JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Glossaire

adaptateur de terminal RNIS (TA)

Périphérique d'adaptation de signal qui fournit une interface de type modem pour une liaison PPP commutée sur un réseau RNIS. Vous pouvez utiliser les mêmes fichiers de configuration Solaris PPP 4.0 pour configurer un TA RNIS que ceux utilisés pour la configuration d'un modem standard.

agent de répertoire (DA)

Agent SLP facultatif qui stocke et gère un cache d'annonces de services qui sont envoyées par l'agent de service (SA). Lorsqu'il est déployé, le DA résout les demandes de service de l'agent utilisateur (UA). Le DA répond aux sollicitations actives du SA et de l'UA relatives aux annonces de répertoire. En conséquence, le SA et l'UA découvrent les DA et les étendues associés. Un DA envoie des annonces périodiques non sollicitées par l'intermédiaire desquelles les UA et SA découvrent le DA au sein des étendues partagées.

agent de service (SA)

Agent SLP qui tient à jour les annonces de services pour les services en réseau. Si aucun DA n'est disponible, le SA répond aux demandes de service de multidiffusion provenant d'UA. Si un DA n'est pas disponible, le SA enregistre et, éventuellement, annule l'enregistrement de services auprès de DA qui prennent en charge ses étendues.

agent utilisateur (UA)

Agent SLP qui agit pour le compte de l'application de l'utilisateur. L'agent demande l'identité des étendues, agents de répertoire et annonces de services correspondants.

annonce de service

Informations distribuées par un SA qui décrit un service. Une annonce de service se compose d'une URL et d'un ensemble de paires attribut/valeur qui décrivent un service. Toutes les annonces de services ont une durée de vie. Une fois la durée de vie arrivée à expiration, l'annonce n'est plus valide à moins qu'elle soit enregistrée.

asppp

Version de PPP qui était fournie avec le système d'exploitation à partir des versions Solaris 2.4 à Solaris 8. La commande asppp prenait uniquement en charge les communications PPP asynchrones.

authentification

Opération de vérification de l'identité qui est fournie sur le réseau par un utilisateur ou une entité distant(e), telle qu'un programme. Certains protocoles d'authentification permettent de créer des bases de données d'informations d'authentification appartenant à des utilisateurs potentiels. D'autres protocoles d'authentification utilisent des chaînes de certificats de confiance qui sont générées par une autorité de certification à des fins d'authentification. Ces informations permettent d'authentifier les utilisateurs lorsqu'ils tentent de communiquer avec vous ou d'utiliser votre site de services.

channel service unit (CSU)

Périphérique de télécommunication synchrone qui fournit une interface locale à une ligne de télécommunication spécialisée et qui termine cette ligne. Aux Etats-Unis, une CSU (unité de service du réseau) met fin à une ligne T1 et fournit une interface DS1 ou DSX. A l'échelle internationale, la CSU appartient généralement au fournisseur de services téléphoniques.

Voir également CSU/DSU et data service unit (DSU).

CHAP

Challenge-Handshake Authentication Protocol est un protocole d'authentification par défi-réponse qui peut être utilisé pour vérifier l'identité d'un programme appelant sur une liaison PPP. L'authentification CHAP utilise les notions de défi et de réponse, car la machine qui reçoit un appel lance le défi au programme appelant de prouver son identité.

Voir également protocole PAP (password authentication protocol).

comptabilisation étendue

Moyen souple d'enregistrer la consommation des ressources sur la base d'une tâche ou d'un processus.

CSU/DSU

Périphérique de télécommunication synchrone qui combine les périphériques CSU et DSU et est utilisé sur une liaison PPP de ligne spécialisée. Le périphérique CSU/DSU convertit les signaux provenant d'un pair en une ligne spécialisée. La plupart de ces périphériques n'ont pas besoin de script de discussion pour établir la liaison et sont souvent configurés par le fournisseur de lignes spécialisées.

Voir également channel service unit (CSU) et data service unit (DSU).

data service unit (DSU)

Périphérique de télécommunication synchrone qui est utilisé sur une liaison PPP de ligne spécialisée. La DSU (unité de service des données) convertit les formats d'encadrement de données qui sont utilisés sur les lignes de télécommunication et fournit une interface de communication des données standard.

Voir également channel service unit (CSU) et CSU/DSU.

démon SLP (slpd)

Processus démon qui agit comme un DA ou un serveur SA dans l'implémentation Oracle Solaris de SLP. Le service s'effectue sur les annonces de services d'enregistrement d'hôte avec slpd, évitant la gestion des annonces individuellement. Chaque processus contient une bibliothèque de client SA qui communique avec slpd lorsque le démon est configuré en tant que serveur SA. Le démon SLP transmet tous les enregistrements et annulations d'enregistrement aux DA. Le démon temporise les annonces de services expirées et tient à jour une table des DA disponibles en effectuant une détection DA active et passive. Par l'intermédiaire de ces mécanismes, les informations sur les DA sont fournies aux clients UA. Ces derniers utilisent slpd sur un hôte uniquement pour les informations DA. Si vous le souhaitez, vous pouvez configurer le démon slpd en tant que DA.

Diffusion

Procédure de couche de liaison de données qui est utilisée pour transmettre les paquets à chaque machine sur un sous-réseau. Les paquets de diffusion ne sont généralement pas acheminés au-delà du sous-réseau.

Etendue

Regroupement de UA et SA qui sont organisés de manière administrative, topologique, ou autre. Vous pouvez utiliser les étendues pour modifier la façon dont vous allouez l'accès aux services dans l'ensemble de l'entreprise.

expect-send

Format de script qui est utilisé dans les scripts de discussion PPP et UUCP. Le script de discussion commence par le texte ou l'instruction expect (s'attendre à) à partir du pair distant. La ligne suivante contient la réponse à envoyer (send) depuis l'hôte local, après qu'il ait reçu la chaîne expect correcte du pair. Les lignes suivantes répètent les instructions expect-send entre l'hôte local et le pair jusqu'à ce que toutes les instructions qui sont nécessaires pour établir la communication soient négociées avec succès.

liaison PPP commutée

Connexion PPP qui implique un pair et un modem d'un des côtés d'une ligne téléphonique ou d'un support de communication similaire, tel qu'un support fourni par RNIS. Le terme “commuté” fait référence à la séquence dans la négociation de liaison lorsque le modem local appelle le pair distant en utilisant le numéro de téléphone du pair. La liaison commutée est la configuration du protocole PPP la plus courante et la moins onéreuse.

liaison PPP de ligne spécialisée

Connexion PPP qui implique un hôte et un périphérique CSU/DSU qui sont connectés à un support réseau synchrone provenant d'un fournisseur. OC3 et T1 sont des exemples courants de médias de lignes spécialisées. Bien que plus faciles à administrer, les liaisons de ligne spécialisée sont plus coûteuses que les liaisons PPP commutés et, par conséquent, sont moins fréquentes.

lien

En PPP, la connexion des communications qui est négociée et établie entre deux pairs. Solaris PPP 4.0 prend en charge deux types de liaisons : ligne commutée et spécialisée.

machine d'appel sortant

Pair qui lance l'appel pour établir une liaison PPP commutée. Une fois configurée, la machine d'appel sortant peut appeler un nombre illimité de serveurs d'appel entrant. La machine d'appel sortant fournit généralement les informations d'authentification permettant l'établissement de la liaison commutée.

Microsoft CHAP (MS-CHAP)

Protocole d'authentification propriétaire de Microsoft pour PPP. Solaris PPP 4.0 prend en charge les versions 1 et 2 de ce protocole, en mode client et serveur.

Multidiffusion

Procédure de couche réseau qui est utilisée pour envoyer des paquets de datagrammes à plusieurs machines sur un réseau IP. Les paquets ne sont pas gérés par chaque machine, comme c'est le cas avec le routage de diffusion. La multidiffusion exige que les routeurs soient configurés par des protocoles de routage spéciaux.

pair

En PPP, un ordinateur individuel situé à l'une des extrémités d'une liaison de communication PPP, qui se compose de deux pairs connectés par des médias de communication. Vous avez la possibilité de configurer de nombreux types de matériel informatique en tant que pair, tel qu'une station de travail, un ordinateur personnel, un routeur ou un mainframe.

PPP asynchrone

Forme de protocole PPP qui s'exécute sur des lignes série asynchrones, qui transfèrent les données un caractère à la fois. La forme habituelle de configuration du protocole PPP, la liaison commutée, utilise les communications PPP asynchrones.

PPP synchrone

Forme de protocole PPP exécuté sur des lignes numériques synchrones, qui transfèrent les données en tant que flux continu de bits bruts. La liaison PPP de ligne spécialisée utilise le protocole PPP synchrone.

programme appelant de confiance

En PPP, pairs distants auxquels un serveur d'appel entrant accorde l'accès en incluant les informations de sécurité des pairs dans la base de données PAP ou des clés secrètes CHAP du serveur.

protocole CBCP (Callback Control Protocol)

Extension PPP propriétaire de Microsoft qui est utilisée pour négocier une session de rappel. Solaris PPP 4.0 ne prend en charge que le côté client (programme appelant initial) de ce protocole.

protocole CCP (Compression Control Protocol)

Sous-protocole de PPP qui négocie l'utilisation de la compression de données sur la liaison. Contrairement à la compression d'en-têtes, le protocole CCP compresse toutes les données contenues dans les paquets envoyés sur la liaison.

protocole IPV6CP (Internet Protocol Version 6 Control Protocol)

Voir protocole PCIP (Internet Protocol Control Protocol).

protocole LCP (link control protocol)

Sous-protocole de PPP qui sert à négocier l'ensemble initial de paramètres de liaison entre les pairs. L'une des fonctions du protocole LCP est de tester l'intégrité de la liaison, de sorte que les problèmes liés aux liaisons se manifestent en tant que défaillance LCP.

protocole PAP (password authentication protocol)

Protocole d'authentification qui peut être utilisé pour vérifier l'identité d'un programme appelant sur une liaison PPP. PAP utilise un mot de passe en clair qui est transmis par la liaison, ce qui permet de stocker ce mot de passe sur l'une des machines d'extrémité. Par exemple, le protocole PAP peut utiliser les entrées de connexion et de mot de passe de la base de données passwd UNIX sur la machine qui reçoit un appel pour vérifier l'identité de l'utilisateur.

Voir également CHAP.

protocole PCIP (Internet Protocol Control Protocol)

Sous-protocole de PPP qui négocie les adresses IP des pairs sur la liaison. Il négocie également la compression d'en-têtes pour la liaison et permet l'utilisation des protocoles de couche réseau.

protocole PPPoE (PPP over Ethernet)

Protocole propriétaire de RedBack Networks qui permet aux hôtes d'exécuter des sessions PPP par le biais d'une liaison Ethernet. Ce protocole est couramment utilisé avec les services DSL (Digital Subscriber Line, ligne d'abonné numérique).

protocole PPP (point-to-point protocol)

Protocole de couche de liaison de données qui fournit une méthode standard pour le transfert de datagrammes par le biais d'un média point-à-point. Une configuration du protocole PPP se compose de deux ordinateurs d'extrémité, appelés pairs, et de lignes téléphoniques ou d'une autre liaison bidirectionnelle que les pairs utilisent pour la communication. La connexion matérielle et logicielle entre les deux pairs est considérée comme étant la liaison PPP.

PPP est composé d'un certain nombre de sous-protocoles, y compris PAP, CHAP, LCP et CCP. De nombreuses implémentations PPP sont disponibles.

script de discussion

Instructions qui indiquent à un modem la façon d'établir une liaison de communication entre lui et un pair distant. Les deux protocoles PPP et UUCP utilisent les scripts de discussion pour établir des liaisons commutées et des procédures de rappel.

Secret CHAP

Chaîne ASCII ou binaire qui est utilisée à des fins d'identification et qui est connue par les deux pairs sur une liaison PPP. La clé secrète CHAP (CHAP secret) est stockée sous forme de texte en clair dans le fichier /etc/ppp/chap-secrets d'un système, mais n'est jamais transmise sur la liaison PPP, pas même dans un format chiffré. Le protocole CHAP vérifie qu'un hachage de la clé secrète CHAP utilisée par un programme appelant correspond à un hachage de l'entrée secrète CHAP pour le programme appelant dans le fichier /etc/ppp/chap-secrets du destinataire.

serveur d'appel entrant

Pair qui négocie et établit la réception du destinataire d'une liaison PPP commutée après un appel provenant d'une machine d'appel sortant. Bien que le terme “serveur d'appel entrant” soit d'usage commun, ce serveur ne fonctionne pas selon le paradigme client-serveur. Au lieu de cela, il s'agit simplement du pair qui répond à la demande de configuration d'une liaison commutée. Une fois le serveur d'appel entrant configuré, il peut recevoir des appels provenant d'un nombre illimité de machines d'appel sortant.

service hérité

Service en réseau qui ne prend pas en charge le protocole SLP. Vous pouvez créer un enregistrement proxy pour enregistrer un service hérité avec SLP. Les clients SLP peuvent alors découvrir les services hérités (voir le Chapitre 10, Intégration des services hérités).

URL de service

URL qui est utilisée pour annoncer l'emplacement réseau de services. L'URL contient le type de service, le nom d'hôte ou l'adresse réseau de l'hôte de service. Elle peut également contenir un numéro de port et d'autres informations nécessaires pour utiliser le service.