JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

Installation du logiciel Oracle VM Server for SPARC sur un nouveau système

Mise à jour du SE Oracle Solaris

Mise à niveau du microprogramme système

Téléchargement de Logical Domains Manager

Procédure de téléchargement du logiciel de Logical Domains Manager (Oracle Solaris 10)

Installation de Logical Domains Manager

(Oracle Solaris 10) Installation automatique du logiciel de Logical Domains Manager

Installation manuelle du logiciel de Logical Domains Manager

Activation du démon de Logical Domains Manager

Procédure d'activation du démon de Logical Domains Manager

Mise à niveau d'un système utilisant déjà Oracle VM Server for SPARC

Mise à niveau du SE Oracle Solaris

Sauvegarde et restauration des répertoires de configuration enregistrés automatiquement

Sauvegarde et restauration du fichier de la base de données de contraintes de Logical Domains

Conservation du fichier de la base de données de contraintes de Logical Domains lors de l'utilisation de la fonction Live Upgrade d'Oracle Solaris 10.

Mise à niveau de Logical Domains Manager et du microprogramme du système

Procédure d'arrêt de tous les domaines s'exécutant sur la plate-forme, à l'exception du domaine de contrôle

Mise à niveau vers le logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

Procédure de mise à niveau vers le logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2 (Oracle Solaris 10)

Procédure de mise à niveau vers le logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2 (Oracle Solaris 11)

Configuration usine par défaut et désactivation de Logical Domains

Procédure de suppression de tous les domaines invités

Procédure de suppression de toutes les configurations de domaines logiques

Procédure de restauration de la configuration usine par défaut

Procédure de désactivation de Logical Domains Manager

Procédure de suppression de Logical Domains Manager

Procédure de restauration de la configuration usine par défaut à partir du processeur de service

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Configuration usine par défaut et désactivation de Logical Domains

La configuration initiale sur laquelle la plate-forme apparaît en tant que système unique hébergeant uniquement un système d'exploitation est appelée configuration usine par défaut. Si vous souhaitez désactiver les domaines logiques, vous voudrez probablement également restaurer cette configuration afin que le système récupère l'accès à toutes les ressources (CPU, mémoire, E/S), pouvant avoir été assignées à d'autres domaines.

Cette section décrit la procédure pour supprimer tous les domaines invités, supprimer toutes les configurations de Logical Domains et remettre la configuration sur les valeurs par défaut d'usine.

Procédure de suppression de tous les domaines invités

  1. Arrêtez tous les domaines à l'aide de l'option -a.
    primary# ldm stop-domain -a
  2. Dissociez tous les domaines sauf le domaine primary.
    primary# ldm unbind-domain ldom

    Remarque - Vous risquez de ne pas pouvoir dissocier un domaine d'E/S s'il fournit des services requis par le domaine de contrôle. Dans ce cas, passez cette étape.


  3. Détruisez tous les domaines sauf le domaine primary.
    primary# ldm remove-domain -a

Procédure de suppression de toutes les configurations de domaines logiques

  1. Répertoriez toutes les configurations de domaines logiques stockées sur le processeur de service (SP).
    primary# ldm list-config
  2. Supprimez toutes les configurations (config-name) enregistrées précédemment sur le SP sauf la configuration factory-default.

    Utilisez la commande suivante pour chacune de ces configurations :

    primary# ldm rm-config config-name

    Après avoir supprimé toutes les configurations précédemment enregistrées sur le SP, le domaine factory-default est le domaine suivant à utiliser lorsque le domaine de contrôle (primary) est réinitialisé.

Procédure de restauration de la configuration usine par défaut

  1. Sélectionnez la configuration usine par défaut.
    primary# ldm set-config factory-default
  2. Arrêtez le domaine de contrôle.
    primary# shutdown -i1 -g0 -y
  3. Remettez le système sous tension pour charger la configuration usine par défaut.
    -> stop /SYS
    -> start /SYS

Procédure de désactivation de Logical Domains Manager

Procédure de suppression de Logical Domains Manager

Après la restauration de la configuration usine par défaut et la désactivation de Logical Domains Manager, vous pouvez supprimer le logiciel de Logical Domains Manager.


Remarque - Si vous supprimez Logical Domains Manager avant de restaurer la configuration usine par défaut, vous pouvez restaurer celle-ci à partir du processeur de service comme indiqué dans la procédure suivante.


Procédure de restauration de la configuration usine par défaut à partir du processeur de service

Si vous supprimez Logical Domains Manager avant de restaurer la configuration usine par défaut, vous pouvez restaurer celle-ci à partir du processeur de service.

  1. Restaurez la configuration usine par défaut à partir du processeur de service.
    -> set /HOST/bootmode config=factory-default
  2. Remettez le système sous tension pour charger la configuration usine par défaut.
    -> reset /SYS