JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

Utilisation de l'assistant de configuration (ldmconfig)

Installation de l'assistant de configuration

Conditions requises

Limitations et problèmes recensés

Fonctions de ldmconfig

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Utilisation de l'assistant de configuration (ldmconfig)

La commande ldmconfig s'exécute au moyen d'une série d'opérations correspondant à des écrans de l'interface graphique. Le résultat final est la création d'une configuration que vous pouvez déployer sur un domaine logique.

Les sections suivantes décrivent la procédure d'installation de la commande ldmconfig ainsi que certaines fonctions de l'outil Assistant de configuration.

Installation de l'assistant de configuration

L'assistant de configuration est livré avec le package SUNWldm.

Après avoir installé le package SUNWldm, vous pouvez rechercher la commande ldmconfig dans le répertoire /usr/bin. La commande est également installée dans le répertoire /opt/SUNWldm/bin à des fins de récupération.

Conditions requises

Avant d'installer et d'exécuter l'assistant de configuration, vérifiez que les conditions suivantes sont remplies :

Limitations et problèmes recensés

L'assistant de configuration présente les limitations suivantes :

Fonctions de ldmconfig

La commande ldmconfig s'exécute au moyen d'une série d'opérations correspondant à des écrans de l'interface graphique. Vous pouvez naviguer en arrière (précédent) et en avant (suivant) dans ces écrans jusqu'à ce que vous atteigniez l'étape finale. L'étape finale produit la configuration. Vous pouvez quitter à tout moment l'assistant de configuration ou réinitialiser la configuration sur les valeurs par défaut. A partir de l'écran final, vous pouvez déployer la configuration sur un domaine logique.

L'assistant de configuration inspecte tout d'abord le système pour déterminer les valeurs de propriété par défaut les plus adaptées en fonction des pratiques recommandées, puis affiche les propriétés requises pour contrôler le déploiement. Notez qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive. Vous pouvez définir d'autres propriétés pour personnaliser encore la configuration.

Pour plus d'informations sur l'utilisation de l'outil ldmconfig, reportez-vous à la page de manuel ldmconfig(1M).

Vous pouvez ajuster les propriétés suivantes :

Ensuite, l'assistant de configuration récapitule la configuration de déploiement à créer, qui comprend les informations suivantes :

Enfin, l'assistant de configuration configure le système pour créer le déploiement de Logical Domains spécifié. Il décrit également les actions à effectuer et montre les commandes à exécuter pour configurer le système. Ces informations peuvent vous aider à apprendre comment utiliser les commandes ldm nécessaires pour configurer le système.


Attention

Attention - N'interagissez pas avec cette étape de configuration et n'interrompez pas ce processus, car le système risquerait d'être partiellement configuré.


Une fois les commandes exécutées avec succès, redémarrez le système pour appliquer les modifications.