JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

Présentation des disques virtuels

Gestion des disques virtuels

Ajout d'un disque virtuel

Exportation multiples de l'arrière-plan du disque virtuel

Modification des options du disque virtuel

Modification de l'option de délai d'attente

Suppression d'un disque virtuel

Identificateur de disque virtuel et nom de périphérique

Apparence du disque virtuel

Disque complet

Disque à tranche unique

Options de moteur de traitement du disque virtuel

Option de lecture seule ro

Option exclusive excl

Option de tranche (slice)

Arrière-plan du disque virtuel

Disque physique ou LUN de disque

Exportation d'un disque physique en tant que disque virtuel

Tranche de disque physique

Exportation d'une tranche de disque physique en tant que disque virtuel

Exportation de la tranche 2

Fichier et volume

Fichier ou volume exporté en tant que disque complet

Exportation d'un fichier en tant que disque complet

Fichier ou volume exporté en tant que disque à tranche unique

Exportation d'un volume ZFS en tant que disque à tranche unique

Exportation de volumes et rétrocompatibilité

Récapitulatif des méthodes d'exportation des différents types de moteurs de traitement

Consignes d'exportation des fichiers et des tranches de fichiers en tant que disques virtuels

Configuration du multivoie d'un disque virtuel

Configuration du multivoie d'un disque virtuel

CD, DVD et images ISO

Exportation d'un CD ou d'un DVD à partir du domaine de service vers le domaine invité

Exportation d'une image ISO à partir du domaine primary pour installation sur un domaine invité

Délai d'attente du disque virtuel

Disque virtuel et SCSI

Disque virtuel et commande format

Utilisation de ZFS avec les disques virtuels

Configuration d'un pool ZFS dans un domaine de service

Stockage des images de disque avec ZFS

Exemples de stockage d'images de disque avec ZFS

Création d'une image de disque à l'aide d'un volume ZFS

Création d'une image de disque à l'aide d'un fichier ZFS

Exportation du volume ZFS

Exportation du fichier ZFS

Assignation du volume ZFS à un domaine invité

Création d'un instantané d'une image de disque

Création d'un instantané d'une image de disque

Utilisation du clone pour mettre à disposition un nouveau domaine

Clonage d'une image de disque d'initialisation

Utilisation du gestionnaire de volumes dans un environnement de domaines logiques

Utilisation de disques virtuels au sommet de gestionnaires de volumes

Utilisation de disques virtuels au sommet de Solaris Virtual Manager

Utilisation des disques virtuels lorsque VxVM est installé

Utilisation des gestionnaires de volumes au sommet de disques virtuels

Utilisation de ZFS au sommet de disques virtuels

Utilisation de Solaris Volume Manager au sommet de disques virtuels

Utilisation de VxVM au sommet de disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Utilisation de ZFS avec les disques virtuels

Cette section décrit l'utilisation du système de fichiers Zettabyte (ZFS) pour stocker des moteurs de traitement de disque virtuel exportés sur des domaines invités. ZFS fournit une solution pratique et puissante pour créer et gérer des moteurs de traitement de disque virtuel. ZFS permet :

Reportez-vous auGuide d’administration Oracle Solaris ZFS pour plus d'informations sur l'utilisation de ZFS.

Dans les descriptions et les exemples suivants, le domaine principal est également le domaine de service où les images de disque sont stockées.

Configuration d'un pool ZFS dans un domaine de service

Pour stocker des images de disque, créez d'abord un pool de stockage ZFS dans le domaine de service. Par exemple, cette commande crée le pool de stockage ldmpool contenant le disque c1t50d0 dans le domaine primary.

primary# zpool create ldmpool c1t50d0

Stockage des images de disque avec ZFS

La commande suivante crée une image de disque pour le domaine invité ldg1. Un système de fichiers ZFS pour ce domaine invité est créé et toutes les images de disque de ce domaine invité seront stockés sur ce système de fichiers.

primary# zfs create ldmpool/ldg1

Les images de disque peuvent être stockées sur les volumes ZFS ou les fichiers ZFS. La création d'un volume ZFS, quelle que soit sa taille, est rapide à l'aide de la commande zfs create -V. D'autre part, les fichiers ZFS doivent être créés à l'aide de la commande mkfile. La commande peut prendre un certain temps pour se terminer, surtout si le fichier à créer est très volumineux, ce qui est souvent la cas lors de la création d'une image de disque.

Les volumes ZFS et les fichiers ZFS peuvent tirer partir des fonctions ZFS telles que les fonctions d'instantané et de clone, mais un volume ZFS est un pseudo-périphérique tandis qu'un fichier ZFS est un fichier normal.

Si l'image de disque doit être utilisée comme disque virtuel sur lequel un SE est installé, celle-ci doit être de taille suffisante pour s'adapter aux contraintes d'installation du SE. La taille dépend de la version du SE et du type d'installation effectuée. Si vous installez le SE Oracle Solaris, vous pouvez utiliser une taille de disque de 20 giga-octets pour accueillir tout type d'installation de n'importe quelle version du SE Oracle Solaris.

Exemples de stockage d'images de disque avec ZFS

Les exemples suivants :

  1. Créent une image de 20 giga-octets sur un volume ou un fichier ZFS.

  2. Exportent le volume ou le fichier ZFS en tant que disque virtuel. La syntaxe pour exporter un volume ou un fichier ZFS est identique, mais le chemin au moteur de traitement est différent.

  3. Assignent le volume ou le fichier ZFS exporté à un domaine invité.

Lorsque le domaine invité est démarré, le volume ou le fichier ZFS apparaît comme un disque virtuel sur lequel le SE Oracle Solaris peut être installé.

Création d'une image de disque à l'aide d'un volume ZFS

Création d'une image de disque à l'aide d'un fichier ZFS

Exportation du volume ZFS

Exportation du fichier ZFS

Assignation du volume ZFS à un domaine invité

Création d'un instantané d'une image de disque

Lorsque votre image de disque est stockée sur un volume ZFS ou un fichier ZFS, vous pouvez créer des instantanés de cette image de disque à l'aide de la commande d'instantané ZFS.

Avant de créer un instantané de l'image de disque, vérifiez que le disque n'est pas actuellement utilisé dans le domaine invité pour garantir que les données actuellement stockées sur l'image de disque sont cohérentes. Il y a plusieurs méthodes pour vérifier qu'un disque n'est pas en cours d'utilisation dans un domaine invité. Vous pouvez :

Dans cet exemple, en raison de la disposition ZFS, la commande pour créer un instantané de l'image de disque est identique que l'image de disque soit stockée sur un volume ZFS ou un fichier ZFS.

Création d'un instantané d'une image de disque

Utilisation du clone pour mettre à disposition un nouveau domaine

Un fois que vous avez créé un instantané de l'image de disque, vous pouvez dupliquer cette image de disque à l'aide de la commande de clonage ZFS. L'image clonée est ensuite assignée à un autre domaine. Le clonage d'une image de disque d'initialisation crée un disque d'initialisation pour un nouveau domaine invité sans avoir à effectuer tout le processus d'installation du SE Oracle Solaris.

Par exemple, si le disk0 créé était le disque d'initialisation du domaine ldg1, procédez comme suit pour cloner ce disque pour créer un disque d'initialisation pour le domaine ldg2.

primary# zfs create ldmpool/ldg2
primary# zfs clone ldmpool/ldg1/disk0@version_1 ldmpool/ldg2/disk0

Ensuite, ldompool/ldg2/disk0 peut être exporté comme disque virtuel et assigné au nouveau domaine ldg2. Le domaine ldg2 peut s'initialiser directement à partir de ce disque virtuel sans devoir suivre toute le processus d'installation du SE.

Clonage d'une image de disque d'initialisation

Si une image de disque d'initialisation est clonée, la nouvelle image est totalement identique au disque d'initialisation d'origine, et elle contient toutes les informations ayant été stockées sur le disque d'initialisation avant que l'image ne soit clonée, notamment le nom d'hôte, l'adresse IP, la table du système de fichiers monté ou la configuration et les paramètres du système.

Comme la table du système de fichiers montée est identique sur l'image du disque d'initialisation d'origine et sur l'image de disque clonée, l'image de disque clonée doit être assignée au nouveau domaine dans le même ordre que celui du domaine d'origine. Par exemple, si l'image du disque d'initialisation a été assignée comme premier disque du domaine d'origine, l'image de disque clonée doit être assignée comme premier disque du nouveau domaine. Sinon, le nouveau domaine ne peut pas s'initialiser.

Si le domaine d'origine a été configuré avec une adresse IP statique, un nouveau domaine utilisant l'image clonée comment avec la même adresse IP statique. Dans ce cas, vous pouvez modifier la configuration réseau du nouveau domaine à l'aide de la commande sys-unconfig(1M). Pour éviter ce problème, vous pouvez également créer un instantané d'une image de disque du système non configuré.

Si le domaine d'origine était configuré avec le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol), un nouveau domaine utilisant l'image clonée utilise également le protocole DHCP. Dans ce cas, il est inutile de modifier la configuration réseau du nouveau domaine, car il reçoit automatiquement une adresse IP et sa configuration réseau lorsqu'il s'initialise.


Remarque - L'ID hôte d'un domaine n'est pas stocké sur le disque d'initialisation, mais est assigné par le gestionnaire de domaines logiques lorsque vous créez un domaine. Par conséquent, lorsque vous clonez une image de disque, le nouveau domaine ne conserve pas l'ID hôte du domaine d'origine.


Création d'un instantané d'une image de disque d'un système non configuré

  1. Associez et démarrez le domaine d'origine.
  2. Exécutez la commande sys-unconfig.
  3. À la fin de la commande sys-unconfig, le domaine s'arrête.
  4. Arrêtez et dissociez le domaine. Ne le redémarrez pas.
  5. Prenez un instantané de l'image du disque d'initialisation du domaine.

    Par exemple :

    primary# zfs snapshot ldmpool/ldg1/disk0@unconfigured

    À ce moment, vous avez l'instantané de l'image du disque d'initialisation d'un système non configuré.

  6. Clonez cette image pour créer un nouveau domaine qui, au premier démarrage, demande la configuration du système.