JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Notes de version Oracle Solaris 11     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Avant de commencer

2.  Problèmes d'installation

Bogues d'installation

Le programme d'installation automatisée échoue sur des systèmes dotés de peu d'espace disque et de beaucoup de mémoire (7090030)

Echec de l'initialisation du client AI avec l'erreur wanboot.conf en raison d'un umask restrictif (7052679)

SPARC : les noms des périphériques réseau et des périphériques de communication ne sont pas correctement mappés durant l'installation en mode texte (7097656)

Le programme d'installation en mode texte n'autorise pas l'installation d'Oracle Solaris 11 sur une autre tranche dans la partition Solaris2 (7091267)

Le passage d'un répertoire sur une commande zoneadm install supprime les profils avec des noms en double sous cette arborescence (7093399)

Les manifestes du programme d'installation automatisée sont installés de manière à pouvoir être lus par tous (7097115)

Echec de l'ajout de nouveaux éléments à l'aide de la commande aimanifest si l'élément adjacent est manquant (7093788)

Echec du programme d'installation automatisée basé sur réseau sur une plate-forme x2100 avec les pilotes nge (6999502)

sysconfig et les applications du programme d'installation en mode texte se ferment de manière inattendue à partir des écrans Timezone (Fuseau horaire) (7026383)

Echec du programme d'installation automatisée lors de la tentative de mise en correspondance des disques cible avec un disque d'initialisation à chemin double (7079889)

La découverte de topologie de disque FMA risque de ne pas gérer les configurations combinant des disques connectés directement et des disques virtuels (7093885)

Le critère hostname doit correspondre exactement au nom d'hôte renvoyé par le client pour sélectionner un profil (7098861)

Programme d'installation en mode texte en anglais lorsqu'une autre langue est choisie (7095437)

Oracle VM Server for SPARC : l'initialisation via connexion WAN et l'installation automatisée de domaines invités sont plus lentes sur les microprogrammes système plus anciens (6969316)

Plusieurs noms de service AI entrent en conflit sur les serveurs AI (7042544)

installadm create-service crée une configuration DHCP défectueuse lorsque le DNS n'est pas activé (7087888)

txzonemgr ne parvient pas à cloner une zone étiquetée (7107525)

Problèmes liés au matériel

Panique du système avec des entrées de BIOS incorrectes pour la gestion de l'alimentation de la CPU (7096091)

SPARC : le système requiert une mise à jour du microprogramme pour initialiser Oracle Solaris 11 (7058642)

3.  Problèmes d'exécution

4.  Problèmes de mise à jour

Bogues d'installation

Les bogues suivants risquent de se produire pendant ou après l'installation d'Oracle Solaris 11.

Le programme d'installation automatisée échoue sur des systèmes dotés de peu d'espace disque et de beaucoup de mémoire (7090030)

Lors de l'installation d'Oracle Solaris 11 à l'aide du programme d'installation automatisée (AI), l'installation peut échouer si le système dispose de plus de RAM que d'espace disque. L'espace alloué pour les périphériques de swap et de vidage peut réduire l'espace disponible pour l'installation d'Oracle Solaris. Le message d'erreur suivant peut s'afficher :

ImageInsufficentSpace: Insufficient disk space available (??.? GB) for
estimated need (??.? GB) for Root filesystem

Solution de contournement : choisissez l'une des solutions suivantes :

Pour plus d'informations sur la procédure de modification du manifeste AI, reportez-vous à la page de manuel ai_manifest(4).

Echec de l'initialisation du client AI avec l'erreur wanboot.conf en raison d'un umask restrictif (7052679)

Lors de la création d'un service d'installation, si umask est défini sur une valeur restrictive, le service d'installation sera créé avec les fichiers de configuration qui ne sont pas accessibles par le client AI. Ceci peut provoquer l'échec du client AI avec l'erreur wanboot suivante :

{0} ok boot net:dhcp - install
Boot device: /pci@400/pci@2/pci@0/pci@6/network@0:dhcp  File and args: -
install1000 Mbps full duplex Link up
Timed out waiting for BOOTP/DHCP reply
HTTP: Bad Response: 500 Internal Server Error
(wanboot.conf error: Can't open configuration file)
ERROR: boot-read fail

Boot load failed.

{0} ok

Solution de contournement : choisissez l'une des solutions suivantes :

SPARC : les noms des périphériques réseau et des périphériques de communication ne sont pas correctement mappés durant l'installation en mode texte (7097656)

Lorsque vous installez Oracle Solaris 11 à l'aide du programme d'installation en mode texte, le mappage entre les noms de réseau et les périphériques de communication n'est pas correct si la configuration manuelle du réseau est sélectionnée.

Par exemple, dans l'écran Manual Network Configuration (Configuration réseau manuelle), les noms des réseaux et les noms des périphériques de communication sont mappés comme suit :

net0 (igb2) 
net1 (igb3) 
net2 (igb0) 
net3 (igb1) 
net4 (usbecm2)

Dans cet exemple, vous pouvez sélectionner le périphérique igb0, qui est net2. Cependant, après l'installation, le périphérique igb0 peut être mappé en tant que net0. Suite à cette incohérence, la connectivité réseau est perdue après l'installation.


Remarque - Ce problème a été résolu dans le patch Oracle Solaris 11 (SRU version 3). Si vous utilisez des images SRU3 amorçables pour x86 ou SPARC, vous ne rencontrerez pas ce problème.


Solution de contournement : pour résoudre ce problème, procédez comme suit :

  1. Au cours de l'installation, sélectionnez l'option 3 (shell) dans le menu de départ du programme d'installation en mode texte.


    Remarque - Vous devez quitter le programme d'installation en mode texte pour revenir au menu de départ.


  2. A l'invite de shell, saisissez les commandes suivantes.

    # svcadm restart datalink-management:default
    # dladm show-phys -L
    # exit
  3. Accédez au menu de départ et sélectionnez l'option 1 pour installer Oracle Solaris 11.

    L'écran Configuration réseau manuelle affiche à présent le mappage correct.

Le programme d'installation en mode texte n'autorise pas l'installation d'Oracle Solaris 11 sur une autre tranche dans la partition Solaris2 (7091267)

Le programme d'installation en mode texte n'autorise pas l'installation d'Oracle Solaris sur une tranche dans la partition Solaris2. Ce problème se produit uniquement si vous avez choisi de préserver les données sur une autre tranche ou sur un ensemble de tranches au sein de cette même partition.

L'écran Select Slice in Fdisk Partition (Sélection de tranche dans partition Fdisk) du programme d'installation en mode texte affiche une tranche existante dans la partition Solaris2 comme ayant le type rpool. Vous ne pouvez pas utiliser la touche F5 pour changer le type d'une tranche inutilisée en rpool.

A moins que vous ne souhaitiez détruire les données sur la tranche rpool existante, quittez le programme d'installation. Ce problème n'a pas d'incidence sur les autres modifications effectuées dans votre système.

Solution de contournement : pour utiliser le programme d'installation en mode texte, vous devez installer Oracle Solaris sur un disque distinct. Vous pouvez installer dans une autre tranche avec de l'espace libre dans une partition Solaris2 à l'aide du programme d'installation automatisée (AI) avec un manifeste personnalisé. Le manifeste AI personnalisé spécifie la tranche à utiliser pour l'installation.

Pour installer Oracle Solaris sur un pool root s11-rpool dans la tranche 7 d'une partition Solaris2 existante par exemple, spécifiez ce qui suit dans la section targets du manifeste AI personnalisé :

<target>
    <disk>
        <disk_name name="c3d0" name_type="ctd"/>
            <partition action="use_existing_solaris2">
                <slice name="7" in_zpool="s11-rpool">
                <size val="6144mb"/>
                </slice>
            </partition>
    </disk>
    <logical>
        <zpool name="s11-rpool" is_root="true">
            <filesystem name="export" mountpoint="/export"/>
            <filesystem name="export/home"/>
            <be name="solaris"/>
        </zpool>
    </logical>
</target>

Le passage d'un répertoire sur une commande zoneadm install supprime les profils avec des noms en double sous cette arborescence (7093399)

La commande zoneadm install comporte une option -c qui peut prendre un répertoire en tant que paramètre. Ce répertoire peut contenir des sous-répertoires dans les profils de configuration système.

En raison de l'aplatissement de la structure de répertoire, si des fichiers portant le même nom sont dans la structure de répertoire, un seul d'entre eux est copié dans la zone installée.

Par exemple, supposons que vous avez la structure de répertoire suivante :

directory-name/profiles1/sc_profile.xml
directory-name/profiles2/sc_profile.xml
directory-name/profiles3/sc_profile.xml

Supposons que vous pouvez exécuter la commande suivante zoneadm install :

# zoneadm -z zone install -c directory-name

Les fichiers de la structure de répertoire sont copiés dans la nouvelle zone, comme si vous aviez exécuté les commandes suivantes dans l'ordre :

# cp directory-name/profiles1/sc_profile.xml \ zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile.xml
# cp directory-name/profiles2/sc_profile.xml \ zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile.xml
# cp directory-name/profiles3/sc_profile.xml \ zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile.xml

Par conséquent, chaque nouvelle copie écrase la copie précédente, ce qui laisse un seul fichier. Le système n'est donc pas correctement configuré après l'installation.

Solution de contournement : assurez-vous que chaque profil, quel que soit son emplacement dans la structure de répertoire, possède un nom unique de façon à ce que les profils ne s'écrasent pas les uns les autres lorsqu'ils sont copiés. Par exemple, supposons que vous avez la structure de répertoire suivante :

directory-name/profiles1/sc_profile_a.xml
directory-name/profiles2/sc_profile_b.xml
directory-name/profiles3/sc_profile_c.xml

L'exécution de la commande zoneadm copie les fichiers vers la zone comme suit :

zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile_a.xml
zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile_b.xml
zoneroot/etc/svc/profile/site/sc_profile_c.xml

Les manifestes du programme d'installation automatisée sont installés de manière à pouvoir être lus par tous (7097115)

Les fichiers manifestes XML utilisés par le programme d'installation automatisée peuvent être lus par tous les utilisateurs sur le serveur du programme d'installation automatisée. Ces fichiers sont ouvertement accessibles sur le réseau via le service du manifeste HTTP du programme d'installation automatisée. Les mots de passe fournis avec le manifeste de configuration ne sont pas sécurisés.

Solution de contournement : choisissez l'une des solutions suivantes :

Echec de l'ajout de nouveaux éléments à l'aide de la commande aimanifest si l'élément adjacent est manquant (7093788)

Les manifestes du programme d'installation automatisée sont modifiés à partir d'un script Derived Manifest à l'aide de la commande aimanifest (1M).

Lors de l'ajout d'un nouvel élément ou d'une sous-arborescence d'un manifeste AI à l'aide de la sous-commande add ou load de aimanifest(1M), le nouvel élément ou la racine de la sous-arborescence peut être mal placé(e) parmi ses éléments frères. Si toutes les conditions suivantes sont remplies, le nouvel élément ou la racine de la sous-arborescence est ajouté(e) à la fin de la liste des éléments frères, même si ce n'est pas sa place :

En conséquence, la validation du manifeste risque d'échouer. Un message d'erreur similaire peut s'afficher lorsque vous exécutez l'AI, ou dans le fichier /system/volatile/install_log, indiquant un échec du point de contrôle du module manifeste dérivé (DMM) :

16:48:04: aimanifest: INFO: command:add, 
path:/auto_install/ai_instance/
target/logical/zpool[@name=rpool]/filesystem@name, 
value:zones

16:48:04:    aimanifest: INFO: cmd:success, 
validation:Fail, 
node:/auto_install[1]/ai_instance[1]/
target[1]/logical[1]/zpool[1]/filesystem[1]

16:48:05  Derived Manifest Module: script completed successfully

16:48:05  Derived Manifest Module: Manifest header refers to no DTD.

16:48:05  Derived Manifest Module: Validating against DTD: 
/usr/share/install/ai.dtd.1

16:48:05  Validation against DTD 
/usr/share/install/ai.dtd.1] failed

16:48:05 /system/volatile/manifest.xml:6:0:ERROR:VALID:DTD_CONTENT_MODEL: 
Element zpool content does not follow the DTD, 
expecting 
(vdev* , filesystem* , zvol* , pool_options? , dataset_options? , be?), 
got (be filesystem )

16:48:05 Derived Manifest Module: Final manifest failed XML validation

16:48:05 Error occurred during execution of 'derived-manifest' checkpoint.

16:48:05 Aborting: Internal error in InstallEngine

ERROR: an exception occurred.

Derived Manifest Module: Final manifest failed XML validation

Solution de contournement : assemblez le manifeste AI dans un ordre différent ou à l'aide d'une autre série de sous-commandes add ou load de sorte que de nouveaux éléments ou sous-arborescences soient ajoutés dans l'ordre. L'ordre est déterminé par les fichiers DTD du répertoire /usr/share/install. Les fichiers DTD suivants sont utilisés pour valider les manifestes AI :

Ajoutez tous les éléments d'origine avant d'ajouter les éléments miroir. Par exemple, si vous allez configurer des éléments d'origine et miroir d'un éditeur, le fichier software.dtd.1 possède la ligne suivante qui indique que les éléments miroir doivent suivre les éléments d'origine :

<!ELEMENT publisher (origin+, mirror*)>

Echec du programme d'installation automatisée basé sur réseau sur une plate-forme x2100 avec les pilotes nge (6999502)

Si vous utilisez le programme d'installation automatisée basé sur réseau pour l'installation d'Oracle Solaris sur une plate-forme x2100 avec un pilote nge, le message d'erreur suivant peut s'afficher après une longue période :

kernel$ /s11-173-x86/platform/i86pc/kernel/$ISADIR/unix -B install_media=http://
$serverIP:5555//install/images/s11-x86,install_service=s11-173-x86,install_svc_address=
$serverIP:5555
loading '/s11-173-x86/platform/i86pc/kernel/$ISADIR/unix -B install_media=http://
$serverIP:5555//install/images/s11-x86,install_service=s11-173-x86,install_svc_address=
$serverIP:5555'
module$ /s11-173-x86/platform/i86pc/$ISADIR/boot-archive
loading ' /s11-173-x86/platform/i86pc/$ISADIR/boot-archive' ...

Error 20: Mulitboot kernel must be loaded before modules

Press any key to continue...

Ce problème est lié à l'installation PXE sur le BIOS x2100 avec le pilote nge. Ce problème se produit dans le BIOS version 1.1.1 et versions ultérieures.

Solution de contournement : choisissez l'une des solutions de contournement suivantes pour l'installation d'Oracle Solaris sur une plate-forme x2100 avec un pilote nge :

sysconfig et les applications du programme d'installation en mode texte se ferment de manière inattendue à partir des écrans Timezone (Fuseau horaire) (7026383)

sysconfig et les applications du programme d'installation en mode texte risquent de se fermer de manière inattendue à partir des écrans Timezone (Fuseau horaire), si vous exécutez l'une ou l'autre de ces opérations :

Ce problème se produit uniquement lorsque vous avez sélectionné l'un des régions de fuseau horaire suivantes :


Remarque - Aucune sélection effectuée avant la fermeture des applications n'est enregistrée.


Solution de contournement : afin d'éviter ce comportement, n'essayez pas de quitter ces applications à partir des écrans Timezone (Fuseau horaire). Utilisez les solutions de contournement suivantes :

Echec du programme d'installation automatisée lors de la tentative de mise en correspondance des disques cible avec un disque d'initialisation à chemin double (7079889)

Si vous installez le SE Oracle Solaris sur un disque d'initialisation FC à chemin double, l'installation échoue avec les erreurs suivantes :

2011-08-16 18:41:38,434   InstallationLogger.target-selection DEBUG
Traceback (most recent call last):  
File "/usr/lib/python2.6/vendor-packages/solaris_install/auto_
install/checkpoints/target_selection.py", line 3419, in execute
self.select_targets(from_manifest, discovered, dry_run)

2011-08-16 18:41:38,642 InstallationLogger INFO
Automated Installation Failed 

2011-08-16 18:41:38,693 InstallationLogger INFO 
Please see logs for more information 

2011-08-16 18:41:38,743 InstallationLogger DEBUG 
Shutting down Progress Handler 

Solution de contournement : déconnectez l'un des câbles SAS JBOD à double parcours.

La découverte de topologie de disque FMA risque de ne pas gérer les configurations combinant des disques connectés directement et des disques virtuels (7093885)

La découverte de topologie de disque FMA (Fault management architecture) risque de ne pas gérer correctement les configurations combinant des disques connectés directement et des disques virtuels. Par conséquent, les disques connectés directement ne sont pas visibles pour le programme d'installation automatisée.

Solution de contournement : utilisez les utilitaires d'installation Live ou en mode texte d'Oracle Solaris 11 pour effectuer l'installation, car toutes les unités de disques y sont disponibles à la sélection.

Le critère hostname doit correspondre exactement au nom d'hôte renvoyé par le client pour sélectionner un profil (7098861)

Lorsque vous utilisez le programme d'installation automatisée (AI) pour installer un client, il est parfois impossible d'appliquer les profils de configuration système personnalisés associés au critère hostname. Le client AI peut recevoir un nom de domaine complet ou un nom d'hôte non qualifié en fonction de la manière dont les services de noms sont configurés sur le réseau. Si le critère hostname spécifié lors de la création du profil ne correspond pas exactement à la valeur hostname du client, toute tentative de mappage du profil échoue.

Si le profil est nommé profile-name, et la ligne suivante n'est pas dans le fichier journal ai_sd_log, le profil est introuvable :

SC profile locator: Processing profile profile-name

Remarque - Le fichier journal ai_sd_log se trouve dans le répertoire /system/volatile avant la réinitialisation du client et dans le répertoire /var/sadm/system/logs après la réinitialisation.


Solution de contournement : pour vérifier que le problème est dû à un nom d'hôte qui ne correspond pas entre le serveur et le client AI, vérifiez la chaîne suivante dans le fichier journal ai_sd_log :

hostname=hostname

Programme d'installation en mode texte en anglais lorsqu'une autre langue est choisie (7095437)

Lorsque vous utilisez le programme d'installation en mode texte sur un matériel équivalent à une console physique, telle qu'une console KVM Web distante ou une console VirtualBox, le programme d'installation affiche le texte en anglais, même si vous avez choisi une autre langue lors de l'initialisation depuis le média d'installation. Le programme d'installation affiche le texte en anglais pour éviter un affichage confus de caractères non-ASCII.

Le programme d'installation en mode texte affiche uniquement le texte localisé sur un matériel équivalent à une console série, telle qu'une console de service basée sur SSH ou telnet par exemple.

Solution de contournement : aucune.

Oracle VM Server for SPARC : l'initialisation via connexion WAN et l'installation automatisée de domaines invités sont plus lentes sur les microprogrammes système plus anciens (6969316)

Les utilisateurs des serveurs SPARC T-Series d'Oracle risquent de constater un ralentissement de l'initialisation via connexion WAN lors de l'installation automatisée d'un domaine hôte à l'aide du programme d'installation automatisée (AI) s'ils exécutent une version plus ancienne du microprogramme système.

Solution de contournement : pour un microprogramme système 8.x, utilisez la version 8.1.1.b ou une version supérieure. Pour le microprogramme système 7.x, utilisez la version 7.4.0.d ou une version supérieure.

La liste suivante présente les plates-formes et la version du microprogramme requise. Pour plus d'informations sur une version particulière du microprogramme système, consultez les notes de version d'Oracle VM Server for SPARC.

Le microprogramme système 8.x prend en charge les plates-formes suivantes :

Le microprogramme système 7.x prend en charge les plates-formes suivantes :

La version du microprogramme requise pour les plates-formes suivantes n'est pas disponible :

Plusieurs noms de service AI entrent en conflit sur les serveurs AI (7042544)

Sur les serveurs AI configurés pour servir plusieurs réseaux, le démon mdns peut avertir lorsque des instances de noms de service AI identiques sont enregistrés. Le message d'erreur suivant peut s'afficher :

mDNSResponder: [ID 702911 daemon.error] 
Client application registered 2 identical instances of service some-service._
OSInstall._tcp.local. port 5555.

mDNSResponder: [ID 702911 daemon.error] 
Excessive name conflicts (10) for some-service._
OSInstall._tcp.local. (SRV); rate limiting in effect 

Remarque - Les clients AI peuvent toujours obtenir les informations nécessaires à l'installation.


Solution de contournement : pour éviter que plusieurs noms de service AI entrent en conflit, définissez la propriété exclusion ou inclusion pour le service SMF svc:/system/install/server:default.

L'exemple suivant décrit la manière de définir les propriétés all_services/exclude_networks et all_services/networks pour inclure tous les réseaux qui ont été configurés sur le système.

# svccfg -s svc:/system/install/server:default \ setprop all_services/exclude_networks = false

# svccfg -s svc:/system/install/server:default \ delprop all_services/networks #1.#1.#1.#1/#1

# svccfg -s svc:/system/install/server:default \ delprop all_services/networks #2.#2.#2.#2/#2

...

# svccfg -s svc:/system/install/server:default \ addprop all_services/networks 0.0.0.0/0

# svcadm refresh svc:/system/install/server:default
# svcadm restart svc:/system/install/server:default

#1.#1. #1.#1/#1 et #2.#2. #2.#2/#2 sont les adresses IP des interfaces réseau qui ont été configurées.

installadm create-service crée une configuration DHCP défectueuse lorsque le DNS n'est pas activé (7087888)

Lors de la création d'un service d'installation avec la configuration DHCP facultative, si le service installadm doit créer un nouveau serveur DHCP lorsqu'un client DNS n'est pas configuré, le service installadm génère un fichier de configuration DHCP incomplet.

Ce comportement est dû au fait que le service installadm ajoute des étiquettes supplémentaires aux informations de configuration DNS dans le fichier de configuration DHCP. Toutefois, ces autres valeurs d'étiquettes ne peuvent pas être utilisées dans la configuration DHCP.

Avec un fichier de configuration incomplet, le service DHCP risque de ne pas pouvoir entrer dans un état En ligne et reste dans un état de maintenance. Le message d'erreur suivant peut s'afficher :

Name services are not configured for local DHCP server.
Manual configuration will be required, please see dhcpd(8) for further information.

Solution de contournement : pour faire passer le serveur DHCP local à l'état En ligne, effectuez les opérations suivantes :

  1. Modifiez le fichier /etc/inet/dhcpd4.conf et supprimez les lignes suivantes :

    option domain-name;
    option domain-name-servers;
  2. Tapez la commande suivante pour redémarrer le serveur DHCP :

    # svcadm clear svc:/network/dhcp/server:ipv4

    La commande svcadm avec l'option restart fait passer le serveur DHCP dans un état En ligne et lance les opérations d'installation automatisée. Vous pouvez vérifier l'état du serveur DHCP à l'aide de la commande suivante :

    # svcs -Ho state svc:/network/dhcp/server:ipv4

Remarque - Les autres opérations create-service ne sont pas concernées par ce problème et ne nécessitent pas de solution supplémentaire.


txzonemgr ne parvient pas à cloner une zone étiquetée (7107525)

Après le clonage d'une zone étiquetée, l'initialisation de la zone échoue. La raison de cet échec est que le jeu de données pour le système de fichiers /var est marqué comme ADMIN_LOW au lieu de porter l'étiquette de la zone. Par conséquent, il ne peut pas être monté comme read-write dans la zone. Le message d'erreur suivant s'affiche :

ERROR: Cannot boot zone. The system was unable to verify that the zone 
doesn't contain old or incompatible packages within the zone.

Utilisez la commande zfs list pour déterminer le nom du jeu de données correspondant au système de fichiers /var de la zone. Saisissez ensuite la commande suivante :

# zfs set mlslabel=none var-dataset

var-dataset est le nom du jeu de données correspondant.