JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Notes de version Oracle Solaris 11     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Avant de commencer

A propos d'Oracle Solaris 11

Transition d'Oracle Solaris 10 vers Oracle Solaris 11

Considérations d'installation

Configuration système requise pour l'installation d'Oracle Solaris 11

Expiration du mot de passe root initial après l'installation avec LiveCD

Considérations relatives aux mises à jour

Mise à jour d'un système Oracle Solaris 11 Express avec Oracle Solaris 11

Procédure de mise à jour d'Oracle Solaris 11 Express avec Oracle Solaris 11

Eléments à prendre en compte pour l'exécution

Le package GCC 4.5.2 ne fournit pas de fichiers d'en-tête include-fixed

Mappage du nom de noeud du système et des adresses IP de loopback

Localisation des messages CLI

/usr/ccs/bin est un lien symbolique vers /usr/bin

BIND 9.6 refuse la récursivité aux réseaux non locaux

Migration de WU-FTPD vers ProFTPD

2.  Problèmes d'installation

3.  Problèmes d'exécution

4.  Problèmes de mise à jour

Eléments à prendre en compte pour l'exécution

Cette section fournit des informations d'ordre général que vous devez prendre en compte lors de l'exécution du SE Oracle Solaris 11.

Le package GCC 4.5.2 ne fournit pas de fichiers d'en-tête include-fixed

Le package GCC 4.5.2 ne génère pas automatiquement de fichiers d'en-tête dans le répertoire d'installation GCC include-fixed. Vous pouvez voir les messages d'erreur du compilateur lors de la création d'applications qui comprennent des fichiers d'en-tête qui ne sont pas conformes à la norme ANSI.

Solution de contournement : pour générer les fichiers d'en-tête affectés, saisissez les commandes suivantes :

# processor=`uname -p`
# [ $processor = "i386" ] && platform="pc" || platform="oracle"
# /usr/gcc/4.5/lib/gcc/$processor-$platform-solaris2.11/4.5.2/install-tools/mkheaders

Mappage du nom de noeud du système et des adresses IP de loopback

A partir d'Oracle Solaris 11, le nom de noeud système est mappé vers les entrées d'adresse IP loopback du fichier de configuration /etc/inet/hosts. Par exemple :

::1 mysystem localhost
127.0.0.1 mysystem localhost loghost

Solution de contournement : (facultatif) l'administrateur système peut manuellement modifier le fichier /etc/inet/hosts et supprimer le mappage du nom de noeud système vers les entrées d'adresse IP loopback. Faites correspondre le nom de noeud et l'adresse IP de l'une des interfaces réseau du système.

Localisation des messages CLI

Les messages de l'interface de ligne de commande (Command-line interface, CLI) ne sont pas entièrement localisés dans Oracle Solaris. Les messages des composants de l'interface de ligne de commande du système d'exploitation sont partiellement localisés et ne sont plus installés par défaut.

Solution de contournement : pour consulter les messages des composants de l'interface de ligne de commande du système d'exploitation, installez le package system/osnet/locale manuellement.

/usr/ccs/bin est un lien symbolique vers /usr/bin

A partir de la version d'Oracle Solaris 11, /usr/ccs/bin est un lien symbolique vers /usr/bin.

En raison de cette modification, le chemin /usr/ccs/bin:/usr/gnu/bin:/usr/bin dans la variable d'environnement PATH par exemple est maintenant équivalent à /usr/bin:/usr/gnu/bin. Cette modification peut entraîner des modifications dans les utilitaires trouvés par les recherches PATH.

Si une modification du chemin /usr/ccs/bin est à l'origine des problèmes de localisation des utilitaires GNU, la variable d'environnement PATH doit être réorganisée de sorte que /usr/gnu/bin soit positionné avant /usr/bin ou les utilitaires doivent être appelés avec un chemin d'accès complet.

BIND 9.6 refuse la récursivité aux réseaux non locaux

Avec la version BIND 9.6-ESV-R3, les paramètres de serveur récursifs par défaut limitent considérablement les serveurs qui étaient préalablement en mesure d'interroger les réseaux non locaux de manière récursive.

Solution de contournement : créez des listes de contrôle d'accès (ACL) correspondant aux hôtes et aux réseaux qui doivent être autorisés à accéder à la mémoire cache et à interroger de manière récursive les serveurs.

Par exemple :

acl "trusted" {
        192.168.0.0/16;
        10.153.154.0/24;
        localhost;
        localnets;
};
options {
...
        allow-query { any; };
        allow-recursion { trusted; };
        allow-query-cache { trusted; };
...
};

Dans cet exemple, la liste de contrôle d'accès trusted inclut 192.168.0.0/16 et 10.153.154.0/24 comme exemples de réseaux nécessitant un accès. Vous devez remplacer ces exemples de réseaux par des réseaux qui reflètent correctement votre environnement. Les listes de contrôle d'accès permettent à quiconque de demander au serveur des données faisant autorité, mais seuls les hôtes au sein de la liste trusted auront accès à votre cache et la récursivité.

Migration de WU-FTPD vers ProFTPD

Oracle Solaris 11 prend en charge le serveur FTP ProFTPD au lieu du serveur WU-FTPD utilisé dans les versions précédentes d'Oracle Solaris. La configuration et le comportement par défaut du serveur FTP ProFTPD a changé dans la nouvelle version.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section le fichier proftpd_migration.txt dans le répertoire /usr/share/doc/proftpd.