JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration système d'Oracle Solaris Cluster     Oracle Solaris Cluster 4.1 (Français)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Présentation de l'administration d'Oracle Solaris Cluster

2.  Oracle Solaris Cluster et RBAC

3.  Fermeture et initialisation d'un cluster

4.  Méthodes de réplication de données

5.  Administration des périphériques globaux, du contrôle de chemin de disque et des systèmes de fichiers de cluster

6.  Gestion du quorum

7.  Administration des interconnexions de cluster et des réseaux publics

8.  Ajout et suppression d'un noeud

9.  Administration du cluster

10.  Configuration du contrôle de l'utilisation de la CPU

11.  Mise à jour du logiciel

12.  Sauvegarde et restauration d'un cluster

Restauration d'un cluster

Sauvegarde en ligne pour les systèmes mis en miroir (Solaris Volume Manager)

Sauvegarde de la configuration du cluster

Restauration de fichiers en cluster

Restauration du système de fichiers root (/) ZFS (Solaris Volume Manager)

A.  Exemple

Index

Restauration d'un cluster

Avant de sauvegarder le cluster, recherchez les noms des systèmes de fichiers à sauvegarder, calculez le nombre de bandes nécessaires à une sauvegarde complète et sauvegardez le système de fichiers root ZFS.

Tableau 12-1 Liste des tâches : sauvegarde de fichiers en cluster

Tâche
Instructions
Réalisation d'une sauvegarde en ligne pour les systèmes de fichiers mis en miroir ou en plex
Sauvegarde de la configuration du cluster
Sauvegarde de la configuration du partitionnement de disque pour le disque de stockage
Reportez-vous à la documentation de votre disque de stockage.

Sauvegarde en ligne pour les systèmes mis en miroir (Solaris Volume Manager)

Un volume Solaris Volume Manager mis en miroir peut être sauvegardé sans être démonté ou sans placer hors ligne l'ensemble du miroir. Un des sous-miroirs doit être placé hors ligne temporairement entraînant ainsi la perte de la mise en miroir. Il peut toutefois être remis en ligne et resynchronisé dès que la sauvegarde est terminée, sans devoir arrêter le système ou refuser aux utilisateurs l'accès aux données. L'utilisation de miroirs pour effectuer des sauvegardes en ligne crée une sauvegarde correspondant à un “instantané” du système de fichiers actif.

Un problème peut se produire lorsqu'un programme inscrit des données sur le volume juste avant l'exécution de la commande lockfs. Pour éviter ce problème, arrêtez temporairement tous les services en cours d'exécution sur ce noeud. Avant d'entamer la procédure de sauvegarde, assurez-vous également que le cluster est en cours d'exécution et ne signale aucune erreur.

L'élément phys-schost# fait référence à l'invite du cluster global. Appliquez cette procédure à un cluster global.

Cette procédure contient la forme longue des commandes de Oracle Solaris Cluster. La plupart des commandes possèdent également des formes brèves. A l'exception de la forme du nom, ces commandes sont identiques.

  1. Prenez un rôle équivalent au noeud du cluster dont vous effectuez la sauvegarde.
  2. Utilisez la commande metaset pour déterminer le noeud auquel le volume sauvegardé appartient.
    # metaset -s setname
    -s setname

    Spécifie le nom de l'ensemble de disques.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel metaset(1M).

  3. Utilisez la commande lockfs avec l'option -w pour verrouiller le système de fichiers en écriture.
    # lockfs -w mountpoint

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel lockfs(1M).

  4. Utilisez la commande metastat pour déterminer les noms des sous-miroirs.
    # metastat -s setname -p
    -p

    Affiche l'état dans un format similaire au fichier md.tab.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel metastat(1M).

  5. Utilisez la commande metadetach pour placer un sous-miroir du miroir hors ligne.
    # metadetach -s setname mirror submirror

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel metadetach(1M).


    Remarque - Les autres sous-miroirs continuent à être lus. Le sous-miroir hors ligne n'est toutefois plus synchronisé dès la première écriture effectuée sur le miroir. Cette incohérence est corrigée dès que le sous-miroir hors ligne est remis en ligne. Vous ne devez pas exécuter fsck.


  6. Déverrouillez les systèmes de fichiers et autorisez la poursuite des écritures en faisant appel à la commande lockfs avec l'option -u.
    # lockfs -u mountpoint 
  7. Procédez à une vérification du système de fichiers.
    # fsck /dev/md/diskset/rdsk/submirror
  8. Sauvegardez le sous-miroir hors ligne sur une bande ou sur un autre support.

    Remarque - Utilisez le nom du périphérique brut (/rdsk) pour le sous-miroir plutôt que le nom du périphérique en mode bloc (/dsk).


  9. Utilisez la commande metattach pour remettre en ligne le métapériphérique ou le volume.
    # metattach -s setname mirror submirror

    Une fois en ligne, le métapériphérique ou le volume est automatiquement resynchronisé avec le miroir. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel metattach(1M).

  10. Utilisez la commande metastat pour vérifier que le sous-miroir est resynchronisé.
    # metastat -s setname mirror

    Pour plus d'informations, reportez-vous au Administration d’Oracle Solaris 11.1 : Systèmes de fichiers ZFS.

Sauvegarde de la configuration du cluster

Pour assurer l'archivage de la configuration du cluster et en faciliter la récupération, sauvegardez-la à intervalles réguliers. Oracle Solaris Cluster permet d'exporter la configuration du cluster vers un fichier au format XML (eXtensible Markup Language).

  1. Connectez-vous à un noeud du cluster et prenez un rôle octroyant une autorisation RBAC de type solaris.cluster.read.
  2. Exportez les informations de la configuration du cluster dans un fichier.
    # /usr/cluster/bin/cluster export -o configfile
    configfile

    Nom du fichier de configuration XML vers lequel la commande du cluster exporte les informations de la configuration du cluster. Pour plus d'informations sur le fichier de configuration XML, reportez-vous à la page de manuel clconfiguration(5CL).

  3. Vérifiez que les informations de la configuration du cluster ont été exportées vers le fichier XML.
    # vi configfile