JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

Partage automatique des systèmes de fichiers

Configuration du partage automatique des systèmes de fichiers

Activation de l'accès WebNFS

Activation de la journalisation de serveur NFS

Montage de systèmes de fichiers

Montage d'un système de fichiers à l'initialisation

Montage d'un système de fichiers à partir de la ligne de commande

Montage à l'aide de l'agent de montage automatique

Montage de tous les systèmes de fichiers à partir d'un serveur

Désactivation des fichiers volumineux sur un serveur NFS

Utilisation du basculement côté client

Désactivation de l'accès par montage pour un client

Montage d'un système de fichiers NFS via un pare-feu

Montage d'un système de fichiers NFS à l'aide d'une URL NFS

Configuration d'un enregistrement DNS pour un serveur de système de fichiers fédéré

Configuration des services NFS

Démarrage des services NFS

Arrêt des services NFS

Démarrage de l'agent de montage automatique

Arrêt de l'agent de montage automatique

Sélection de versions différentes de NFS sur un serveur

Sélection de différentes versions de NFS sur un client

Utilisation de la commande mount pour sélectionner différentes versions de NFS sur un client

Administration du système NFS sécurisé

Configuration d'un environnement NFS sécurisé avec l'authentification DH

Tâches d'administration WebNFS

Planification de l'accès WebNFS

Navigation à l'aide d'une URL NFS

Activation de l'accès WebNFS par le biais d'un pare-feu

Présentation des tâches d'administration Autofs

Liste des tâches d'administration Autofs

Utilisation de paramètres SMF pour configurer votre environnement Autofs

Configuration de votre environnement Autofs à l'aide de paramètres SMF

Tâches administratives impliquant des mappes

Modification des mappes

Modification de la mappe principale

Modification des mappes indirectes

Modification des mappes directes

Eviter les conflits de point de montage

Accès aux systèmes de fichiers autres que NFS

Accès aux applications de CD-ROM avec Autofs

Accès aux disquettes de données PC-DOS avec Autofs

Personnalisation de l'agent de montage automatique

Configuration d'une vue commune de /home

Configuration de /home avec plusieurs systèmes de fichiers de répertoires personnels

Consolidation des fichiers associés au projet sous /ws

Définition d'architectures différentes pour accéder à un espace de noms partagé

Prise en charge de versions de systèmes d'exploitation client incompatibles

Réplication des fichiers partagés sur plusieurs serveurs

Application des restrictions de sécurité Autofs

Utilisation d'un identificateur de fichiers publics avec Autofs

Utilisation des URL NFS avec Autofs

Désactivation de la navigabilité Autofs

Désactivation complète de la navigabilité Autofs sur un seul client NFS

Désactivation de la navigabilité Autofs pour tous les clients

Désactivation de la navigabilité Autofs sur un système de fichiers sélectionné

Administration des références NFS

Création et accès à une référence NFS

Suppression d'une référence NFS

Stratégies de dépannage NFS

Procédures de dépannage NFS

Vérification de la connectivité sur un client NFS

Vérification du serveur NFS à distance

Vérification du service NFS sur le serveur

Redémarrage des services NFS

Identification de l'hôte fournissant le service de fichiers NFS

Vérification des options utilisées avec les commandes mount

Dépannage d'Autofs

Messages d'erreur générés par automount - v

Messages d'erreur divers

Autres erreurs avec Autofs

Messages d'erreur NFS

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Procédures de dépannage NFS

Vous devez suivre plusieurs procédures afin d'identifier la panne subie par le service NFS. Vérifiez les éléments suivants :

Dans le processus de contrôle de ces éléments, vous remarquerez peut-être que d'autres parties du réseau ne fonctionnent pas. Par exemple, le service de noms ou le matériel réseau physique peut ne pas fonctionner. Le manuel Oracle Solaris Administration: Naming and Directory Services contient des procédures de débogage pour plusieurs services de noms. En outre, pendant le processus, vous pouvez constater que le client n'est pas à l'origine du problème. Supposons par exemple que vous obteniez au moins un appel de dépannage de chaque sous-réseau de votre zone de travail. Dans cette situation, vous devez supposer que le problème vient du serveur ou du matériel réseau situé près du serveur. Par conséquent, nous vous recommandons de démarrer le processus de débogage sur le serveur, et non au niveau du client.

Vérification de la connectivité sur un client NFS

  1. Vérifiez que le serveur NFS est accessible à partir du client. Sur le client, tapez la commande suivante :
    % /usr/sbin/ping bee
    bee is alive

    Si la commande signale que le serveur est actif, vérifiez à distance le serveur NFS. Reportez-vous à la section Vérification du serveur NFS à distance .

  2. Si le serveur n'est pas accessible à partir du client, assurez-vous que le service de noms local est en cours d'exécution.
  3. Si le service de noms est en cours d'exécution, vérifiez que le client a reçu les informations d'hôte correctes en tapant la commande suivante :
    % /usr/bin/getent hosts bee
    129.144.83.117    bee.eng.acme.com
  4. Si les informations d'hôte sont correctes, mais que le serveur n'est pas accessible à partir du client, exécutez la commande ping à partir d'un autre client.

    Si l'exécution de la commande à partir d'un deuxième client échoue, reportez-vous à la section Vérification du service NFS sur le serveur.

  5. Si le serveur est accessible à partir du second client, utilisez la commande ping pour vérifier la connectivité du premier client à d'autres systèmes sur le réseau local.

    Si cette commande échoue, vérifiez la configuration logicielle réseau sur le client, par exemple /etc/netmasks et les informations de propriété associées au service svc:/system/name-service/switch.

  6. (Facultatif) Vérifiez la sortie de la commande rpcinfo.

    Si la commande rpcinfo n'affiche pas program 100003 version 4 ready and waiting, la version 4 de NFS n'est pas activée sur le serveur. Pour plus d'informations sur l'activation de la version 4 de NFS, reportez-vous au Tableau 5-3.

  7. Si le logiciel est correct, vérifiez le matériel réseau.

    Essayez de déplacer le client sur un second point de connexion réseau.

Vérification du serveur NFS à distance

Notez que la prise en charge des protocoles UDP et MOUNT n'est pas nécessaire si vous utilisez un serveur de la version 4 de NFS.

  1. Vérifiez que les services NFS ont démarré sur le serveur NFS en tapant la commande suivante :
    % rpcinfo -s bee|egrep 'nfs|mountd'
     100003  3,2    tcp,udp,tcp6,upd6                nfs     superuser
     100005  3,2,1  ticots,ticotsord,tcp,tcp6,ticlts,udp,upd6  mountd  superuser

    Si les démons n'ont pas été démarrés, reportez-vous à la section Redémarrage des services NFS .

  2. Vérifiez que les processus nfsd du serveur répondent.

    Sur le client, saisissez la commande suivante pour tester les connexions NFS UDP à partir du serveur.

    % /usr/bin/rpcinfo -u bee nfs
    program 100003 version 2 ready and waiting
    program 100003 version 3 ready and waiting

    Remarque - La version 4 de NFS ne prend pas en charge UDP.


    Si le serveur est en cours d'exécution, il imprime une liste des numéros de programme et de version. A l'aide de l'option -t, testez la connexion TCP. Si cette commande échoue, passez à la section Vérification du service NFS sur le serveur.

  3. Vérifiez que le démon mountd du serveur répond en entrant la commande suivante.
    % /usr/bin/rpcinfo -u bee mountd
    program 100005 version 1 ready and waiting
    program 100005 version 2 ready and waiting
    program 100005 version 3 ready and waiting

    Si le serveur est en cours d'exécution, il imprime une liste de numéros de programme et de version qui sont associés au protocole UDP. A l'aide de l'option -t, testez la connexion TCP. Si chaque tentative échoue, passez à la section Vérification du service NFS sur le serveur.

  4. Vérifiez que le service autofs local est en cours d'utilisation :
    % cd /net/wasp

    Choisissez un point de montage /net ou /home dont vous savez qu'il devrait fonctionner correctement. Si cette commande échoue, en tant qu'utilisateur root sur le client, saisissez la commande suivante pour redémarrer le service autofs :

    # svcadm restart system/filesystem/autofs
  5. Vérifiez que le système de fichiers est partagé comme prévu sur le serveur.
    % /usr/sbin/showmount -e bee
    /usr/src                                        eng
    /export/share/man                        (everyone)

    Vérifiez si l'entrée sur le serveur et l'entrée de montage local contiennent des erreurs. Vérifiez également l'espace de noms. Dans cet exemple, si le premier client n'est pas dans le groupe réseau eng, ce client ne peut pas monter le système de fichiers /usr/src.

    Vérifiez toutes les entrées qui contiennent des informations de montage dans tous les fichiers locaux. La liste inclut /etc/vfstab et tous les fichiers /etc/auto_*.

Vérification du service NFS sur le serveur

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Vérifiez que le serveur peut atteindre les clients.
    # ping lilac
    lilac is alive
  3. Si le client n'est pas accessible à partir du serveur, assurez-vous que le service de noms local est en cours d'exécution.
  4. Si le service de noms est en cours d'exécution, vérifiez la configuration logicielle réseau sur le serveur, par exemple /etc/netmasks et les informations de propriété associées au service svc:/system/name-service/switch .
  5. Tapez la commande suivante pour vérifier si le démon rpcbind est en cours d'exécution.
    # /usr/bin/rpcinfo -u localhost rpcbind
    program 100000 version 1 ready and waiting
    program 100000 version 2 ready and waiting
    program 100000 version 3 ready and waiting

    Si le serveur est en cours d'exécution, il imprime une liste des numéros de programme et de version qui sont associés au protocole UDP.

  6. Tapez la commande suivante pour vérifier si le démon nfsd est en cours d'exécution.
    # rpcinfo -u localhost nfs
    program 100003 version 2 ready and waiting
    program 100003 version 3 ready and waiting
    # ps -ef | grep nfsd
    root    232      1  0  Apr 07     ?     0:01 /usr/lib/nfs/nfsd -a 16
    root   3127   2462  1  09:32:57  pts/3  0:00 grep nfsd

    Remarque - La version 4 de NFS ne prend pas en charge UDP.


    Si le serveur est en cours d'exécution, il imprime une liste de numéros de programme et de version qui sont associés au protocole UDP. Utilisez également l'option -t avec rpcinfo pour vérifier la connexion TCP. Si ces commandes échouent, redémarrez le service NFS. Reportez-vous à la section Redémarrage des services NFS .

  7. Tapez la commande suivante pour vérifier si le démon mountd est en cours d'exécution.
    # /usr/bin/rpcinfo -u localhost mountd
    program 100005 version 1 ready and waiting
    program 100005 version 2 ready and waiting
    program 100005 version 3 ready and waiting
    # ps -ef | grep mountd
    root    145      1 0 Apr 07  ?     21:57 /usr/lib/autofs/automountd
    root    234      1 0 Apr 07  ?     0:04  /usr/lib/nfs/mountd
    root   3084 2462 1 09:30:20 pts/3  0:00  grep mountd

    Si le serveur est en cours d'exécution, il imprime une liste de numéros de programme et de version qui sont associés au protocole UDP. Utilisez également l'option -t avec rpcinfo pour vérifier la connexion TCP. Si ces commandes échouent, redémarrez le service NFS. Reportez-vous à la section Redémarrage des services NFS .

Redémarrage des services NFS

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Redémarrez le service NFS sur le serveur.

    Saisissez la commande suivante :

    # svcadm restart network/nfs/server

Identification de l'hôte fournissant le service de fichiers NFS

Exécutez la commande nfsstat avec l'option -m pour rassembler les informations NFS actuelles. Le nom du serveur actuel est imprimé après « currserver= ».

% nfsstat -m
/usr/local from bee,wasp:/export/share/local
 Flags: vers=3,proto=tcp,sec=sys,hard,intr,llock,link,synlink,
        acl,rsize=32768,wsize=32678,retrans=5
 Failover: noresponse=0, failover=0, remap=0, currserver=bee

Vérification des options utilisées avec les commandes mount

Aucun avertissement n'est émis pour les options non valides. La procédure suivante vous permet de déterminer si les options qui ont été indiquées sur la ligne de commande ou via /etc/vfstab étaient valides.

Pour cet exemple, supposons que la commande suivante a été exécutée :

# mount -F nfs -o ro,vers=2 bee:/export/share/local /mnt
  1. Vérifiez les options en exécutant la commande suivante.
    % nfsstat -m
    /mnt from bee:/export/share/local
    Flags:  vers=2,proto=tcp,sec=sys,hard,intr,dynamic,acl,rsize=8192,wsize=8192,
            retrans=5

    Le système de fichiers de bee a été monté à l'aide de la version de protocole définie sur 2. Malheureusement, la commande nfsstat n'affiche pas d'informations sur toutes les options. Cependant, la commande nfsstat est le moyen le plus précis de vérifier les options.

  2. Vérifiez l'entrée dans /etc/mnttab.

    La commande mount n'autorise pas l'ajout d'options non valides à la table de montage. Par conséquent, vous devez vérifier que les options qui sont répertoriées dans le fichier correspondent à celles présentées dans la ligne de commande. De cette façon, vous pouvez vérifier les options qui ne sont pas répertoriées par la commande nfsstat.

    # grep bee /etc/mnttab
    bee:/export/share/local /mnt nfs    ro,vers=2,dev=2b0005e 859934818