3.1. Configuration requise pour le produit

3.1.1. Configuration requise pour le système d'exploitation
3.1.2. Sun Ray Operating Software
3.1.3. Prise en charge de Remote Desktop Support
3.1.4. Différences de fonction entre les plates-formes Oracle Solaris and Oracle Linux
3.1.5. Différences entre les plates-formes Oracle Solaris 10 et Oracle Solaris 11
3.1.6. Configuration requise pour l'espace disque
3.1.7. Oracle Solaris 10 conditions préalables
3.1.8. Oracle Solaris 11 conditions préalables
3.1.9. Oracle Linux conditions préalables
3.1.10. Configuration requise pour Java Runtime Environment (JRE)
3.1.11. Configuration requise pour l'interface graphique d'administration des serveurs Sun Ray
3.1.12. Configuration requise pour l'interface graphique d'administration du navigateur Web Sun Ray
3.1.13. Configuration requise pour le port de magasin de données Sun Ray
3.1.14. Ports et protocoles

Cette section répertorie les produits requis pour la version 5.4 de Sun Ray Software.

3.1.1. Configuration requise pour le système d'exploitation

Tableau 3.1, « Système d'exploitation Sun Ray Software pris en charge » répertorie les systèmes d'exploitation Sun Ray Software pris en charge pour la version Sun Ray Software 5.4.

Tableau 3.1. Système d'exploitation Sun Ray Software pris en charge

Système d'exploitation

Versions prises en charge

Oracle Solaris 10 sur les plates-formes SPARC et x86

  • Oracle Solaris 10 8/11 ou version ultérieure

  • Oracle Solaris 10 8/11 ou ultérieure avec Trusted Extensions

Oracle Solaris 11 sur les plates-formes SPARC et x86

  • Oracle Solaris 11.1 ou ultérieure

  • Oracle Solaris 11.1 ou ultérieure avec Trusted Extensions

Oracle Linux sur la plate-forme x86 (64 bits)

  • Oracle Linux 5.8

  • Oracle Linux 6.3


Sun Ray Software est pris en charge et peut être installé dans un environnement Oracle virtualisé. Si vous rencontrez un problème lors de l'utilisation d'un environnement de virtualisation non pris en charge, vous pouvez être amené à démontrer le problème sur un système d'exploitation non-virtualisé afin de garantir que le problème n'est pas liée au produit de virtualisation.

Note

Les produits Oracle certifiés sur Oracle Linux sont également certifiées et pris en charge sur Red Hat Enterprise Linux en raison de la compatibilité implicite entre les deux distributions. Oracle n'exécute pas de test supplémentaire sur les produits Red Hat Enterprise Linux.

Pour préparer les serveurs avant d'installer le Sun Ray Software, reportez-vous à Section 3.1.7, « Oracle Solaris 10 conditions préalables », Section 3.1.8, « Oracle Solaris 11 conditions préalables » et Section 3.1.9, « Oracle Linux conditions préalables ».

3.1.2. Sun Ray Operating Software

Le Sun Ray Operating Software 11.1.1 pour clients Sun Ray est nécessaire pour un grand nombre des nouvelles fonctions de Sun Ray Software 5.4. Sun Ray Operating Software est le nom officiel du microprogramme du client Sun Ray.

Reportez-vous à la rubrique Section 3.2.4, « Installation du microprogramme avant l'installation de Sun Ray Software » pour obtenir des détails sur la manière d'installer Sun Ray Operating Software sur les clients Sun Ray.

3.1.3. Prise en charge de Remote Desktop Support

Les bureaux à distance Windows sont pris en charge avec Sun Ray Software :

  • Windows XP Professional avec SP2 (64 bits)

  • Windows XP Professional avec SP3 (32 bits)

  • Windows Server 2003 R2 SP2 Enterprise Edition (32 et 64 bits)

  • Windows 7 SP1 Enterprise Edition (32 et 64-bits)

  • Windows Server 2008 R2 SP1 Enterprise Edition (64 bits)

  • Windows 8 (32 bits et 64 bits)

  • Windows Server 2012 (64 bits)

Le Tableau 3.2, « Fonctions prises en charges pour les bureaux Windows Remote Desktop » montre les fonctions prises en charge pour chaque bureau Windows à distance. Certaines versions Windows requièrent un composant de connecteur Windows à installer pour la prise en charge de fonctions spécifiques. Pour obtenir des informations détaillées, reportez-vous à la section Section 3.2.7, « Installation des composants de connecteur Windows sur un système Windows ».

Tableau 3.2. Fonctions prises en charges pour les bureaux Windows Remote Desktop

 

Windows XP SP2 (64 bits)

Windows XP SP3 (32 bits)

Windows Server 2003 R2 SP2 (32/64 bits)

Windows 7 SP1 (32/64 bits)

Windows Server 2008 R2 SP1 (64 bits)

Windows 8 (32 bits/64 bits)

Windows Server 2012 (64 bits)

Accélérateur vidéo

Redirection USB

Entrée audio

Sécurité réseau améliorée (TLS/SSL et NLA)

Répertoire de session/courtier de session

N/A

N/A

N/A

N/A

Services smart card


Note

Le support d'accélérateur vidéo dépend de la version de bureau Windows, de l'application utilisée et du client utilisé pour se connecter au bureau. Pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 17.5, « Accélérateur vidéo ».

3.1.4. Différences de fonction entre les plates-formes Oracle Solaris and Oracle Linux

Les fonctions Sun Ray Software ne sont pas prises en charge sur un serveur Sun Ray exécutant la plate-forme Oracle Linux .

  • L'utilisation des périphériques de stockage de masse sans le composant Windows de redirection USB offre des performances inférieures à Oracle Solaris sur Oracle Linux en raison de la conception du sous-système de stockage de masse Oracle Linux . Utilisez la redirection USB pour des performances optimales avec les périphériques de stockage de masse.

  • Les types de session Kiosk prédéfinis qui fournissent un bureau, un gestionnaire window et la capacité de configurer un ensemble d'applications n'est pas disponible. Sun Java Desktop (JDS), version 3, est un exemple de type de session prédéfini fourni pour Oracle Solaris 10. Reportez-vous à la rubrique Section 10.1, « Présentation de Kiosk » pour plus d'informations.

  • Le gestionnaire CCID IFD qui fournit un accès aux lecteurs de carte à puce USB externes CCID connectés aux clients de bureau, n'est pas pris en charge sur les serveurs Sun Ray exécutant Oracle Linux .

  • Le protocole scbus v1 smart card n'est pas pris en charge sur les serveurs Sun Ray exécutant Oracle Linux.

  • En cas de hot desking sans cartes à puce, le menu options de l'écran de connexion NSCM n'est pas disponible pour Oracle Linux . Parmi ces options, on trouve l'option Connexion rapide et l'option Quitter. Pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 9.2.3, « Connexion à une session NSCM ».

3.1.5. Différences entre les plates-formes Oracle Solaris 10 et Oracle Solaris 11

La liste suivante décrit les différences entre un serveur Sun Ray exécutant les plates-formes Oracle Solaris 10 et Oracle Solaris 11.

  • Les types de session Kiosk prédéfinis sont uniquement disponibles pour Oracle Solaris 10. Il n'existe pas de types de session Kiosk prédéfinis pour Oracle Solaris 11.

  • Le Multiacheminement sur IP (IPMP) est uniquement pris en charge sur les serveurs Sun Ray exécutant Oracle Solaris 10 dans une configuration réseau partagé (LAN, avec des sous-réseaux entièrement acheminés).

3.1.6. Configuration requise pour l'espace disque

Tableau 3.3, « Configuration requise pour l'espace disque » répertorie la configuration requise pour les espaces disques des répertoires spécifiques.

Tableau 3.3. Configuration requise pour l'espace disque

Chemin d'installation par défaut

Configuration requise

/

1 Mo

/etc/opt/SUNWut/srds

0,1 Mo

/opt

70 Mo

/opt/SUNWut/srds

4,6 Mo

/var/adm/log (Oracle Solaris)

5 Mo

/var/log (Oracle Linux )

2,5 Mo

/var/opt/SUNWut

Laissez suffisamment d'espace disque pour le stockage des données et les fichiers journaux. Pour1 000 entrées, allouez environ 1,5 Mo d'espace disque, 64 Mo de mémoire vive et 528 Mo d'espace de swap.

/var/tmp

5 Mo


3.1.7. Oracle Solaris 10 conditions préalables

Cette section décrit les conditions préalables lors de l'utilisation de Oracle Solaris 10 pour un serveur Sun Ray :

  • Le cluster du logiciel Entire Distribution est requis et doit être installé.

  • Le dernier ensemble de patches recommandés doit être installé avant l'installation de Sun Ray Software que vous pouvez télécharger sur My Oracle Support.

  • L'environnement de bureau commun (CDE, Common Desktop Environment) risque de ne pas être disponible dans les prochaines versions d'Oracle Solaris 10. Les utilisateurs doivent migrer vers Java Desktop System. CDE ne sera pas pris en charge sur les futures versions de Sun Ray Software après sa suppression officielle de la version Oracle Solaris 10.

  • Afin d'accroître les performances des clients Sun Ray Client, effectuez la mise à jour de configuration suivante :

    1. Ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/system du serveur Sun Ray.

      set hires_tick=1 

      Pour plus d'informations sur ce paramètre, reportez-vous à la Section 20.3, « Amélioration des performances du client Sun Ray par la diminution de la mise en mémoire tampon du commutateur du réseau (Oracle Solaris) ».

    2. Redémarrez le serveur Sun Ray.

3.1.8. Oracle Solaris 11 conditions préalables

Cette section décrit les conditions préalables lors de l'utilisation de Oracle Solaris 11 pour un serveur Sun Ray :

  • Les packages Oracle Solaris 11 par défaut, fournis par l'éditeur de package solaris. sont requis pour Sun Ray Software et doivent être installés sur le serveur Sun Ray.

  • La dernière mise à jour du référentiel de support Oracle Solaris 11 doit être installée sur le serveur Sun Ray.

  • Vous devez disposer de packages supplémentaires que vous pouvez installer à l'aide de la commande utpkgcheck qui se trouve dans le pack multimédia Sun Ray Software.

    La commande utpkgcheck utilise l'Image Packaging System (IPS) d'Oracle Solaris 11 pour installer les packages supplémentaires. La commande utpkgcheck utilise le référentiel URI configuré pour l'éditeur de packages solaris.

    Utilisez la commande suivante pour installer les packages supplémentaires sur un serveur Oracle Solaris 11 :

    # utpkgcheck -i
  • Afin d'accroître les performances des clients Sun Ray Client, effectuez les mises à jour de configuration suivantes :

    1. Ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/system du serveur Sun Ray.

      set hires_tick=1 

      Pour plus d'informations sur ce paramètre, reportez-vous à la Section 20.3, « Amélioration des performances du client Sun Ray par la diminution de la mise en mémoire tampon du commutateur du réseau (Oracle Solaris) ».

    2. Ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/system du serveur Sun Ray.

      set mac:mac_cpu_binding_on=0

      Pour plus d'informations sur ce paramètre, reportez-vous à la Section 20.2, « Amélioration des performances réseau en désactivant la liaison CPU (osol11;) ».

    3. Redémarrez le serveur Sun Ray.

  • Pour que les utilisateurs du client de bureau disposent d'un bureau optimisé, activez le service de bureau multi-utilisateur sur le serveur Sun Ray :

    # svcadm enable application/gconf/multi-user-desktop

    Reportez-vous à Optimizing the Oracle Solaris 11 Desktop for a Multi-User Environment pour plus d'informations.

  • Pour optimiser la mémoire partagée utilisée par PulseAudio, ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/pulse/client.conf sur le serveur Sun Ray :

    shm-size-bytes = 131072

    Reportez-vous à la Section 13.1.8, « Dépannage de la sortie audio (Oracle Solaris 11 et Oracle Linux 6) » pour plus d'informations sur PulseAudio.

3.1.9. Oracle Linux conditions préalables

Cette section décrit les conditions préalables lors de l'utilisation d'Oracle Linux pour un serveur Sun Ray :

  • Pour Oracle Linux 5, l'ensemble package par défaut est nécessaire pour Sun Ray Software et doit être installé sur le serveur Sun Ray.

  • Pour Oracle Linux 6, l'ensemble package Desktop est nécessaire pour Sun Ray Software et doit être installé sur le serveur Sun Ray.

  • Vous devez disposer de packages supplémentaires que vous pouvez installer à l'aide de la commande utpkgcheck qui se trouve dans le pack multimédia Sun Ray Software. Pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 3.1.9.1, « Installation des packages requis à l'aide de la commande utpkgcheck ».

  • Le pare-feu et les services SELinux doivent être désactivés.

    Pour Oracle Linux 6, désactivez ces services après l'installation du système d'exploitation. Pour désactiver les services de pare-feu, utilisez la boîte de dialogue Configuration de pare-feu (Système > Administration > Pare-feu). Pour désactiver les services SELinux, modifiez le fichier /etc/selinux/config comme suit et redémarrez le serveur :

    SELINUX=disabled
  • Pour Oracle Linux 6, optimisez la mémoire partagée utilisée par PulseAudio. Ajoutez la ligne suivante au fichier /etc/pulse/client.conf sur le serveur Sun Ray :

    shm-size-bytes = 131072

    Reportez-vous à la Section 13.1.8, « Dépannage de la sortie audio (Oracle Solaris 11 et Oracle Linux 6) » pour plus d'informations sur PulseAudio.

3.1.9.1. Installation des packages requis à l'aide de la commande utpkgcheck

La commande utpkgcheck utilise la commande yum pour récupérer et installer les packages requis pour Sun Ray Software qui s'appuie sur le serveur configuré avec le réseau Oracle Unbreakable Linux Network (ULN) ou le serveur Yum public d'Oracle. Pour les serveurs exécutant Oracle 6, vous devez également configurer yum afin d'inclure le référentiel GDM multiplace.

Si le serveur ne dispose pas de l'ULN ou du serveur public Yum configuré, la commande utpkgcheck tentera d'installer les packages nécessaires à partir du DVD Oracle Linux installé automatiquement, le cas échéant. Cette option n'est utile que pour les serveurs exécutant Oracle Linux 5, car le canal GDM multiplace n'est pas requis.

Procédez aux étapes suivantes pour installer les packages requis :

  1. Assurez-vous que yum est correctement configuré sur le serveur, de la manière décrite dans la Section 3.1.9.2, « Configuration des canaux ULN pour utpkgcheck » et la Section 3.1.9.3, « Configuration des référentiels Yum public pour for utpkgcheck ».

    Note

    Désabonnez-vous des derniers canaux ULN *_ spécifiés ou désactivez les derniers référentiels *_yum spécifiés conformément aux instructions. Dans le cas contraire, le serveur mettra à jour vers une version ultérieure d'Oracle Linux qui n'est pas prise en charge par cette version de Sun Ray Software. Si des bogues Oracle Linux affectant Sun Ray Software ont été corrigés grâce à un patch Oracle Linux , vous devez utiliser ULN pour obtenir ces correctifs.

  2. Installez les packages requis sur le serveur Oracle Linux :

    # utpkgcheck -i

    Dans certains cas, vous devez réintialiser le système si le message d'avertissement suivant s'affiche :

    WARNING: System must be rebooted in order to complete installation.     
  3. Mettez le serveur à jour avec les dernières versions du package.

    # yum update
  4. Réinitialisez le système.

    # reboot

3.1.9.2. Configuration des canaux ULN pour utpkgcheck

Avant d'exécuter utpkgcheck, vérifiez que le serveur est abonné aux canaux nécessaires sur ULN. Pour plus d'informations sur ULN, reportez-vous au Oracle Linux Unbreakable Linux Network User's Guide.

Une fois les référentiels activés et désactivés, utilisez la commande yum clean all pour vider le cache yum, puis utilisez la commande yum repolist pour vérifier que vous avez activé les bons référentiels.

Abonnements de canal ULN pour Plates-formes Oracle Linux 6

  • Désabonnez-vous des canaux suivants :

    Etiquette de canal

    Nom du canal

    ol6_x86_64_latest

    Dernière version d'Oracle Linux 6 (x86_64)

    ol6_x86_64_UEK_latest

    Dernière version d'Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 6 (x86_64)

  • Abonnez-vous aux canaux suivants :

    Etiquette de canal

    Nom du canal

    ol6_u3_x86_64_patch

    Patch 3 mise à jour d'Oracle Linux 6 (x86_64)

    ol6_u3_x86_64_base

    Copie de support d'installation 3 mise à jour d'Oracle Linux 6 (x86_64)

    ol6_x86_64_UEK_base

    Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 6 (x86_64)

    ol6_x86_64_gdm_multiseat

    Oracle Linux 6 GDM multiplace

Abonnements de canal ULN pour Plates-formes Oracle Linux 5

  • Désabonnez-vous des canaux suivants :

    Etiquette de canal

    Nom du canal

    el5_x86_64_latest

    Dernière version d'Enterprise Linux 5 (x86_64)

    ol5_x86_64_latest

    Dernière version d'Oracle Linux 5 (x86_64)

    ol5_x86_64_UEK_latest

    Dernière version d'Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 5 (x86_64)

  • Abonnez-vous aux canaux suivants :

    Etiquette de canal

    Nom du canal

    ol5_u8_x86_64_patch

    Patch 8 mise à jour d'Oracle Linux 5 (x86_64)

    ol5_u8_x86_64_base

    Copie de support d'installation 8 mise à jour d'Oracle Linux 5 (x86_64)

    ol5_x86_64_UEK_base

    Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 5 (x86_64)

3.1.9.3. Configuration des référentiels Yum public pour for utpkgcheck

Avant d'exécuter utpkgcheck, vérifiez que le serveur dispose des référentiels appropriés configurés pour le serveur Yum public. Pour plus d'informations concernant le serveur Yum public, reportez-vous à http://public-yum.oracle.com. Pour Oracle Linux 6, reportez-vous à Oracle Linux Administrator's Solutions Guide for Release 6.

Note

Pour les plates-formes Oracle Linux 6, vous devez télécharger le dernier fichier de configuration yum (http://public-yum.oracle.com/public-yum-ol6.repo) et le copier dans le répertoire /etc/yum.repos.d sur le serveur. Le dernière fichier de configuration yum contient des entrées pour le référentiel GDM multiplace d'Oracle Linux 6.

Une fois les référentiels activés et désactivés, utilisez la commande yum clean all pour vider le cache yum, puis utilisez la commande yum repolist pour vérifier que vous avez activé les bons référentiels.

Configuration de référentiel pour les plates-formes Oracle Linux 6

  • Désactivez les référentiels suivants :

    Référentiel

    Nom

    [ol6_latest]

    Dernière version d'Oracle Linux 6 (x86_64)

    [ol6_UEK_latest]

    Dernière version d'Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 6 (x86_64)

  • Activez les référentiels suivants :

    Référentiel

    Nom

    [ol6_u3_base]

    Copie de support d'installation 3 mise à jour d'Oracle Linux 6 (x86_64)

    [ol6_UEK_base]

    Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 6 (x86_64)

    [ol6_gdm_multiseat]

    Oracle Linux 6 GDM multiplace (x86_64)

Configuration de référentiel pour les plates-formes Oracle Linux 5

  • Désactivez les référentiels suivants :

    Référentiel

    Nom

    [ol5_latest]

    Dernière version d'Oracle Linux 5 (x86_64)

    [ol5_UEK_latest]

    Dernière version d'Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 5 (x86_64)

  • Activez les référentiels suivants :

    Référentiel

    Nom

    [ol5_u8_base]

    Copie de support d'installation 8 mise à jour d'Oracle Linux 5 (x86_64)

    [ol5_UEK_base]

    Unbreakable Enterprise Kernel pour Oracle Linux 5 (x86_64)

3.1.10. Configuration requise pour Java Runtime Environment (JRE)

L'interface graphique d'administration de Sun Ray Software 5.4 requiert une implémentation 32 bits de Java(TM) 2 Platform Standard Edition JRE(TM), version 1.6 minimum. Pour connaître la version JRE installée sur votre système, utilisez la commande suivante :

# java -version

Il vous est recommandé d'installer la dernière version de Java, disponible à l'adresse http://www.oracle.com/technetwork/java/javase/downloads. Une version prise en charge de JRE est incluse dans le pack multimédia Sun Ray Software dans le répertoire Supplemental.

Le script d'installation de Sun Ray Software part du principe que JRE est installé dans le répertoire /usr/java par défaut. Par exemple, pour accepter l'emplacement par défaut lors de l'installation de Sun Ray Software sur un serveur Oracle Linux , installez JRE 1.6 ou ultérieure sur le serveur puis créez un lien symbolique de /usr/java vers le nouveau répertoire jre créé. La séquence des commandes suivante installe le JRE dans le répertoire /usr et crée un lien symbolique de /usr/java vers le nouveau répertoire jrel.6.0_version.

# cd /usr
# Supplemental-dir/Java_Runtime_Environment/Linux/jre-6uversion-linux-i586.bin
# ln -s jre1.6.0_version /usr/java
Note

Un environnement JRE 64 bits n'est pas compatible avec l'utilisation de Sun Ray Software. Le JRE 32 bits est requis même lorsque la plate-forme peut prend en charge un JRE 64 bits.

Note

Si vous utilisez la version 1.6 de JRE sur un serveur exécutant Oracle Solaris 11, une erreur Secure Connection Failed risque de survenir lors du lancement de l'interface graphique d'administration par le biais d'un URL sûr. Pour résoudre ce problème, soit mettez à jour la version JRE à la version 1.7 soit désactivez le chiffrement TLS 1.0 dans les préférences du navigateur.

3.1.11. Configuration requise pour l'interface graphique d'administration des serveurs Sun Ray

L'outil d'administration de Sun Ray (interface graphique d'administration) requiert qu'un serveur Web soit installé et exécuté sur chaque serveur Sun Ray. L'interface graphique d'administration doit être hébergée dans un conteneur Web prenant en charge la spécification JavaServlet 2.4 et JavaServer Pages 2.0. Le conteneur Web Apache Tomcat 5.5 implémente ces standards et s'exécute sur n'importe quel système d'exploitation équipé de Java Runtime Environment (JRE).

Le script utconfig invite à saisir l'emplacement d'un serveur HTTP Apache Tomcat et à choisir son mode de configuration : automatique ou non.

  • Pour configurer le serveur automatiquement, saisissez le chemin et répondez Oui.

  • Pour configurer le serveur HTTP ultérieurement à l'aide de la commande utconfig -w, répondez Non.

Le script de configuration Sun Ray utilise le port 1660 pour l'outil d'administration Sun Ray (interface graphique d'administration) par défaut. Si ce port n'est pas disponible, configurez-en un nouveau par le biais de l'exécution de la commande utconfig.

Une archive Apache Tomcat 5.5 est incluse dans le pack de médias Sun Ray Software sous Supplemental/Apache_Tomcat. Vous trouverez la version la plus récente de Tomcat 5.5 à télécharger sur le site http://tomcat.apache.org.

Pour plus de détails, reportez-vous à la rubrique How to Install Apache Tomcat.

3.1.11.1. Installation d'Apache Tomcat

Si Tomcat 5.5 est déjà installé sur votre système, vous pouvez omettre les étapes ci-dessous et spécifier le chemin, le cas échéant, lors de la configuration de Sun Ray Software.

  1. En tant que superutilisateur, ouvrez une fenêtre shell sur le serveur Sun Ray.

    % su -
  2. Remplacez le répertoire par le répertoire Apache_Tomcat. Exemple :

    # cd media_pack_dir/Supplemental/Apache_Tomcat
    
  3. Extrayez l'archive Tomcat dans un répertoire adapté, tel que /opt.

    Pour Oracle Solaris

    L'archive Tomcat utilise les extensions GNU tar et les fichiers compressés avec tar doivent être décompressés à l'aide d'une version compatible avec GNU de la commande tar, telle que gtar.

    # /usr/sfw/bin/gtar -xvz -C /opt -f apache-tomcat-5.5.36.tar.gz

    Pour Oracle Linux

    # tar -xvz -C /opt -f apache-tomcat-5.5.36.tar.gz

    (Facultatif) Créez un lien symbolique vers l'emplacement par défaut pour le script d'installation Sun Ray Software.

    # ln -s apache-tomcat-5.5.36 /opt/apache-tomcat

3.1.12. Configuration requise pour l'interface graphique d'administration du navigateur Web Sun Ray

L'outil d'administration Sun Ray (interface graphique d'administration) a été testé et fonctionne avec les navigateurs par défaut fournis par les systèmes d'exploitation répertoriés dans le Tableau 3.1, « Système d'exploitation Sun Ray Software pris en charge ».

3.1.13. Configuration requise pour le port de magasin de données Sun Ray

Lorsque vous configurez un serveur Sun Ray dans un environnement de basculement utilisant uniquement Sun Ray Software 5.4, le port du service 7012 est utilisé par défaut.

Si vous possédez déjà un serveur LDAP (Lightweight Data Access Protocol) configuré sur le serveur Sun Ray, il peut cohabiter avec le magasin de données Sun Ray. Néanmoins, il ne doit pas utiliser le port 7012 dont l'utilisation est réservée au magasin de données Sun Ray.

Si vous configurez un nouveau serveur Sun Ray dans un groupe de basculement avec différentes versions de Sun Ray Software, assurez-vous que le serveur principal exécute Sun Ray Software 5.4.

Si le serveur secondaire exécute Sun Ray Software 5.4, aucune opération particulière n'est requise. L'utilitaire utreplica se synchronise automatiquement avec le numéro de port sur le serveur principal.

Note

Bien que la configuration de groupes de basculement hétérogènes composés de serveurs exécutant différentes versions de Sun Ray Server Software soit possible, cette pratique est déconseillée. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Chapitre 6, Groupes de basculement.

3.1.14. Ports et protocoles

La section suivante résume l'utilisation des ports et des protocoles sur le système Sun Ray.

La plage des ports dynamiques/UDP sur le serveur se restreint à la plage fixée par les définitions du service UDP utservices-low et utservices-high dont les valeurs par défaut dans /etc/services sont respectivement 40 000 et 42 000. Cette plage ne doit pas être redéfinie pour ne pas restreindre les ports de façon trop stricte. La plage des ports doit être suffisante pour offrir plusieurs ports par client Sun Ray connecté.

Les plages utilisées par le client incluent ce qui suit :

  • Les ports dynamiques/TCP du client sont inclus dans la plage 32768-65535.

  • Les ports dynamiques/TCP du client sont inclus dans la plage 4096-65535.

  • Le trafic de rendu ALP (ALP-RENDER) utilise toujours un numéro de port UDP supérieur 32767 au niveau du client.

3.1.14.1. Protocoles et ports client à serveur Sun Ray

Le Tableau 3.4, « Protocoles et ports client à serveur Sun Ray » répertorie les ports et les protocoles client à serveur Sun Ray. Dans le tableau, les flèches doubles figurant dans la colonne Flux indiquent la direction du paquet initial. Dans la plupart des cas, le client (Sun Ray ou Oracle Virtual Desktop) lance l'interaction.

Tableau 3.4. Protocoles et ports client à serveur Sun Ray

Port/flux du client

Protocole

Port/flux du serveur

Pair

Importance/Commentaires

66/UDP (BOOTPC/DHCPC)

diffusion générale=>>

monodiffusion=>>

DHCP

67/UDP (BOOTPS/DHCPS)

<=diffusion générale

<=monodiffusion

Service DHCP

Obligatoire.

Détection du réseau et du paramètre de configuration.

Dynamique/UDP

monodiffusion=>>

TFTP

69/UDP (TFTP)

<=monodiffusion

Service TFTP

Recommandé.

Téléchargement du microprogramme (téléchargement des paramètres de configuration).

Dynamique/UDP

monodiffusion=>>

DNS

53/UDP (domaine)

<=monodiffusion

Service DNS

Facultatif.

Pour les recherches de noms de serveur.

514/UDP (syslog)

monodiffusion=>>

Syslog

514/UDP (syslog)

Service Syslog

Facultatif.

Génération de rapports d'événements.

Dynamique/TCP

monodiffusion=>>

pcscd

4120/TCP (pcscd)

<=monodiffusion

Serveur Sun Ray

Obligatoire.

Service de carte à puce PC/SC-lite.

Habituellement port TCP 5999.

Dynamique/UDP

diffusion générale=>>

ALP-DISCOVERY

7009/UDP (utauthd-gm)

<=monodiffusion

Serveur Sun Ray

Facultatif.

Détection au niveau du sous-réseau du serveur Sun Ray.

Dynamique/TCP

monodiffusion=>>

ALP-AUTH

7009/TCP (utauthd)

<=monodiffusion

Serveur Sun Ray

Obligatoire.

Présence, contrôle, statut.

Dynamique/UDP avec numéro de port >= 32768

monodiffusion=> ou monodiffusion=>> lorsque NAT est en cours d'utilisation

ALP-RENDER

Dynamique/UDP limité par utservices-low et utservices-high

<<=monodiffusion ou <=monodiffusion lorsque NAT est en cours d'utilisation

Serveur Sun Ray

Obligatoire.

Dessin à l'écran, entrée utilisateur, audio.

5498/UDP

monodiffusion=>>

ALP-AUDIO-IN

Dynamique/UDP limité par utservices-low et utservices-high

Serveur Sun Ray

Facultatif.

Audio entrant.

Dynamique/TCP

monodiffusion=>>

ALP-DEVMGR

7011/TCP (utdevmgr)

<=monodiffusion

Serveur Sun Ray

Facultatif.

Gestion des périphériques.

7777/TCP

monodiffusion=>

ALP-DEVDATA

Dynamique/TCP

<<=monodiffusion

Serveur Sun Ray

Facultatif.

Communication des périphériques lors de l'accès à des périphériques externes connectés aux clients Sun Ray exécutant une ancienne version du microprogramme. Non utilisé avec la redirection USB.

7013/UDP (utquery)

monodiffusion=>

ALP-QUERY

Dynamique/UDP

<<=monodiffusion

<<=diffusion

Tous

Facultatif.

Prise en charge de utquery.


Note

En raison de CR 12301209, le clavier peut ne plus répondre à la saisie. Pour contourner ce problème, autorisez le flux des messages ICMP messages du serveur Sun Ray vers le client.

3.1.14.2. Protocoles serveur à serveur Sun Ray

Le Tableau 3.5, « Ports serveur à serveur Sun Ray » répertorie les ports serveur à serveur Sun Ray. Dans le tableau, les flèches doubles indiquent la direction du paquet initial.

Tableau 3.5. Ports serveur à serveur Sun Ray

Port du serveur Sun Ray

Protocole

Port

Pair

Remarques

<<=ARP=>>

Tous ceux du sous-réseau

Mappage IP à MAC.

<<=ICMP ECHO=>

Tous

Admin : présence.

Transitoire

SYSLOG/UDP à monodiffusion=>>

514 (SYSLOG)

Serveur Syslog

Génération de rapports de statut, le cas échéant.

1660 (HTTP)

<<=HTTP/TCP=>

Transitoire

Hôte local

Interface graphique d'administration, si configurée.

1661 (HTTPS)

<<=HTTPS/TCP=>

Transitoire

Hôte local

Interface graphique d'administration, si configurée.

7007 (UTSESSIOND)

<<=UTSESSION/TCP=>

Transitoire

Tous

Membres de session.

7007 (UTSESSIOND)

<<=UTSESSION/TCP=>

Privilégié

Hôte local

Gestion de session.

7008 (UTRCMD)

<<=UTRCMD/TCP=>

Privilégié

Membre de groupe Sun Ray

Exécution à distance.

7009 (utauthd)

<<=UTAUTHD-GM/UDP=>>

diffusion générale ou monodiffusion

7009 (utauthd)

Serveur Sun Ray

Détection de groupes, le cas échéant.

7010 (UTAUTH-CB)

<<=UTAUTH-CB/TCP=>

Transitoire

Tous

Admin : contrôle et statut.

7011 (UTDEVMGRD)

<<=UTDEVMGRD/TCP=>>

7011 (UTDEVMGR)

Membre de groupe Sun Ray

Contrôle et statut du périphérique.

7011 (UTDEVMGR)

<<=UTDEVMGR/TCP=>

Transitoire

Tous

Clients du périphérique.

7012 (UTDS)

<<=UTDS/TCP=>

Transitoire

Tous

Magasin de données, le cas échéant.

7014 (UTTSCPD)

<<=UTTSCPD/TCP=>

Privilégié

Connecteur Windows Sun Ray à partir de l'hôte local

Passerelle/Proxy entre connecteur Windows et le serveur Sun Ray.


3.1.14.3. Connecteur Windows

Pour les opérations de base du connecteur Windows (accès à un port RDP), le pare-feu du serveur Windows requiert un port TCP 3389 ouvert pour les connections entrantes. Le pare-feu du serveur Sun Ray (où le connecteur Windows est exécuté) requiert un port TCP 3389 ouvert pour les connexions sortantes.

3.1.14.4. Redirection multimédia

Pour la redirection multimédia sur Windows XP et Windows Server 2003 R2, le pare-feu du serveur Windows doit avoir un port TCP compris entre 6 000 et 10 000 ouvert pour les connexions entrantes. Le pare-feu du serveur Sun Ray (où le connecteur Windows est exécuté) doit avoir un port TCP compris entre 6 000 et 10 000 ouvert pour les connexions sortantes.