JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Gestion des médias amovibles (présentation)

2.  Gestion des médias amovibles (tâches)

3.  Accès aux médias amovibles (tâches)

4.  Gravure de CD et DVD (tâches)

5.  Gestion des périphériques (présentation/tâches)

6.  Configuration dynamique des périphériques (tâches)

7.  Utilisation de périphériques USB (présentation)

8.  Utilisation de périphériques USB (tâches)

9.  Utilisation de périphériques InfiniBand (présentation/tâches)

10.  Gestion des disques (présentation)

11.  Administration des disques (tâches)

12.  Système SPARC : Configuration des disques (tâches)

13.  Système x86 : Configuration des disques (tâches)

14.  Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR

15.  Configuration et gestion du service Oracle Solaris iSNS (Internet Storage Name Service)

16.  L'utilitaire format (référence)

17.  Gestion des systèmes de fichiers (présentation)

18.  Création et montage de systèmes de fichiers (tâches)

Création de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création de systèmes de fichiers ZFS

Création d'un système de fichiers temporaire

Création d'un système de fichiers LOFS

Montage et démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Descriptions des champs du fichier /etc/vfstab

Conditions préalables au démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création et montage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Création d'un système de fichiers ZFS

Création et montage d'un système de fichiers UFS hérité

Création et montage d'un système de fichiers TMPFS

Création et montage d'un système de fichiers LOFS

Ajout d'une entrée au fichier/etc/vfstab

Montage d'un système de fichiers (/etc/vfstab File)

Montage d'un système de fichiers NFS (commande mount)

x86 : Montage d'un système de fichiers PCFS (DOS) à partir d'un disque dur (commande mount)

Restriction de l'accès de tous les processus à un système de fichiers

Démontage d'un système de fichiers

19.  Extension de l'espace de swap (tâches)

20.  Copie de fichiers et de systèmes de fichiers (tâches)

21.  Gestion des lecteurs de bande (tâches)

Index

Montage et démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Les systèmes de fichiers ZFS sont montés et démontés automatiquement. Vous pouvez rendre disponible un système de fichiers UFS hérité en le montant, ce qui a pour conséquence de le relier au système de fichiers de l'arborescence du système au point de montage spécifié. Le système de fichiers racine (/) est toujours monté.

Le tableau ci-dessous fournit des recommandations relatives au montage des systèmes de fichiers, en fonction de leur mode d'utilisation.

Type de montage requis
Méthode de montage suggérée
Systèmes de fichiers locaux ou à distance devant être montés peu fréquemment.
La commande mount, que vous saisissez manuellement à partir de la ligne de commande.
Systèmes de fichiers UFS hérités locaux devant être montés fréquemment. Les systèmes de fichiers ZFS locaux sont automatiquement montés par un service SMF.
Le fichier /etc/vfstab, qui monte le système de fichiers automatiquement lorsque le système est initialisé en mode multiutilisateur.
Systèmes de fichiers UFS hérités à distance, tels que les répertoires personnels, devant être montés fréquemment.
  • Le fichier /etc/vfstab, qui monte le système de fichiers automatiquement lorsque le système est initialisé en mode multiutilisateur.
  • autofs, qui monte automatiquement le système de fichiers lorsque vous y accédez ou démonte le système de fichiers lorsque vous passez à un autre répertoire.

Pour plus d'informations sur le montage des médias amovibles, reportez-vous au Chapitre 1, Gestion des médias amovibles (présentation).

Vous pouvez déterminer quels systèmes de fichiers sont déjà montés en utilisant la commandemount.

$ mount [ -v ]

L'option -v affiche la liste des systèmes de fichiers montés en mode détaillé.

Exemple 18-1 Détermination des systèmes de fichiers montés

Cet exemple montre comment utiliser la commande mount pour afficher des informations sur les systèmes de fichiers actuellement montés.

$ mount
/ on rpool/ROOT/zfsBE read/write/setuid/devices/rstchown/dev=40d0002 on Wed ...
/devices on /devices read/write/setuid/devices/rstchown/dev=9500000 on Wed ...
/dev on /dev read/write/setuid/devices/rstchown/dev=9580000 on Wed Jun ...
/system/contract on ctfs read/write/setuid/devices/rstchown/dev=95c0001 ...
/proc on proc read/write/setuid/devices/rstchown/dev=9540000 on Wed Jun  ...
/etc/mnttab on mnttab read/write/setuid/devices/rstchown/dev=9600001 on Wed ...
/system/volatile on swap read/write/setuid/devices/rstchown/xattr/dev=9640001 ...
/system/object on objfs read/write/setuid/devices/rstchown/dev=9680001 on Wed ...
/etc/dfs/sharetab on sharefs read/write/setuid/devices/rstchown/dev=96c0001 on ...
/dev/fd on fd read/write/setuid/devices/rstchown/dev=97c0001 on Wed Jun  8 ...
/tmp on swap read/write/setuid/devices/rstchown/xattr/dev=9640002 on Wed Jun  ...
/export on rpool/export read/write/setuid/devices/rstchown/nonbmand/exec/xattr/
/export/home on rpool/export/home read/write/setuid/devices/rstchown
/rpool on rpool read/write/setuid/devices/rstchown/nonbmand/exec/
/home/rimmer on pluto:/export/home/rimmer remote/read/write/setuid/xattr/...

Cet exemple montre comment utiliser la commandezfs mount pour afficher des informations sur les systèmes de fichiers ZFS actuellement montés.

$ zfs mount
rpool/ROOT/solaris              /
rpool/ROOT/solaris/var          /var
rpool                           /rpool
rpool/export                    /rpool/export
rpool/export/home               /rpool/export/home
rpool/export/home/admin         /rpool/export/home/admin

Descriptions des champs du fichier /etc/vfstab

Chaque entrée du fichier /etc/vfstab comporte sept champs décrits dans le tableau ci-dessous.

Tableau 18-1 Descriptions des champs du fichier /etc/vfstab

Nom de champ
Description
device to mount
Ce champ identifie l'un des éléments suivants :
  • Le nom du périphérique en mode bloc d'un système de fichiers UFS hérité local (par exemple, /dev/dsk/c8t1d0s7).

  • Le nom de la ressource d'un système de fichiers à distance (par exemple, myserver:/export/home). Pour plus d'informations sur le NFS, reportez-vous à Administration d’Oracle Solaris : Services IP.

  • Le nom du périphérique en mode bloc de la tranche sur laquelle effectuer le swap (par exemple, /dev/dsk/c0t3d0s1).

  • Un répertoire d'un système de fichiers virtuel.

device to fsck
Le nom du périphérique brut (en mode caractère) qui correspond au système de fichiers UFS hérité identifié par le champ device to mount (par exemple, /dev/rdsk/c8t1d0s7). Ce champ détermine l'interface brute qui est utilisée par la commande fsck. Utilisez un tiret (-) lorsqu'il n'y a aucun périphérique, par exemple pour un système de fichiers en lecture seule ou un système de fichiers à distance.
mount point
Détermine où monter le système de fichiers (par exemple, /usr).

FS type
Identifie le type de système de fichiers.
fsck pass
Le nombre de passes utilisées par la commande fsckpour décider s'il faut vérifier un système de fichiers UFS hérité. Lorsque le champ contient un tiret (-), le système de fichiers n'est pas vérifié. A l'heure actuelle, la valeurfsck pass du fichier /etc/vfstab n'est pas prise en compte lors du processus d'initialisation.

Lorsque le champ contient un zéro, les systèmes de fichiers UFS hérités ne sont pas vérifiés. Lorsque le champ contient une valeur supérieure à zéro, le système de fichiers UFS est toujours vérifié.

Tous les systèmes de fichiers UFS hérités comportant une valeur de 1 dans ce champ sont vérifiés un par un, dans l'ordre dans lequel ils apparaissent dans le fichier vfstab . Lorsque la commande fsckest exécutée sur plusieurs systèmes de fichiers UFS qui ont des valeurs fsck pass supérieures à 1 et dont l'option de lissage (-o p) est utilisée, la commande fsck vérifie automatiquement les systèmes de fichiers sur des disques différents en parallèle pour maximiser l'efficacité. Sinon, la valeur du nombre de passes n'a pas d'effet.

mount at boot
Sélectionnez yes ou no pour que le système de fichiers soit monté, ou non, automatiquement par la commandemountall lors de l'initialisation du système. Notez que ce champ n'a rien à voir avec autofs. Les systèmes de fichiers racine (/), /usr et /var ne sont pas initialement montés à partir du fichier vfstab. Ce champ doit toujours être défini sur no pour ces systèmes de fichiers et pour les systèmes de fichiers virtuels tels que /proc et /dev/fd .
mount options
Une liste des options séparées par des virgules (sans espaces) qui sont utilisées pour le montage du système de fichiers. Utilisez un tiret (-) pour indiquer qu'il n'y pas options. Pour plus d'informations, reportez-vous à vfstab(4).

Remarque - Vous devez disposer d'une entrée dans chaque champ du fichier /etc/vfstab. Si vous ne souhaitez pas définir de valeur pour un champ, assurez-vous d'inscrire un tiret (-). Dans le cas contraire, le système risque de ne pas s'initialiser correctement. De même, un espace blanc ne doit pas être utilisé comme une valeur de champ.


Conditions préalables au démontage de systèmes de fichiers Oracle Solaris

Les conditions préalables au démontage des systèmes de fichiers sont les suivantes :

Pour vérifier que vous avez démonté un ou plusieurs systèmes de fichiers, examinez la sortie de la commande mount.

$ mount | grep unmounted-file-system