JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Gestion des médias amovibles (présentation)

2.  Gestion des médias amovibles (tâches)

3.  Accès aux médias amovibles (tâches)

4.  Gravure de CD et DVD (tâches)

5.  Gestion des périphériques (présentation/tâches)

6.  Configuration dynamique des périphériques (tâches)

7.  Utilisation de périphériques USB (présentation)

8.  Utilisation de périphériques USB (tâches)

9.  Utilisation de périphériques InfiniBand (présentation/tâches)

10.  Gestion des disques (présentation)

Nouveautés concernant la gestion des disques

Identification des périphériques par emplacements physiques

Prise en charge de plusieurs tailles de secteurs de disque

Prise en charge de disques de 2 To pour l'installation et l'initialisation du système d'exploitation Oracle Solaris

Prise en charge d'iSNS avec Solaris iSCSI Target et Solaris iSCSI Initiator

Prise en charge de Solaris COMSTAR iSCSI

x86 : Gestion des disques dans l'environnement d'initialisation GRUB

Prise en charge des disques SCSI supérieurs à 2 téra-octets

Emplacement des tâches de gestion des disques

Présentation de la gestion des disques

Terminologie relative au disque

A propos des étiquettes de disques

Etiquette de disque EFI

Comparaison de l'étiquette EFI et de l'étiquette VTOC

Restrictions de l'étiquette de disque EFI

Prise en charge de disques dotés d'une étiquette EFI, sur les systèmes x86

Installation d'un système avec un disque doté d'une étiquette EFI

Gestion des disques avec étiquettes EFI

Dépannage des problèmes avec les étiquettes de disque EFI

A propos des tranches de disque

Tranches de disque

Utilisation de tranches de données brutes

Utilitaire format

Intérêt de l'utilitaire format

Instructions d'utilisation de l'utilitaire format

Formatage d'un disque

Partitionnement d'un disque

Terminologie relative à la table de partition

Affichage des informations relatives à la table de partition

Utilisation de la tranche `free hog`

11.  Administration des disques (tâches)

12.  Système SPARC : Configuration des disques (tâches)

13.  Système x86 : Configuration des disques (tâches)

14.  Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR

15.  Configuration et gestion du service Oracle Solaris iSNS (Internet Storage Name Service)

16.  L'utilitaire format (référence)

17.  Gestion des systèmes de fichiers (présentation)

18.  Création et montage de systèmes de fichiers (tâches)

19.  Extension de l'espace de swap (tâches)

20.  Copie de fichiers et de systèmes de fichiers (tâches)

21.  Gestion des lecteurs de bande (tâches)

Index

Nouveautés concernant la gestion des disques

Cette section décrit les nouvelles fonctions relatives à la gestion des disques dans cette version d'Oracle Solaris.

Identification des périphériques par emplacements physiques

Oracle Solaris 11 : dans cette version, le répertoire /dev/chassis contient les noms de périphériques, ainsi que leurs emplacements physiques. Vous pouvez utiliser ces informations afin d'identifier l'emplacement physique des périphériques, s'ils ont besoin d'être remplacés ou modifiés. Vous pouvez utiliser les commandes suivantes pour afficher les informations par châssis, réceptacle et occupant pour les périphériques du système :

En outre, vous pouvez utiliser la commande fmadm add-alias pour inclure un nom d'alias de disque qui facilite l'identification de l'emplacement physique des disques dans votre environnement. Par exemple :

# fmadm add-alias SUN-Storage-J4200.0912QAJ001 J4200@RACK10:U26-27
# fmadm add-alias SUN-Storage-J4200.0905QAJ00E J4200@RACK10:U24-25

Ces alias peuvent ensuite être affichés à l'aide des commandes ci-dessus, afin d'obtenir les informations concernant l'emplacement du disque physique. Par exemple :

$ diskinfo
D:devchassis-path                                      c:occupant-compdev
-----------------------------------------------------  ------------------
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__0/disk   c1t13d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__1/disk   c1t14d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__2/disk   c1t2d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__3/disk   c1t3d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__4/disk   c1t15d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__5/disk   c1t16d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__6/disk   c1t6d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__7/disk   c1t7d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__8/disk   c1t17d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__9/disk   c1t18d0
/dev/chassis/J4200@RACK10:U24-25/SCSI_Device__10/disk  c1t10d0 

Déterminez l'emplacement d'un disque particulier :

% diskinfo -c c6t11d0
D:devchassis-path                                               c:occupant-compdev
--------------------------------------------------------------  ------------------
/dev/chassis/SUN-Storage-J4400/SCSI_Device__11/disk             c6t11d0

Dans cet exemple, le nom du disque /dev/chassis comprend un nom d'alias qui vous aide à localiser le périphérique dans votre environnement.

L'exemple diskinfo suivant indique comment afficher l'emplacement physique d'un disque particulier.

$ diskinfo -c c6t11d0 -o cp
c:occupant-compdev  p:occupant-paths                                     
------------------  -----------------------------------------------------
c6t11d0             /devices/pci@0,0/pci8086,3604@1/pci1000,3150@0/sd@b,0

Pour identifier le nombre de disques d'un certain type inclus dans le système, utilisez la syntaxe diskinfo semblable à la suivante :

$ diskinfo -n SEAGATE ST31000N-SU0B-931.51GB -o Dcf
D:devchassis-path                                     t:occupant-type  c:occupant-compdev
----------------------------------------------------  ---------------  ------------------
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__0/disk   disk             c0t13d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__1/disk   disk             c0t14d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__2/disk   disk             c0t2d0            
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__3/disk   disk             c0t1d0            
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__4/disk   disk             c0t15d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__5/disk   disk             c0t16d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__6/disk   disk             c0t6d0            
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__7/disk   disk             c0t7d0            
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__8/disk   disk             c0t17d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__9/disk   disk             c0t18d0           
/dev/chassis/colab5@RACK10_24-25/SCSI_Device__10/disk  disk             c0t10d0 

Remarque - La commande diskinfo nécessite que le châssis prenne en charge la page de diagnostic SES 0xa (Additional Element Status) et définisse le bit EIP (Element Index Present) sur la valeur 1. Les boîtiers de protection ne répondant pas à ces critères ne sont pas entièrement énumérés et, par conséquent, ne sont pas correctement représentés.


La commande format a été mise à jour afin de fournir les informations relatives à l'emplacement du périphérique physique. Par exemple :

# format
.
.
.
      18. c0t4d0 <SEAGATE-ST345056SSUN450G-081C-419.19GB>
          /pci@0,600000/pci@0/pci@9/LSILogic,sas@0/sd@4,0
          /dev/chassis/colab5@RACK10_26-27/SCSI_Device__6/disk
      19. c0t27d0 <ATA-SEAGATE ST35000N-3AZQ-465.76GB>
          /pci@0,600000/pci@0/pci@9/LSILogic,sas@0/sd@1b,0
          /dev/chassis/colab5@RACK10_26-27/SCSI_Device__7/disk
      20. c0t23d0 <ATA-SEAGATE ST31000N-SU0B-931.51GB>
          /pci@0,600000/pci@0/pci@9/LSILogic,sas@0/sd@17,0
          /dev/chassis/colab5@RACK10_26-27/SCSI_Device__8/disk
      21. c0t24d0 <ATA-SEAGATE ST31000N-SU0B-931.51GB>
          /pci@0,600000/pci@0/pci@9/LSILogic,sas@0/sd@18,0
          /dev/chassis/colab5@RACK10_26-27/SCSI_Device__9/disk

Utilisez la commande prtconf -l pour afficher les informations relatives à l'emplacement du périphérique physique. Par exemple :

$ prtconf -l | more
System Configuration:  Oracle Corporation  sun4v
Memory size: 32640 Megabytes
System Peripherals (Software Nodes):

SUNW,SPARC-Enterprise-T5220 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__0/disk
.
.
.
pci, instance #15 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__0/disk
     LSILogic,sas, instance #1 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__0/disk
        smp, instance #0 (driver not attached)
        sd, instance #2 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__0/disk
        sd, instance #4 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__1/disk
        sd, instance #5 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__2/disk
        sd, instance #6 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__3/disk
        sd, instance #7 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__4/disk
        sd, instance #8 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__5/disk
        sd, instance #9 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__6/disk
        sd, instance #10 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__7/disk
        sd, instance #11 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__8/disk
        sd, instance #12 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__9/disk
        sd, instance #13 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__10/disk
        sd, instance #14 location: /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.0918QAKA24/SCSI_Device__11/disk

Utilisez l'option zpool status -l pour afficher les informations relatives à l'emplacement du périphérique physique. Par exemple :

% zpool status -l export
  pool: export
 state: ONLINE
 scan: resilvered 379G in 8h31m with 0 errors on Thu Jan 27 23:10:20 2011
config:

        NAME                                                            STATE     READ WRITE CKSUM
        export                                                          ONLINE       0     0     0
          mirror-0                                                      ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__2/disk   ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__3/disk   ONLINE       0     0     0
          mirror-1                                                      ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__4/disk   ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__5/disk   ONLINE       0     0     0
          mirror-2                                                      ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__6/disk   ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__7/disk   ONLINE       0     0     0
          mirror-3                                                      ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__8/disk   ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__9/disk   ONLINE       0     0     0
          mirror-4                                                      ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__10/disk  ONLINE       0     0     0
            /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__11/disk  ONLINE       0     0     0
        spares
          /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__0/disk     AVAIL   
          /dev/chassis/SUN-Storage-J4400.rack22/SCSI_Device__1/disk     AVAIL   

errors: No known data errors

Prise en charge de plusieurs tailles de secteurs de disque

Oracle Solaris 11 : dans les versions précédentes de Solaris la taille des secteurs de disque prise en charge était de 512 octets. Dans cette version, les disques avec des secteurs de 512 octets, 1 024 octets, 2 048 octets ou 4 096 octets sont pris en charge. Ils offrent une meilleure capacité de disque, une plus grande fiabilité, une meilleure efficacité pour le transfert de données, ainsi qu'une maintenance de l'unité de disque plus rapide.

Dans cette version d'Oracle Solaris, le seul système de fichiers pris en charge pouvant être utilisé sur un disque contenant des secteurs de grande taille est un système de fichiers ZFS non-racine. Pour plus d'informations sur l'utilisation d'un disque contenant des secteurs de grande taille comme cible COMSTAR, reportez-vous au Chapitre 14, Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR.

La possibilité d'initialiser et d'installer à partir d'un disque contenant des secteurs de grande taille n'est actuellement pas prise en charge.

Prise en charge de disques de 2 To pour l'installation et l'initialisation du système d'exploitation Oracle Solaris

Oracle Solaris 11 : dans les versions précédentes de Solaris, vous ne pouviez pas installer et initialiser le système d'exploitation Solaris à partir d'un disque supérieur à 1 To. Avec cette version Solaris, vous pouvez installer et initialiser le système d'exploitation Solaris à partir d'un disque allant jusqu'à 2 To. Dans les versions précédentes, vous deviez également utiliser une étiquette EFI pour un disque supérieur à 1 To. Dans cette version, vous pouvez utiliser l'étiquette VTOC sur n'importe quelle taille de disque, mais l'espace adressable par la VTOC est limité à 2 To.

Les pilotes et utilitaires de disque Oracle Solaris ont été mis à jour afin de prendre en charge les éléments suivants :

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas déplacer un disque de plus de 1 To avec un MBR ou VTOC hérité vers une version précédente de Solaris. Les disques dotés d'une étiquette EFI continuent à fonctionner comme dans les précédentes versions de Solaris.

Pour plus d'informations sur les modifications des étiquettes EFI dans cette version, reportez-vous à la section Etiquette de disque EFI.

Prise en charge d'iSNS avec Solaris iSCSI Target et Solaris iSCSI Initiator

Oracle Solaris 11 : cette version de Solaris assure la prise en charge du protocole iSNS (Internet Storage Name Service) dans les logiciels Solaris iSCSI Target et Solaris iSCSI Initiator. Le protocole iSNS permet la détection automatique, la gestion et la configuration des périphériques iSCSI sur un réseau TCP/IP.

Pour obtenir des instructions détaillées, reportez-vous à la procédure suivante :

Prise en charge de Solaris COMSTAR iSCSI

Oracle Solaris 11 : iSCSI est une norme de réseau de stockage basée sur IP (Internet Protocol) pour la liaison des sous-systèmes de stockage de données. En reportant les commandes SCSI sur les réseaux IP, le protocole iSCSI vous permet de monter des lecteurs de disques depuis le réseau sur votre système local. Sur le système local, vous pouvez utiliser ces lecteurs en tant que périphériques en mode bloc.

COMSTAR (Common Multiprotocol SCSI TARget) est une structure logicielle permettant de convertir tout hôte Oracle Solaris 11 en périphérique cible SCSI auquel les hôtes de l'initiateur peuvent accéder via un réseau de stockage.

Pour plus d'informations, reportez-vous au Chapitre 14, Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR.

x86 : Gestion des disques dans l'environnement d'initialisation GRUB

Oracle Solaris 11 : le menu d'initialisation GRUB a remplacé la méthode précédente d'initialisation d'un système x86. Dans le domaine de la gestion des disques, utilisez l'interface GRUB lors de l'initialisation, à partir d'un périphérique alternatif, pour remplacer un disque système ou lors de l'installation des blocs d'initialisation.

L'environnement d'initialisation GRUB offre les fonctionnalités suivantes :

Dans l'environnement GRUB, vous ne pouvez pas utiliser la commande fmthard, lorsqu'elle est exécutée sur un système x86, pour installer automatiquement les blocs d'initialisation. Vous devez installer les blocs d'initialisation séparément.

Pour plus d'informations sur l'utilisation du nouveau GRUB basé sur l'initialisation sur des systèmes x86, reportez-vous à la section Initialisation et arrêt d’Oracle Solaris sur les plates-formes x86 .

Cette fonction n'est pas disponible sur les systèmes SPARC.

Prise en charge des disques SCSI supérieurs à 2 téra-octets

Oracle Solaris 11 : le pilote SCSI, ssd ou sd prend en charge 2 téra-octets et plus. Le pilote SCSI, ssd ou sd est limité à 2 To dans les versions précédentes de Solaris.

L'utilitaire format peut être utilisé pour étiqueter, configurer et partitionner ces disques plus volumineux. Pour plus d'informations relatives à l'utilisation d'étiquettes de disque EFI sur des disques plus volumineux et aux restrictions avec l'utilitaire fdisk, reportez-vous à la section Restrictions de l'étiquette de disque EFI.