JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration système d'Oracle Solaris Cluster     Oracle Solaris Cluster 4.1 (Français)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Présentation de l'administration d'Oracle Solaris Cluster

2.  Oracle Solaris Cluster et RBAC

3.  Fermeture et initialisation d'un cluster

4.  Méthodes de réplication de données

5.  Administration des périphériques globaux, du contrôle de chemin de disque et des systèmes de fichiers de cluster

6.  Gestion du quorum

7.  Administration des interconnexions de cluster et des réseaux publics

8.  Ajout et suppression d'un noeud

Ajout d'un noeud à un cluster

Ajout d'un noeud à un cluster existant

Suppression d'un noeud dans un cluster

Suppression d'un noeud d'un cluster de zones

Suppression d'un noeud de la configuration logicielle du cluster

Suppression de la connectivité entre une baie et un noeud unique dans un cluster comportant plus de deux noeuds

Correction des messages d'erreur

9.  Administration du cluster

10.  Configuration du contrôle de l'utilisation de la CPU

11.  Mise à jour du logiciel

12.  Sauvegarde et restauration d'un cluster

A.  Exemple

Index

Ajout d'un noeud à un cluster

Cette section explique comment ajouter un noeud à un cluster global ou à un cluster de zones. Vous pouvez créer un nouveau noeud de cluster de zones sur un noeud du cluster global hébergeant le cluster de zones, du moment que le noeud du cluster global n'héberge pas déjà un noeud pour ce cluster de zones.

La spécification d'une adresse IP et la carte d'interface réseau pour chaque noeud de cluster de zones est facultatif.


Remarque - Si vous ne configurez pas une adresse IP pour chaque noeud de cluster de zones, deux choses se produisent :

  1. Cette zone cluster ne sera pas en mesure de configurer les périphériques NAS pour l'utiliser dans le cluster de zones. Le cluster utilise l'adresse IP du noeud de cluster de zones lors de la communication avec le périphérique NAS, de sorte que le fait de ne pas disposer d'adresse IP permet d'éviter la séparation du support de cluster pour les périphériques NAS.

  2. Le logiciel de gestion du cluster s'activera n'importe quel autre l'adresse IP de l'hôte sur n'importe quelle carte d'interface réseau.


Si le noeud de cluster de zones d'origine n'ont pas eu une adresse IP ou d'une carte réseau spécifiée, alors vous n'avez pas besoin de spécifier ces informations pour le nouveau noeud de cluster de zones.

Dans ce chapitre, phys-schost# fait référence à une invite du cluster global. L'élément clzc:schost> représente l'invite de shell interactive de la commande clzonecluster.

Le tableau ci-dessous répertorie les tâches à effectuer pour ajouter un noeud à un cluster existant. Effectuez ces tâches selon leur ordre d'apparition.

Tableau 8-1 Liste des tâches : ajout d'un noeud à un cluster de zones ou un cluster global existant

Tâche
Instructions
Installation de l'adaptateur hôte sur le noeud et vérification que les interconnexions de cluster existantes prennent en charge ce nouveau noeud.
Ajout d'un emplacement de stockage partagé.
Ajout du noeud à la liste de noeuds autorisés
/usr/cluster/bin/claccess allow -h node-being-added
Installation et configuration du logiciel sur le nouveau noeud du cluster.
Ajout d'un nouveau noeud à un cluster existant.
Si le cluster est configuré dans un partenariat Oracle Solaris Cluster Geographic Edition, configuration du nouveau noeud en tant que participant actif de la configuration.

Ajout d'un noeud à un cluster existant

Avant d'ajouter un hôte Oracle Solaris ou une machine virtuelle à un cluster global ou un cluster de zones existant, assurez-vous que le matériel nécessaire est installé et configuré sur le noeud, y compris la connexion physique opérationnelle à l'interconnexion de cluster privée.

Pour plus d'informations sur l'installation du matériel, reportez-vous au manuel Oracle Solaris Cluster 4.1 Hardware Administration Manual ou à la documentation fournie avec votre serveur.

Cette procédure permet à une machine de s'auto-installer dans un cluster en ajoutant le nom de son noeud à la liste des noeuds autorisés par ce cluster.

L'élément phys-schost# fait référence à l'invite du cluster global. Appliquez cette procédure à un cluster global.

Cette procédure contient la forme longue des commandes de Oracle Solaris Cluster. La plupart des commandes possèdent également des formes brèves. A l'exception de la forme du nom, ces commandes sont identiques.

  1. Sur un membre de cluster global en cours, prenez le rôle root sur le membre de cluster. Effectuez ces étapes depuis un noeud du cluster global.
  2. Assurez-vous que les conditions requises par l'installation du matériel ont été remplies et que les tâches de configuration répertoriées dans la liste de tâche du Tableau 8-1 ont été effectuées.
  3. Installez et configurez le logiciel sur le nouveau noeud du cluster.

    Installez et configurez le nouveau noeud à l'aide de l'utilitaire scinstall, comme expliqué dans le Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

  4. Utilisez l'utilitaire scinstall sur le nouveau noeud pour configurer celui-ci dans le cluster.
  5. Pour ajouter manuellement un noeud à un cluster de zones, vous devez spécifier le nom de l'hôte Oracle Solaris et du noeud virtuel.

    Vous devez également spécifier une ressource de réseau à utiliser pour la communication avec le réseau public sur chaque noeud. Dans l'exemple suivant, sczone et sc_ipmp0 sont respectivement le nom de zone et le nom de groupe IPMP.

    clzc:sczone>add node
    clzc:sczone:node>set physical-host=phys-cluster-3
    clzc:sczone:node>set hostname=hostname3
    clzc:sczone:node>add net
    clzc:sczone:node:net>set address=hostname3
    clzc:sczone:node:net>set physical=sc_ipmp0
    clzc:sczone:node:net>end
    clzc:sczone:node>end
    clzc:sczone>exit

    Pour savoir comment configurer le noeud, reportez-vous à la section Création et configuration d’un cluster de zones du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

  6. Si le noeud de cluster de la nouvelle zone est marqué solaris10 et ne comporte pas de logiciel Oracle Solaris Cluster installé sur le cluster de zones, indiquez le chemin d'accès à l'image du DVD et installez le logiciel.
    # clzc install-cluster -d dvd-image zoneclustername
  7. Une fois le noeud configuré, réinitialisez-le en mode cluster et installez le cluster de zones sur le noeud.
    # clzc install zoneclustername
  8. Pour empêcher l'ajout d'une nouvelle machine au cluster, saisissez dans l'utilitaire clsetup le numéro qui correspond à l'option ordonnant au cluster d'ignorer les demandes d'ajout de nouvelles machines.

    Appuyez sur la touche Entrée.

    Suivez les invites de l'utilitaire clsetup. Cette option ordonne au cluster d'ignorer toutes les demandes des nouvelles machines provenant du réseau public et tentant de s'auto-ajouter au cluster.

  9. Quittez l'utilitaire clsetup.

Exemple 8-1 Ajout d'un noeud du cluster global à la liste des noeuds autorisés

L'exemple suivant montre comment ajouter un noeud se nommant phys-schost-3 à la liste des noeuds autorisés d'un cluster existant.

[Assume the root role and execute the clsetup utility.]
phys-schost# clsetup
[Select New nodes>Specify the name of a machine which may add itself.]
[Answer the questions when prompted.]
[Verify that the command completed successfully.]
 
claccess allow -h phys-schost-3
 
    Command completed successfully.
[Select Prevent any new machines from being added to the cluster.]
[Quit the clsetup New Nodes Menu and Main Menu.]
[Install the cluster software.]

Voir aussi

clsetup(1CL)

Pour obtenir une liste complète des tâches permettant d'ajouter un noeud au cluster, reportez-vous au Tableau 8-1, “Liste des tâches : ajout d'un noeud à un cluster”.

Pour ajouter un noeud à un groupe de ressources existant, reportez-vous au Oracle Solaris Cluster Data Services Planning and Administration Guide.