JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

Reconfiguration des ressources

Reconfiguration dynamique

Reconfiguration retardée

Allocation des ressources

Allocation de CPU

Procédure d'application de la contrainte whole-core

Interactions entre la contrainte whole-core et les autres fonctions des domaines

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources

Migration de domaine

Gestion de l'alimentation

Réglage de la CPU SPARC afin d'optimiser les performances de charge de travail sur les systèmes SPARC T4

Modes de thread de la CPU et charges de travail

Sélection du mode de thread de la CPU

Restrictions des contrôles de thread

Configuration du système avec des partitions forcées

Vérification de la configuration d'un domaine

Procédure permettant de déterminer si un domaine a été configuré avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création de la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine

Configuration d'un domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création d'un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration d'un domaine existant avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration du domaine primary avec des coeurs complets de CPU

Interaction avec d'autres fonctions d'Oracle VM Server for SPARC

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources de la CPU

Gestion de l'alimentation de la CPU

Réinitialisation ou nouvelle association de domaine

Incompatibilité de la migration de domaine

Affectation de ressources physiques à des domaines

Gestion des ressources physiques sur le domaine de contrôle

Restrictions applicables à la gestion des ressources physiques sur les domaines

Utilisation de la reconfiguration dynamique de la mémoire

Ajout de mémoire

Suppression de mémoire

Suivi de la progression d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Annulation d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Demandes partielles de reconfiguration dynamique de mémoire

Reconfiguration de la mémoire du domaine de contrôle

Réduction de la mémoire du domaine de contrôle

Reconfiguration dynamique et retardée

Alignement de la mémoire

Alignement de la mémoire pour les domaines actifs

Alignement de la mémoire pour les domaines liés

Alignement de la mémoire pour les domaines inactifs

Ajout de mémoire non alignée

Exemples de reconfiguration dynamique de mémoire

Utilisation de la gestion de l'alimentation

Création d'une liste des threads de CPU et des CPU virtuelles avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des threads de CPU avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des CPU avec gestion de l'alimentation

Utilisation de la gestion dynamique des ressources

Liste des ressources du domaine

Sortie lisible par la machine

Procédure d'affichage de la syntaxe des sous-commandes ldm

Définitions des balises

Définition des statistiques d'utilisation

Affichage des différentes listes

Procédure d'affichage des versions logicielles (-V)

Procédure de génération d'une liste abrégée

Procédure de génération d'une liste longue (-l)

Procédure de génération d'une liste étendue (-e)

Procédure de génération d'une liste analysable lisible par la machine (-p)

Procédure de génération d'un sous-ensemble d'une liste longue (-o format)

Procédure d'affichage de la valeur d'une variable

Procédure de création de la liste des liaisons

Procédure de création de la liste des configurations

Procédure de création de la liste des périphériques

Procédure de création de la liste de mémoire disponible

Procédure de création de la liste des services

Liste des contraintes

Procédure de création de la liste des contraintes pour un domaine

Procédure de création de la liste des contraintes au format XML

Procédure de création de la liste des contraintes dans un format lisible par machine

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Allocation de CPU

Le mécanisme d'allocation de CPU utilise les contraintes suivantes pour les ressources de CPU :

Procédure d'application de la contrainte whole-core

Assurez-vous que la contrainte whole-core est activée sur le domaine de contrôle avant de définir la contrainte max-cores.

  1. Appliquez la contrainte whole-core sur le domaine primary.
    # ldm set-core 1 primary
  2. Assurez-vous que la contrainte whole-core est activée sur le domaine de contrôle.
    # ldm ls -o re primary

    Notez que max-cores est défini sur unlimited. Comme n'importe quel autre domaine, le domaine de contrôle ne peut pas être utilisé avec le partitionnement forcé tant que la contrainte max-cores n'est pas activée.

  3. Déclenchez une reconfiguration retardée sur le domaine primary.
    # ldm start-reconf primary
  4. Activez la contrainte max-cores sur le domaine primary.
    # ldm set-domain max-cores=number-of-CPU-cores primary

    Remarque - Les unités cryptographiques associées à ces coeurs ne sont pas affectées par les ajouts de coeurs. Par conséquent, le système n'ajoute pas automatiquement les unités cryptographiques associées à ce domaine. Cependant, une unité cryptographique est automatiquement supprimée uniquement lorsque la dernière CPU virtuelle du coeur est supprimée. Cette action empêche qu'une unité cryptographique ne devienne “orpheline”.


    Vous ne pouvez désactiver la contrainte max-cores que sur un domaine inactif, non pas sur un domaine associé ou actif. Avant de désactiver la contrainte max-cores sur le domaine de contrôle, vous devez d'abord déclencher une reconfiguration retardée.

  5. Assurez-vous que la contrainte whole-core est activée.
    # ldm ls -o re primary
  6. Redémarrez le domaine primary.
    # reboot

    Lors de la réinitialisation, vous pouvez utiliser le domaine de contrôle avec un partitionnement forcé.

Exemple 10-1 Application de la contrainte whole-core

L'exemple suivant illustre l'application de la contrainte whole-core au domaine primary. La première commande applique la contrainte, tandis que la deuxième commande vérifie qu'elle est activée :

# ldm set-core 1 primary
# ldm ls -o re primary
NAME
primary

CONSTRAINT
    cpu=whole-core
    max-cores=unlimited
    threading=max-throughput

Les commandes suivantes limitent max-cores à trois coeurs en déclenchant une reconfiguration retardée, en définissant la propriété max-cores et en vérifiant que la contrainte est activée :

# ldm start-reconf primary
Initiating a delayed reconfiguration operation on the primary domain.
All configuration changes for other domains are disabled until the primary
domain reboots, at which time the new configuration for the primary domain
will also take effect.

# ldm set-domain max-cores=3 primary

------------------------------------------------------------------------------
Notice: The primary domain is in the process of a delayed reconfiguration.
Any changes made to the primary domain will only take effect after it reboots.
------------------------------------------------------------------------------

# ldm ls -o re primary
NAME
primary

FLAGS
normal,delayed(modify),control,vio-service

CONSTRAINT
    cpu=whole-core
    max-cores=3
    threading=max-throughput

Lors de la réinitialisation, vous pouvez utiliser le domaine de contrôle avec un partitionnement forcé.

L'exemple suivant supprime la contrainte max-cores, mais conserve la contrainte whole-core sur le domaine ldg1 :

# ldm set-domain max-cores=unlimited ldg1

Pour supprimer à la fois la contrainte max-cores et la contrainte whole-core du domaine ldg1, affectez des CPU virtuelles au lieu de coeurs de la manière suivante :

# ldm set-vcpu 8 ldg1

Interactions entre la contrainte whole-core et les autres fonctions des domaines

Cette section décrit les interactions entre la contrainte whole-core et les fonctions suivantes :

Reconfiguration dynamique de la CPU

La contrainte whole-core est totalement compatible avec la reconfiguration dynamique (DR) de la CPU. Lorsqu'un domaine est défini avec la contrainte whole-core, vous pouvez utiliser la commande ldm add-core, ldm set-core ou ldm remove-core pour modifier le nombre de coeurs sur un domaine actif.

Cependant, si un domaine lié ou actif n'est pas en mode de reconfiguration retardée, son nombre de coeurs ne peut pas dépasser le nombre maximum de coeurs. Ce maximum est défini avec la contrainte de coeur maximum, qui est automatiquement activée lorsque la contrainte whole-core est activée. Une opération de reconfiguration dynamique de la CPU ne respectant pas la contrainte de coeur maximum échoue.

Gestion dynamique des ressources

La contrainte whole-core n'est pas compatible avec la gestion dynamique des ressources (DRM). Si une stratégie DRM est activée sur un domaine qui utilise la contrainte whole-core, cette stratégie est automatiquement désactivée. La contrainte whole-core reste activée.

Même si une stratégie DRM ne peut pas être activée lorsqu'une contrainte whole-core est en vigueur, vous pouvez toujours définir un stratégie DRM pour le domaine. Notez que lorsqu'une stratégie est désactivée automatiquement, elle reste toujours active. La stratégie est automatiquement réactivée si le domaine est redémarré sans la contrainte whole-core.

Voici les interactions attendues entre la contrainte whole-core et la DRM :

Migration de domaine

La configuration whole-core de la CPU n'est pas compatible avec la migration de domaine. Cependant, vous pouvez toujours migrer un domaine qui est configuré avec des coeurs complets de CPU. Après une telle migration, le partitionnement forcé n'est pas appliqué sur le système cible. De même, la configuration whole-core et le nombre maximal de coeurs de CPU ne sont pas conservés sur le système cible.

Si vous migrez un domaine configuré avec des coeurs complets, vous devez reconfigurer le domaine cible de manière à ce qu'il utilise le partitionnement forcé une fois la migration terminée. Vous devez également vous assurer que votre contrat de licence vous autorise à utiliser le domaine à la fois sur le système source et sur le système cible.

Gestion de l'alimentation

La contrainte whole-core est parfaitement compatible avec les stratégies performance et élastique de gestion de l'alimentation (PM). Lorsque la stratégie élastique est activée, le sous-système PM peut ajouter ou supprimer des coeurs de CPU dans des domaines configurés avec la contrainte whole-core. Dans ce cas, la contrainte whole-core continue à être honorée, et les domaines utilisant cette contrainte restent configurés avec des coeurs complets uniquement.