2.13. Performances médiocres avec VRDP sur les plates-formes Oracle Linux (ID de bogue 14731581)

Ce problème ne se produit que sur les hôtes Oracle Linux utilisés à la fois comme hôtes Oracle VDI et hôtes Oracle VM VirtualBox.

Lorsqu'une machine virtuelle s'exécute sur un hôte qui héberge également la session utilisateur, les performances du bureau sont médiocres quand le protocole de connexion est VRDP.

Le problème est dû à une non-concordance entre l'unité de transmission maximale (MTU) de l'interface réseau loopback et le tampon de réception du Connecteur Windows Sun Ray (uttsc).

La solution consiste à diminuer l'interface loopback MTU à moins une valeur inférieure au tampon de réception uttsc, de 8 192 octets. Pour ce faire, procédez comme suit :

  1. Utilisez la commande ifconfig pour vérifier la MTU actuelle de l'interface de loopback.

    Exemple :

    # /sbin/ifconfig lo
    lo        Link encap:Local Loopback  
              inet addr:127.0.0.1  Mask:255.0.0.0
              inet6 addr: ::1/128 Scope:Host
              UP LOOPBACK RUNNING  MTU:16346  Metric:1
              RX packets:134095573 errors:0 dropped:0 overruns:0 frame:0
              TX packets:134095573 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
              collisions:0 txqueuelen:0 
              RX bytes:82894163173 (77.2 GiB)  TX bytes:82894163173 (77.2 GiB)
    
  2. Si la MTU est de 8 192 octets ou plus, utilisez la commande ifconfig (vue actuelle) pour modifier la MTU actuelle de l'interface loopback à 8 154 octets.

    La MTU doit être inférieure à 8 192 octets. La valeur de 8 154 octets, testée, permet de résoudre le problème.

    Exemple :

    # /sbin/ifconfig lo mtu 8154

    Utilisez la commande ifconfig pour vérifier que la MTU de l'interface de loopback a été modifiée.