JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Initialisation et arrêt d'Oracle Solaris sur les plates-formes x86     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Initialisation et arrêt d'un système x86 (présentation)

2.  Initialisation d'un système x86 à un état spécifié (tâches)

3.  Arrêt d'un système (tâches)

4.  Réinitialisation d'un système x86 (tâches)

5.  Initialisation d'un système x86 à partir du réseau (tâches)

6.  Modification des paramètres d'initialisation sur un système x86 (tâches)

7.  Création, administration et initialisation à partir d'environnements d'initialisation ZFS sur des plates-formes x86 (tâches)

8.  Préservation de la capacité d'initialisation d'un système x86 (tâches)

9.  Dépannage de l'initialisation d'un système x86 (tâches)

Dépannage de l'initialisation d'un système x86 (liste des tâches)

Arrêt et initialisation d'un système x86 à des fins de récupération

Arrêt et initialisation d'un système à des fins de récupération

Procédure d'arrêt d'un système à des fins de récupération

Initialisation en mode monoutilisateur pour résoudre un problème de mot de passe ou de shell root incorrect

Initialisation à partir d'un média pour résoudre un mot de passe root inconnu

Initialisation à partir d'un média pour résoudre un problème avec le fichier menu.lst empêchant l'initialisation du système

Forçage d'un vidage sur incident et d'une réinitialisation du système

Forçage d'un vidage sur incident et d'une réinitialisation du système

Initialisation d'un système avec le débogueur de noyau activé (kmdb)

Résolution des problèmes liés à la réinitialisation rapide sur la plate-forme x86

Débogage des éventuelles premières paniques

Dépannage des conditions susceptibles d'empêcher le fonctionnement de la réinitialisation rapide sur les plates-formes x86

Index

Arrêt et initialisation d'un système x86 à des fins de récupération

Dans les cas ci-dessous, vous devez d'abord arrêter le système pour analyser et résoudre les problèmes liés à l'initialisation et au système en général.

Les procédures qui suivent décrivent comment arrêter en toute sécurité, puis initialiser un système x86 à des fins de récupération.

Arrêt et initialisation d'un système à des fins de récupération

Il vous faudra peut-être initialiser le système à des fins de récupération.

Vous trouverez ci-dessous une liste des scénarios d'erreur et de récupération les plus courants :

Procédure d'arrêt d'un système à des fins de récupération

  1. Arrêtez le système.
    • Tout d'abord, endossez le rôle root, puis tapez init 0 si le clavier et la souris fonctionnent.

    • Lorsque l'invite Press any key to reboot s'affiche, appuyez sur n'importe quelle touche pour réinitialiser le système.

    • Pour réinitialiser le système, tapez init 6.

  2. Si le système ne réagit pas aux entrées de la souris, effectuez l'une des opérations suivantes :
    • Appuyez sur la touche de réinitialisation pour réinitialiser le système.
    • Utilisez l'interrupteur d'alimentation pour réinitialiser le système.

Initialisation en mode monoutilisateur pour résoudre un problème de mot de passe ou de shell root incorrect

  1. Arrêtez le système.
    # init 0
  2. Réinitialisez le système.
    # reboot
  3. Lorsque le menu GRUB s'affiche, procédez comme suit :
    1. Sélectionnez l'entrée d'initialisation appropriée, puis entrez e pour modifier cette entrée.
    2. Utilisez les touches fléchées pour sélectionner la ligne kernel$.

      Si vous ne pouvez pas utiliser les touches fléchées, utilisez la touche d'accent circonflexe (^) pour faire défiler vers le haut et la touche de la lettre v pour faire défiler vers le bas.

    3. Entrez -s à la fin de la ligne $kernel, puis appuyez sur Entrée pour enregistrer vos modifications et revenir à l'écran précédent.
    4. Entrez b pour initialiser le système en mode monoutilisateur.
  4. Corrigez l'entrée shell dans le fichier /etc/passwd.
    # vi /etc/password
  5. Appuyez sur control-d pour réinitialiser le système.

Initialisation à partir d'un média pour résoudre un mot de passe root inconnu

Utilisez la procédure suivante si vous devez initialiser le système pour corriger un problème de mot de passe root inconnu ou résoudre tout problème similaire. Notez qu'avec cette procédure, vous devez monter l'environnement d'initialisation après avoir importé le pool racine. Si vous devez récupérer un pool racine ou un instantané de pool racine, reportez-vous à la section Remplacement d’un disque dans un pool racine ZFS du manuel Administration d’Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS.

  1. Initialisez le système à partir du média Oracle Solaris.
    • Live Media : initialisez le système à partir du média d'installation et utilisez un terminal GNOME pour la procédure de récupération.
    • Installation en mode texte : dans le menu GRUB, sélectionnez l'entrée d'initialisation Text Installer and command line, puis l'option 3 Shell dans l'écran d'installation en mode texte.
    • Installation automatisée : l'initialisation à partir d'un serveur d'installation sur le réseau requiert une initialisation PXE. Sélectionnez l'entrée Text Installer and command line du menu GRUB. Sélectionnez ensuite l'option 3 Shell à partir de l'écran d'installation en mode texte.

      Par exemple :

      1  Install Oracle Solaris
              2  Install Additional Drivers
              3  Shell
              4  Terminal type (currently xterm)
              5  Reboot
      
      Please enter a number [1]: 3
      To return to the main menu, exit the shell
  2. Importez le pool racine.
    zpool import -f rpool
  3. Créez un point de montage pour l'environnement d'initialisation.
    # mkdir /a
  4. Montez l'environnement d'initialisation sur /a
    # beadm mount solaris-instance|bename /a

    Par exemple :

    # beadm mount solaris-2 /a
  5. Si un mot de passe ou une entrée en double empêche une connexion à la console, résolvez ce problème.
    1. Définissez le type TERM.
      # TERM=vt100
      # export TERM
    2. Modifiez le fichier shadow.
      # cd /a/etc
      # vi shadow
      # cd /
  6. Mettez à jour l'archive d'amorçage.
    # bootadm update-archive /R /a
  7. Démontez l'environnement d'initialisation.
    # beadm umount be-name
  8. Arrêtez le système.
    # halt
  9. Réinitialisez le système en mode monoutilisateur, comme décrit à la section Initialisation en mode monoutilisateur pour résoudre un problème de mot de passe ou de shell root incorrect et lorsque vous êtes invité à entrer le mot de passe root, appuyez sur Entrée.
  10. Réinitialisez le mot de passe root.
    root@system:~# passwd -r files root
    New Password: xxxxxx
    Re-enter new Password: xxxxxx
    passwd: password successfully changed for root
  11. Appuyez sur control-d pour réinitialiser le système.

Initialisation à partir d'un média pour résoudre un problème avec le fichier menu.lst empêchant l'initialisation du système

Utilisez la procédure suivante si vous devez initialiser le système pour corriger un problème avec le fichier menu.lst par défaut. Notez que cette procédure ne nécessite pas que vous montiez l'environnement d'initialisation. Si vous devez récupérer un pool racine ou un instantané de pool racine, reportez-vous à la section Remplacement d’un disque dans un pool racine ZFS du manuel Administration d’Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS.

  1. Initialisez le système à partir du média Oracle Solaris.
    • Live Media : initialisez le système à partir du média d'installation et utilisez un terminal GNOME pour la procédure de récupération.
    • Installation en mode texte : dans le menu GRUB, sélectionnez l'entrée d'initialisation Text Installer and command line, puis l'option 3 Shell dans l'écran d'installation en mode texte.
    • Installation automatisée : l'initialisation à partir d'un serveur d'installation sur le réseau requiert une initialisation PXE. Sélectionnez l'entrée Text Installer and command line du menu GRUB. Sélectionnez ensuite l'option 3 Shell à partir de l'écran d'installation en mode texte.

      Par exemple :

      1  Install Oracle Solaris
              2  Install Additional Drivers
              3  Shell
              4  Terminal type (currently xterm)
              5  Reboot
      
      Please enter a number [1]: 3
      To return to the main menu, exit the shell
  2. Importez le pool racine.
    zpool import -f rpool
  3. Examinez les entrées dans le fichier menu.lst et apportez des corrections, le cas échéant.
    # cd /rpool/boot/grub
    # vi menu.lst
  4. Mettez à jour l'archive d'amorçage.
    # bootadm update-archive -R /a
  5. Quittez le shell et réinitialisez le système.
    exit
            1  Install Oracle Solaris
            2  Install Additional Drivers
            3  Shell
            4  Terminal type (currently sun-color)
            5  Reboot
    
    Please enter a number [1]: 5

Forçage d'un vidage sur incident et d'une réinitialisation du système

Le forçage d'un vidage sur incident et la réinitialisation du système sont parfois nécessaires à des fins de dépannage. La fonction savecore est activée par défaut.

Pour plus d'informations à propos des vidages sur incident du système, reportez-vous à la section Gestion des informations sur les vidages sur incident du système du manuel Administration d’Oracle Solaris : Tâches courantes .

Forçage d'un vidage sur incident et d'une réinitialisation du système

Si vous ne pouvez pas utiliser la commande reboot -d ou halt -d, vous pouvez utiliser le débogueur de noyau, kmdb, afin de forcer un vidage. Le débogueur de noyau doit avoir été chargé soit à l'initialisation, soit à l'aide de la commande mdb - k, pour que la procédure suivante fonctionne.


Remarque - Le mode Texte doit être activé pour que vous puissiez accéder au débogueur de noyau (kmdb ). Par conséquent, vous devez d'abord quitter tous les systèmes de multifenêtrage.


  1. Accédez au débogueur de noyau.

    La méthode utilisée pour accéder au débogueur dépend du type de la console que vous utilisez pour accéder au système.

    • Si vous utilisez un clavier connecté localement, appuyez sur F1-A.

    • Si vous utilisez une console série, envoyez une interruption en utilisant la méthode appropriée pour ce type de console série.

    L'invite kmdb s'affiche.

  2. Pour forcer une panne, utilisez la macro systemdump.
    [0]> $<systemdump

    Des messages d'erreur grave s'affichent, le vidage sur incident est enregistré et le système se réinitialise.

  3. Vérifiez que le système s'est réinitialisé en vous connectant à l'invite de connexion à la console.

Exemple 9-1 x86 : Forçage d'un vidage sur incident et de la réinitialisation du système à l'aide de la commande halt - d

Cet exemple indique comment forcer un vidage sur incident et la réinitialisation du système x86 à l'aide des commandes halt -d et boot.

# halt -d
4ay 30 15:35:15 wacked.<domain>.COM halt: halted by user

panic[cpu0]/thread=ffffffff83246ec0: forced crash dump initiated at user request

fffffe80006bbd60 genunix:kadmin+4c1 ()
fffffe80006bbec0 genunix:uadmin+93 ()
fffffe80006bbf10 unix:sys_syscall32+101 ()

syncing file systems... done
dumping to /dev/dsk/c1t0d0s1, offset 107675648, content: kernel
NOTICE: adpu320: bus reset
100% done: 38438 pages dumped, compression ratio 4.29, dump succeeded

Welcome to kmdb
Loaded modules: [ audiosup crypto ufs unix krtld s1394 sppp nca uhci lofs 
genunix ip usba specfs nfs md random sctp ]
[0]> 
kmdb: Do you really want to reboot? (y/n) y

Initialisation d'un système avec le débogueur de noyau activé (kmdb)

Cette procédure indique les notions de base pour charger le débogueur de noyau (kmdb). La fonction savecore est activée par défaut.

  1. Initialisez votre système.

    Le menu GRUB s'affiche lors de l'initialisation du système.

  2. Lorsque le menu GRUB s'affiche, tapez e pour accéder au menu d'édition du GRUB.
  3. Utilisez les touches fléchées pour sélectionner la ligne kernel$.

    Si vous ne pouvez pas utiliser les touches fléchées, utilisez la touche d'accent circonflexe (^) pour faire défiler vers le haut et la touche de la lettre v pour faire défiler vers le bas.

  4. Entrez e pour modifier la ligne.

    Le menu d'entrée d'initialisation s'affiche. Dans ce menu, vous pouvez modifier le comportement de l'initialisation en ajoutant des arguments d'initialisation supplémentaires à la fin de la ligne kernel$.

  5. Dans le menu d'édition GRUB, entrez -kmdb ou -k à la fin de la ligne kernel$.
    grub edit> kernel$ /platform/i86pc/kernel/$ISADIR/unix -B $ZFS-BOOTFS -s -k
  6. Appuyez sur la touche Entrée pour revenir à l'écran précédent, puis tapez b pour initialiser le système avec le débogueur de noyau activé.

    La saisie de -kmdb ou -k charge le débogueur, puis initialise directement le système d'exploitation.

  7. Accédez au débogueur de noyau.

    La méthode utilisée pour accéder au débogueur dépend du type de la console que vous utilisez pour accéder au système.

    • Si vous utilisez un clavier connecté localement, appuyez sur F1-A.

    • Si vous utilisez une console série, envoyez une interruption en utilisant la méthode appropriée pour ce type de console série.

    Pour accéder au débogueur de noyau avant que le système ne s'initialise complètement, utilisez l'option - kd.

    L'option -kd charge le débogueur, puis vous offre la possibilité d'interagir avec lui avant l'initialisation du système d'exploitation.

    Un message de bienvenue s'affiche lorsque vous accédez au débogueur de noyau pour la première fois.

Voir aussi

Pour plus d'informations sur l'interaction avec le système à l'aide de kmdb et les fonctions de contrôle de l'exécution offertes par kmdb, reportez-vous à la page de manuel kmdb(1).