JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Systèmes de fichiers ZFS     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

1.  Système de fichiers Oracle Solaris ZFS (introduction)

2.  Mise en route d'Oracle Solaris ZFS

3.  Différences entre les systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS et classiques

4.  Gestion des pools de stockage Oracle Solaris ZFS

5.  Gestion des composants du pool racine ZFS

6.  Gestion des systèmes de fichiers Oracle Solaris ZFS

7.  Utilisation des instantanés et des clones ZFS Oracle Solaris

8.  Utilisation des ACL et des attributs pour protéger les fichiers Oracle Solaris ZFS

9.  Administration déléguée de ZFS dans Oracle Solaris

Présentation de l'administration déléguée de ZFS

Désactivation des droits délégués de ZFS

Délégation d'autorisations ZFS

Délégation des autorisations ZFS (zfs allow)

Suppression des autorisations déléguées de ZFS (zfs unallow)

Délégation d'autorisations ZFS (exemples)

Affichage des autorisations ZFS déléguées (exemples)

Suppression des autorisations ZFS déléguées (exemples)

10.  Rubriques avancées Oracle Solaris ZFS

11.  Dépannage d'Oracle Solaris ZFS et récupération de pool

12.  Archivage des instantanés et récupération du pool racine

13.  Pratiques recommandées pour Oracle Solaris ZFS

A.  Descriptions des versions d'Oracle Solaris ZFS

Index

Délégation d'autorisations ZFS

Vous pouvez utiliser la commande zfs allow pour déléguer les autorisations sur les systèmes de fichiers ZFS vers des utilisateurs non root en utilisant l'une des méthodes suivantes :

Le tableau suivant décrit les opérations pouvant être déléguées et toute autorisation dépendante requise pour réaliser ces opérations déléguées.

Autorisation (sous-commande)
Description
Dépendances
allow
Autorisation d'accorder des autorisations qui vous ont été octroyées à un autre utilisateur.
Nécessité de disposer de l'autorisation en cours d'octroi.
clone
Autorisation de cloner tout instantané du jeu de données.
Nécessité de disposer des autorisations create et mount sur le système de fichiers d'origine.
create
Autorisation de créer des jeux de données descendants.
Nécessité de disposer de l'autorisation mount.
destroy
Autorisation de détruire un jeu de données.
Nécessité de disposer de l'autorisation mount.
diff
Autorisation d'identifier les chemins d'accès à l'intérieur d'un jeu de données.
Les utilisateurs non root ont besoin de cette autorisation pour utiliser la commande zfs diff.
hold
Autorisation de conservation d'un instantané.
mount
Autorisation de monter et démonter un système de fichiers, et de créer et détruire les liens vers des périphériques de volume.
promote
Autorisation de promouvoir le clonage d'un jeu de données.
Nécessité de disposer également des autorisations mount et promote sur le système de fichiers d'origine.
receive
Autorisation de créer des systèmes de fichiers descendants à l'aide de la commande zfs receive.
Nécessité de disposer également des autorisations mount et create.
release
Autorisation de libérer un instantané conservé, ce qui peut détruire l'instantané.
rename
Autorisation de renommer un jeu de données.
Nécessité de disposer également des autorisations create et mount sur le nouveau parent.
restauration
Autorisation de restaurer un instantané.
send
Autorisation d'envoyer un flux d'instantané.
share
Autorisation de partager et de départager un système de fichiers
snapshot
Autorisation de créer un instantané d'un·jeu de données.

Vous pouvez déléguer le jeu d'autorisations suivant mais une autorisation peut être limitée à l'accès, à la lecture ou à la modification :

Vous pouvez en outre déléguer l'administration des propriétés ZFS suivantes à des utilisateurs non root :

Certaines de ces propriétés ne peuvent être définies qu'à la création d'un jeu de données. Pour une description de ces propriétés, reportez-vous à la section Présentation des propriétés ZFS.

Délégation des autorisations ZFS (zfs allow)

La syntaxe de zfs allow est la suivante :

zfs allow -[ldugecs] everyone|user|group[,...] perm|@setname,...] filesystem| volume

La syntaxe de zfs allow suivante (en gras) identifie les utilisateurs auxquels les autorisations sont déléguées :

zfs allow [-uge]|user|group|everyone [,...] filesystem | volume

Vous pouvez spécifier plusieurs entrées sous forme de liste séparée par des virgules. Si aucune option -uge n'est spécifiée, l'argument est interprété en premier comme le mot-clé everyone, puis comme un nom d'utilisateur et enfin, comme un nom de groupe. Pour spécifier un utilisateur ou un groupe nommé "everyone", utilisez l'option -u ou l'option -g. Pour spécifier un groupe portant le même nom qu'un utilisateur, utilisez l'option -g. L'option -c délègue des autorisations create-time.

La syntaxe de zfs allow suivante (en gras) identifie la méthode de spécification des autorisations et jeux d'autorisations :

zfs allow [-s] ... perm|@setname [,...] filesystem | volume

Vous pouvez spécifier plusieurs autorisations sous forme de liste séparée par des virgules. Les noms d'autorisations sont identiques aux sous-commandes et propriétés ZFS. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section précédente.

Les autorisations peuvent être regroupées en jeux d'autorisations et sont identifiées par l'option -s. Les jeux d'autorisations peuvent être utilisés par d'autres commandes zfs allow pour le système de fichiers spécifié et ses descendants. Les jeux d'autorisations sont évalués dynamiquement et de ce fait, toute modification apportée à un jeu est immédiatement mise à jour. Les jeux d'autorisations doivent se conformer aux mêmes critères d'attribution de noms que les systèmes de fichiers ZFS, à ceci près que leurs noms doivent commencer par le caractère arobase (@) et ne pas dépasser 64 caractères.

La syntaxe de zfs allow suivante (en gras) identifie la méthode de délégation des autorisations :

zfs allow [-ld] ... ... filesystem | volume

L'option -l indique que les autorisations sont accordées au système de fichiers spécifié mais pas à ses descendants, à moins de spécifier également l'option -d. L'option -d indique que les autorisations sont accordées aux systèmes de fichiers descendants mais pas à ce système de fichiers, à moins de spécifier également l'option - l. Si aucune option n'est spécifiée, les autorisations sont accordées au système de fichiers ou au volume ainsi qu'à ses descendants.

Suppression des autorisations déléguées de ZFS (zfs unallow)

Vous pouvez supprimer des autorisations précédemment déléguées à l'aide de la commande zfs unallow.

Supposons par exemple que vous déléguiez les autorisations create, destroy, mount et snapshot de la manière suivante :

# zfs allow cindy create,destroy,mount,snapshot tank/home/cindy
# zfs allow tank/home/cindy
---- Permissions on tank/home/cindy ----------------------------------
Local+Descendent permissions:
        user cindy create,destroy,mount,snapshot

Pour supprimer ces autorisations, vous devez respecter la syntaxe suivante :

# zfs unallow cindy tank/home/cindy
# zfs allow tank/home/cindy