JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

Présentation de l'outil P2V Oracle VM Server for SPARC

Phase de collecte

Phase de préparation

Phase de conversion

Périphériques d'arrière-plan

Installation de l'outil P2V Oracle VM Server for SPARC

Conditions requises

Restrictions

Installation de l'outil P2V Oracle VM Server for SPARC

Utilisation de la commande ldmp2v

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Présentation de l'outil P2V Oracle VM Server for SPARC

L'outil P2V Oracle VM Server for SPARC convertit automatiquement un système physique existant en système virtuel qui s'exécute dans un domaine logique sur un système multithreading de puce (CMT). Le système source peut être l'un des suivants :

La conversion d'un système physique en un système virtuel est effectué selon la procédure suivante :

Pour plus d'informations sur l'outil P2V, reportez-vous à la page de manuel ldmp2v(1M).

Les sections suivantes décrivent comme la conversion d'un système physique à un système virtuel est effectuée par phases.

Phase de collecte

La phase de collecte s'exécute sur le système à convertir. Pour créer un image du système de fichiers cohérente, vérifiez que le système est aussi silencieux que possible et que toutes les applications sont arrêtées. La commande ldmp2v créer une sauvegarde de tous les systèmes de fichiers UFS montés. Vérifiez donc que les systèmes de fichiers à déplacer vers un domaine logique sont montés. Vous pouvez exclure les systèmes de fichiers montés que vous ne souhaitez pas déplacer, notamment les systèmes de fichiers sur un stockage SAN ou les systèmes de fichiers qui seront déplacés par d'autres moyens. Utilisez l'option -x pour exclure de tels systèmes de fichiers. Les systèmes de fichiers exclus par l'option -x ne sont pas recréés sur le domaine invité. Vous pouvez utiliser l'option -O pour exclure des fichiers et des répertoires.

Aucune modification n'est nécessaire dans le système source. La seule contrainte est que le script ldmp2v qui a été installé sur le domaine de contrôle. Vérifiez que l'utilitaire flarcreate est présent sur le système source.

Phase de préparation

La phase de préparation utilise les données collectées au cours de la phase de collecte pour créer un domaine logique qui est comparable au système source.

Vous pouvez utiliser la commande ldmp2v de l'une des manières suivantes :

Phase de conversion

Dans la phase de conversion, le domaine logique utilise le processus de mise à niveau Solaris pour mettre à niveau le SE Oracle Solaris 10. L'opération de mise à niveau supprime tous les packages existants et installe les packages sun4v Oracle Solaris 10, qui exécutent automatiquement une conversion sun4u à sun4v. La phase convert peut utiliser une image iso du DVD Oracle Solaris ou une image d'installation réseau. Vous pouvez également utiliser une installation JumpStart personnalisée pour effectuer une opération de mise à niveau totalement automatisée.