JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.1     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

Installation du logiciel Oracle VM Server for SPARC sur un nouveau système

Mise à jour du SE Oracle Solaris

Mise à niveau du microprogramme système

Mise à niveau du microprogramme du système

Téléchargement du gestionnaire de domaines logiques

Téléchargement du logiciel

Installation du gestionnaire de domaines logiques

Installation automatique du logiciel du gestionnaire de domaines logiques

Utilisation de JumpStart pour installer le logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

Installation manuelle du logiciel du gestionnaire de domaines logiques

Activation du démon du gestionnaire de domaines logiques

Activation du démon du gestionnaire de domaines logiques

Mise à niveau d'un système utilisant déjà Oracle VM Server for SPARC

Mise à niveau du SE Oracle Solaris

Sauvegarde et restauration des répertoires de configuration enregistrés automatiquement

Sauvegarde et restauration du fichier de la base de données de contraintes des domaines logiques

Conservation du fichier de la base de données de contraintes des domaines logiques lors de l'utilisation de Live Upgrade

Mise à niveau à partir d'un SE Oracle Solaris 10 antérieur au SE Oracle Solaris 10 5/08

Mise à niveau du gestionnaire de domaines logiques et du microprogramme du système

Arrêt de tous les domaines s'exécutant sur la plate-forme, sauf le domaine de contrôle

Mise à niveau du logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

Mise à niveau du logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

Configuration usine par défaut et désactivation des domaines logiques

Suppression de tous les domaines invités

Suppression de toutes les configurations de domaines logiques

Restauration de la configuration usine par défaut

Désactivation du gestionnaire de domaines logiques.

Suppression du gestionnaire de domaines logiques

Restauration de la configuration usine par défaut à partir du processeur de service

3.  Sécurité

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration Oracle VM Server for SPARC

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche du gestionnaire de domaines logiques

17.  Utilisation de l'interface XML avec le gestionnaire de domaines logiques

Glossaire

Index

Installation du logiciel Oracle VM Server for SPARC sur un nouveau système

Les plates-formes Sun d'Oracle qui prennent en charge le logiciel Oracle VM Server for SPARC sont fournies avec le SE Oracle Solaris 10 préinstallé. Initialement, la plate-forme apparaît comme un seul système hébergeant uniquement un système d'exploitation. Après l'installation du SE Oracle Solaris, du microprogramme système et du gestionnaire de domaines logiques, le système et l'instance d'origine du SE Oracle Solaris deviennent le domaine de contrôle. Ce premier domaine de la plate-forme est nommé primary et vous ne pouvez pas modifier ce nom ou détruire ce domaine. À partir de ce moment, la plate-forme peut être reconfigurée pour avoir plusieurs domaines hébergeant différentes instances du SE Oracle Solaris.

Mise à jour du SE Oracle Solaris

Sur un nouveau système, il peut s'avérer utile de réinstaller le système d'exploitation d'origine, conformément à votre stratégie d'installation. Reportez-vous à la section Oracle Solaris OS requis et recommandé du Notes de version d’Oracle VM Server for SPARC 2.1. Pour obtenir les instructions complètes d'installation du SE Oracle Solaris, reportez-vous à Oracle Solaris 10 9/10 Release and Installation documentation. Vous pouvez personnaliser votre installation en fonction des besoins de votre système.

Si votre système est déjà installé sur le SE Oracle Solaris, vous devez le mettre à niveau par rapport à la version du SE associée au logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1. Reportez-vous à la section Logiciels et patches requis du Notes de version d’Oracle VM Server for SPARC 2.1. Pour obtenir les instructions complètes de mise à jour du SE Oracle Solaris, reportez-vous à Oracle Solaris 10 9/10 Release and Installation documentation.

Mise à niveau du microprogramme système

Les tâches suivantes décrivent comment mettre à niveau le microprogramme système à l'aide du logiciel ILOM (Integrated Lights Out Manager).

Pour plus d'informations sur la mise à niveau du microprogramme système à l'aide du logiciel ILOM, reportez-vous aux sections “Update the Firmware” dans Sun SPARC Enterprise T5120 and T5220 Servers Topic Set et “Updating ILOM Firmware” du Sun Integrated Lights Out Manager (ILOM) 3.0 CLI Procedures Guide.

Mise à niveau du microprogramme du système

Vous pouvez trouver le microprogramme du système pour votre plate-forme à l'adresse http://www.oracle.com/technetwork/systems/patches/firmware/index.html.

Pour plus d'informations sur le microprogramme système requis pour les serveurs pris en charge, reportez-vous à la section Patches de microprogramme système requis et recommandés du Notes de version d’Oracle VM Server for SPARC 2.1.

Pour mettre à niveau le microprogramme du système à partir du domaine de contrôle, reportez-vous aux notes de version du microprogramme du système.

Reportez-vous aux guides d'administration ou aux notes sur le produit pour les serveurs pris en charge pour plus d'informations sur l'installation et la mise à niveau du microprogramme du système pour ces serveurs.

Vous pouvez également utiliser l'interface Web d'ILOM pour effectuer la mise à niveau du microprogramme système. Reportez-vous à la section correspondante dans le document Sun Integrated Lights Out Manager (ILOM) 3.0 Web Interface Procedures Guide.

  1. Téléchargez l'image du microprogramme du système sur un autre système exécutant le service tftp.
    1. Vérifiez que le service tftp est en ligne sur le serveur.
      # svcs tftp/udp6
      STATE          STIME    FMRI
      online         Mar_26   svc:/network/tftp/udp6:default
    2. Activez le service tftp s'il n'est pas dans l'état en ligne.
      # svcadm enable tftp/udp6
    3. Téléchargez l'image du microprogramme du système dans le répertoire /tftpboot.
  2. Assurez-vous que le port de gestion réseau du processeur de service ILOM est configuré.

    Cette configuration est nécessaire pour accéder à la nouvelle image flash via le réseau. Reportez-vous aux sections “To Configure the Service Processor Network Management Port” du Sun SPARC Enterprise T5120 and T5220 Servers Topic Set et “Updating ILOM Firmware” du Sun Integrated Lights Out Manager (ILOM) 3.0 CLI Procedures Guide.

  3. Ouvrez une session SSH pour vous connecter au processeur de service.
    $ ssh root@system-name
    ...
    Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes
    ...
    Password: password
    ...
    ->
  4. Vérifiez que l’hôte est hors tension.
    1. Saisissez la commande suivante :
      -> show /SYS power_state
    2. Si l'hôte n'est pas sous tension, tapez la commande suivante :
      -> stop /SYS
  5. Vérifiez que le paramètre keyswitch_state est défini sur normal.
    1. Saisissez la commande suivante :
      -> show /SYS keyswitch_state
    2. Si la valeur est différente de normal, définissez-la à l'aide de la commande suivante :
      -> set /SYS keyswitch_state=normal
  6. Mettez à niveau l'image flash du processeur de service et le microprogramme hôte.
    -> load -source \ tftp://IP-addr/pathname/Sun_System_Firmware-x_x_x_build_nn-server-name.pkg

    L'option -source spécifie l'adresse IP et le nom de chemin complet (URL) vers l'image flash du microprogramme du système.

    • IP-addr est l'adresse IP d'un serveur tftp sur le réseau pouvant accéder à l'image flash.

    • pathname est le nom de chemin complet vers l'image flash sur le serveur tftp.

    • x_x_x est le numéro de version du microprogramme du système

    • nn est le numéro de construction qui s'applique à cette version.

    • server-name est le nom de votre serveur.

      Par exemple, pour le serveur SPARC Enterprise T5440, server-name est SPARC_Enterprise_T5440.

    Par exemple, l'option -source tftp://192.168.1.1/Sun_System_Firmware-7_3_0-SPARC_Enterprise_T5440.pkg pointe sur le fichier /tftpboot/Sun_System_Firmware-7_3_0-SPARC_Enterprise_T5440.pkg sur le serveur avec l'adresse IP 192.168.1.1.

    Une fois l'image flash mise à niveau, le système redémarre automatiquement.

    Le processeur de service redémarre, exécute les diagnostics et revient à l'invite de connexion (sur la console de série).

Téléchargement du gestionnaire de domaines logiques

Téléchargement du logiciel

  1. Téléchargez le fichier zip (OVM_Server_SPARC-2_1.zip).

    Vous trouverez le logiciel sur la page Web http://www.oracle.com/virtualization/index.html.

  2. Décompressez le fichier zip.
    $ unzip OVM_Server_SPARC-2_1.zip

    Pour en savoir plus sur la structure du fichier et sur son contenu, reportez-vous à la section Emplacement du logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1 du Notes de version d’Oracle VM Server for SPARC 2.1.

Installation du gestionnaire de domaines logiques

Il y a trois méthodes d'installation du logiciel gestionnaire de domaines logiques :


Remarque - Gardez à l'esprit que vous devez installer manuellement les packages de logiciels MIB Oracle VM Server for SPARC après l'installation des packages Oracle VM Server for SPARC. Il n'est pas installé automatiquement avec les autres packages. Pour plus d'informations sur l'installation et l'utilisation de MIB Oracle VM Server for SPARC, reportez-vous au Chapitre 15, Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC.


Installation automatique du logiciel du gestionnaire de domaines logiques

Si vous utilisez le script d'installation install-ldm, vous avez plusieurs choix pour indiquer comment vous souhaitez exécuter le script. Chaque choix est décrit dans les procédures suivantes.

Utilisation de JumpStart pour installer le logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1

Reportez-vous à Technologie JumpStart : utilisation dans l'environnement d'exploitation Solaris pour obtenir des informations complètes sur l'utilisation de JumpStart.

Configuration d'un serveur JumpStart

Si vous n'avez pas encore configuré un serveur JumpStart, vous devez effectuer cette opération. Reportez-vous au Guide d’installation d’Oracle Solaris 10 9/10 : installation JumpStart personnalisée et installation avancée pour obtenir des informations complètes sur cette procédure.

  1. Reportez-vous au Guide d’installation d’Oracle Solaris 10 9/10 : installation JumpStart personnalisée et installation avancée.

    Effectuez les opérations suivantes :

    1. Reportez-vous à la section Liste des tâches à effectuer lors de la préparation à une installation JumpStart personnalisée du Guide d’installation d’Oracle Solaris 10 9/10 : installation JumpStart personnalisée et installation avancée.
    2. Configurez les systèmes réseau avec les procédures de la section "Création d'un serveur de profils pour les systèmes réseau".
    3. Créez un profil avec la procédure de la section "Création de profil", puis ajoutez une ligne au profil pour installer le package SUNWldm.v à l'aide du mot-clé de profil package.

      Par exemple, ajoutez la ligne suivante à votre profil pour installer le package SUNWldm.v du répertoire extra à partir du serveur HTTP 192.168.254.255.

      package        SUNWldm.v http://192.168.254.255/extra timeout 5
    4. Créez le fichier rules avec la procédure de la section "Création du fichier rules".
  2. Validez le fichier rulesavec la procédure de la section "Validation du fichier rules".

Installation manuelle du logiciel du gestionnaire de domaines logiques

Installation manuelle d'Oracle VM Server for SPARC 2.1

Avant de commencer

Téléchargez le logiciel Oracle VM Server for SPARC 2.1 (les packages SUNWldm et SUNWldmp2v). Consultez la section Téléchargement du logiciel pour obtenir des instructions détaillées.

  1. Utilisez la commande pkgadd pour installer les packages SUNWldm.v et SUNWldmp2v.

    Pour plus d’informations sur la commande pkgadd, consultez la page de manuel pkgadd(1M).

    L'option -G installe le package dans la zone globale uniquement et l'option -d définit le chemin vers le répertoire contenant les packages SUNWldm.v et SUNWldmp2v.

    # pkgadd -Gd . SUNWldm.v SUNWldmp2v
  2. Répondez y pour oui à toutes les questions des invites interactives.
  3. Utilisez la commande pkginfo pour vérifier que les packages Oracle VM Server for SPARC 2.1, SUNWldm et SUNWldmp2v, sont installés.

    Pour plus d'informations sur la commande pkginfo, reportez-vous à la page de manuel pkginfo(1).

    Les informations de révision (REV) présentées ci-dessous sont un exemple.

    # pkginfo -l SUNWldm | grep VERSION
    VERSION=2.1,REV=2011.03.03.10.20

Activation du démon du gestionnaire de domaines logiques

Le script d'installation install-ldm active automatiquement le démon du gestionnaire de domaines logiques (ldmd). Le démon ldmd est également automatiquement activé lorsque le package SUNWldm est installé. Une fois le démon activé, vous pouvez créer, modifier et contrôler les domaines logiques.

Activation du démon du gestionnaire de domaines logiques

Utilisez cette procédure pour activer le démon ldmd s'il a été désactivé.

  1. Utilisez la commande svcadm pour activer le démon du gestionnaire de domaines logiques, ldmd.

    Pour plus d'informations sur la commande svcadm, reportez-vous à la page de manuel svcadm(1M).

    # svcadm enable ldmd
  2. Utilisez la commande ldm list pour vérifier que le gestionnaire de domaines logiques est en cours d'exécution.

    La commande ldm listdoit répertorier tous les domaines actuellement définis sur le système. Le domaine primary en particulier doit être répertorié et être à l'état active. L'exemple de sortie suivant indique que seul le domaine primary est défini sur le système.

    # /opt/SUNWldm/bin/ldm list
    NAME             STATE    FLAGS   CONS    VCPU  MEMORY   UTIL  UPTIME
    primary          active   ---c-   SP      64    3264M    0.3%  19d 9m