JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide du service de données Oracle Solaris Cluster pour Oracle Real Application Clusters     Oracle Solaris Cluster 4.0 (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Installation de la Prise en charge d'Oracle RAC

2.  Configuration du stockage des fichiers Oracle

Récapitulatif des tâches de configuration pour le stockage des fichiers Oracle

Tâches de configuration de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster pour les fichiers Oracle

Tâches de configuration de la prise en charge du RAID matériel pour les fichiers Oracle

Tâches de configuration d'Oracle ASM pour les fichiers Oracle

Tâches de configuration de périphériques NAS qualifiés pour les fichiers Oracle

Tâches de configuration d'un système de fichiers du cluster pour les fichiers Oracle

Installation d'un logiciel de gestion du stockage avec la Prise en charge d'Oracle RAC

Utilisation de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster

Utilisation de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster

Utilisation de la prise en charge du RAID matériel

Utilisation de la prise en charge du RAID matériel

Utilisation de Oracle ASM

Utilisation d'Oracle ASM avec le RAID matériel

Utilisation d'un système de fichiers du cluster

Types de fichiers Oracle stockables sur un système de fichiers du cluster PxFS

Optimisation des performances et de la disponibilité lors de l'utilisation d'un système de fichiers du cluster PxFS

Utilisation d'un système de fichiers du cluster PxFS

3.  Enregistrement et configuration des groupes de ressources

4.  Exécution d'Oracle RAC dans un cluster

5.  Administration de la Prise en charge d'Oracle RAC

6.  Dépannage de la Prise en charge d'Oracle RAC

7.  Modification d'une configuration existante de la Prise en charge d'Oracle RAC

A.  Exemples de configuration de ce service de données

B.  Actions prédéfinies pour les erreurs SGBD et les alertes journalisées

C.  Propriétés d'extension de la Prise en charge d'Oracle RAC

D.  Solutions de substitution à la ligne de commande

Index

Installation d'un logiciel de gestion du stockage avec la Prise en charge d'Oracle RAC

Installez le logiciel pour les plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Gestion du stockage requise.


Remarque - Pour plus d'informations sur l'installation et la configuration d'un périphérique NAS qualifié avec la Prise en charge d'Oracle RAC, reportez-vous au manuel Oracle Solaris Cluster With Network-Attached Storage Device Manual.


Cette section contient les informations suivantes :

Utilisation de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster

Installez toujours le logiciel Solaris Volume Manager, qui inclut la fonction Solaris Volume Manager pour Sun Cluster, dans le cluster global, même si les clusters de zones sont pris en charge. Solaris Volume Manager n'est pas automatiquement installé dans le cadre d'une installation d'Oracle Solaris 11. Vous devez effectuer cette procédure manuellement à l'aide de la commande suivante :

# pkg install system/svm

La commande clzonecluster configure les périphériques Solaris Volume Manager pour Sun Cluster depuis le noeud votant du cluster global vers le cluster de zones. Toutes les tâches d'administration pour Solaris Volume Manager pour Sun Cluster sont effectuées dans le noeud votant du cluster global, même lorsque le volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster est utilisé dans un cluster de zones.

Quand une installation d'Oracle RAC dans un cluster de zones utilise un système de fichiers qui existe sur un volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster, vous devez quand même configurer le volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans le cluster global. Dans ce cas, la ressource de groupe de périphériques évolutif appartient à ce cluster de zones.

Quand une installation Oracle RAC dans un cluster de zones est exécutée directement sur le volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster, vous devez d'abord configurer Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans le cluster global, puis configurer le volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans le cluster de zones. Dans ce cas, le groupe de périphériques évolutif appartient à ce cluster de zones.

Pour plus d'informations sur les types de fichiers Oracle que vous pouvez stocker à l'aide d'Solaris Volume Manager pour Sun Cluster, reportez-vous à la section Gestion du stockage requise.

Utilisation de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster

Pour utiliser le logiciel Solaris Volume Manager pour Sun Cluster avec la Prise en charge d'Oracle RAC, effectuez les tâches suivantes. Solaris Volume Manager pour Sun Cluster est installé en même temps que le système d'exploitation Solaris.

  1. Configurez le logiciel Solaris Volume Manager pour Sun Cluster sur les noeuds du cluster global.

    Pour plus d'informations sur la configuration de Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans un cluster global, reportez-vous à la section Configuration du logiciel Solaris Volume Manager du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

  2. Si vous utilisez un cluster de zones, configurez le volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans le cluster de zones.

    Pour en savoir plus sur la configuration d'un volume Solaris Volume Manager pour Sun Cluster dans un cluster de zones, reportez-vous à la section Ajout d’un ensemble de disques à un cluster de zones (Solaris Volume Manager) du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

Étapes suivantes

Assurez-vous que tous les autres plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle sont installés.

Une fois tous les plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle installés, passez au Chapitre 3, Enregistrement et configuration des groupes de ressources.

Utilisation de la prise en charge du RAID matériel

Pour plus d'informations sur les types de fichiers Oracle que vous pouvez stocker à l'aide de la prise en charge du RAID matériel, reportez-vous à la section Gestion du stockage requise.

Le logiciel Oracle Solaris Cluster fournit la prise en charge du RAID matériel pour de nombreux périphériques de stockage. Pour utiliser cette combinaison, configurez les identités de périphériques bruts (/dev/did/rdsk* ) sur les numéros d'unité logique (LUN) des baies de disques. Pour paramétrer des périphériques bruts pour Oracle RAC sur un cluster qui utilise des baies de disques StorEdge SE9960 avec RAID matériel, effectuez les tâches suivantes.

Utilisation de la prise en charge du RAID matériel

  1. Créez des LUN sur les baies de disques.

    Reportez-vous à la documentation d'Oracle Solaris Cluster pour obtenir des informations sur la création de LUN.

  2. Après la création des LUN, exécutez la commande format(1M) pour partitionner les LUN de baies de disques en autant de tranches que nécessaire.

    L'exemple suivant répertorie la sortie de la commande format.

    # format
    
    0. c0t2d0 <SUN18G cyl 7506 alt 2 hd 19 sec 248>
       /sbus@3,0/SUNW,fas@3,8800000/sd@2,0
    1. c0t3d0 <SUN18G cyl 7506 alt 2 hd 19 sec 248>
       /sbus@3,0/SUNW,fas@3,8800000/sd@3,0
    2. c1t5d0 <Symbios-StorEDGEA3000-0301 cyl 21541 alt 2 hd 64 sec 64>
       /pseudo/rdnexus@1/rdriver@5,0
    3. c1t5d1 <Symbios-StorEDGEA3000-0301 cyl 21541 alt 2 hd 64 sec 64>
       /pseudo/rdnexus@1/rdriver@5,1
    4. c2t5d0 <Symbios-StorEDGEA3000-0301 cyl 21541 alt 2 hd 64 sec 64>
       /pseudo/rdnexus@2/rdriver@5,0
    5. c2t5d1 <Symbios-StorEDGEA3000-0301 cyl 21541 alt 2 hd 64 sec 64>
       /pseudo/rdnexus@2/rdriver@5,1
    6. c3t4d2 <Symbios-StorEDGEA3000-0301 cyl 21541 alt 2 hd 64 sec 64>
       /pseudo/rdnexus@3/rdriver@4,2

    Remarque - Pour empêcher la perte d'informations de partition de disque, ne démarrez pas la partition au cylindre 0 pour les tranches de disque utilisées pour des données brutes. La table de partition du disque est stockée dans le cylindre 0 du disque.


  3. Déterminez l'identité du périphérique brut (DID) qui correspond aux LUN créés à l'Étape 1.

    Pour cela, utilisez la commande cldevice(1CL).

    L'exemple suivant répertorie la sortie de la commande cldevice list - v.

    # cldevice list -v
    
    DID Device     Full Device Path
    ----------     ----------------
    d1             phys-schost-1:/dev/rdsk/c0t2d0
    d2             phys-schost-1:/dev/rdsk/c0t3d0
    d3             phys-schost-2:/dev/rdsk/c4t4d0
    d3             phys-schost-1:/dev/rdsk/c1t5d0
    d4             phys-schost-2:/dev/rdsk/c3t5d0
    d4             phys-schost-1:/dev/rdsk/c2t5d0
    d5             phys-schost-2:/dev/rdsk/c4t4d1
    d5             phys-schost-1:/dev/rdsk/c1t5d1
    d6             phys-schost-2:/dev/rdsk/c3t5d1
    d6             phys-schost-1:/dev/rdsk/c2t5d1
    d7             phys-schost-2:/dev/rdsk/c0t2d0
    d8             phys-schost-2:/dev/rdsk/c0t3d0

    Dans cet exemple, la sortie de cldevice identifie la DID brute qui correspond aux LUN partagés de baies de disques comme étant d4.

  4. Recherchez le nom de périphérique DID complet qui correspond au périphérique DID identifié dans l'Étape 3.

    L'exemple suivant montre la sortie de la commande cldevice show pour le périphérique DID identifié dans l'exemple de l'Étape 3. La commande est exécutée depuis le noeud phys-schost-1.

    # cldevice show d4
    
    === DID Device Instances ===                   
    
    DID Device Name:                                /dev/did/rdsk/d4
      Full Device Path:                                phys-schost-1:/dev/rdsk/c2t5d0
      Replication:                                     none
      default_fencing:                                 global
  5. Si vous utilisez un cluster de zones, configurez les périphériques DID dans le cluster de zones. Sinon, passez à l'Étape 6.

    Pour en savoir plus sur la configuration des périphériques DID dans un cluster de zones, reportez-vous à la section Ajout d’un périphérique DID à un cluster de zones du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

  6. Créez ou modifiez une tranche sur chaque périphérique DID contenant l'allocation d'espace disque pour le périphérique brut.

    Pour cela, utilisez la commande format(1M), fmthard(1M) ou prtvtoc(1M). Indiquez le chemin complet d'accès au périphérique à partir du noeud sur lequel vous exécutez la commande pour créer ou modifier la tranche.

    Par exemple, si vous choisissez d'utiliser la tranche s0, vous pouvez décider d'y allouer 100 Go d'espace disque.

  7. Modifiez la propriété et les autorisations des périphériques bruts que vous utilisez pour autoriser l'accès à ces périphériques.

    Pour spécifier le périphérique brut, ajoutez sN au nom du périphérique DID que vous avez obtenu à l'Étape 4, où N est le numéro de tranche.

    Par exemple, la sortie de cldevice obtenue à l'Étape 4 identifie la DID brute correspondant au disque comme étant /dev/did/rdsk/d4. Si vous décidez d'utiliser la tranche s0 sur ces périphériques, spécifiez le périphérique brut /dev/did/rdsk/d4s0.

Étapes suivantes

Assurez-vous que tous les autres plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle sont installés.

Une fois tous les plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle installés, passez au Chapitre 3, Enregistrement et configuration des groupes de ressources.

Utilisation de Oracle ASM

Utilisez Oracle ASM·avec un plan de gestion du stockage de la liste suivante :

Pour plus d'informations sur les types de fichiers Oracle que vous pouvez stocker à l'aide de Oracle ASM, reportez-vous à la section Gestion du stockage requise.


Remarque - Quand une installation Oracle RAC dans un cluster de zones utilise Oracle ASM, vous devez configurer tous les périphériques nécessaires à cette installation Oracle RAC dans ce cluster de zones à l'aide de la commande clzonecluster. Lorsque Oracle ASM s'exécute à l'intérieur d'un cluster de zones, l'administration d'Oracle ASM se produit entièrement dans ce cluster de zones.


Utilisation d'Oracle ASM avec le RAID matériel

  1. Sur un élément du cluster, connectez-vous en tant qu'utilisateur root ou superutilisateur.
  2. Déterminez les identités des périphériques DID correspondant aux disques partagés disponibles dans le cluster.

    Pour cela, utilisez la commande cldevice(1CL).

    L'exemple suivant montre un extrait de la sortie de la commande cldevice list -v.

    # cldevice list -v
    DID Device          Full Device Path
    ----------          ----------------
    …
    d5                  phys-schost-3:/dev/rdsk/c3t216000C0FF084E77d0
    d5                  phys-schost-1:/dev/rdsk/c5t216000C0FF084E77d0
    d5                  phys-schost-2:/dev/rdsk/c4t216000C0FF084E77d0
    d5                  phys-schost-4:/dev/rdsk/c2t216000C0FF084E77d0
    d6                  phys-schost-3:/dev/rdsk/c4t216000C0FF284E44d0
    d6                  phys-schost-1:/dev/rdsk/c6t216000C0FF284E44d0
    d6                  phys-schost-2:/dev/rdsk/c5t216000C0FF284E44d0
    d6                  phys-schost-4:/dev/rdsk/c3t216000C0FF284E44d0
    …

    Dans cet exemple, les périphériques DID d5 et d6 correspondent aux disques partagés disponibles dans le cluster.

  3. Obtenez le nom complet de chaque périphérique DID que vous utilisez pour le groupe de disques Oracle ASM.

    L'exemple suivant montre la sortie de la commande cldevice show pour les périphériques DID identifiés dans l'exemple de l'Étape 2. La commande est exécutée depuis le noeud phys-schost-1.

    # cldevice show d5 d6
    
    === DID Device Instances ===                   
    
    DID Device Name:                         /dev/did/rdsk/d5
      Full Device Path:                      phys-schost-1:/dev/rdsk/c5t216000C0FF084E77d0
      Replication:                                none
      default_fencing:                          global
    
    DID Device Name:                          /dev/did/rdsk/d6
      Full Device Path:                       phys-schost-1:/dev/rdsk/c6t216000C0FF284E44d0
      Replication:                                none
      default_fencing:                            global
  4. Si vous utilisez un cluster de zones, configurez les périphériques DID dans le cluster de zones. Sinon, passez à l'Étape 5.

    Pour en savoir plus sur la configuration des périphériques DID dans un cluster de zones, reportez-vous à la section Ajout d’un périphérique DID à un cluster de zones du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster.

  5. Créez ou modifiez une tranche sur chaque périphérique DID contenant l'allocation d'espace disque pour le groupe de disques Oracle ASM.

    Pour cela, utilisez la commande format(1M), fmthard(1M) ou prtvtoc(1M). Indiquez le chemin complet d'accès au périphérique à partir du noeud sur lequel vous exécutez la commande pour créer ou modifier la tranche.

    Par exemple, si vous choisissez d'utiliser la tranche s0 pour le groupe de disques Oracle ASM, vous pouvez décider d'y allouer 100 Go d'espace disque.

  6. Préparez les périphériques bruts que vous utilisez pour Oracle ASM.
    1. Modifiez la propriété et les autorisations de chaque périphérique brut à utiliser avec Oracle ASM afin de permettre à ces derniers d'accéder à Oracle ASM.

      Remarque - Si Oracle ASM sur RAID matériel est configuré pour un cluster de zones, effectuez cette étape dans ce cluster de zones.


      Pour spécifier le périphérique brut, ajoutez sX au nom du périphérique DID que vous avez obtenu à l'Étape 3, où X est le numéro de tranche.

      # chown oraasm:oinstall /dev/did/rdsk/dNsX
      # chmod 660 /dev/disk/rdsk/dNsX
      # ls -lhL /dev/did/rdsk/dNsX
      crw-rw----  1 oraasm  oinstall  239, 128 Jun 15 04:38 /dev/did/rdsk/dNsX

      Pour plus d'informations sur la modification de la propriété et des autorisations des périphériques bruts à utiliser avec Oracle ASM, reportez-vous à la documentation Oracle.

    2. Eliminez les en-têtes de disque pour chaque périphérique brut à utiliser avec Oracle ASM.
      # dd if=/dev/zero of=/dev/did/rdsk/dNsX bs=1024k count=200
      2000+0 records in
      2000+0 records out
  7. Modifiez le paramètre ASM_DISKSTRING d'initialisation d'instance Oracle ASM pour spécifier les périphériques que vous utilisez pour le groupe de disques Oracle ASM.

    Par exemple, pour utiliser le chemin d'accès /dev/did/ pour le groupe de disques Oracle ASM, ajoutez la valeur /dev/did/rdsk/d* au paramètre ASM_DISKSTRING. Si vous modifiez ce paramètre en éditant le fichier de paramètres d'initialisation Oracle, modifiez ce paramètre comme suit :

    ASM_DISKSTRING = '/dev/did/rdsk/*'

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation Oracle.

Étapes suivantes

Assurez-vous que tous les autres plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle sont installés.

Une fois tous les plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle installés, passez au Chapitre 3, Enregistrement et configuration des groupes de ressources.

Utilisation d'un système de fichiers du cluster

Oracle RAC est pris en charge par les systèmes de fichiers du cluster.

Pour obtenir des informations spécifiques à l'utilisation des systèmes de fichiers du cluster avec la Prise en charge d'Oracle RAC, reportez-vous aux sous-sections ci-dessous.

Types de fichiers Oracle stockables sur un système de fichiers du cluster PxFS

Vous pouvez stocker uniquement les fichiers ci-dessous qui sont associés à Oracle RAC sur le système de fichiers du cluster PxFS :


Remarque - Vous ne devez pas stocker des fichiers de données, de contrôle, de restauration en ligne ou de récupération Oracle sur le système de fichiers du cluster PxFS.


Optimisation des performances et de la disponibilité lors de l'utilisation d'un système de fichiers du cluster PxFS

Les performances d'E/S pendant l'écriture des fichiers journaux de restauration archivés varient en fonction de l'emplacement du groupe de périphériques pour les fichiers journaux de restauration archivés. Pour des performances optimales, vérifiez que le noeud principal du groupe de périphériques pour les fichiers journaux de restauration archivés est situé sur le même noeud que l'instance de la base de données Oracle RAC. Ce groupe de périphériques contient le système de fichiers qui contient les fichiers journaux de restauration archivés de l'instance de base de données.

Pour améliorer la disponibilité de votre cluster, envisagez d'augmenter le nombre voulu de noeuds secondaires pour les groupes de périphériques. Cependant, l'augmentation du nombre voulu de noeuds secondaires pour les groupes de périphériques peut réduire les performances. Pour augmenter le nombre voulu de noeuds secondaires pour les groupes de périphériques, modifiez la propriété numsecondaries. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Multiported Device Groups du manuel Oracle Solaris Cluster Concepts Guide.

Utilisation d'un système de fichiers du cluster PxFS

  1. Créez et montez le système de fichiers du cluster.

    Reportez-vous à la section Création de systèmes de fichiers de cluster du manuel Guide d’installation du logiciel Oracle Solaris Cluster pour obtenir des informations sur la création et le montage du système de fichiers du cluster.


    Remarque - Les fichiers binaires Oracle Grid Infrastructure ne peuvent pas se trouver dans un système de fichiers du cluster.


  2. Si vous utilisez le système de fichiers UNIX (UFS), veillez à spécifier les options de montage correctes pour les divers types de fichiers Oracle.

    Pour les options correctes, reportez-vous au tableau qui suit. Vous définissez ces options quand vous ajoutez une entrée dans le fichier /etc/vfstab pour le point de montage.


    Type de fichier
    Options
    Fichiers binaires SGBDR Oracle
    global, logging
    Fichiers binaires Oracle Grid Infrastructure
    global, logging
    Fichiers de configuration Oracle
    global, logging
    Fichier de paramètres système (SPFILE)
    global, logging
    Fichiers d'alerte
    global, logging
    Fichiers de suivi
    global, logging
    Fichiers journaux de restauration archivés
    global, logging, forcedirectio
    Fichiers journaux Flashback
    global, logging, forcedirectio
    Fichiers OCR
    global, logging, forcedirectio
    Disque de votes Oracle Grid Infrastructure
    global, logging, forcedirectio

Étapes suivantes

Assurez-vous que tous les autres plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle sont installés.

Une fois tous les plans de gestion du stockage que vous utilisez pour les fichiers Oracle installés, passez au Chapitre 3, Enregistrement et configuration des groupes de ressources.