JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Entrée de noms dans la CLI

Noms de fichier (file) et noms de variable (var-name)

backend du serveur de disque virtuel et noms de périphérique de commutateur virtuel

Nom de configuration (config-name)

Tous les autres noms

Connexion à une console invitée sur un réseau

Utilisation de groupes de consoles

Procédure d'association de plusieurs consoles en un groupe

Délai d'arrêt d'un domaine fortement chargé pouvant être dépassé

Utilisation du SE Oracle Solaris avec Oracle VM Server for SPARC

Microprogramme OpenBoot indisponible une fois que le SE Oracle Solaris a démarré

Cycle d'arrêt et de redémarrage d'un serveur

Procédure d'enregistrement des configurations actuelles des domaines sur le SP

N'utilisez pas la commande psradm(1M) sur les CPU actives dans un domaine avec gestion de l'alimentation.

Résultat des interruptions du SE Oracle Solaris

Résultats de l'arrêt ou de la réinitialisation du domaine de contrôle

Utilisation de Logical Domains avec le processeur de service

Procédure de réinitialisation de la configuration du domaine à la configuration par défaut ou à une configuration différente

Configuration des dépendances de domaine

Exemples de dépendance de domaine

Cycles de dépendance

Détermination de l'endroit où les erreurs sont survenues lors du mappage du CPU et des adresses de mémoire

Mappage de la CPU

Procédure de détermination du numéro de la CPU

Mappage de la mémoire

Procédure de détermination de l'adresse de la mémoire réelle

Exemples de mappage de CPU et de mémoire

Utilisation des identificateurs uniques universellement

Commande et API d'information sur le domaine virtuel

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Délai d'arrêt d'un domaine fortement chargé pouvant être dépassé

Le délai d'une commande ldm stop-domain peut être dépassé avant que le domaine ne termine l'arrêt. Lorsque cela se produit, une erreur similaire à la suivante est renvoyée par Logical Domains Manager.

LDom ldg8 stop notification failed

Cependant, le domaine peut toujours traiter la demande d'arrêt. Utilisez la commande ldm list-domain pour vérifier l'état du domaine. Par exemple :

# ldm list-domain ldg8
NAME         STATE   FLAGS  CONS   VCPU MEMORY  UTIL UPTIME
ldg8         active  s----  5000   22   3328M   0.3% 1d 14h 31m

La liste précédente montre le domaine comme actif, mais l'indicateur s indique que le domaine est en cours d'arrêt. Il doit s'agir d'un état transitoire.

L'exemple suivante montre que le domaine s'est maintenant arrêté.

# ldm list-domain ldg8
NAME         STATE   FLAGS  CONS   VCPU MEMORY  UTIL UPTIME
ldg8         bound   -----  5000   22   3328M