JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

Reconfiguration des ressources

Reconfiguration dynamique

Reconfiguration retardée

Allocation des ressources

Allocation de CPU

Procédure d'application de la contrainte whole-core

Interactions entre la contrainte whole-core et les autres fonctions des domaines

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources

Migration de domaine

Gestion de l'alimentation

Réglage de la CPU SPARC afin d'optimiser les performances de charge de travail sur les systèmes SPARC T4

Modes de thread de la CPU et charges de travail

Sélection du mode de thread de la CPU

Restrictions des contrôles de thread

Configuration du système avec des partitions forcées

Vérification de la configuration d'un domaine

Procédure permettant de déterminer si un domaine a été configuré avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création de la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine

Configuration d'un domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création d'un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration d'un domaine existant avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration du domaine primary avec des coeurs complets de CPU

Interaction avec d'autres fonctions d'Oracle VM Server for SPARC

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources de la CPU

Gestion de l'alimentation de la CPU

Réinitialisation ou nouvelle association de domaine

Incompatibilité de la migration de domaine

Affectation de ressources physiques à des domaines

Gestion des ressources physiques sur le domaine de contrôle

Restrictions applicables à la gestion des ressources physiques sur les domaines

Utilisation de la reconfiguration dynamique de la mémoire

Ajout de mémoire

Suppression de mémoire

Suivi de la progression d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Annulation d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Demandes partielles de reconfiguration dynamique de mémoire

Reconfiguration de la mémoire du domaine de contrôle

Réduction de la mémoire du domaine de contrôle

Reconfiguration dynamique et retardée

Alignement de la mémoire

Alignement de la mémoire pour les domaines actifs

Alignement de la mémoire pour les domaines liés

Alignement de la mémoire pour les domaines inactifs

Ajout de mémoire non alignée

Exemples de reconfiguration dynamique de mémoire

Utilisation de la gestion de l'alimentation

Création d'une liste des threads de CPU et des CPU virtuelles avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des threads de CPU avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des CPU avec gestion de l'alimentation

Utilisation de la gestion dynamique des ressources

Liste des ressources du domaine

Sortie lisible par la machine

Procédure d'affichage de la syntaxe des sous-commandes ldm

Définitions des balises

Définition des statistiques d'utilisation

Affichage des différentes listes

Procédure d'affichage des versions logicielles (-V)

Procédure de génération d'une liste abrégée

Procédure de génération d'une liste longue (-l)

Procédure de génération d'une liste étendue (-e)

Procédure de génération d'une liste analysable lisible par la machine (-p)

Procédure de génération d'un sous-ensemble d'une liste longue (-o format)

Procédure d'affichage de la valeur d'une variable

Procédure de création de la liste des liaisons

Procédure de création de la liste des configurations

Procédure de création de la liste des périphériques

Procédure de création de la liste de mémoire disponible

Procédure de création de la liste des services

Liste des contraintes

Procédure de création de la liste des contraintes pour un domaine

Procédure de création de la liste des contraintes au format XML

Procédure de création de la liste des contraintes dans un format lisible par machine

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Configuration du système avec des partitions forcées

Cette section décrit le partitionnement forcé avec le logiciel Oracle VM Server for SPARC et l'utilisation du partitionnement forcé pour assurer sa conformité aux conditions d'octroi de licences CPU d'Oracle.

Vérification de la configuration d'un domaine

Les tâches décrites dans cette section expliquent comment déterminer si un domaine est configuré avec des coeurs complets de CPU et comment dresser la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine.

Procédure permettant de déterminer si un domaine a été configuré avec des coeurs complets de CPU

Exemple 10-2 Détermination de la configuration avec ou sans coeurs complets de CPU d'un domaine

La commande suivante indique que le domaine ldg1 est configuré avec des coeurs complets et avec un maximum de cinq coeurs :

# ldm list -o resmgmt ldg1
NAME
ldg1

CONSTRAINT
   whole-core
   max-cores=5

Procédure de création de la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine

Lorsqu'un domaine est associé, des coeurs de CPU sont affectés au domaine.

Exemple 10-3 Etablissement de la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine

La commande suivante dresse la liste des coeurs affectés au domaine ldg1 :

# ldm list -o core ldg1
NAME 
ldg1

CORE 
CID    PCPUSET 
1    (8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15) 
2    (16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23)

Configuration d'un domaine avec des coeurs complets de CPU

Les tâches décrites dans cette section expliquent comment créer un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU, comment configurer un domaine existant avec des coeurs complets de CPU et comment configurer un domaine primary avec des coeurs complets de CPU.


Remarque - Les sous-commandes ldm utilisées pour affecter des coeurs complets ont été modifiées dans la version Oracle VM Server for SPARC 2.2.

Les tâches et les exemples de cette section font appel aux nouvelles commandes introduites avec le logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.2.

Si vous utilisez la version 2.0 ou 2.1 de Logical Domains Manager pour affecter des coeurs complets à des domaines, utilisez les commandes ldm add-vcpu -c, ldm set-vcpu -c et ldm remove-vcpu -c respectivement au lieu des commandes ldm add-core, ldm set-core et ldm remove-core.


Utilisez la commande suivante pour configurer un domaine de manière à ce qu'il utilise des coeurs complets de CPU :

ldm set-core number-of-cpu-cores domain

Cette commande spécifie également le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine, lequel correspond au plafond de CPU. Reportez-vous à la page de manuel ldm(1M).

A partir de la version 2.2 d'Oracle VM Server for SPARC, le plafond de CPU et l'allocation de coeurs de CPU sont gérées par des commandes distinctes. Ces commandes vous permettent d'allouer des coeurs de CPU, de définir un plafond ou d'effectuer ces deux opérations de façon totalement indépendante. L'unité d'allocation peut être définie sur coeurs même si aucun plafond de CPU n'a été configuré. Toutefois, l'exécution du système dans ce mode n'est pas compatible avec la configuration du partitionnement forcé sur votre système Oracle VM Server for SPARC.

Procédure de création d'un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU

  1. Créez le domaine.
    # ldm create domain
  2. Définissez le nombre de coeurs complets de CPU pour le domaine.
    # ldm set-core number-of-cpu-cores domain

    Cette commande définit également le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine sur number-of-cpu-cores.

  3. Configurez le domaine.

    Pendant la configuration, assurez-vous d'utiliser la commande ldm add-core, ldm set-core ou ldm rm-core.

  4. Associez et démarrez le domaine.
    # ldm bind domain
    # ldm start domain

Exemple 10-4 Création d'un nouveau domaine avec deux coeurs complets de CPU

Dans cet exemple, un domaine ldg1 comportant deux coeurs complets de CPU est créé. La première commande crée le domaine ldg1. La seconde commande configure le domaine ldg1 avec deux coeurs complets de CPU. Elle fixe également à 2 le nombre maximal de coeurs de CPU de ldg1.

A ce stade, vous pouvez configurer plus précisément le domaine, sous réserve des restrictions décrites à l'étape 3 de la section Procédure de création d'un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU.

Les troisième et quatrième commandes indiquent comment associer et démarrer le domaine ldg1, suite à quoi vous pouvez utiliser le domaine ldg1.

# ldm create ldg1
# ldm set-core 2 ldg1
...
# ldm bind ldg1
# ldm start ldg1

Procédure de configuration d'un domaine existant avec des coeurs complets de CPU

Si un domaine existant est configuré pour utiliser des threads de CPU, vous pouvez modifier sa configuration et paramétrer l'utilisation de coeurs complets de CPU.

  1. Arrêtez et dissociez le domaine.
    # ldm stop domain
    # ldm unbind domain
  2. Définissez le nombre de coeurs complets de CPU pour le domaine.
    # ldm set-core number-of-cpu-cores domain

    Cette commande définit également le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine sur number-of-cpu-cores.

  3. Associez à nouveau et redémarrez le domaine.
    # ldm bind domain
    # ldm start domain

Exemple 10-5 Configuration d'un domaine existant avec quatre coeurs complets de CPU

Cet exemple met à jour la configuration d'un domaine existant, ldg1. Les première et deuxième commandes arrêtent et dissocient le domaine ldg1. La troisième commande configure le domaine ldg1 avec quatre coeurs complets de CPU. Cette commande fixe également à quatre le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine ldg1. Les quatrième et cinquième commandes associent et redémarrent le domaine ldg1.

# ldm stop ldg1
# ldm unbind ldg1
# ldm set-core 4 ldg1
# ldm bind ldg1
# ldm start ldg1

Procédure de configuration du domaine primary avec des coeurs complets de CPU

Si le domaine primary est configuré pour utiliser des threads de CPU, vous pouvez modifier sa configuration et paramétrer l'utilisation de coeurs complets de CPU.

  1. Placez le domaine primary en mode de reconfiguration retardée.
    # ldm start-reconf primary
  2. Définissez le nombre de coeurs complets de CPU pour le domaine primary.
    # ldm set-core number-of-cpu-cores primary

    Cette commande définit également le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine primary sur number-of-cpu-cores.

  3. Redémarrez le domaine primary.

    Utilisez la procédure appropriée pour réinitialiser le domaine primary ; celle-ci dépend de la configuration système. Reportez-vous à la section Redémarrage du domaine primary

Exemple 10-6 Configuration du domaine primary avec deux coeurs complets de CPU

Cet exemple configure des coeurs complets de CPU sur le domaine primary. La première commande déclenche le mode de reconfiguration retardée sur le domaine primary. La seconde commande configure le domaine primary avec deux coeurs complets de CPU. Cette commande fixe également à deux le nombre maximal de coeurs de CPU du domaine primary. La troisième commande réinitialise le domaine primary.

# ldm start-reconf primary
# ldm set-core 2 primary
# shutdown -i 5

Interaction avec d'autres fonctions d'Oracle VM Server for SPARC

Reconfiguration dynamique de la CPU

Vous pouvez utiliser la reconfiguration dynamique de CPU avec des domaines configurés avec des coeurs complets de CPU. Toutefois, vous pouvez uniquement ajouter ou supprimer des coeurs de CPU entiers, pas des threads de CPU individuels. Ainsi, l'état de partitionnement forcé du système est entretenu par la fonction de reconfiguration dynamique de CPU. En outre, si des coeurs de CPU sont ajoutés à un domaine de manière dynamique, la valeur maximale est appliquée. Par conséquent, la commande CPU DR échouerait si elle tentait de dépasser le nombre maximal de CPU.


Remarque - La propriété max-cores ne peut pas être modifiée, sauf si le domaine est arrêté et dissocié. Par conséquent, pour augmenter le nombre maximal de coeurs spécifié lors de la définition de la contrainte whole-core, vous devez tout d'abord arrêter et dissocier le domaine.


Utilisez les commandes suivantes pour ajouter, définir ou supprimer de façon dynamique des coeurs complets de CPU dans un domaine associé ou actif :

ldm add-core number-of-cpu-cores domain
ldm set-core number-of-cpu-cores domain
ldm rm-core number-of-cpu-cores domain

Remarque - Si le domaine n'est pas actif, ces commandes ajustent également le nombre maximal de coeurs de CPU pour le domaine. Si le domaine est associé ou actif, ces commandes ne modifient pas le nombre maximal de coeurs de CPU pour le domaine.


Exemple 10-7 Ajout dynamique de deux coeurs complets de CPU à un domaine

Cet exemple illustre l'ajout dynamique de deux coeurs complets de CPU au domaine ldg1. Le domaine ldg1 est un domaine actif configuré avec deux coeurs complets de CPU. La première commande montre que le domaine ldg1 est actif. La seconde commande indique que le domaine ldg1 est configuré avec des coeurs complets de CPU et avec un maximum de quatre coeurs : Les troisième et cinquième commandes indiquent les coeurs de CPU assignés au domaine avant et après l'ajout de deux coeurs complets de CPU. La quatrième commande ajoute de façon dynamique deux coeurs complets de CPU au domaine ldg1.

# ldm list ldg1
NAME    STATE   FLAGS   CONS  VCPU  MEMORY UTIL  UPTIME
ldg1    active  -n----  5000  16    2G     0.4%  5d 17h 49m
# ldm list -o resmgmt ldg1
NAME
ldg1

CONSTRAINT
   whole-core
        max-cores=4
# ldm list -o core ldg1
NAME 
ldg1

CORE 
CID    PCPUSET 
1    (8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15) 
2    (16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23)
# ldm add-core 2 ldg1
# ldm list -o core ldg1
NAME 
ldg1

CORE 
CID    PCPUSET 
1    (8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15) 
2    (16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23) 
3    (24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31)
4    (32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39)

Gestion dynamique des ressources de la CPU

La gestion dynamique des ressources (DRM) permet de gérer automatiquement les ressources CPU sur certains domaines. Si la DRM est utilisée, les stratégies DRM ne s'appliquent pas aux domaines configurés avec des coeurs complets de CPU.

Une stratégie DRM peut inclure un domaine configuré avec des coeurs complets de CPU. Toutefois, lorsqu'une telle stratégie est activée, elle est automatiquement désactivée pour le domaine concerné. Le domaine reste configuré avec des coeurs complets de CPU, à moins que le domaine ne soit ultérieurement reconfiguré avec des threads de CPU au lieu de coeurs complets. Lorsque le domaine est configuré pour l'utilisation de threads de CPU, la stratégie DRM est automatiquement réactivée pour le domaine concerné.

Gestion de l'alimentation de la CPU

Vous pouvez utiliser la gestion de l'alimentation (PM) de la CPU en activant la politique performance ou élastique pour des domaines configurés avec des coeurs complets de CPU. L'utilisation de la PM préserve le partitionnement forcé du système.

Réinitialisation ou nouvelle association de domaine

Un domaine configuré avec des coeurs complets de CPU reste configuré avec des coeurs complets de CPU lorsque le domaine est redémarré ou lorsque l'ensemble du système est redémarré. Un domaine utilise les mêmes coeurs de CPU physiques pendant toute la durée de l'association. Par exemple, si un domaine est réinitialisé, il utilise les mêmes coeurs de CPU physiques avant et après la réinitialisation. De même, si le système entier est mis hors tension alors qu'un domaine est associé, ce domaine sera configuré avec les mêmes coeurs de CPU physiques lorsque le système est remis sous tension. Si vous dissociez puis associez à nouveau un domaine, ou si l'ensemble du système est redémarré avec une nouvelle configuration, il est possible que le domaine utilise des coeurs de CPU physiques différents.

Incompatibilité de la migration de domaine

Une configuration whole-core n'est pas compatible avec une migration de domaine. Cependant, vous pouvez toujours migrer un domaine qui est configuré avec des coeurs complets de CPU. Après une telle migration, le partitionnement forcé n'est pas appliqué sur le système cible. De même, la configuration whole-core et le nombre maximal de coeurs de CPU ne sont pas conservés sur le système cible lors de la migration.

Si vous migrez un domaine configuré avec des coeurs complets, vous devez reconfigurer le domaine cible de manière à ce qu'il utilise le partitionnement forcé une fois la migration terminée. Vous devez également vous assurer que votre contrat de licence vous autorise à utiliser le domaine à la fois sur le système source et sur le système cible.