JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

Présentation d'un domaine d'E/S

Lignes directrices pour la création d'un domaine d'E/S

Assignation de bus PCIe

Procédure de création d'un domaine d'E/S par assignation d'un bus PCIe

Assignation des périphériques d'extrémité PCIe

Configuration matérielle et logicielle requise pour les E/S directes

Restrictions actuelles de la fonctionnalité d'E/S directes

Planification de la configuration des périphériques d'extrémité PCIe

Redémarrage du domaine primary

Procédure de modification matérielle PCIe

Procédure de création d'un domaine d'E/S par assignation d'un périphérique d'extrémité PCIe

Utilisation des fonctions virtuelles SR-IOV PCIe

Présentation de SR-IOV

Configuration matérielle et logicielle requise pour SR-IOV

Restrictions actuelles de la fonction SR-IOV

Planification de l'utilisation de fonctions virtuelles SR-IOV PCIe

Création, modification et destruction de fonctions virtuelles

Procédure de création d'une fonction virtuelle

Procédure de modification d'une fonction virtuelle

Procédure de destruction d'une fonction virtuelle

Ajout et suppression de fonctions virtuelles sur des domaines d'E/S

Procédure d'ajout d'une fonction virtuelle à un domaine d'E/S

Procédure de suppression d'une fonction virtuelle d'un domaine d'E/S

SR-IOV : réinitialisation du domaine primary

Utilisation d'une fonction virtuelle SR-IOV pour créer un domaine d'E/S

Procédure de création d'un domaine d'E/S par affectation d'une fonction virtuelle SR-IOV

Rubriques SR-IOV avancées

Propriétés SR-IOV spécifiques aux périphériques

Configuration réseau avancée pour les fonctions virtuelles

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Utilisation des fonctions virtuelles SR-IOV PCIe

A partir de la version 2.2 d'Oracle VM Server for SPARC, la fonction SR-IOV (virtualisation d'E/S à racine unique) PCIe (Peripheral Component Interconnect Express) est prise en charge par les plates-formes SPARC T3 et SPARC T4.

Présentation de SR-IOV

L'implémentation SR-IOV est basée sur la version 1.1 de la norme telle que définie par le consortium PCI-SIG. La norme SR-IOV permet le partage efficace de périphériques PCIe entre des machines virtuelles et est implémenté dans le matériel afin d'atteindre des performances d'E/S comparables à des performances natives. La spécification SR-IOV définit une nouvelle norme dans laquelle les nouveaux périphériques créés permettent à la machine virtuelle d'être directement connectée au périphérique d'E/S.

Une ressource d'E/S unique, appelée fonction physique, peut être partagée par plusieurs machines virtuelles. Les périphériques partagés fournissent des ressources dédiées et utilisent également des ressources communes partagées. De cette manière, chaque machine virtuelle a accès à des ressources uniques. Par conséquent, sous réserve de prise en charge par le SE et de matériel approprié, un périphérique PCIe tel qu'un port Ethernet sur lequel la fonction SR-IOV est activée peut apparaître sous la forme de plusieurs périphériques physiques distincts possédant chacun son propre espace de configuration PCIe.

Pour plus d'informations sur SR-IOV, visitez le site Web de PCI-SIG.

La figure suivante illustre la relation entre les fonctions virtuelles et une fonction physique dans un domaine d'E/S.

Figure 6-3 Utilisation de fonctions virtuelles (VF) et d'une fonction physique (PF) dans un domaine d'E/S.

image:Le diagramme illustre l'utilisation de fonctions virtuelles et physiques dans un domaine d'E/S.

SR-IOV présente les types de fonctions suivants :

Chaque périphérique SR-IOV peut avoir une fonction physique et chaque fonction physique peut se voir associer jusqu'à 64 000 fonctions virtuelles. Ce nombre varie en fonction du périphérique SR-IOV concerné. Les fonctions virtuelles sont créées par la fonction physique.

Une fois que SR-IOV est activé dans la fonction physique, l'espace de configuration PCI de chaque fonction virtuelle est accessible via le numéro de bus, de périphérique et de fonction de la fonction physique. Chaque fonction virtuelle dispose d'un espace mémoire PCI utilisé pour mapper son jeu de registres. Les pilotes de périphérique de la fonction virtuelle agissent sur le jeu de registres pour activer sa fonctionnalité et la fonction virtuelle apparaît sous la forme d'un véritable périphérique PCI. Après sa création, vous pouvez directement affecter une fonction virtuelle à un domaine d'E/S. Cette fonctionnalité permet à la fonction virtuelle de partager le périphérique physique et de réaliser des E/S sans surcharge de la CPU et du logiciel hyperviseur.

Les périphériques dotés de fonctionnalités SR-IOV présentent les avantages suivants :

Configuration matérielle et logicielle requise pour SR-IOV

A partir de la version 2.2 d'Oracle VM Server for SPARC, la fonction SR-IOV PCIe est prise en charge par les plates-formes SPARC T3 et SPARC T4. Pour plus d'informations sur les versions requises du matériel, des logiciels et du microprogramme, reportez-vous à la section Configuration matérielle et logicielle SR-IOV PCIe du manuel Notes de version d’Oracle VM Server for SPARC 2.2.

Restrictions actuelles de la fonction SR-IOV


Remarque - Pour réduire le nombre de réinitialisations au strict minimum, réalisez plusieurs opérations au cours d'une même reconfiguration retardée.


Dans cette version, la fonction SR-IOV présente les restrictions suivantes :

Planification de l'utilisation de fonctions virtuelles SR-IOV PCIe

Avant de créer et de détruire des fonctions virtuelles, planifiez à l'avance les fonctions virtuelles que vous souhaitez utiliser dans votre configuration. Lors de la création et de la destruction de fonctions virtuelles, le domaine primary doit être réinitialisé. Cette réinitialisation a une incidence négative sur tous les domaines d'E/S comportant des extrémités PCIe ou sur lesquels les fonctions virtuelles SR-IOV sont configurées. Il est donc important de réduire au strict minimum le nombre de réinitialisations du domaine primary. Déterminez le nombre de fonctions virtuelles dont vous avez besoin à partir des différents périphériques SR-IOV pour satisfaire vos besoins de configuration actuels et à venir.

Pour plus d'informations sur les domaines d'E/S, reportez-vous à la section Lignes directrices pour la création d'un domaine d'E/S.

Procédez aux étapes générales suivantes pour planifier et réaliser la configuration et l'affectation des fonctions virtuelles SR-IOV :

  1. Faites l'inventaire des fonctions physiques SR-IOV PCIe disponibles sur votre système et déterminez celles qui répondent le mieux à vos besoins.

    Utilisez les commandes suivantes pour obtenir les informations requises :

    ldm list-io

    Identifie les périphériques de fonction physique SR-IOV.

    prtdiag -v

    Identifie les cartes SR-IOV PCIe et les périphériques intégrés disponibles.

    ldm list-io -l pf-name

    Identifie des informations supplémentaires à propos d'une fonction physique donnée, par exemple le nombre maximum de fonctions virtuelles prises en charge par le périphérique.

    ldm list-io -d pf-name

    Identifie les propriétés spécifiques au périphérique prises en charge par le périphérique. Reportez-vous à la section Rubriques SR-IOV avancées.

  2. Créez le nombre de fonctions virtuelles requises sur la fonction physique SR-IOV spécifiée.

    Utilisez la commande suivante pour créer la fonction virtuelle :

    primary# ldm create-vf pf-name

    Utilisez la commande ldm create-vf pour définir les propriétés spécifiques au périphérique et au réseau d'une fonction virtuelle. La propriété unicast-slots est spécifique au périphérique. Les propriétés mac-addr, alt-mac-addrs, mtu, pvid et vid sont spécifiques au réseau.

    Notez que les propriétés spécifiques au réseau mac-addr, alt-mac-addrs et mtu peuvent être modifiées en procédant comme suit :

    • Lorsque la fonction virtuelle est assignée au domaine primary : une demande de modification de propriété déclenche une reconfiguration retardée.

    • Lorsque la fonction virtuelle est affectée à un domaine d'E/S actif : une demande de modification de propriété est rejetée car la modification doit être effectuée lorsque le domaine propriétaire est dans l'état inactif ou lié.

    • Lorsque la fonction virtuelle est assignée à un domaine autre que le domaine primary et qu'une reconfiguration retardée est déjà en vigueur : une demande de modification de propriété échoue avec affichage d'un message d'erreur.

    Les propriétés spécifiques au réseau pvid et vid peuvent être modifiées sans restrictions.

    La création d'une fonction virtuelle étant susceptible de déclencher une reconfiguration retardée, vous pouvez créer d'autres fonctions virtuelles et n'effectuer qu'une seule réinitialisation du domaine primary afin d'appliquer les modifications. Vous n'avez pas besoin de réinitialiser le domaine primary après la création de chaque fonction virtuelle.

    Une fonction physique SR-IOV donnée peut prendre en charge un grand nombre de fonctions virtuelles. Créez uniquement les fonctions virtuelles dont vous avez besoin. Pour connaître le nombre de configurations maximal recommandé, reportez-vous à la section Rubriques SR-IOV avancées.

  3. Utilisez la commande ldm add-config pour enregistrer la configuration sur le processeur de service.

  4. Réinitialisez le domaine primary pour créer la fonction virtuelle.

  5. Vous devez arrêter un domaine actif avant de lui affecter une fonction virtuelle à l'aide de la commande ldm add-io. Réduisez au minimum l'indisponibilité des domaines d'E/S en effectuant simultanément toutes les modifications de domaines d'E/S. En procédant ainsi, vous réduisez le nombre de réinitialisations du domaine primary requises pour définir de telles configurations.

  6. Initialisez les domaines d'E/S et configurez les fonctions virtuelles comme s'il s'agissait de n'importe quel autre périphérique réseau.

    Pour plus d'informations sur les restrictions des fonctions virtuelles, reportez-vous à la section Rubriques SR-IOV avancées.

Création, modification et destruction de fonctions virtuelles

Cette section décrit la création, la modification et la destruction de fonctions virtuelles.

Procédure de création d'une fonction virtuelle

  1. Identifiez le périphérique de fonction physique.
    primary# ldm list-io

    Notez que le nom de la fonction physique inclut les informations d'emplacement de la carte SR-IOV PCIe ou du périphérique intégré.

  2. Créez une fonction virtuelle à partir d'une fonction physique.
    primary# ldm create-vf [mac-addr=num] [alt-mac-addrs=[auto|num1,[auto|num2,...]]] [pvid=pvid] [vid=vid1,vid2,...] [mtu=size] [name=value...] pf-name

    Remarque - Pour les périphériques réseau, l'adresse MAC est automatiquement attribuée.


    Vous pouvez utiliser soit le nom du chemin d'accès, soit le pseudonyme pour indiquer des fonctions virtuelles. Toutefois, il est recommandé d'utiliser le pseudonyme.

Exemple 6-1 Création d'une fonction virtuelle

L'exemple suivant montre des informations sur la fonction physique /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0 :

primary# ldm list-io
NAME                                      TYPE   DOMAIN   STATUS
----                                      ----   ------   ------
pci_0                                     BUS    primary  
niu_0                                     NIU    primary  
/SYS/MB/RISER0/PCIE0                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE1                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER2/PCIE2                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER0/PCIE3                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE4                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER2/PCIE5                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA0                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA1                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET0                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET2                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF0           PF     -        
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF1           PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0                   PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF1                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF0                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF1                   PF     -

La commande suivante fournit plus d'informations sur la fonction physique spécifiée. La valeur maxvfs indique le nombre maximal de fonctions virtuelles pris en charge par le périphérique.

primary# ldm list-io -l /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0
NAME                                      TYPE   DOMAIN   STATUS
----                                      ----   ------   ------
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0                   PF     -        
[pci@400/pci@2/pci@0/pci@6/network@0]
    maxvfs = 7

Les exemples suivants indiquent comment créer une fonction virtuelle :

Procédure de modification d'une fonction virtuelle

La commande ldm set-io vf-name modifie la configuration en cours d'une fonction virtuelle en modifiant les valeurs des propriétés ou en définissant de nouvelles propriétés. Cette commande permet de modifier à la fois les propriétés propres au réseau et les propriétés spécifiques au périphérique. Pour plus d'informations sur les propriétés spécifiques aux périphériques reportez-vous à la section Rubriques SR-IOV avancées.

La commande ldm set-io permet de modifier les propriétés suivantes :

Exemple 6-2 Modification d'une fonction virtuelle

Les exemples suivants illustrent l'utilisation de la commande ldm set-io pour définir les propriétés d'une fonction virtuelle :

Procédure de destruction d'une fonction virtuelle

Vous pouvez détruire une fonction virtuelle si elle n'est pas affectée à un domaine. Notez également que seule la dernière fonction virtuelle créée peuvent être détruite. La configuration résultante est validée par le pilote de la fonction physique. Lorsque l'opération est effectuée correctement, une reconfiguration retardée est déclenchée et une réinitialisation est nécessaire pour que les modifications prennent effet.

Exemple 6-3 Destruction d'une fonction virtuelle.

L'exemple suivant illustre la destruction de la fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 :

primary# ldm destroy-vf /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0

Initiating a delayed reconfiguration operation on the primary domain.
All configuration changes for other domains are disabled until the primary
domain reboots, at which time the new configuration for the primary domain
will also take effect.

Ajout et suppression de fonctions virtuelles sur des domaines d'E/S

Procédure d'ajout d'une fonction virtuelle à un domaine d'E/S

La commande suivante ajoute une fonction virtuelle à un domaine logique :

ldm add-io vf-name ldom

vf-name est le pseudonyme du nom du chemin d'accès de la fonction virtuelle. Il est préférable d'utiliser le pseudonyme. ldom représente le nom du domaine auquel vous ajoutez la fonction virtuelle. L'invité spécifié doit avoir l'état inactif ou lié. Si vous spécifiez le domaine primary, cette commande déclenche une reconfiguration retardée.

Exemple 6-4 Ajout d'une fonction virtuelle.

L'exemple suivant illustre l'ajout de la fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 au domaine ldg1. Pour que la commande aboutisse, il faut que le domaine spécifié ait l'état inactif ou lié. S'il s'agit du domaine primary, une reconfiguration retardée est déclenchée.

primary# ldm add-io /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 ldg1

Si la commande s'exécute correctement, la fonction virtuelle est ajoutée au domaine ldg1. Si le domaine ldg1 est déjà associé (ou s'il est associé par la suite), le domaine peut être réinitialisé et le SE invité peut utiliser la fonction virtuelle ajoutée pour les opérations d'E/S.

Procédure de suppression d'une fonction virtuelle d'un domaine d'E/S

La commande suivante supprime une fonction virtuelle SR-IOV d'un domaine logique :

ldm remove-io vf-name ldom

vf-name est le pseudonyme du nom du chemin d'accès de la fonction virtuelle. Il est préférable d'utiliser le pseudonyme du périphérique. ldom représente le nom du domaine duquel vous supprimez la fonction virtuelle. L'invité spécifié doit avoir l'état inactif ou lié. Si vous spécifiez le domaine primary, cette commande déclenche une reconfiguration retardée.


Remarque - Avant de supprimer la fonction virtuelle du domaine, assurez-vous qu'elle n'est pas indispensable à l'initialisation du domaine.


Exemple 6-5 Suppression d'une fonction virtuelle

L'exemple suivant illustre la suppression de la fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 du domaine ldg1 :

primary# ldm rm-io /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 ldg1

Si la commande s'exécute correctement, la fonction virtuelle est supprimée du domaine ldg1. Lorsque ldg1 est redémarré, la fonction virtuelle spécifiée n'apparaît plus dans le domaine.

Si le domaine comprenant la fonction virtuelle est le domaine primary, une reconfiguration retardée est déclenchée.

SR-IOV : réinitialisation du domaine primary

Faites très attention lorsque vous réinitialisez le domaine primary. Reportez-vous à la section Redémarrage du domaine primary Comme pour les emplacements PCIe dans le domaine d'E/S, les points évoqués dans cette section s'appliquent également aux fonctions virtuelles assignées à un domaine d'E/S.

Utilisation d'une fonction virtuelle SR-IOV pour créer un domaine d'E/S

La procédure suivante décrit la création d'un domaine d'E/S incluant des fonctions virtuelles SR-IOV PCIe.

Procédure de création d'un domaine d'E/S par affectation d'une fonction virtuelle SR-IOV

Planifiez à l'avance le nombre de réinitialisations du domaine primary pour réduire les indisponibilités.

  1. Identifiez une fonction physique SR-IOV à partager avec un domaine d'E/S utilisant la fonctionnalité SR-IOV.
    primary# ldm list-io
  2. Obtenez des informations détaillées sur la fonction physique que vous souhaitez partager.
    primary# ldm list-io -l pf-name
  3. Créez une ou plusieurs fonctions virtuelles pour la fonction physique.
    primary# ldm create-vf pf-name

    Vous pouvez exécuter cette commande pour chaque fonction virtuelle que vous souhaitez créer. Si vous exécutez ces commandes en batch, vous ne devez réinitialiser qu'une seule fois le domaine primary.

  4. Arrêtez tous les domaines d'E/S auxquels une fonction virtuelle ou un périphérique d'extrémité PCIe est affecté.
    primary# ldm stop ldom
  5. Redémarrez le domaine primary.
    primary# reboot
  6. Affichez la liste des fonctions virtuelles disponibles sur le domaine primary.
    primary# ldm list-io
  7. Affectez la fonction virtuelle à un domaine.
    primary# ldm add-io vf-name ldom
  8. Associez et démarrez le domaine.
    primary# ldm bind ldom
    primary# ldm start ldom
  9. Vérifiez que la fonction virtuelle est disponible sur le domaine d'E/S.

    La commande Oracle Solaris 11 suivante affiche la disponibilité de la fonction virtuelle :

    guest# dladm show-phys

Exemple 6-6 Création d'un domaine d'E/S par affectation d'une fonction virtuelle SR-IOV

L'exemple suivant décrit la création d'une fonction virtuelle, /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0, pour une fonction physique, /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0, et l'assignation de la fonction virtuelle au domaine ldg1.

La sortie ldm list-io suivante indique que la fonction physique /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0 est disponible :

primary# ldm list-io
NAME                                      TYPE   DOMAIN   STATUS
----                                      ----   ------   ------
pci_0                                     BUS    primary  
niu_0                                     NIU    primary  
/SYS/MB/RISER0/PCIE0                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE1                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER2/PCIE2                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER0/PCIE3                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE4                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER2/PCIE5                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA0                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA1                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET0                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET2                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF0           PF     -        
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF1           PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0 PF -
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF1                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF0                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF1                   PF     -

La commande suivante affiche des détails supplémentaires sur la fonction physique /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0, notamment le nombre maximal de fonctions virtuelles pouvant être créées :

primary# ldm list-io -l /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0
NAME                                      TYPE   DOMAIN   STATUS
----                                      ----   ------   ------
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0                   PF     -        
[pci@400/pci@2/pci@0/pci@6/network@0]
    maxvfs = 7

La commande suivante crée une fonction virtuelle appelée /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 pour la fonction physique /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0 :

primary# ldm create-vf /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0

Initiating a delayed reconfiguration operation on the primary domain.
All configuration changes for other domains are disabled until the primary
domain reboots, at which time the new configuration for the primary domain
will also take effect.
Created new VF: /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0

Etant donné que le domaine d'E/S ldg1 comporte un périphérique d'extrémité PCIe créé à l'aide de la fonction DIO, vous devez arrêter le domaine ldg1 et réinitialiser le domaine primary en procédant comme suit :

primary# ldm stop ldg1
primary# reboot

La commande suivante permet de vérifier que la nouvelle fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 existe :

primary# ldm list-io
NAME                                      TYPE   DOMAIN   STATUS
----                                      ----   ------   ------
pci_0                                     BUS    primary  
niu_0                                     NIU    primary  
/SYS/MB/RISER0/PCIE0                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE1                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER2/PCIE2                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER0/PCIE3                      PCIE   -        EMP
/SYS/MB/RISER1/PCIE4                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER2/PCIE5                      PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA0                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/SASHBA1                           PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET0                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/NET2                              PCIE   primary  OCC
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF0           PF     -        
/SYS/MB/RISER1/PCIE4/IOVNET.PF1           PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P2/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF0     PF     -        
/SYS/MB/RISER2/PCIE5/P0/P4/IOVNET.PF1     PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0                   PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF1                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF0                   PF     -        
/SYS/MB/NET2/IOVNET.PF1                   PF     -        
/SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 VF

La commande suivante ajoute la fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 au domaine ldg1 :

primary# ldm add-io /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 ldg1

Les commandes suivantes associent et redémarrent le domaine ldg1 :

primary# ldm bind ldg1
primary# ldm start ldg1

La commande suivante vérifie que la fonction virtuelle est disponible et peut être utilisée :

guest# dladm show-phys
LINK              MEDIA                STATE      SPEED  DUPLEX    DEVICE
net0              Ethernet             up         0      unknown   vnet0
net1              Ethernet             up         1000   full      igbvf0

Rubriques SR-IOV avancées

Cette section décrit plusieurs éléments à prendre en compte lorsque vous utilisez des périphériques prenant en charge la fonction SR-IOV PCIe.

Propriétés SR-IOV spécifiques aux périphériques

Les pilotes de périphérique d'une fonction physique SR-IOV peuvent exporter des propriétés spécifiques aux périphériques Celles-ci peuvent être utilisées pour régler l'allocation des ressources de la fonction physique ainsi que celle de ses fonctions virtuelles. Pour plus d'informations sur les propriétés, reportez-vous à la page de manuel relative au pilote de la fonction physique, comme par exemple les pages de manuel igb(7D) et ixgbe(7D).

La commande ldm list-io -d affiche les propriétés spécifiques au périphérique exportées par le pilote de périphérique de la fonction physique spécifiée. Chaque propriété possède un nom, une brève description, une valeur par défaut, des valeurs maximales et un ou plusieurs des indicateurs suivants :

P

Concerne une fonction physique

V

Concerne une fonction virtuelle

R

Paramètre en lecture seule ou à caractère informatif uniquement

primary# ldm list-io -d pf-name

Utilisez la commande ldm create-vf ou la commande ldm set-io pour définir les propriétés de lecture-écriture d'une fonction physique ou virtuelle. Notez que la définition d'une propriété spécifique au périphérique déclenche une reconfiguration retardée.

L'exemple suivant montre les propriétés spécifiques au périphérique exportées par le périphérique SR-IOV Intel 1Gbit/s intégré :

primary# ldm list-io -d /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0
Device-specific Parameters
--------------------------
max-config-vfs
    Flags = PR
    Default = 7
    Descr = Max number of configurable VFs
max-vf-mtu
    Flags = VR
    Default = 9216
    Descr = Max MTU supported for a VF
max-vlans
    Flags = VR
    Default = 32
    Descr = Max number of VLAN filters supported
pvid-exclusive
    Flags = VR
    Default = 1
    Descr = Exclusive configuration of pvid required
unicast-slots
    Flags = PV
    Default = 0 Min = 0 Max = 24
    Descr = Number of unicast mac-address slots

Dans l'exemple suivant, la propriété unicast-slots est définie sur 8 :

primary# ldm create-vf unicast-slots=8 /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0

Configuration réseau avancée pour les fonctions virtuelles

Création de cartes d'interface réseau virtuelles (VNIC) sur des fonctions virtuelles SR-IOV

La création de VNIC Oracle Solaris 11 est prise en charge sur les fonctions virtuelles SR-IOV. Cependant, le nombre de VNIC pris en charge est limité au nombre d'adresses MAC alternatives (propriété alt-mac-addrs) attribuées à la fonction virtuelle. Veillez donc à affecter un nombre suffisant d'adresses MAC alternatives lorsque vous utilisez des VNIC sur la fonction virtuelle. Utilisez la commande ldm create-vf ou la commande ldm set-io pour définir les adresses MAC alternatives à l'aide de la propriété alt-mac-addrs.

L'exemple suivant illustre la création de quatre cartes d'interface réseau virtuelles sur une fonction virtuelle SR-IOV. La première commande affecte des adresses MAC alternatives au périphérique de fonction virtuelle. Cette commande utilise la méthode d'allocation automatique pour allouer quatre adresses MAC alternatives au périphérique de fonction virtuelle /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0 :

primary# ldm set-io alt-mac-addrs=auto,auto,auto,auto /SYS/MB/NET0/IOVNET.PF0.VF0

La commande suivante démarre et initialise le SE Oracle Solaris 11 dans le domaine d'E/S. Dans cet exemple, ldg1 est le domaine d'E/S :

primary# ldm start ldg1

La commande suivante utilise la commande dladm d'Oracle Solaris 11 dans le domaine invité pour créer quatre VNIC. Notez que toute tentative de créer plus de carte d'interface réseau virtuelles que spécifié en ayant recours à des adresses MAC alternatives est vouée à l'échec.

guest# dladm show-phys
LINK              MEDIA                STATE      SPEED  DUPLEX    DEVICE
net0              Ethernet             up         0      unknown   vnet0
net1              Ethernet             up         1000   full      igbvf0
guest# dladm create-vnic -l net1 vnic0
guest# dladm create-vnic -l net1 vnic1
guest# dladm create-vnic -l net1 vnic2
guest# dladm create-vnic -l net1 vnic3
guest# dladm show-link
LINK                CLASS     MTU    STATE    OVER
net0                phys      1500   up       --
net1                phys      1500   up       --
vnic0               vnic      1500   up       net1
vnic1               vnic      1500   up       net1
vnic2               vnic      1500   up       net1
vnic3               vnic      1500   up       net1