Options de capitalisation consolidées

Le consolidateur utilise les attributs Options de capitalisation du parent consolidé pour gérer les surplus consolidés ou déficits.

Tableau Options de capitalisation

Les modèles enfant ne modifient pas les caractéristiques du tableau Options de capitalisation dans le parent consolidé, comme indiqué dans l'exemple ci-dessous :

Parent consolidé

Compte Type Excédent Déficit

v2520.0.000

Terme

x

 

v2460.0.000

Actif

x

x

Modèle enfant

Compte Type Excédent Déficit

v2520.0.000

Produit

x

x

v2460.0.000

Actif

 

x

Ordre de remboursement et de capitalisation

Le consolidateur utilise l'ordre de remboursement dans le fichier consolidé lors de la consolidation des options de capitalisation et ne tient pas compte des attributs dans le modèle enfant, comme indiqué dans l'exemple ci-dessous :

Parent consolidé

Appliquer l'excédent de trésorerie à...

Elément Nombre

Valeurs négociables

1

Effets à payer

2

Actif de financement à long terme

3

Fichier d'unité métier

Appliquer l'excédent de trésorerie à...

Elément Nombre

Effets à payer

1

Actif de financement à long terme

2

Valeurs négociables

3

Processus de consolidation pour les comptes Options de capitalisation

Pour les comptes qui sont des excédents ou des déficits des Options de capitalisation, les valeurs d'entrée prévoient la sortie du compte maximum. Pour les comptes qui ne sont pas dans les Options de capitalisation, les valeurs d'entrée prévoient les valeurs de sortie réelles. Par exemple, pour rembourser par anticipation un prêt à moyen et long terme de 100 $ ($100) et si les liquidités sont suffisantes, entrez 100 $ ($100) pour ce compte. Après le calcul, la sortie est comprise entre 0 et 100 $ ($100), selon les liquidités disponibles. Si le prêt à moyen et long terme ne peut pas être remboursé par anticipation, l'entrée est 100 $ ($100) et la sortie 100 $ ($100).

Les comptes Options de capitalisation comportent des comptes principaux et des comptes maximaux. Par exemple, les valeurs négociables comportent le compte principal v2010.00.000 et le compte maximal v2010.07.000. La sortie du compte maximum se calcule à partir de la valeur du compte principal :

  • Si les comptes principaux ont des paramètres excédent/déficit, les sorties du compte maximum se calculent à l'aide des entrées du compte principal.

  • Si les comptes principaux n'ont pas de paramètres excédent/déficit, les sorties du compte maximum se calculent à l'aide des sorties du compte principal.

Le processus de cumul de base rétro-résout les valeurs de sortie des unités métier pour calculer l'entrée consolidée. Les comptes Options de capitalisation rétro-résolvent différemment :

  • Si les principaux comptes ont des paramètres excédent/déficit dans le parent consolidé, le consolidateur ajoute toutes les sorties des comptes maximum de l'unité métier, rétro-résout l'entrée du compte principal et détermine la sortie du compte principal utilisant le reste des données.

  • Si les comptes principaux n'ont pas de paramètres excédent/déficit, le consolidateur ajoute toutes les sorties du compte principal de l'unité métier et rétro-résout l'entrée du compte principal. Le reste des données est non pertinent.

Tenez compte des remarques suivantes :

Dans l'unité métier A, Valeurs négociables(v2010) a un paramètre d'excédent/déficit. Il n'y a pas suffisamment de liquidités pour utiliser le maximum. Dans l'unité métier B, Valeurs négociables(v2010) n'a pas de paramètre d'excédent/déficit. L'unité métier B exécute un grand excédent de trésorerie. Le tableau montre les résultats consolidés si Valeurs négociables (v2010) a un paramètre d'excédent/déficit dans le parent consolidé (ED) et s'il n'en a pas (pas de ED).

Tâche Unité métier A Unité métier B

entrée (v2010.0)

100

200

sortie (v2010.0)

85

200

maximum (v2010.7)

100

200

Tâche Cons (ED) Cons (non ED)

entrée (v2010.0)

300

285

sortie (v2010.0)

300 (A)

285

maximum (v2010.7)

300

285 (B)

(A) Jusqu'à 300, selon la position des liquidités consolidées.

(B) Déterminé par l'entrée de v2010.00, de sorte que le maximum de ces faits n'est pas additif.

Les comptes de dette agissent comme des comptes d'immobilisations. Si l'élément est un prêt à moyen et long terme, le paramètre d'excédent/déficit compte.

  • Si l'élément est une période de rotation, il prend en compte les cumuls, tels que les actifs avec des paramètres d'excédent/déficit, que la période de rotation soit ou non assortie d'un paramètre d'excédent/déficit.

  • Si le prêt à moyen et long terme a un paramètre d'excédent/déficit, il se cumule comme une période de rotation.

  • Si le prêt à moyen et long terme n'a pas de paramètre d'excédent/déficit, il est cumulé comme les actifs sans paramètre d'excédent/déficit.

Comptes associés avec les comptes Options de capitalisation

Les comptes Options de capitalisation ont des comptes qui enregistrent les intérêts perçus ou les frais financiers. Par exemple, Valeurs négociables (v2010) et Intérêt sur les valeurs négociables (v2010.05) se comportent comme des consolidations selon leur méthode de prévision et leurs comptes associés. Les intérêts perçus/frais financiers consolidés pour des comptes Options de capitalisation donnés ne sont pas en général la somme des unités métier.

Exemple d'intérêts perçus consolidés

Si une unité métier génère un excédent de trésorerie de 100 $ investi dans des valeurs négociables et que ces valeurs rapportent 7 %, l'unité métier a des intérêts perçus de 7 $. Consolider cette unité métier avec une autre génère un déficit de trésorerie important. Après la consolidation, si Valeurs négociables a un paramètre d'excédent/déficit dans le parent consolidé, l'unité métier consolidée affiche des valeurs négociables égales à 0. Tant que la méthode de prévision des intérêts perçus est exprimée sous forme de pourcentage des valeurs négociables, les intérêts perçus sont égaux à zéro. Le taux d'intérêt est 7 % dans le parent consolidé.

Si Valeurs négociables n'a pas un paramètre d'excédent/déficit, le parent consolidé a les 100 $ ($100) de valeurs négociables et les 7 $ ($7) d'intérêts perçus.

Si les intérêts perçus sont prévus sous la forme d'une valeur réelle dans le parent consolidé mais que des valeurs négociables ont un paramètre d'excédent/déficit, Valeurs négociables est égal à zéro, mais les intérêts perçus sont de 7 $ ($7).

Exemple de taux d'intérêt consolidé

Pour obtenir des taux d'intérêt consolidés, le consolidateur assume de manière temporaire que les valeurs négociables n'ont pas de paramètre d'excédent/déficit et ajoute toutes les valeurs de sortie des modèles enfant pour les valeurs négociables et les intérêts perçus et calcule le taux. Ce taux devient l'entrée pour les intérêts perçus. Si Valeurs négociables a un paramètre d'excédent/déficit, ce taux s'applique à toute sortie utilisée par Valeurs négociables pour les intérêts perçus consolidés.

Elément Fichier Unité métier 1 Unité métier 2

Val. nég.

 

300

400

Taux d'intérêt

6,57 %

6 %

7 %

Intérêts perçus

 

18

28

Les valeurs de valeurs négociables et d'intérêts perçus sont tributaires d'autres données, mais les taux peuvent être déterminés en ajoutant 18 et 28 et en divisant la somme par la somme de 300 et 400.