5.2. A propos des bureaux et des modèles

5.2.1. Systèmes d'exploitation de bureau pris en charge
5.2.2. A propos des modèles et des versions révisées
5.2.3. A propos des états des bureaux et des machines virtuelles

Le terme bureau désigne une instance de système d'exploitation s'exécutant dans un hôte de virtualisation. Cette instance est fournie à l'utilisateur et est accessible à l'aide d'un client Sun Ray Client. Oracle VDI gère les bureaux des plates-formes de virtualisation suivantes :

Les bureaux peuvent être créés l'un après l'autre pour chaque utilisateur. Cependant, dans la plupart des cas, certains groupes d'utilisateurs ont besoin des mêmes applications. Oracle VDI vous permet de préparer et d'utiliser un modèle de bureau, puis de cloner autant de bureaux que nécessaire à partir de ce modèle. Pour plus d'informations sur les modèles, reportez-vous à la Section 5.2.2, « A propos des modèles et des versions révisées ».

5.2.1. Systèmes d'exploitation de bureau pris en charge

Le tableau suivant présente les systèmes d'exploitation pris en charge pour chaque type de fournisseur de bureau. Tenez compte des remarques qui suivent ce tableau.

Tableau 5.7. Systèmes d'exploitation de bureau pris en charge par type de fournisseur de bureau

Système d'exploitation de bureau

Oracle VM VirtualBox

VMware vCenter

Microsoft Hyper-V

Windows 8 (32 bits et 64 bits)

Windows 7 (32 bits et 64 bits)

Windows XP SP2 64 bits et SP3 (32 bits)

Oracle Linux 6.3

✓ (VRDP uniquement)

  

Oracle Solaris 11.1

✓ (VRDP uniquement)

  

Oracle Solaris 10, version 10/09 minimum

✓ (VRDP uniquement)

  

SUSE Linux Enterprise Desktop 11

✓ (VRDP uniquement)

  

Ubuntu 12.04 (Precise Pangolin)

✓ (VRDP uniquement)

  

Ubuntu 10.04 (Lucid Lynx)

✓ (VRDP uniquement)

  

Toutes les éditions de Windows 7 et Windows 8 n'incluent pas la prise en charge pour les connexions de bureau à distance, reportez-vous aux pages de FAQ suivantes sur le site Web de Microsoft.

Les bureaux pris en charge pour le fournisseur Microsoft Remote Desktop sont décrits dans la Section 4.2.4, « Configuration système requise pour Microsoft Remote Desktop Services ».

Les fonctions disponibles avec un bureau virtuel dépendent du protocole RDP choisi pour le pool et de la méthode utilisée pour accéder à Oracle VDI. Pour plus d'informations, consultez ce qui suit :

5.2.2. A propos des modèles et des versions révisées

Les bureaux conçus pour être utilisés comme copies principales à partir desquelles les clones peuvent être propagés sont appelés modèles. Un modèle est constitué d'un profil de système d'exploitation invité, d'un profil matériel et d'un ou plusieurs disques durs virtuels. L'utilisation de modèles facilite la réalisation et le contrôle des tâches d'administration, telles que le remplissage d'un pool avec des bureaux disponibles et la propagation des mises à jour dans les bureaux. Pour plus d'informations sur les bureaux, reportez-vous à la Section 5.2, « A propos des bureaux et des modèles ».

Chaque plate-forme comporte des exigences différentes pour la sélection et la gestion des modèles. Oracle VDI offre la gestion des modèles pour les pools de bureaux Oracle VM VirtualBox et Microsoft Hyper-V. L'infrastructure VMware disposant toutefois de ses propres conventions de gestion des modèles, Oracle VDI permet d'accéder à la liste des modèles disponibles dans VMware vCenter.

Pour les pools de bureaux vbox-name; et Microsoft Hyper-V, Oracle VDI propose également des révisions de modèles. Les révisions de modèles facilitent la prolifération des mises à jour logicielles et d'autres modifications dans les pools de bureaux clonés. Oracle VDI enregistre un historique de révision de vos modèles. Vous pouvez utiliser les révisions de modèles pour ajouter des applications logicielles, corriger des erreurs et fournir des instances actuelles d'un bureau donné. Vous pouvez également tester des révisions avant le clonage à grande échelle et rétablir des révisions précédentes si nécessaire.

Note

Il est préférable d'effectuer l'analyse de virus sur les modèles et le stockage plutôt que sur les bureaux individuels. L'analyse des virus locale a un impact négatif sur les performances du bureau en consommant des ressources du CPU et de la mémoire.

Lorsqu'un modèle est mis à niveau et déclaré comme étant la nouvelle révision principale, Oracle VDI supprime et remplace les bureaux qui ne sont pas assignés à un utilisateur et ceux qui se trouvent dans un état inactif (reportez-vous à Section 5.2.3.2, « Etats des bureaux » avec une nouvelle version basée sur le nouveau modèle principal.

Toutefois, les bureaux en cours d'utilisation à ce moment-là ne seront affectés par le mécanisme de révision de modèles que lors de la déconnexion de l'utilisateur. Lorsque l'utilisateur se déconnecte, le bureau repasse à l'état inactif. A ce stade, le bureau est supprimé et remplacé par une nouvelle version.

Désigner un nouveau modèle principal pour le clonage du bureau n'est pas une opération immédiate mais plutôt une opération planifiée. Vous pouvez définir une date et une heure auxquelles les bureaux existants doivent être remplacés et vous pouvez indiquer si les bureaux en cours d'utilisation sont recréés à l'heure planifiée, ou lorsque l'utilisateur se déconnecte et que le bureau retourne à un état inactif. Pour ne pas interrompre le travail des utilisateurs connectés, vérifiez que vous planifiez la modification de la révision principale à une heure à laquelle la charge sur le pool de bureau est limitée.

Figure 5.1. Modèles et révisions

Diagramme affichant des modèles et des révisions, et des bureaux dans des pools créés à partir du maître désigné.

5.2.3. A propos des états des bureaux et des machines virtuelles

Dans Oracle VDI, un ou plusieurs bureaux virtuels sont assignés à chaque utilisateur et ceux-ci peuvent s'en servir où qu'ils se trouvent, comme s'ils travaillaient sur un ordinateur personnel traditionnel. Oracle VDI fournit des fonctions de gestion et de cycle de vie avancées qui permettent de gérer efficacement des milliers de bureaux. Les bureaux passent par différents états définis par les paramètres d'Oracle VDI.

Les machines virtuelles sont utilisées pour exécuter les systèmes d'exploitation qui rendent les bureaux. Elles sont contrôlées par un hyperviseur, par exemple Oracle VM VirtualBox, Microsoft Hyper-V ou VMware Infrastructure. Elles passent par les mêmes états que les machines traditionnelles, tels que Eteint et En fonctionnement.

5.2.3.1. Etats d'une machine virtuelle

Les états d'une machine virtuelle sont définis par la plate-forme de virtualisation.

  • En fonctionnement

    Les bureaux actifs sont enregistrés et démarrés sur un seul hôte d'hyperviseur. La page de résumé des paramètres du bureau de Oracle VDI Manager permet de déterminer l'hôte dans lequel une machine virtuelle est active. Une machine virtuelle active est connectée directement au stockage.

  • Eteinte

    Les machines virtuelles éteintes se trouvent à deux emplacements de l'environnement Oracle VDI : la base de données et le stockage. La base de données Oracle VDI contient les informations de configuration du bureau pour enregistrer le bureau sur un hyperviseur. Le serveur de stockage contient les données de disque dur du bureau.

    Généralement, les machines virtuelles éteintes ne sont associées ou enregistrées sur aucun hôte d'hyperviseur. Cette stratégie permet à Oracle VDI de sélectionner l'hôte le mieux adapté à chaque démarrage d'une machine virtuelle. Cette configuration permet de garantir la distribution des machines virtuelles sur les hôtes VirtualBox ou Microsoft Hyper-V disponibles, réduisant ainsi l'utilisation des ressources sur chaque hôte.

  • Suspendue

    Les machines virtuelles peuvent être suspendues par l'hyperviseur.

  • En pause, Abandonnée ou Bloquée

    Ces états des machines virtuelles sont spécifiques à VirtualBox.

  • Inconnue

    Cet état indique généralement qu'un serveur VMware vCenter ne peut pas être contacté pour récupérer les informations sur l'état ou qu'un hôte VirtualBox a renvoyé la valeur null.

  • Active ou Déconnectée

    Ces états de machine concernent uniquement les bureaux Microsoft Remote Desktop. Oracle VDI ne contrôle pas l'état des machines, mais uniquement la connexion au bureau.

5.2.3.2. Etats des bureaux

Les états du bureau sont utilisés pour effectuer les opérations suivantes :

  • Implémentez le cycle de vie du bureau.

  • Synchronisez les hôtes Oracle VDI et la plate-forme de virtualisation.

  • Servez-vous-en comme d'un outil de surveillance et d'analyse de l'état du système.

La figure suivante illustre une version simplifiée du cycle de vie d'un bureau assigné de façon flexible.

Figure 5.2. Cycle de vie d'un bureau assigné de manière flexible

Le diagramme illustre le cycle de vie d'un bureau, du clonage à partir d'un modèle jusqu'au recyclage ou à la suppression, en passant par l'alternance entre les états utilisé et inactif.

Les états possibles d'un bureau sont :

  • Disponible : Premier état

    Un bureau est ajouté à la base de données, puis défini sur l'état Disponible après avoir été cloné à partir d'un modèle. Une fois dans l'état Disponible, le bureau est prêt à être assigné aux utilisateurs. Si la stratégie de recyclage est définie sur Réutiliser les bureaux ou Réinitialiser les instantanés, le bureau reprend cet état.

  • Inactif : Etat intermédiaire

    Le bureau se trouve dans cet état à chaque fois qu'il est assigné et que l'utilisateur ne l'utilise pas, par exemple lorsque le bureau est assigné et que l'utilisateur ne s'est pas encore connecté ou lorsque le bureau est assigné et que l'utilisateur vient de se déconnecter. Un bureau est recyclé après être resté dans cet état pendant une période qui peut être définie.

    Le fournisseur de bureau VMware vCenter comporte deux états Inactif supplémentaires : lorsque le bureau est assigné et que la machine virtuelle est suspendue ou que le système d'exploitation invité passe en mode de veille à l'aide de l'option Keep VM Running on Guest OS Standby (Exécuter VM lorsque le système d'exploitation invité est en mode veille).

  • Utilisé : Etat actif

    Le bureau passe à l'état Utilisé dès que l'utilisateur s'y connecte. Le bureau conserve cet état lorsque l'utilisateur se connecte, utilise le bureau et se déconnecte.

  • Réservé : Etat de maintenance

    Un bureau se trouve à l'état Réservé lorsque Oracle VDI effectue des travaux de maintenance. Cet état de bureau se produit généralement lorsque le bureau est la source d'une opération de copie manuelle ou lorsque le bureau est recyclé. Le bureau passe à l'état Disponible lorsqu'il quitte l'état Réservé.

  • Ne répond pas : Etat de quarantaine

    Le bureau passe dans l'état Ne répond pas chaque fois qu'Oracle VDI y détecte un problème grave. Un bureau ne répondant pas est en dehors du cycle de vie du bureau ; il est automatiquement supprimé (bureaux flexibles uniquement) ou il nécessite l'action manuelle d'un administrateur. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Section 5.2.3.3, « Bureaux ne répondant pas ».

5.2.3.3. Bureaux ne répondant pas

Quand un bureau est dans l'état Ne répond pas, les utilisateurs ne peuvent pas accéder à ce bureau jusqu'à ce que l'état du bureau change. L'état peut être été modifié suite au traitement automatique par Oracle VDI, ou il peut être le résultat de l'action manuelle d'un administrateur d'Oracle VDI, par exemple si un administrateur place un stockage en mode de maintenance.

Bien que l'état d'un bureau s'affiche comme ne répondant pas, Oracle VDI distingue réellement si le bureau ne répond pas tout simplement, par exemple parce que le stockage ne répond pas, ou si le bureau est défectueux.

Seuls les bureaux personnels ne répondant pas ou défectueux nécessitent des actions manuelles.

Si la cause de l'état ne répond pas ou défectueux est supprimée, par exemple parce que le stockage répond, le bureau retourne automatiquement à son état d'origine du cycle de vie du bureau. Cela s'applique aux bureaux personnels et flexibles.

Si un bureau flexible est défectueux, le bureau reste dans l'état ne répond pas pendant 60 minutes avant d'être automatiquement supprimé.

Si un bureau flexible ne répond pas, le bureau reste dans l'état ne répond pas pendant la durée spécifiée par le délai d'attente de bureau ne répondant pas avant d'être automatiquement supprimé. Le délai d'attente de bureau ne répondant pas est défini par défaut sur 30 minutes. Le délai d'attente de bureau ne répondant pas est configurable, comme suit :

/opt/SUNWvda/sbin/vda settings-setprops -p desktop.unresponsive.timeout=mins

Les actions manuelles qu'un administrateur d'Oracle VDI peut entreprendre sur un bureau dans l'état ne répond pas, sont les suivantes :