JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Manuel de référence des paramètres réglables Oracle Solaris     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Présentation du réglage du système Oracle Solaris

2.  Paramètres réglables du noyau Oracle Solaris

3.  Paramètres réglables NFS

4.  Paramètres réglables de la suite des protocoles Internet

5.  Paramètres réglables NCA (Network Cache and Accelerator)

6.  Paramètres des utilitaires du système

Paramètres par défaut du système

autofs

cron

devfsadm

dhcpagent

fs

ftp

inetinit

init

ipsec

kbd

keyserv

login

mpathd

nfs

nfslogd

nss

passwd

su

syslog

tar

telnetd

utmpd

A.  Historique des modifications des paramètres réglables

B.  Historique des révisions de ce manuel

Index

Paramètres par défaut du système

Le fonctionnement de divers utilitaires du système est régi par un ensemble de valeurs qui sont lues par chaque utilitaire au démarrage. Les valeurs de chaque utilitaire peuvent être stockées dans un fichier associé situé dans le répertoire /etc/default , ou dans les propriétés d'une instance de service au sein du référentiel de configuration de l'utilitaire de gestion des services (SMF, Service Management Facility). Pour plus d'informations sur les services SMF et leurs propriétés, reportez-vous à la section Gestion des services SMF du manuel Administration d’Oracle Solaris : Tâches courantes .

Pour plus d'informations sur la définition des propriétés de gestion de l'alimentation, reportez-vous au Chapitre 16, Gestion de la console système, des périphériques terminaux et des services d’alimentation (tâches) du manuel Administration d’Oracle Solaris : Tâches courantes .

autofs

Vous pouvez afficher ou configurer les propriétés SMF autofs en utilisant la commande sharectl. Par exemple :

# sharectl get autofs
timeout=600
automount_verbose=false
automountd_verbose=false
nobrowse=false
trace=0
environment=
# sharectl set -p timeout=200 autofs

Pour plus d'informations, reportez-vous à sharectl(1M).

cron

Cet utilitaire vous permet de désactiver ou d'activer la journalisation cron.

devfsadm

Ce fichier n'est pas utilisé actuellement.

dhcpagent

L'utilisation client de DHCP est fournie par le démon dhcpagent. Quand la commande ipadm est utilisée pour créer un objet d'adresse DHCP, ou qu'elle identifie une interface qui a été configurée pour recevoir sa configuration réseau à partir de DHCP, dhcpagent est démarré pour gérer une adresse sur cette interface.

Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe sur /etc/default/dhcpagent dans la section FILES de dhcpagent(1M).

fs

Les commandes d'administration du système possèdent une partie générique et une partie spécifique au système de fichiers. Si le type de système de fichiers n'est pas explicitement indiqué avec l'option -F, une valeur par défaut est appliquée. La valeur est indiquée dans ce fichier. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Description de default_fs(4).

ftp

Cet utilitaire vous permet de définir le comportement de la commande ls sur la commande NLST RFC 959. Le comportement de la commande ls par défaut est le même que dans la version précédente de Solaris.

Pour plus d'informations, reportez-vous à ftp(4).

inetinit

Cet utilitaire vous permet de configurer les numéros de séquence TCP et d'activer ou de désactiver la prise en charge des routeurs relais 6to4.

init

Les propriétés d'initialisation du système font désormais partie du service SMF suivant :

svc:/system/environment:init

Vous pouvez afficher et configurer le propriétés d'initialisation du système, comme TZ et LANG, en utilisant une syntaxe similaire à :

# svccfg -s svc:/system/environment:init
svc:/system/environment:init> setprop
Usage:  setprop pg/name = [type:] value
        setprop pg/name = [type:] ([value...])

Set the pg/name property of the currently selected entity.  Values may be
enclosed in double-quotes.  Value lists may span multiple lines.

svc:/system/environment:init> listprop
umask                              application        
umask/value_authorization          astring             solaris.smf.value.environment
umask/umask                        astring             022
upgrade                            application        
upgrade/skip_init_upgrade          boolean             false
upgrade/value_authorization        astring             solaris.smf.value.environment
environment                        application        
environment/LANG                   astring             C
.
.
.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section FILES d'init(1M).

ipsec

Cet utilitaire vous permet de configurer des paramètres tels que les informations de débogage du démon IKE et le niveau de privilège ikeadm.

kbd

Les propriétés de configuration du clavier font désormais partie du service SMF suivant :

svc:/system/keymap:default

Vous pouvez afficher et configurer les propriétés du clavier en utilisant une syntaxe similaire à :

# svccfg -s svc:/system/keymap:default
svc:/system/keymap:default> setprop
Usage:  setprop pg/name = [type:] value
        setprop pg/name = [type:] ([value...])

Set the pg/name property of the currently selected entity.  Values may be
enclosed in double-quotes.  Value lists may span multiple lines.

svc:/system/keymap:default> listprop
general                           framework          
general/complete                  astring    
general/enabled                   boolean     false
keymap                            system             
keymap/console_beeper_freq        integer     900
keymap/kbd_beeper_freq            integer     2000
keymap/keyboard_abort             astring     enable
keymap/keyclick                   boolean     false
.
.
.

Pour plus d'informations, reportez-vous à kbd(1).

keyserv

Pour plus de détails, reportez-vous au paragraphe /etc/default/keyserv dans la section FILES de keyserv(1M).

login

Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe /etc/default/login dans la section FILES de login(1).

mpathd

Cet utilitaire vous permet de définir des paramètres de configuration in.mpathd.

Pour plus d'informations, reportez-vous à in.mpathd(1M).

nfs

Vous pouvez afficher ou configurer les propriétés NFS SMF à l'aide de la commande sharectl. Par exemple :

# sharectl get nfs
servers=1024
lockd_listen_backlog=32
lockd_servers=1024
lockd_retransmit_timeout=5
grace_period=90
server_versmin=2
server_versmax=4
client_versmin=2
client_versmax=4
server_delegation=on
nfsmapid_domain=
# sharectl set -p grace_period=60 nfs

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section nfs(4).

nfslogd

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Description dans nfslogd(1M).

nss

Cet utilitaire vous permet de configurer les paramètres de recherche initgroups(3C).

Pour plus d'informations, reportez-vous à nss(4).

passwd

Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe /etc/default/passwd dans la section FILES de passwd(1).

su

Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe /etc/default/su dans la section FILES de su(1M).

syslog

Pour plus d'informations, reportez-vous au paragraphe /etc/default/syslogd dans la section FILES de syslogd(1M).

tar

Pour obtenir une description du modificateur de fonction -f, reportez-vous à tar(1).

Si la variable d'environnement TAPE n'est pas présente, et si la valeur de l'un des arguments est un nombre et -f n'est pas spécifié, le nombre correspondant à la chaîne N d'archive est recherché dans le fichier /etc/default/tar. La valeur de la chaîne N d'archive est utilisée en tant que le périphérique de sortie avec les spécifications de blocage et de taille du fichier.

Par exemple :

% tar -c 2 /tmp/*

Cette commande écrit la sortie dans le périphérique spécifié comme archive2 dans le fichier /etc/default/tar.

telnetd

Ce fichier identifie la bannière BANNER par défaut qui s'affiche lors d'une connexion Telnet.

utmpd

Le démon utmpd surveille /var/adm/utmpx (et /var/adm/utmp dans les versions antérieures de Solaris) afin de garantir que les entrées utmp insérées par des processus non root par pututxline(3C) sont nettoyées en fin de processus.

Deux entrées dans /etc/default/utmpd sont prises en charge :