JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Gestion des médias amovibles (présentation)

2.  Gestion des médias amovibles (tâches)

3.  Accès aux médias amovibles (tâches)

4.  Gravure de CD et DVD (tâches)

5.  Gestion des périphériques (présentation/tâches)

6.  Configuration dynamique des périphériques (tâches)

7.  Utilisation de périphériques USB (présentation)

8.  Utilisation de périphériques USB (tâches)

9.  Utilisation de périphériques InfiniBand (présentation/tâches)

10.  Gestion des disques (présentation)

11.  Administration des disques (tâches)

12.  Système SPARC : Configuration des disques (tâches)

13.  Système x86 : Configuration des disques (tâches)

14.  Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR

15.  Configuration et gestion du service Oracle Solaris iSNS (Internet Storage Name Service)

16.  L'utilitaire format (référence)

17.  Gestion des systèmes de fichiers (présentation)

18.  Création et montage de systèmes de fichiers (tâches)

Création de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création de systèmes de fichiers ZFS

Création d'un système de fichiers temporaire

Création d'un système de fichiers LOFS

Montage et démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Descriptions des champs du fichier /etc/vfstab

Conditions préalables au démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création et montage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création d'un système de fichiers ZFS

Création et montage d'un système de fichiers UFS hérité

Création et montage d'un système de fichiers TMPFS

Création et montage d'un système de fichiers LOFS

Ajout d'une entrée au fichier/etc/vfstab

Montage d'un système de fichiers (/etc/vfstab File)

Montage d'un système de fichiers NFS (commande mount)

x86 : Montage d'un système de fichiers PCFS (DOS) à partir d'un disque dur (commande mount)

Restriction de l'accès de tous les processus à un système de fichiers

Démontage d'un système de fichiers

19.  Extension de l'espace de swap (tâches)

20.  Copie de fichiers et de systèmes de fichiers (tâches)

21.  Gestion des lecteurs de bande (tâches)

Index

Création et montage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Cette section fournit des exemples de création et de montage de systèmes de fichiers Oracle Solaris.

Création d'un système de fichiers ZFS

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un pool de stockage ZFS.

    L'exemple suivant illustre la création d'un pool de stockage à miroir simple appelé tank et d'un système de fichiers ZFS appelé tank, en une seule commande. Supposons que l'intégralité des disques /dev/dsk/c1t0d0 et /dev/dsk/c2t0d0 puissent être utilisés.

    # zpool create tank mirror c1t0d0 c2t0d0
  3. Créez un système de fichiers ZFS.
    # zfs create tank/fs

    Le nouveau système de fichiers ZFS, tank/fs, peut utiliser autant d'espace disque disponible que nécessaire et est monté automatiquement sur /tank/fs.

  4. Vérifiez que le système de fichiers est créé.
    # zfs list -r tank
    NAME      USED  AVAIL  REFER  MOUNTPOINT
    tank      117K   268G    21K  /tank
    tank/fs    21K   268G    21K  /tank/fs

Création et montage d'un système de fichiers UFS hérité

Avant de commencer

Assurez-vous de respecter les conditions préalables suivantes :

Pour plus d'informations sur la recherche de disques et sur les numéros de tranche de disque, reportez-vous au Chapitre 11, Administration des disques (tâches).

Pour plus d'informations sur le formatage de disques et sur la division de disques en tranches, reportez-vous au Chapitre 10, Gestion des disques (présentation).

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un système de fichiers UFS hérité.
    # newfs [-N] [-b size] [-i bytes] /dev/rdsk/device-name

    Le système vous demande confirmation.


    Attention

    Attention - Assurez-vous d'avoir indiqué le nom de périphérique approprié pour la tranche avant de procéder à cette étape. Si vous spécifiez une mauvaise tranche, son contenu sera effacé lors de la création du nouveau système de fichiers. Cette erreur peut entraîner une erreur système grave.


  3. Pour vous assurer de la création du système de fichiers UFS hérité, vérifiez le nouveau système de fichiers.
    # fsck /dev/rdsk/device-name

    où l'argument device-name spécifie le nom de l'unité de disque qui contient le nouveau système de fichiers.

    La commande fsck vérifie la cohérence du nouveau système de fichiers, signale les éventuels problèmes et affiche une invite avant de procéder aux réparations. Pour plus d'informations sur la commande fsck, reportez-vous à fsck(1M).

  4. Montez le système de fichiers UFS hérité.
    # mkdir /directory-name
    # mount /dev/dsk/device-name /directory-name

Exemple 18-2 Création et montage d'un système de fichiers UFS hérité

L'exemple suivant décrit la création et le montage d'un système de fichiers UFS /dev/rdsk/c0t1d0s0 sur /legacy.

# newfs /dev/rdsk/c0t1d0s0
newfs: construct a new file system /dev/rdsk/c0t1d0s0: (y/n)? y
/dev/rdsk/c0t1d0s0:     286722656 sectors in 46668 cylinders of 48 tracks, 128 sectors
        140001.3MB in 2917 cyl groups (16 c/g, 48.00MB/g, 5824 i/g)
super-block backups (for fsck -F ufs -o b=#) at:
 32, 98464, 196896, 295328, 393760, 492192, 590624, 689056, 787488, 885920,
Initializing cylinder groups:
..........................................................
super-block backups for last 10 cylinder groups at:
 285773216, 285871648, 285970080, 286068512, 286166944, 286265376, 286363808,
 286462240, 286560672, 286659104
# fsck /dev/rdsk/c0t1d0s0
# mkdir /legacy
# mount /dev/dsk/c0t1d0s0 /legacy
Une fois que vous avez créé un système de fichiers UFS hérité...

Pour monter le système de fichiers UFS hérité automatiquement lors de l'initialisation, reportez-vous à la section Ajout d'une entrée au fichier/etc/vfstab.

Création et montage d'un système de fichiers TMPFS

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez le répertoire que vous voulez monter en tant que système de fichiers TMPFS, si nécessaire.
    # mkdir /mount-point

    mount-point est le répertoire dans lequel le système de fichiers TMPFS est monté.

  3. Montez le système de fichiers TMPFS.
    # mount -F tmpfs [-o size=number]  swap mount-point
    -o size=number

    Spécifie la limite de taille du système de fichiers TMPFS en Mo.

    mount-point

    Spécifie le répertoire dans lequel le système de fichiers TMPFS est monté.

    Pour configurer le système de façon à monter automatiquement un système de fichiers TMPFS au moment de l'initialisation, reportez-vous à l'Exemple 18-4.

  4. Vérifiez que le système de fichiers TMPFS a été créé.
    # mount -v

Exemple 18-3 Création et montage d'un système de fichiers TMPFS

L'exemple ci-dessous montre comment créer, monter et limiter la taille du système de fichiers TMPFS, /export/reports, à 50 Mo.

# mkdir /export/reports
# chmod 777 /export/reports
# mount -F tmpfs -o size=50m swap /export/reports
# mount -v

Exemple 18-4 Montage d'un système de fichiers TMPFS au moment de l'initialisation

Vous pouvez configurer le système de façon à monter automatiquement un système de fichiers TMPFS au moment de l'initialisation en ajoutant l'entrée /etc/vfstab. L'exemple suivant illustre une entrée dans le fichier/etc/vfstab qui monte /export/test comme un système de fichiers TMPFS au moment de l'initialisation. Dans la mesure où l'option size=number n'est pas spécifiée, la taille du système de fichiers TMPFS sur /export/test n'est limitée que par les ressources système disponibles.

swap - /export/test  tmpfs   -  yes  -

Création et montage d'un système de fichiers LOFS

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez le répertoire que vous voulez monter comme un système de fichiers LOFS, si nécessaire.
    # mkdir loopback-directory
  3. Accordez les autorisations et les droits de propriété appropriés sur le répertoire nouvellement créé.
  4. Créez le point de montage où vous souhaitez monter le système de fichiers LOFS, si nécessaire.
    # mkdir /mount-point
  5. Montez le système de fichiers LOFS.
    # mount -F lofs loopback-directory /mount-point
    loopback-directory

    Indique au système de fichiers d'être monté sur le point de montage loopback.

    /mount-point

    Spécifie le répertoire dans lequel vous voulez monter le système de fichiers LOFS.

  6. Vérifiez que le système de fichiers LOFS a été monté.
    # mount -v

Exemple 18-5 Création et montage d'un système de fichiers LOFS

L'exemple suivant montre comment créer, monter et tester de nouveaux logiciels dans le répertoire/nouveau/dist en tant que système de fichiers loopback sans avoir à les installer.

# mkdir /tmp/newroot
# mount -F lofs /new/dist /tmp/newroot
# chroot /tmp/newroot newcommand

Exemple 18-6 Montage d'un système de fichiers LOFS au moment de l'initialisation

Vous pouvez configurer le système de manière à monter un système de fichiers LOFS lors de l'initialisation, en ajoutant une entrée à la fin du fichier/etc/vfstab. L'exemple suivant illustre une entrée du fichier /etc/vfstab qui monte un système de fichiers LOFS correspondant au système de fichiers racine (/) sur /tmp/newroot .

/ - /tmp/newroot  lofs   -  yes  -

Assurez-vous que les entrées loopback sont les dernières entrées du fichier /etc/vfstab. Dans le cas contraire, si l'entrée/etc/vfstab d'un système de fichiers loopback précède les systèmes de fichiers devant être inclus dans ce dernier, le système de fichiers loopback ne peut pas être monté.

Ajout d'une entrée au fichier/etc/vfstab

Utilisez cette procédure pour monter les systèmes de fichiers non ZFS à l'initialisation, sauf si le comportement de montage hérité est nécessaire pour certains systèmes de fichiers ZFS. Pour plus d'informations sur le montage de systèmes de fichiers ZFS, reportez-vous au guide Administration d’Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS.

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un point de montage pour le système de fichiers à monter, si nécessaire.
    # mkdir /mount-point

    Un point de montage doit exister sur le système local pour pouvoir monter un système de fichiers. Un point de montage est un répertoire auquel le système de fichiers monté est attaché.

  3. Modifiez le fichier/etc/vfstab et ajoutez une entrée. Assurez-vous de procéder comme suit :
    1. Séparez chaque champ à l'aide d'un espace (un espace ou une tabulation).
    2. Spécifiez un tiret (-) si un champ n'a pas de contenu.
    3. Enregistrez les modifications.

    Remarque - Dans la mesure où le système de fichiers racine (/) est monté en lecture seule par le noyau lors du processus d'initialisation, seule l'option remount (et les options qui peuvent être utilisées en association avec l'optionremount) affecte l'entrée racine (/) du fichier/etc/vfstab.


Exemple 18-7 Ajout d'une entrée au fichier /etc/vfstab

L'exemple suivant montre comment monter la tranche de disque /dev/dsk/c0t3d0s7 en tant que système de fichiers UFS hérité au point de montage /files1. Le périphérique brut en mode caractère/dev/rdsk/c0t3d0s7 est spécifié comme device to fsck. La valeur de fsck pass 2 signifie que le système de fichiers sera vérifié, mais non séquentiellement.

#device           device             mount    FS       fsck   mount    mount
#to mount         to fsck            point    type     pass   at boot  options
#
/dev/dsk/c0t3d0s7 /dev/rdsk/c0t3d0s7 /files1  ufs      2      yes       -

L'exemple suivant décrit le montage du répertoire /export/man du système pluto en tant que système de fichiers NFS au point de montage /usr/man. Les champs device to fsck et fsck pass ne sont pas renseignés car il s'agit d'un système de fichiers NFS. Dans cet exemple, mount options correspond à ro (lecture seule) et soft.

#device           device             mount    FS       fsck   mount    mount
#to mount         to fsck            point    type     pass   at boot  options
pluto:/export/man   -                /usr/man nfs      -      yes       ro,soft

Montage d'un système de fichiers (/etc/vfstab File)

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Montez un système de fichiers listé dans le fichier /etc/vfstab .
    # mount /mount-point

    /mount-point spécifie une entrée dans le champ mount point ou device to mount du fichier /etc/vfstab. Il est généralement plus facile de spécifier le point de montage.

Exemple 18-8 Montage d'un système de fichiers (fichier /etc/vfstab)

L'exemple suivant montre comment monter le système de fichiers /legacy listé dans le fichier /etc/vfstab.

# mount /legacy

Exemple 18-9 Montage de tous les systèmes de fichiers (fichier /etc/vfstab)

L'exemple suivant décrit les messages qui s'affichent lorsque vous utilisez la commande mountall alors que les systèmes de fichiers sont déjà montés.

# mountall
mount: /tmp is already mounted or swap is busy

L'exemple suivant montre comment monter tous les systèmes locaux listés dans le fichier /etc/vfstab.

# mountall -l

L'exemple suivant montre comment monter tous les systèmes de fichiers ZFS disponibles.

# zfs mount -a

L'exemple suivant montre comment monter tous les systèmes de fichiers à distance listés dans le fichier /etc/vfstab.

# mountall -r

Montage d'un système de fichiers NFS (commande mount)

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un point de montage pour le système de fichiers à monter, si nécessaire.
    # mkdir /mount-point

    Un point de montage doit exister sur le système local pour pouvoir monter un système de fichiers. Un point de montage est un répertoire auquel le système de fichiers monté est attaché.

  3. Assurez-vous que la ressource (fichier ou répertoire) est disponible à partir d'un serveur.

    Afin de monter un système de fichiers NFS, la ressource doit être mise à disposition sur le serveur en utilisant la commande share. Pour plus d'informations sur le partage des ressources, reportez-vous à la section A propos du service NFS du manuel Administration d’Oracle Solaris : Services réseau.

  4. Montez le système de fichiers NFS.
    # mount -F nfs [-o mount-options] server:/directory /mount-point

Exemple 18-10 Montage d'un système de fichiers NFS (commande mount)

L'exemple suivant montre comment monter le répertoire /export/packages sur /mnt à partir du serveur pluto.

# mount -F nfs pluto:/export/packages /mnt

x86 : Montage d'un système de fichiers PCFS (DOS) à partir d'un disque dur (commande mount)

Utilisez la procédure suivante pour monter un PCFS (DOS) d'un système de fichiers à partir d'un disque dur.

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un point de montage pour le système de fichiers à monter, si nécessaire.
    # mkdir /mount-point

    Un point de montage doit exister sur le système local pour pouvoir monter un système de fichiers. Un point de montage est un répertoire auquel le système de fichiers monté est attaché.

  3. Montez le système de fichiers PCFS.
    # mount -F pcfs [-o rw | ro] /dev/dsk/device-name:logical-drive /mount-point
    -o rw | ro

    Indique que vous pouvez monter un système de fichiers PCFS en lecture/écriture (rw) ou en lecture seule (ro). Si vous ne spécifiez pas cette option, la valeur par défaut est rw.

    /dev/dsk/device-name

    Indique le nom du périphérique de l'ensemble du disque (par exemple, /dev/dsk/c0t0d0p0).

    logical-drive

    Spécifie la lettre de disque logique DOS (c à z) ou un numéro de disque (1 à 24). Le disque c correspond au disque 1 et représente la tranche DOS primaire de l'unité. Tous les autres chiffres ou lettres représentent des disques logiques DOS au sein de la tranche DOS étendue.

    /mount-point

    Spécifie le répertoire dans lequel vous voulez monter le système de fichiers.

    Notez que les arguments device-name et logical-drive doivent être séparés par le signe deux-points.

Exemple 18-11 x86 : Montage d'un système de fichiers PCFS (DOS) à partir d'un disque dur (commande mount)

L'exemple suivant montre comment monter le disque logique dans la tranche DOS primaire sur le répertoire /pcfs/c.

# mount -F pcfs /dev/dsk/c0t0d0p0:c /pcfs/c

L'exemple suivant montre comment monter le premier disque logique de la tranche DOS étendue en lecture seule sur le répertoire /mnt.

# mount -F pcfs -o ro /dev/dsk/c0t0d0p0:2 /mnt

Restriction de l'accès de tous les processus à un système de fichiers

  1. Connectez-vous en tant qu'administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Listez tous les processus qui ont accès au système de fichiers de manière à identifier les processus à arrêter.
    # fuser -c [ -u ] /mount-point
    -c

    Produit des rapports sur les fichiers qui sont des points de montage de systèmes de fichiers et sur les fichiers contenus dans ces systèmes de fichiers montés.

    -u

    Affiche le nom de connexion de l'utilisateur pour chaque ID de processus.

    /mount-point

    Spécifie le nom du système de fichiers pour lequel vous voulez arrêter les processus.

  3. Arrêtez tous les processus qui accèdent au système de fichiers.
    # fuser -c -k /mount-point

    Un signal SIGKILL est envoyé à chaque processus qui utilise le système de fichiers.


    Remarque - Vous ne devez pas arrêter les processus d'un utilisateur sans l'avertir au préalable.


  4. Vérifiez qu'aucun processus n'accède au système de fichiers.
    # fuser -c /mount-point

Exemple 18-12 Restriction de l'accès de tous les processus à un système de fichiers

L'exemple suivant montre comment arrêter le processus 4006c qui utilise le système de fichiers /export/home.

# fuser -c /export/home
/export/home:     4006c
# fuser -c -k /export/home
/export/home:     4006c
# fuser -c /export/home
/export/home: 

Démontage d'un système de fichiers

Procédez comme suit pour démonter un système de fichiers.

  1. Assurez-vous de respecter les conditions préalables énumérées dans Conditions préalables au démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris.
  2. Démontez le système de fichiers.
    # umount /mount-point

    /mount-point est le nom du système de fichiers que vous souhaitez démonter. Il peut s'agir de l'un des éléments suivants :

    • Le nom du répertoire sur lequel le système de fichiers est monté

    • Le chemin d'accès du périphérique du système de fichiers

    • La ressource d'un système de fichiers NFS

    • Le répertoire loopback LOFS d'un système de fichiers

Exemple 18-13 Démontage d'un système de fichiers

L'exemple suivant montre comment démonter un système de fichiers UFS hérité.

# umount /legacy

L'exemple suivant montre comment démonter de force le système de fichiers UFS /legacy.

# umount -f /legacy
# 

L'exemple suivant montre comment démonter tous les systèmes de fichiers ZFS.

# zfs umount -a

Tous les systèmes de fichiers sont démontés, à l'exception des systèmes de fichiers en cours d'utilisation.