JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Initialisation et arrêt d'Oracle Solaris sur les plates-formes x86     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

A propos de ce manuel

1.  Initialisation et arrêt d'un système x86 (présentation)

Nouveautés concernant l'initialisation et l'arrêt d'un système

Fichiers driver.conf fournis administrativement

Prise en charge de la console bitmap

Animation d'initialisation et d'arrêt

Réinitialisation rapide

x86 : arrêt de la prise en charge du noyau 32 bits

Initialisation et arrêt d'un système x86 (liste des rubriques)

Directives relatives à l'initialisation d'un système x86

Raisons de l'initialisation d'un système

SMF (utilitaire de gestion des services) et initialisation

Changements du comportement de l'initialisation lors de l'utilisation de SMF

Fonctionnement des niveaux d'exécution

Que se passe-t-il lorsqu'un système est initialisé à un état multiutilisateur (niveau d'exécution 3)

Cas d'utilisation des niveaux d'exécution et des jalons

Présentation de l'architecture d'initialisation Oracle Solaris

Fonctionnement du processus d'initialisation x86

Initialisation par le GRUB

Composants GRUB

Objet et fonction du menu GRUB

Conventions de nommage des périphériques GRUB

Terminologie de l'initialisation GRUB et x86

2.  Initialisation d'un système x86 à un état spécifié (tâches)

3.  Arrêt d'un système (tâches)

4.  Réinitialisation d'un système x86 (tâches)

5.  Initialisation d'un système x86 à partir du réseau (tâches)

6.  Modification des paramètres d'initialisation sur un système x86 (tâches)

7.  Création, administration et initialisation à partir d'environnements d'initialisation ZFS sur des plates-formes x86 (tâches)

8.  Préservation de la capacité d'initialisation d'un système x86 (tâches)

9.  Dépannage de l'initialisation d'un système x86 (tâches)

Index

Nouveautés concernant l'initialisation et l'arrêt d'un système

Les fonctionnalités d'initialisation suivantes sont nouvelles dans la version Oracle Solaris 11 :

Fichiers driver.conf fournis administrativement

Les fichiers de configuration du pilote (driver.conf) peuvent être complétés par des changements administratifs locaux, sans modification des fichiers originaux livrés par le fournisseur dans les répertoires /kernel et /platform. Cette amélioration permet de mieux préserver la configuration locale au cours d'une mise à niveau du système. Vous pouvez à présent apporter des changements locaux à la configuration du pilote en ajoutant les fichiers driver.conf dans le nouveau répertoire /etc/driver/drv. A l'initialisation, le système vérifie si un fichier de configuration réside dans le répertoire /etc/driver/drv pour ce pilote. Si tel est le cas, le système fusionne automatiquement la configuration livrée par le fournisseur et les changements apportés administrativement.

Pour afficher ces propriétés fusionnées, utilisez la commande prtconf avec la nouvelle option -u. L'option -u permet d'afficher les valeurs de propriété originales et modifiées pour un pilote donné. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel prtconf(1M). Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la section Procédure d’affichage des valeurs des propriétés par défaut et personnalisées d’un périphérique du manuel Administration d’Oracle Solaris : Tâches courantes .


Remarque - Ne modifiez pas les fichiers driver.conf livrés par le fournisseur dans les répertoires /kernel et /platform. Si vous avez besoin de compléter la configuration d'un pilote, il est conseillé d'ajouter un fichier driver.conf correspondant dans le répertoire /etc/driver/drv local, puis de le personnaliser. Pour obtenir des instructions, reportez-vous au Chapitre 5, Gestion des périphériques (présentation/tâches) du manuel Administration d’Oracle Solaris : Périphériques et systèmes de fichiers.


Consultez également les références supplémentaires suivantes :

Prise en charge de la console bitmap

Oracle Solaris 11 prend en charge une résolution et une profondeur des couleurs sur les systèmes x86 supérieures à celles offertes par l'ancienne console 16 couleurs VGA (Video Graphics Array) 640-480. Cette prise en charge est fournie pour les systèmes qui utilisent la mémoire ROM (read-only memory) traditionnelle dotée des options BIOS et VESA (Video Electronics Standards Association). Pour que la prise en charge soit possible, une carte graphique ou une mémoire graphique doivent être utilisées en tant que console virtuelle ou physique. Cela n'a aucune incidence sur le comportement des consoles série.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Prise en charge de la console mise en bitmap.

Animation d'initialisation et d'arrêt

L'indicateur d'état de progression qui s'affiche sur un système au cours du processus d'initialisation est automatiquement interrompu dans les cas suivants :

A l'arrêt du système, si l'option console=graphics a été spécifiée lors de l'initialisation du système et que l'arrêt est déclenché par le serveur X. org, un indicateur d'état de progression s'affiche. Vous pouvez empêcher l'affichage de l'indicateur d'état de progression en définissant sur false la nouvelle propriété splash-shutdown du service SMF svc:/system/boot-config. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la section Désactivation de l'animation d'arrêt.

Réinitialisation rapide

La réinitialisation rapide met en place un programme d'amorçage dans le noyau qui charge le noyau dans la mémoire, puis bascule sur ce noyau. Les processus du microprogramme et du programme d'amorçage sont ignorés, ce qui permet au système de se réinitialiser en quelques secondes.

La fonctionnalité de réinitialisation rapide d'Oracle Solaris est gérée par l'utilitaire SMF et implémentée par le biais du service de configuration d'initialisation svc:/system/boot-config. Le service boot-config offre la possibilité de définir ou de modifier les paramètres de configuration d'initialisation par défaut. Lorsque la propriété config/fastreboot_default est définie sur true, le système effectue automatiquement une réinitialisation rapide, sans faire appel à la commande reboot -f. La valeur de cette propriété est définie sur true sur la plate-forme x86. Pour obtenir des informations relatives aux tâches, telle que la modification du comportement par défaut de la fonction d'initialisation rapide sur la plate-forme SPARC, reportez-vous à la section Accélération du processus de réinitialisation sur un système x86.

x86 : arrêt de la prise en charge du noyau 32 bits

Dans Oracle Solaris 11, la prise en charge du noyau 32 bits sur les plates-formes x86 n'est plus assurée. Par conséquent, vous ne pouvez pas initialiser Oracle Solaris 11 sur les plates-formes x86 32 bits. Les systèmes équipés de matériel 32 bits doivent être mis à niveau avec du matériel 64 bits ou continuer à exécuter Oracle Solaris 10.


Remarque - La suppression de la prise en charge n'a pas d'incidence sur les applications 32 bits. La prise en charge des applications 32 bits sur les plates-formes x86 reste inchangée.