JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Système de fichiers Oracle Solaris ZFS (introduction)

2.  Mise en route d'Oracle Solaris ZFS

3.  Différences entre les systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS et classiques

4.  Gestion des pools de stockage Oracle Solaris ZFS

5.  Gestion des composants du pool racine ZFS

6.  Gestion des systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS

7.  Utilisation des instantanés et des clones ZFS Oracle Solaris

8.  Utilisation des ACL et des attributs pour protéger les fichiers Oracle Solaris ZFS

9.  Administration déléguée de ZFS dans Oracle Solaris

10.  Rubriques avancées Oracle Solaris ZFS

11.  Dépannage d'Oracle Solaris ZFS et récupération de pool

12.  Archivage des instantanés et récupération du pool racine

13.  Pratiques recommandées pour Oracle Solaris ZFS

A.  Descriptions des versions d'Oracle Solaris ZFS

Index

Préface

Le manuel Administration d'Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS fournit des informations sur la configuration et la gestion de systèmes de fichiers Oracle Solaris.

Ce guide contient des informations sur les systèmes SPARC et x86.


Remarque - Cette version d'Oracle Solaris prend en charge les systèmes utilisant les architectures de processeur SPARC et x86. Les systèmes pris en charge sont répertoriés à la page Oracle Solaris Hardware Compatibility List disponible à l'adresse http://www.oracle.com/webfolder/technetwork/hcl/index.html. Ce document présente les différences d'implémentation en fonction des divers types de plates-formes.


Utilisateurs de ce manuel

Ce guide est destiné à toute personne souhaitant configurer et gérer des systèmes de fichiers ZFS Oracle Solaris. Il est recommandé de savoir utiliser le système d'exploitation Oracle Solaris ou toute autre version UNIX.

Organisation de ce document

Le tableau suivant décrit les chapitres de ce document.

Chapitre
Description
Présente ZFS, ses fonctionnalités et ses avantages. Il aborde également des concepts de base, ainsi que la terminologie.
Décrit étape par étape les instructions d'une configuration ZFS de base contenant des pools et des systèmes de fichiers simples. Ce chapitre indique également le matériel et logiciels requis pour la création de systèmes de fichiers ZFS.
Identifie les fonctionnalités importantes qui différencient le système de fichiers ZFS des systèmes de fichiers standard. Lors de l'utilisation d'outils classiques avec le système de fichiers ZFS, la compréhension de ces différences clés permet d'éviter les confusions.
Décrit en détail les méthodes de création et d'administration de pools de stockage ZFS.
Décrit les méthodes de gestion des composants de pool racine ZFS, notamment la configuration d'un pool racine en miroir, la mise à niveau des environnements d'initialisation ZFS et le redimensionnement de périphériques de swap et de vidage.
Décrit en détail les méthodes de gestion de systèmes de fichiers ZFS. Ce chapitre décrit des concepts tels que la disposition hiérarchique de systèmes de fichiers, l'héritage de propriétés, la gestion automatique de points de montage et les interactions de partage.
Décrit les méthodes de création et d'administration d'instantanés ZFS et de clones.
Explique comment utiliser des listes de contrôle d'accès (ACL, Access Control List) pour la protection des fichiers ZFS en fournissant des autorisations à un niveau de granularité plus fin que les autorisations UNIX standard.
Explique comment utiliser les fonctions de l'administration déléguée de ZFS pour permettre aux utilisateurs ne disposant pas des autorisations nécessaires d'effectuer des tâches d'administration ZFS.
Explique comment utiliser des volumes et des systèmes de fichiers ZFS dans un système Oracle Solaris comportant des zones et comment utiliser les pools racine de remplacement.
Explique comment identifier des modes de défaillance de ZFS et les solutions existantes. Les étapes de prévention de ces défaillances sont également abordées.
Décrit comment archiver des instantanés de pool racine et comment récupérer des pools racine.
Décrit les pratiques recommandées pour la création, la surveillance et la mise à jour de pools de stockage ZFS et de systèmes de fichiers.
Décrit les versions ZFS disponibles, les fonctionnalités de chacune d'entre elles et le SE Solaris fournissant la version et les fonctionnalités ZFS.

Documentation connexe

Pour obtenir des informations générales sur l'administration de systèmes Oracle Solaris, reportez-vous aux documents suivants :

Accès au support technique Oracle

Les clients Oracle ont accès au support électronique via My Oracle Support. Pour plus d'informations, visitez le site http://www.oracle.com/pls/topic/lookup?ctx=acc&id=info ou le site http://www.oracle.com/pls/topic/lookup?ctx=acc&id=trs adapté aux utilisateurs malentendants.

Conventions typographiques

Le tableau ci-dessous décrit les conventions typographiques utilisées dans ce manuel.

Tableau P-1 Conventions typographiques

Type de caractères
Signification
Exemple
AaBbCc123
Noms des commandes, fichiers et répertoires, ainsi que messages système.
Modifiez votre fichier .login.

Utilisez ls -a pour afficher la liste de tous les fichiers.

nom_machine% Vous avez reçu du courrier.

AaBbCc123
Ce que vous entrez, par opposition à ce qui s'affiche à l'écran.
nom_machine% su

Mot de passe :

aabbcc123
Paramètre fictif : à remplacer par un nom ou une valeur réel(le).
La commande permettant de supprimer un fichier est rm nom_fichier.
AaBbCc123
Titres de manuel, nouveaux termes et termes importants.
Reportez-vous au chapitre 6 du Guide de l'utilisateur.

Un cache est une copie des éléments stockés localement.

N'enregistrez pas le fichier.

Remarque : en ligne, certains éléments mis en valeur s'affichent en gras.

Invites de shell dans les exemples de commandes

Le tableau suivant présente l'invite système UNIX par défaut et l'invite superutilisateur pour les shells faisant partie du SE Oracle Solaris. L'invite système par défaut qui s'affiche dans les exemples de commandes dépend de la version Oracle Solaris.

Tableau P-2 Invites de shell

Shell
Invite
Bash shell, korn shell et bourne shell
$
Bash shell, korn shell et bourne shell pour superutilisateur
#
C shell
nom_machine%
C shell pour superutilisateur
nom_machine#