JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Gestion des médias amovibles (présentation)

2.  Gestion des médias amovibles (tâches)

3.  Accès aux médias amovibles (tâches)

4.  Gravure de CD et DVD (tâches)

5.  Gestion des périphériques (présentation/tâches)

6.  Configuration dynamique des périphériques (tâches)

7.  Utilisation de périphériques USB (présentation)

8.  Utilisation de périphériques USB (tâches)

9.  Utilisation de périphériques InfiniBand (présentation/tâches)

10.  Gestion des disques (présentation)

Nouveautés concernant la gestion des disques

Identification des périphériques par emplacements physiques

Prise en charge de plusieurs tailles de secteurs de disque

Prise en charge de disques de 2 To pour l'installation et l'initialisation du système d'exploitation Oracle Solaris

Prise en charge d'iSNS avec Solaris iSCSI Target et Solaris iSCSI Initiator

Prise en charge de Solaris COMSTAR iSCSI

x86 : Gestion des disques dans l'environnement d'initialisation GRUB

Prise en charge des disques SCSI supérieurs à 2 téra-octets

Emplacement des tâches de gestion des disques

Présentation de la gestion des disques

Terminologie relative au disque

A propos des étiquettes de disques

Etiquette de disque EFI

Comparaison de l'étiquette EFI et de l'étiquette VTOC

Restrictions de l'étiquette de disque EFI

Prise en charge de disques dotés d'une étiquette EFI, sur les systèmes x86

Installation d'un système avec un disque doté d'une étiquette EFI

Gestion des disques avec étiquettes EFI

Dépannage des problèmes avec les étiquettes de disque EFI

A propos des tranches de disque

Tranches de disque

Utilisation de tranches de données brutes

Utilitaire format

Intérêt de l'utilitaire format

Instructions d'utilisation de l'utilitaire format

Formatage d'un disque

Partitionnement d'un disque

Terminologie relative à la table de partition

Affichage des informations relatives à la table de partition

Utilisation de la tranche `free hog`

11.  Administration des disques (tâches)

12.  Système SPARC : Configuration des disques (tâches)

13.  Système x86 : Configuration des disques (tâches)

14.  Configuration des périphériques de stockage avec COMSTAR

15.  Configuration et gestion du service Oracle Solaris iSNS (Internet Storage Name Service)

16.  L'utilitaire format (référence)

17.  Gestion des systèmes de fichiers (présentation)

18.  Création et montage de systèmes de fichiers (tâches)

19.  Extension de l'espace de swap (tâches)

20.  Copie de fichiers et de systèmes de fichiers (tâches)

21.  Gestion des lecteurs de bande (tâches)

Index

Partitionnement d'un disque

L'utilitaire format est le plus souvent utilisé par les administrateurs système pour partitionner un disque. Les étapes sont les suivantes :

La manière la plus simple pour partitionner un disque est d'utiliser la commandemodify, à partir du menu de partition de l'utilitaire format. La commande modify vous permet de créer des partitions en spécifiant la taille de chaque partition, sans avoir à garder une trace des limites du cylindre de départ. La commande modify garde également une trace de tout espace disque restant dans la tranche "free hog" (tranche réservée au partitionnement).

Terminologie relative à la table de partition

La table de partition représente une partie importante de l'étiquette du disque. La table de partition du disque identifie les tranches, les limites des tranches (en cylindres) et la taille totale des tranches d'un disque. Vous pouvez afficher la table de partition du disque à l'aide de l'utilitaireformat. La section suivante décrit la terminologie relative à la table de partition.

Tableau 10-4 Terminologie relative à la table de partition

Terme de partition
Valeur
Description
Valeur numérique
0–7
VTOC : partitions ou tranches, numérotées de 0 à 7.

EFI : partitions ou tranches, numérotées de 0 à 6.

Balise
0=UNASSIGNED 1=BOOT 2=ROOT 3=SWAP 4=USR 5=BACKUP 7=VAR 8=HOME 11=RESERVED
Une valeur numérique qui décrit généralement le système de fichiers monté sur cette partition.
Indicateurs
wm
La partition est inscriptible et montable.
wu rm
La partition est inscriptible et non montable. Cet état est l'état par défaut des partitions dédiées aux zones swap. Cependant, la commande mount ne vérifie pas l'indicateur "non montable".
rm
La partition se trouve en lecture seule et est montable.

Les indicateurs et les repères de partitions sont attribués par convention et ne nécessitent aucune maintenance.

Pour plus d'informations sur l'affichage de la table de partition, reportez-vous aux sections suivantes :

Affichage des informations relatives à la table de partition

La sortie de l'utilitaire suivant format montre un exemple d'une table de partition d'un disque de 74 Go, avec une étiquette VTOC affichée :

Total disk cylinders available: 38756 + 2 (reserved cylinders)

Part      Tag    Flag     Cylinders         Size            Blocks
  0       root    wm       3 -  2083        4.00GB    (2081/0/0)    8390592
  1       swap    wu    2084 -  3124        2.00GB    (1041/0/0)    4197312
  2     backup    wm       0 - 38755       74.51GB    (38756/0/0) 156264192
  3 unassigned    wm       0                0         (0/0/0)             0
  4 unassigned    wm       0                0         (0/0/0)             0
  5 unassigned    wm       0                0         (0/0/0)             0
  6 unassigned    wm       0                0         (0/0/0)             0
  7       home    wm    3125 - 38755       68.50GB    (35631/0/0) 143664192
  8       boot    wu       0 -     0        1.97MB    (1/0/0)          4032
  9 alternates    wu       1 -     2        3.94MB    (2/0/0)          8064

partition> 

La table de partition, affichée par l'utilitaire format contient les informations suivantes.

Nom de colonne
Description
Part
Nombre de partitions ou de tranches. Reportez-vous au Tableau 10-4 pour une description de cette colonne.
Tag
Repère de partition. Reportez-vous au Tableau 10-4 pour une description de cette colonne.
Flag
Indicateur de partition. Reportez-vous au Tableau 10-4 pour une description de cette colonne.
Cylinders
Le numéro du cylindre de début et de fin pour la tranche. Non affiché sur les disques portant l'étiquette EFI.
Size
La taille de la tranche est exprimée en Mo.
Blocks
Nombre total de cylindres et nombre total de secteurs par tranche. Non affiché sur les disques portant l'étiquette EFI.
First sector
EFI : numéro du bloc de début. Non affiché sur les disques portant l'étiquette VTOC.
Last sector
EFI : numéro du bloc de fin. Non affiché sur les disques portant l'étiquette VTOC.

Ci-dessous, un exemple d'une étiquette de disque EFI affichée à l'aide de la commande prtvtoc.

# prtvtoc /dev/rdsk/c4t1d0s0
* /dev/rdsk/c4t1d0s0 partition map
*
* Dimensions:
*     512 bytes/sector
* 2576941056 sectors
* 2576940989 accessible sectors
*
* Flags:
*   1: unmountable
*  10: read-only
*
*                           First     Sector    Last
* Partition  Tag  Flags     Sector     Count    Sector   Mount Directory
       0      2    00          34   629145600  629145633
       1      4    00   629145634   629145600 1258291233
       6      4    00  1258291234  1318633404 2576924637
       8     11    00  2576924638       16384 2576941021

La sortie de la commande prtvtoc fournit des informations sur les trois sections suivantes :

Nom de colonne prtvtoc
Description
Partition
Nombre de partitions ou de tranches. Pour une description de cette colonne, reportez-vous au Tableau 10-4.
Tag
Repère de partition. Pour une description de cette colonne, reportez-vous au Tableau 10-4.
Flags
Indicateur de partition. Pour une description de cette colonne, reportez-vous au Tableau 10-4.
First sector
Le premier secteur de la tranche.
Sector Count
Le nombre total de secteurs dans la tranche.
Last sector
Le dernier secteur de la tranche.
Mount Directory
Le dernier répertoire du point de montage du système de fichiers.

Utilisation de la tranche "free hog"

Lorsque vous utilisez l'utilitaire format pour modifier la taille d'une ou de plusieurs tranches de disque, vous désignez une tranche temporaire qui va se développer et se réduire pour stocker les opérations de redimensionnement.

Cette tranche temporaire donne ou "libère" de l'espace lorsque vous développez une tranche. En revanche, elle reçoit ou "monopolise" l'espace rejeté lorsque vous réduisez une tranche. Pour cette raison, la tranche de libération d'espace est parfois appelée "free hog", ou tranche réservée au partitionnement.

La tranche "free hog" existe uniquement pendant l'installation ou lorsque vous exécutez l'utilitaire format. Il n'y a pas de tranche "free hog" pendant les opérations quotidiennes.

Pour plus d'informations sur l'utilisation de la tranche "free hog", reportez-vous à la section SPARC : Création d'une tranche de disque pour un système de fichiers racine ZFS ou x86 : Création d'une tranche de disque pour un système de fichiers racine ZFS.