initialisation par défaut ou sur un disque cible que vous identifiez. Vous pouvez spécifier le périphérique logique, tel que c1t0d0s0, ou le chemin du périphérique physique. En outre, vous pouvez utiliser l'identificateur MPxIO ou l'ID du périphérique à installer.

Après l'installation, examinez les informations de votre pool de stockage ZFS et du système de fichiers, qui peuvent varier selon le type d'installation et les personnalisations. Par exemple :

# zpool status
  pool: rpool
 state: ONLINE
 scrub: none requested
config:

        NAME        STATE     READ WRITE CKSUM
        rpool       ONLINE       0     0     0
          c1t3d0s0  ONLINE       0     0     0

errors: No known data errors
# zfs list
# zfs list
NAME                      USED  AVAIL  REFER  MOUNTPOINT
rpool                    6.49G  60.4G    40K  /rpool
rpool/ROOT               3.46G  60.4G    31K  legacy
rpool/ROOT/solaris       3.46G  60.4G  3.16G  /
rpool/ROOT/solaris/var    303M  60.4G   216M  /var
rpool/dump               2.00G  60.5G  1.94G  -
rpool/export             96.5K  60.4G    32K  /rpool/export
rpool/export/home        64.5K  60.4G    32K  /rpool/export/home
rpool/export/home/admin  32.5K  60.4G  32.5K  /rpool/export/home/admin
rpool/swap               1.03G  60.5G  1.00G  -

Passez en revue les informations sur l'environnement d'initialisation ZFS. Par exemple :

# beadm list
# beadm list
BE      Active Mountpoint Space Policy Created          
--      ------ ---------- ----- ------ -------          
solaris NR     /          3.85G static 2011-09-26 08:37 

Dans la sortie ci-dessus, le champ Active indique si l'environnement d'initialisation est actif maintenant (lettre N), actif lors de la réinitialisation (lettre R), ou les deux (lettres NR).

Procédure de mise à jour de l'environnement d'initialisation ZFS

L'environnement d'initialisation ZFS par défaut est nommé solaris par défaut. Vous pouvez identifier votre environnement d'initialisation en utilisant la commande beadm list. Par exemple :

# beadm list
BE      Active Mountpoint Space Policy Created          
--      ------ ---------- ----- ------ -------          
solaris NR     /          8.41G static 2011-01-13 15:31 

Dans la sortie ci-dessus, NR signifie que l'environnement d'initialisation est actuellement actif et qu'il sera l'environnement d'initialisation actif après la réinitialisation.

La commande pkg update vous permet de mettre à jour votre environnement d'initialisation ZFS. Si vous mettez à jour votre environnement d'initialisation ZFS à l'aide de la commande pkg update, un nouvel environnement d'initialisation est créé et activé automatiquement, sauf si les mises à jour appliquées à l'environnement d'initialisation existant sont très minimes.

  1. Mettez à jour votre environnement d'initialisation ZFS.
    # pkg update
                                           
    
    DOWNLOAD                                  PKGS       FILES    XFER (MB)
    Completed                              707/707 10529/10529  194.9/194.9 
    .
    .
    .

    Un nouvel environnement d'initialisation, solaris-1, est automatiquement créé et activé.

  2. Réinitialisez le système pour terminer l'activation de l'environnement d'initialisation. Ensuite, confirmez le statut de l'environnement d'initialisation.
    # init 6
    .
    .
    .
    # beadm list
    BE        Active Mountpoint Space Policy Created          
    --        ------ ---------- ----- ------ -------          
    solaris   -      -          6.25M static 2011-09-26 08:37 
    solaris-1 NR     /          3.92G static 2011-09-26 09:32 
  3. Si une erreur se produit lors de l'initialisation du nouvel environnement d'initialisation, activez et initialisez sur l'environnement d'initialisation précédent.
    # beadm activate solaris
    # init 6

Montage d'un environnement d'initialisation alternatif

A des fins de récupération, vous pouvez être amené à copier ou à accéder à un fichier à partir d'un autre environnement d'initialisation.

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.
  2. Montez l'environnement d'initialisation alternatif.
    # beadm mount solaris-1 /mnt
  3. Accédez à l'environnement d'initialisation.
    # ls /mnt
    bin        export     media      pkg        rpool      tmp
    boot       home       mine       platform   sbin       usr
    dev        import     mnt        proc       scde       var
    devices    java       net        project    shared     
    doe        kernel     nfs4       re         src        
    etc        lib        opt        root       system     
  4. Démontez l'environnement d'initialisation alternatif lorsque vous avez terminé de l'utiliser.
    # beadm umount solaris-1

Configuration d'un pool racine mis en miroir

Si vous ne configurez pas de pool racine mis en miroir au cours d'une installation automatique, vous pouvez facilement configurer un pool racine mis en miroir après l'installation.

Pour plus d'informations sur le remplacement d'un disque dans un pool racine, reportez-vous à la section Remplacement d'un disque dans un pool racine ZFS.

  1. Affichez l'état du pool racine actuel.
    # zpool status rpool
      pool: rpool
     state: ONLINE
     scrub: none requested
    config:
    
            NAME        STATE     READ WRITE CKSUM
            rpool       ONLINE       0     0     0
              c2t0d0s0  ONLINE       0     0     0
    
    errors: No known data errors
  2. Préparez un second disque à raccorder au pool racine, si nécessaire.
  3. Connectez un deuxième disque pour configurer un pool racine mis en miroir.
    # zpool attach rpool c2t0d0s0 c2t1d0s0
    Make sure to wait until resilver is done before rebooting.
  4. Affichez l'état du pool racine pour confirmer la fin de la réargenture.
    # zpool status rpool
      pool: rpool
     state: ONLINE
    status: One or more devices is currently being resilvered.  The pool will
            continue to function, possibly in a degraded state.
    action: Wait for the resilver to complete.
     scan: resilver in progress since Thu Sep 29 18:09:09 2011
        1.55G scanned out of 5.36G at 36.9M/s, 0h1m to go
        1.55G scanned out of 5.36G at 36.9M/s, 0h1m to go
        1.55G resilvered, 28.91% done
    config:
    
            NAME          STATE     READ WRITE CKSUM
            rpool         ONLINE       0     0     0
              mirror-0    ONLINE       0     0     0
                c2t0d0s0  ONLINE       0     0     0
                c2t1d0s0  ONLINE       0     0     0  (resilvering)
    
    errors: No known data errors

    Dans la sortie ci-dessus, le processus de réargenture n'est pas terminé. La réargenture est terminée lorsque des messages similaires aux suivants s'affichent :

    resilvered 5.36G in 0h10m with 0 errors on Thu Sep 29 18:19:09 2011
  5. Assurez-vous que vous pouvez initialiser correctement à partir du nouveau disque.
  6. Configurez le système de manière à ce qu'il s'initialise automatiquement à partir du nouveau disque.
    • SPARC : configurez le système de manière à ce qu'il s'initialise automatiquement à partir du nouveau disque, soit en utilisant la commande eeprom, soit en utilisant la commande setenv de la PROM d'initialisation.

    • x86 : reconfigurez le BIOS du système.

Remplacement d'un disque dans un pool racine ZFS

Vous pouvez être amené à remplacer un disque dans le pool racine pour les raisons suivantes :

Dans une configuration de pool racine en miroir, vous pouvez peut-être tenter un remplacement de disque sans avoir à initialiser à partir d'un autre média. Vous pouvez remplacer un disque défaillant en utilisant la commande zpool replace ou, si vous avez un disque supplémentaire, la commande zpool attach. Pour savoir comment connecter un autre disque et déconnecter un disque de pool racine, reportez-vous aux étapes ci-dessous.

Sur les systèmes équipés de disques SATA, vous devez déconnecter le disque et en supprimer la configuration avant de tenter d'utiliser la commande zpool replace pour remplacer un disque défectueux. Par exemple :

# zpool offline rpool c1t0d0s0
# cfgadm -c unconfigure c1::dsk/c1t0d0
<Physically remove failed disk c1t0d0>
<Physically insert replacement disk c1t0d0>
# cfgadm -c configure c1::dsk/c1t0d0
<Confirm that the new disk has an SMI label and a slice 0>
# zpool replace rpool c1t0d0s0
# zpool online rpool c1t0d0s0
# zpool status rpool
<Let disk resilver before installing the boot blocks>
SPARC# installboot -F zfs /usr/platform/`uname -i`/lib/fs/zfs/bootblk /dev/rdsk/c1t0d0s0
x86# installgrub /boot/grub/stage1 /boot/grub/stage2 /dev/rdsk/c1t0d0s0

Avec certains composants matériels, il n'est pas nécessaire de connecter le disque, ni de reconfigurer son remplacement après son insertion.

  1. Connectez physiquement le disque de remplacement.
  2. Confirmez que le (nouveau) disque de remplacement dispose d'une étiquette SMI (VTOC) et d'une tranche 0.

    Pour plus d'informations sur le réétiquetage d'un disque destiné au pool racine, reportez-vous à la section Etiquetage d’un disque du manuel Administration d’Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers.

  3. Associez le nouveau disque au pool racine.

    Par exemple :

    # zpool attach rpool c2t0d0s0 c2t1d0s0
    Make sure to wait until resilver is done before rebooting.
  4. Confirmez le statut du pool racine.

    Par exemple :

    # zpool status rpool
      pool: rpool
     state: ONLINE
     scan: resilvered 5.36G in 0h2m with 0 errors on Thu Sep 29 18:11:53 2011
    config:
    
            NAME          STATE     READ WRITE CKSUM
            rpool         ONLINE       0     0     0
              mirror-0    ONLINE       0     0     0
                c2t0d0s0  ONLINE       0     0     0
                c2t1d0s0  ONLINE       0     0     0
    
    errors: No known data errors
  5. Vérifiez que vous pouvez initialiser à partir du nouveau disque une fois la réargenture terminée.

    Par exemple, sur un système SPARC :

    ok boot /pci@1f,700000/scsi@2/disk@1,0

    Identifiez les chemins d'accès du périphérique d'initialisation du nouveau disque et du disque actuel afin de tester l'initialisation à partir du disque de remplacement et afin de pouvoir initialiser manuellement le système à partir du disque existant, en cas de dysfonctionnement du disque de remplacement. Dans l'exemple suivant, le disque du pool racine actuel (c2t0d0s0) est :

    /pci@1f,700000/scsi@2/disk@0,0

    Dans l'exemple suivant, le disque d'initialisation de remplacement est (c2t1d0s0) :

    boot /pci@1f,700000/scsi@2/disk@1,0
  6. Si le système s'initialise à partir du nouveau disque, déconnectez l'ancien disque.

    Par exemple :

    # zpool detach rpool c2t0d0s0
  7. Configurez le système de manière à ce qu'il s'initialise automatiquement à partir du nouveau disque.
    • SPARC : configurez le système de manière à ce qu'il s'initialise automatiquement à partir du nouveau disque, soit en utilisant la commande eeprom, soit en utilisant la commande setenv de la PROM d'initialisation.

    • x86 : reconfigurez le BIOS du système.

Création d'un environnement d'initialisation dans un pool racine différent

Si vous souhaitez recréer votre environnement d'initialisation existant dans un autre pool racine, effectuez les étapes décrites dans cette procédure. Vous pouvez modifier les étapes en fonction de ce que vous souhaitez obtenir :deux pools racine dotés d'environnements d'initialisation similaires ayant des périphériques de swap et de vidage indépendants ou un environnement d'initialisation dans un autre pool racine qui partage les périphériques de swap et de vidage.

Une fois que vous avez activé et initialisé à partir du nouvel environnement d'initialisation dans le second pool racine, celui-ci ne disposera d'aucune information sur l'environnement d'initialisation précédent du premier pool racine. Si vous souhaitez revenir à l'environnement d'initialisation d'origine, réinitialisez le système manuellement à partir du disque d'initialisation du pool racine d'origine.

  1. Créez un second pool racine avec un disque étiqueté SMI (VTOC). Par exemple :
    # zpool create rpool2 c4t2d0s0
  2. Créez le nouvel environnement d'initialisation dans le deuxième pool racine. Par exemple :
    # beadm create -p rpool2 solaris2
  3. Définissez la propriété bootfs sur le deuxième pool racine. Par exemple :
    # zpool set bootfs=rpool2/ROOT/solaris2 rpool2
  4. Activez le nouvel environnement d'initialisation. Par exemple :
    # beadm activate solaris2
  5. Initialisez à partir du nouvel environnement d'initialisation mais veillez à le faire à partir du périphérique d'initialisation du deuxième pool racine.
    ok boot disk2

    Votre système doit s'exécuter sous le nouvel environnement d'initialisation.

  6. Recréez le volume de swap. Par exemple :
    # zfs create -V 4g rpool2/swap
  7. Mettez à jour l'entrée /etc/vfstab pour le nouveau périphérique de swap. Par exemple :
    /dev/zvol/dsk/rpool2/swap       -               -               swap -     no      -
  8. Recréez le volume de vidage. Par exemple :
    # zfs create -V 4g rpool2/dump
  9. Réinitialisez le périphérique de vidage. Par exemple :
    # dumpadm -d /dev/zvol/dsk/rpool2/dump
  10. Réinitialisez votre périphérique d'initialisation par défaut afin qu'il démarre à partir du disque d'initialisation du deuxième pool racine.
    • SPARC : configurez le système de manière à ce qu'il s'initialise automatiquement à partir du nouveau disque, soit en utilisant la commande eeprom, soit en utilisant la commande setenv de la PROM d'initialisation.

    • x86 : reconfigurez le BIOS du système.

  11. Réinitialisez pour effacer les périphériques de swap et de vidage du pool racine d'origine.
    # init 6