1.2. Modifications apportées à la version 3.5

Modifications des plates-formes prises en charge

Les modifications apportées aux plates-formes prises en charge dans cette version sont les suivantes :

  • Oracle VDI et Oracle VM VirtualBox sur Oracle Linux (64-bit) sur les plates-formes x86 : les versions Oracle Linux 5.8 et 6.3 sont prises en charge. Les versions Oracle Linux 5.6 et 5.7 ne sont plus prises en charge.

    En raison du Bug ID 13974640, vous devez utiliser le noyau Unbreakable Enterprise Kernel si vous utilisez Oracle Linux en tant que plate-forme pour vos hôtes VirtualBox. Le noyau Red Hat n'est pas pris en charge.

  • Oracle VDI et Oracle VM VirtualBox sur Oracle Solaris (64-bit) sur les plates-formes x86 : La version minimal prise en charge de Oracle Solaris 10 est à présent Oracle Solaris 10 versions 8/11 (mise à jour 10). Oracle Solaris 11.1 est pris en charge. Oracle Solaris 10 versions 09/10 (mise à jour 9) n'est plus pris en charge.

  • Fournisseur de bureau VMware vCenter : le serveur VMware vCenter 5.1 est désormais pris en charge. Le serveur 4.0 VMware vCenter et le serveur 2.5 VMware VirtualCenter ne sont plus pris en charge.

  • Plates-formes de bureau : Windows 8, Oracle Linux version 6.3 et Oracle Solaris version 11.1 sont à présent prises en charge. Windows Vista Enterprise, Windows XP SP2 32 bits, Windows 2000 SP4, Oracle Linux 5.6, et Ubuntu 11.04 ne sont plus pris en charge.

Modifications apportées au basculement automatique

L'hôte principal d'un centre Oracle VDI est également configuré en tant que serveur principal dans le groupe de basculement Sun Ray. Dans les versions précédentes, en cas de basculement automatique, un hôte secondaire était promu en tant qu'hôte principal dans le centre Oracle VDI. Il était également reconfiguré pour devenir le serveur principal Sun Ray. A partir de cette version, le serveur principal Sun Ray n'est plus automatiquement reconfiguré lors du basculement par défaut.

Note

Si vous utilisez la base de données Oracle VDI MySQL intégrée et qu'un basculement se produit, la propriété vda.primary.host ne sera pas définie car l'hôte de la base de données principale et le serveur principal ne sont pas identiques.

Il existe également une nouvelle propriété srs.primary.autofailover pour les centres Oracle VDI, qui peut être utilisée pour contrôler si la reconfiguration automatique du serveur principal Sun Ray se produit durant le basculement, comme dans les versions précédentes. Cette propriété remplace la propriété srs.primary.autoconfig utilisée dans les versions précédentes dOracle VDI. Reportez-vous à Réglage du basculement automatique et Modification du serveur principal Sun Ray dans le Guide de l'Administrateur Oracle Virtual Desktop Infrastructure.

Modifications apportées aux outils d'administration pour l'utilisateur root

Sur les plates-formes Oracle Solaris, Oracle VDI inclut à présent root en tant que rôle. Vous pouvez utiliser les commandes su ou sudo pour prendre le rôle root et exécuter les commandes Oracle VDI nécessitant des privilèges root, comme la commande vda-config. Lorsque vous ajoutez un hôte à un centre Oracle VDI et que root est configuré en tant que rôle, vous êtes à présent invité à fournir les informations d'authentification servant de rôle root sur l'hôte principal.

Sur toutes les plates-formes, l'utilisateur root n'est plus affecté au rôle d'administrateur principal par défaut. Lorsque vous configurez un nouveau centre Oracle VDI, vous êtes invité à indiquer le nom de l'utilisateur à qui attribuer le rôle d'administrateur principal. Les autres utilisateurs peuvent alors se voir attribuer des privilèges d'administrateur par cet utilisateur. L'utilisateur root est identique à n'importe quel autre utilisateur et il ne peut accéder à Oracle VDI Manager que s'il a reçu un rôle d'administrateur. Toutefois, sur la ligne de commande, l'utilisateur root peut toujours exécuter les commandes Oracle VDI, même si elles n'ont aucun rôle d'administrateur.

Lorsque vous mettez à jour une version précédente d'Oracle VDI, la liste des administrateurs demeure inchangée et l'utilisateur root a toujours le rôle d'administrateur principal. Cependant, un autre administrateur principal peut maintenant supprimer ou modifier les affectations de rôle de l'utilisateur root à l'aide soit d'Oracle VDI Manager, soit de la ligne de commande.

Modifications apportées aux révisions de modèle

La révision d'un modèle peut être désignée comme principale pour le clonage des bureaux dans un pool. Lorsque la révision principale est modifiée, tous les bureaux basés sur ce modèle doivent être reclonés depuis la nouvelle révision principale. Il ne s'agit plus d'une opération immédiate, mais plutôt d'une opération planifiée. Vous pouvez à présent spécifier la date et l'heure auxquelles le reclonage des bureaux se produit et indiquer si les bureaux en cours d'utilisation sont recréés en même temps ou après que les utilisateurs se déconnectent.

Modifications apportées aux environnements linguistiques pris en charge

Les utilisateurs peuvent choisir parmi une sélection de langues à partir de l'écran de connexion Oracle VDI. La prise en charge de la langue et de l'environnement linguistique a été modifiée comme suit :

  • L'environnement linguistique suédois n'est plus disponible.

  • L'environnement linguistique hollandais est désormais pris en charge.

Modifications apportées à la connaissance de l'emplacement

La connaissance de l'emplacement ajoute des capacités de hot desking aux bureaux Windows et aux sessions RDS. La fonction a été étendue de sorte que davantage d'environnements puissent être définis dans les scripts de démarrage/connexion. Les additions invité VirtualBox ont été étendues de sorte à prendre en charge les paramètres supplémentaires des sessions VRDP.

Reportez-vous à Connaissance de l'emplacement dans le Guide de l'Administrateur Oracle Virtual Desktop Infrastructure.

Prise en charge améliorée des cartes à puce

En raison d'améliorations apportées à Sun Ray Software, les services de carte à puce sont désormais disponibles pour Oracle VDI sur les plates-formes Oracle Linux. Les services de carte à puce, tels que l'authentification des cartes à puce, sont fournis via l'API PC/SC-lite. Reportez-vous à Services smart card dans le Guide d'administration Sun Ray Software.

En outre, Oracle VM VirtualBox prend aujourd'hui en charge la redirection des périphériques de cartes à puce sur les bureaux Windows. Les cartes à puce peuvent être utilisées avec les bureaux, notamment pour l'authentification PIN et la signature d'e-mails avec un certificat stocké sur la carte. Reportez-vous à Bug ID 14731581 pour obtenir des informations importantes sur les pilotes.

Redimensionnement dynamique de session

Le redimensionnement dynamique de session permet au bureau distant d'être automatiquement redimensionné pour s'adapter à la taille de votre session client de bureau local. Lorsque vous vous reconnectez à une session à partir d'un autre périphérique ou que vous utilisez un périphérique client, comme une tablette, qui peut faire l'objet d'une rotation, le nouvel écran de configuration est détecté et les dimensions de l'écran de session sont adaptées en conséquence. Cette fonction est basée sur l'extension XRandR, qui est activée par défaut dans Oracle VDI. Le redimensionnement dynamique de session nécessite que l'extension Xinerama soit désactivée.