JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

Reconfiguration des ressources

Reconfiguration dynamique

Reconfiguration retardée

Allocation des ressources

Allocation de CPU

Procédure d'application de la contrainte whole-core

Interactions entre la contrainte whole-core et les autres fonctions des domaines

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources

Migration de domaine

Gestion de l'alimentation

Réglage de la CPU SPARC afin d'optimiser les performances de charge de travail sur les systèmes SPARC T4

Modes de thread de la CPU et charges de travail

Sélection du mode de thread de la CPU

Restrictions des contrôles de thread

Configuration du système avec des partitions forcées

Vérification de la configuration d'un domaine

Procédure permettant de déterminer si un domaine a été configuré avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création de la liste des coeurs de CPU affectés à un domaine

Configuration d'un domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de création d'un nouveau domaine avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration d'un domaine existant avec des coeurs complets de CPU

Procédure de configuration du domaine primary avec des coeurs complets de CPU

Interaction avec d'autres fonctions d'Oracle VM Server for SPARC

Reconfiguration dynamique de la CPU

Gestion dynamique des ressources de la CPU

Gestion de l'alimentation de la CPU

Réinitialisation ou nouvelle association de domaine

Incompatibilité de la migration de domaine

Affectation de ressources physiques à des domaines

Gestion des ressources physiques sur le domaine de contrôle

Restrictions applicables à la gestion des ressources physiques sur les domaines

Utilisation de la reconfiguration dynamique de la mémoire

Ajout de mémoire

Suppression de mémoire

Suivi de la progression d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Annulation d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Demandes partielles de reconfiguration dynamique de mémoire

Reconfiguration de la mémoire du domaine de contrôle

Réduction de la mémoire du domaine de contrôle

Reconfiguration dynamique et retardée

Alignement de la mémoire

Alignement de la mémoire pour les domaines actifs

Alignement de la mémoire pour les domaines liés

Alignement de la mémoire pour les domaines inactifs

Ajout de mémoire non alignée

Exemples de reconfiguration dynamique de mémoire

Utilisation de la gestion de l'alimentation

Création d'une liste des threads de CPU et des CPU virtuelles avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des threads de CPU avec gestion de l'alimentation

Procédure de création de la liste des CPU avec gestion de l'alimentation

Utilisation de la gestion dynamique des ressources

Liste des ressources du domaine

Sortie lisible par la machine

Procédure d'affichage de la syntaxe des sous-commandes ldm

Définitions des balises

Définition des statistiques d'utilisation

Affichage des différentes listes

Procédure d'affichage des versions logicielles (-V)

Procédure de génération d'une liste abrégée

Procédure de génération d'une liste longue (-l)

Procédure de génération d'une liste étendue (-e)

Procédure de génération d'une liste analysable lisible par la machine (-p)

Procédure de génération d'un sous-ensemble d'une liste longue (-o format)

Procédure d'affichage de la valeur d'une variable

Procédure de création de la liste des liaisons

Procédure de création de la liste des configurations

Procédure de création de la liste des périphériques

Procédure de création de la liste de mémoire disponible

Procédure de création de la liste des services

Liste des contraintes

Procédure de création de la liste des contraintes pour un domaine

Procédure de création de la liste des contraintes au format XML

Procédure de création de la liste des contraintes dans un format lisible par machine

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Utilisation de la reconfiguration dynamique de la mémoire

La version Oracle VM Server for SPARC 2.0 introduit la reconfiguration dynamique de la mémoire (DR). Cette fonction repose sur la capacité et vous permet d'ajouter une quantité arbitraire de mémoire à un domaine logique actif ou d'en supprimer.

Voici les contraintes et les restrictions d'utilisation de la fonction de DR de mémoire :

Si la mémoire d'un domaine ne peut pas être reconfigurée à l'aide d'une opération de DR de mémoire, le domaine doit être arrêté avant que la mémoire ne soit configurée. Si le domaine est le domaine de contrôle, vous devez d'abord lancer une reconfiguration retardée.

Ajout de mémoire

Si un domaine est actif, vous pouvez utiliser la commande ldm add-memory pour ajouter de la mémoire de manière dynamique au domaine. La commande ldm set-memory ajoute également de manière dynamique de la mémoire si la taille de la mémoire indiquée est supérieure à la taille de la mémoire actuelle du domaine.

Suppression de mémoire

Si un domaine est actif, vous pouvez utiliser la commande ldm remove-memory pour supprimer de la mémoire de manière dynamique au domaine. La commande ldm set-memory supprime également de manière dynamique de la mémoire si la taille de la mémoire indiquée est inférieure à la taille de la mémoire actuelle du domaine.

La suppression de mémoire peut être une opération nécessitant beaucoup de temps. Vous pouvez suivre la progression d'une opération ou annuler une demande de DR de mémoire en cours.

Suivi de la progression d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Vous pouvez suivre la progression d'une commande ldm remove-memory en exécutant la commande ldm list -l pour le domaine indiqué.

Annulation d'une demande de reconfiguration dynamique de mémoire

Vous pouvez annuler une demande de suppression en cours en interrompant la commande ldm remove-memory command (en appuyant sur Control-C) ou en émettant la commande ldm cancel-operation memdr. Si vous annulez une demande de suppression de mémoire, seule la partie restante de la demande de suppression est affectée, c'est-à-dire la quantité de mémoire devant encore être supprimée du domaine.

Demandes partielles de reconfiguration dynamique de mémoire

Une demande d'ajout de mémoire est rejetée s'il n'y a pas suffisamment de mémoire libre pour remplir toute la demande. Cependant, une demande d'ajout de mémoire peut être partiellement remplie si le domaine cible ne parvient pas à ajouter une partie de la mémoire demandée par Logical Domains Manager.

Une demande de suppression de mémoire est rejetée s'il n'y a pas suffisamment de mémoire dans le domaine pour remplir toute la demande. Cependant, une demande de suppression de mémoire peut être partiellement remplie si le domaine cible ne parvient pas à supprimer une partie de la mémoire demandée par Logical Domains Manager.


Remarque - La mémoire est effacée après sa suppression d'un domaine et avant d'être ajoutée à un autre domaine.


Reconfiguration de la mémoire du domaine de contrôle

La fonction de reconfiguration dynamique (DR) de la mémoire peut être utilisée pour reconfigurer la mémoire du domaine de contrôle. Si une demande de DR de mémoire ne peut pas être effectuée sur le domaine de contrôle, vous devez d'abord lancer une reconfiguration retardée.

L'utilisation de la reconfiguration dynamique de mémoire peut ne pas être adaptée à la suppression de grandes quantités de mémoire sur un domaine actif, car les opérations de reconfiguration dynamique de mémoire prennent beaucoup de temps. Surtout au cours de la configuration initiale du système, vous devez utiliser la reconfiguration retardée pour réduire la mémoire dans le domaine de contrôle.

Réduction de la mémoire du domaine de contrôle

Utilisez une reconfiguration retardée au lieu d'une reconfiguration dynamique de mémoire pour réduire la mémoire du domaine de contrôle dans une configuration usine par défaut initiale. Dans un tel cas, le domaine de contrôle possède toute la mémoire du système hôte. La fonction de reconfiguration dynamique de la mémoire n'est pas adaptée à cet objectif, car un domaine actif n'est pas sûr d'ajouter ou plus généralement de donner toute la mémoire demandée. Au lieu de cela, le SE s'exécutant sur ce domaine fait de son mieux pour remplir la demande. Par ailleurs, la suppression de mémoire peut être une opération de longue durée. Ces problèmes sont amplifiés lorsque des opérations importantes sur la mémoire sont impliquées, comme c'est le cas pour la réduction initiale de la mémoire du domaine de contrôle.

Pour ces raisons, utilisez une reconfiguration retardée en procédant comme suit :

  1. Utilisez la commande ldm start-reconf primary pour mettre le domaine de contrôle en mode de reconfiguration retardée.

  2. Partitionnez les ressources du système hôte qui détenues par le domaine de contrôle, si nécessaire.

  3. Utilisez la commande ldm cancel-reconf pour annuler les opérations de l'étape 2, si nécessaire, et recommencez.

  4. Redémarrez le domaine de contrôle pour appliquer les modifications.

Reconfiguration dynamique et retardée

Si une reconfiguration retardée est en attente sur le domaine de contrôle, une demande de reconfiguration de la mémoire est rejetée pour tous les autres domaines. Si aucune reconfiguration retardée n'est en attente dans le domaine de contrôle, la demande de reconfiguration de la mémoire est rejetée pour tout domaine qui ne prend pas en charge la reconfiguration dynamique de la mémoire. Une demande de reconfiguration de la mémoire sur un domaine de contrôle qui ne prend pas en charge la reconfiguration dynamique de la mémoire est convertie en demande de reconfiguration retardée.

Alignement de la mémoire

Les demandes de reconfiguration de la mémoire ont différentes contraintes d'alignement qui dépendent de l'état du domaine sur lequel la demande est appliquée.

Alignement de la mémoire pour les domaines actifs

Alignement de la mémoire pour les domaines liés

L'adresse et la taille d'un bloc de mémoire sont alignées à 4 Mo pour les domaines liés. Si vous faites une demande non alignée, la demande est arrondie à un alignement à 4 Mo. Cela signifie que la taille de la mémoire obtenue pour le domaine peut être supérieure à celle indiquée.

Pour les commandes ldm add-memory, ldm set-memory et ldm remove-memory, l'option --auto-adj arrondit la taille de la mémoire obtenue sur 256 Mo. Cela signifie que la taille de la mémoire obtenue peut être supérieure à celle indiquée.

Alignement de la mémoire pour les domaines inactifs

Pour les commandes ldm add-memory, ldm set-memory et ldm remove-memory, l'option --auto-adj arrondit la taille de la mémoire obtenue sur 256 Mo. Il n'y a aucune contrainte d'alignement pour un domaine inactif. Les restrictions décrites à la section Alignement de la mémoire pour les domaines liés prennent effet dès qu'un tel domaine est associé.

Ajout de mémoire non alignée

La fonction de reconfiguration dynamique de la mémoire force un alignement de mémoire de 256 Mo sur l'adresse et la taille de la mémoire qui est ajoutée de manière dynamique à un domaine actif ou supprimée de ce dernier. Cela signifie que la mémoire non alignée dans un domaine actif ne peut pas être supprimée à l'aide de la reconfiguration dynamique de la mémoire.

Cela signifie également que toute mémoire non alignée dans le pool de mémoire libre ne peut pas être ajoutée à un domaine actif à l'aide de la reconfiguration dynamique de la mémoire.

Après que toute la mémoire alignée a été allouée, vous pouvez utiliser la commande ldm add-memory pour ajouter la mémoire restante non alignée à un domaine lié ou inactif. Vous pouvez également utiliser cette commande pour ajouter la mémoire non alignée restante au domaine de contrôle au moyen d'une opération de reconfiguration retardée.

L'exemple suivant montre comment ajouter les deux blocs de mémoire de 128 Mo restants aux domaines primary et ldg1. Le domaine ldom1 est à l'état associé. Les commandes suivantes ajoutent les deux blocs de mémoire restants. La première commande lance une opération de reconfiguration retardée sur le domaine de contrôle. La seconde commande ajoute les blocs de mémoire de 128 Mo au domaine de contrôle. La cinquième commande ajoute l'autre bloc de mémoire de 128 Mo au domaine ldom1.

# ldm start-reconf primary
Initiating a delayed reconfiguration operation on the primary domain.
All configuration changes for other domains are disabled until the
primary domain reboots, at which time the new configuration for the
primary domain also takes effect.

# ldm add-memory 128M primary
------------------------------------------------------------------------------
Notice: The primary domain is in the process of a delayed reconfiguration.
Any changes made to the primary domain will only take effect after it reboots.
------------------------------------------------------------------------------

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -ndcv-  SP      8     2688M    0.1%  23d 8h 8m

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      8     2560M    0.5%  23d 8h 9m
ldom1            bound      ------  5000    1     524M     

# ldm add-mem 128M ldom1
# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      8     2560M    0.1%  23d 8h 9m
ldom1            bound      ------  5000    1     652M

Exemples de reconfiguration dynamique de mémoire

Les exemples suivants montrent comment effectuer des opérations de reconfiguration dynamique de la mémoire. Pour plus d'informations sur les commandes de la CLI correspondantes, reportez-vous à la page de manuel ldm(1M).

Exemple 10-8 Opérations de reconfiguration dynamique de la mémoire sur des domaines actifs

Cet exemple montre comment ajouter de la mémoire de manière dynamique et comment la supprimer d'un domaine actif, ldom1.

La sortie ldm list montre la mémoire pour chaque domaine dans la zone Memory. La première commande ldm add-mem existe avec une erreur, car vous devez indiquer la mémoire en multiples de 256 Mo. La commande suivante ldm add-mem utilise l'option --auto-adj pour que la quantité de mémoire soit arrondie à 256 Mo bien que vous indiquiez 200M comme la quantité de mémoire à ajouter.

La commande ldm rm-mem existe avec une erreur, car vous devez indiquer la mémoire en multiples de 256 Mo. Lorsque vous ajoutez l'option --auto-adj à cette même commande, la suppression de mémoire aboutit, car la quantité de mémoire est arrondie à la limite suivante de 256 Mo.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.4%  1d 22h 53m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.4%  1d 1h 23m
ldom2            bound      ------  5001    2     200M          

# ldm add-mem 200M ldom1
The size of memory must be a multiple of 256MB.

# ldm add-mem --auto-adj 200M ldom1
Adjusting request size to 256M.
The ldom1 domain has been allocated 56M more memory
than requested because of memory alignment constraints.

# ldm list
NAME         STATE     FLAGS     CONS     VCPU     MEMORY     UTIL     UPTIME
primary     active     -n-cv-     SP     4     27392M     5.0%     8m
ldom1         active     -n----     5000     2     2304M     0.5%     1m
ldom2         bound     ------     5001     2     200M

# ldm rm-mem --auto-adj 300M ldom1
Adjusting requested size to 256M.
The ldom1 domain has been allocated 44M more memory
than requested because of memory alignment constraints.

# ldm list
NAME         STATE     FLAGS     CONS     VCPU     MEMORY     UTIL     UPTIME
primary     active     -n-cv-     SP     4     27392M     0.3%     8m
ldom1         active     -n----     5000     2     2G     0.2%     2m
ldom2         bound     ------     5001     2     200M

Exemple 10-9 Opérations de reconfiguration dynamique de la mémoire sur des domaines liés

Cet exemple montre comment ajouter de la mémoire de manière dynamique et comment la supprimer d'un domaine lié, ldom2.

La sortie ldm list montre la mémoire pour chaque domaine dans la zone Memory. La première commande ldm add-mem ajoute 100 Mo de mémoire au domaine ldom2. La commande suivante ldm add-mem définit l'option --auto-adj, qui provoque l'ajout dynamique de 112 Mo supplémentaires à ldom2.

La commande ldm rm-mem supprime de manière dynamique 100 Mo au domaine ldom2. Si vous indiquez l'option --auto-adj à cette même commande pour supprimer 300 Mo de mémoire, la quantité de mémoire est arrondie à la limite inférieure suivante de 256 Mo.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.4%  1d 22h 53m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.4%  1d 1h 23m
ldom2            bound      ------  5001    2     200M          

# ldm add-mem 100M ldom2

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.5%  1d 22h 54m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.2%  1d 1h 25m
ldom2            bound      ------  5001    2     300M       

# ldm add-mem --auto-adj 100M ldom2
Adjusting request size to 256M.
The ldom2 domain has been allocated 112M more memory
than requested because of memory alignment constraints.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.4%  1d 22h 55m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.5%  1d 1h 25m
ldom2            bound      ------  5001    2     512M          

# ldm rm-mem 100M ldom2
# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   3.3%  1d 22h 55m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.2%  1d 1h 25m
ldom2            bound      ------  5001    2     412M          

# ldm rm-mem --auto-adj 300M ldom2
Adjusting request size to 256M.
The ldom2 domain has been allocated 144M more memory
than requested because of memory alignment constraints.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.5%  1d 22h 55m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.2%  1d 1h 26m
ldom2            bound      ------  5001    2     256M

Exemple 10-10 Définition des tailles de mémoire du domaine

Cet exemple montre comment utiliser la commande ldm set-memory pour ajouter de la mémoire à un domaine et en supprimer.

La sortie ldm list montre la mémoire pour chaque domaine dans la zone Memory. La première commande ldm set-mem tente de définir la taille du domaine primary à 3 400 mégaoctets. L'erreur résultant indique que la valeur indiquée ne se trouve pas dans la limite de 256 Mo. L'ajout de l'option --auto-adj à cette même commande vous permet de supprimer avec succès de la mémoire et de rester dans la limite de 256 Mo. Cette commande émet également un avertissement pour indiquer que la totalité de la mémoire demandée n'a pas pu être supprimée, car le domaine utilise cette mémoire.

La commande ldm set-mem définit la taille de la mémoire du domaine ldom2, qui est à l'état lié, à 690 Mo. Si vous ajoutez l'option --auto-adj à cette même commande, 78 Mo supplémentaires de mémoire sont ajoutés de manière dynamique à ldom2 pour rester dans une limite de 256 Mo.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     27392M   0.5%  1d 22h 55m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.2%  1d 1h 26m
ldom2            bound      ------  5001    2     256M

# ldm set-mem 3400M primary
An ldm set-mem 3400M command would remove 23992MB, which is not a multiple
of 256MB. Instead, run ldm rm-mem 23808MB to ensure a 256MB alignment.

# ldm set-mem --auto-adj 3400M primary
Adjusting request size to 3.4G.
The primary domain has been allocated 184M more memory
than requested because of memory alignment constraints.
Only 9472M of memory could be removed from the primary domain
because the rest of the memory is in use.

# ldm set-mem 690M ldom2
# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     17920M   0.5%  1d 22h 56m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.6%  1d 1h 27m
ldom2            bound      ------  5001    2     690M          

# ldm set-mem --auto-adj 690M ldom2
Adjusting request size to 256M.
The ldom2 domain has been allocated 78M more memory
than requested because of memory alignment constraints.

# ldm list
NAME             STATE      FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
primary          active     -n-cv-  SP      4     17920M   2.1%  1d 22h 57m
ldom1            active     -n----  5000    2     2G       0.2%  1d 1h 27m
ldom2            bound      ------  5001    2     768M