JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

Liste des tâches pour les services de messagerie

Planification de votre système de messagerie

Courrier local uniquement

Courrier local et connexion à distance

Configuration des services de messagerie (liste des tâches)

Configuration des services de messagerie

Configuration d'un serveur de courrier

Configuration d'un client de messagerie

Configuration d'un hôte de messagerie

Configuration d'une passerelle de messagerie

Utilisation de DNS avec sendmail

Modification de la configuration sendmail (liste des tâches)

Modification de la configuration sendmail

Création d'un fichier sendmail.cf

Configuration d'un hôte virtuel

Reconstruction automatique d'un fichier de configuration

Utilisation de sendmail en mode ouvert

Configuration de SMTP pour utiliser le protocole TLS

Gestion de la distribution du courrier à l'aide d'une autre configuration de sendmail.cf

Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches)

Administration des fichiers d'alias de messagerie

Configuration d'une carte mail.alias NIS

Configuration d'un fichier d'alias de messagerie locale

Création d'un fichier de configuration à clé

Gestion de l'alias postmaster

Création d'un alias postmaster dans chaque fichier /etc/mail/aliases local

Création d'une autre boîte à lettres pour postmaster

Ajout de la boîte à lettres postmaster aux alias dans le fichier /etc/mail/aliases

Administration des répertoires de file d'attente (liste des tâches)

Administration des répertoires de file d'attente

Affichage du contenu de la file d'attente de messages, /var/spool/mqueue

Traitement forcé de la file d'attente de messages, /var/spool/mqueue

Exécution d'un sous-ensemble de la file d'attente de messages, /var/spool/mqueue

Déplacement de la file d'attente de messages, /var/spool/mqueue

Exécution de l'ancienne file d'attente de messages, /var/spool/omqueue

Administration des fichiers .forward (liste des tâches)

Administration des fichiers .forward

Désactivation de fichiers .forward

Modification du chemin de recherche de fichier .forward

Création et renseignement du fichier /etc/shells

Procédures de dépannage et conseils pour les services de messagerie (liste des tâches)

Procédures de dépannage et conseils pour les services de messagerie

Test de la configuration de la messagerie

Vérification d'alias de messagerie

Test des ensembles de règles sendmail

Vérification des connexions à d'autres systèmes

Consignation des messages d'erreur

Autres sources d'informations de diagnostic pour la messagerie

Résolution des messages d'erreur

14.  Services de messagerie (référence)

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Administration des fichiers d'alias de messagerie

Les alias de messagerie doivent être uniques au sein d'un domaine. Cette section fournit les procédures de gestion des fichiers d'alias de messagerie.

En outre, vous pouvez créer des fichiers de base de données pour l'hôte de messagerie locale en utilisant makemap. Reportez-vous à la page de manuel makemap(1M). L'utilisation de ces fichiers de base de données n'offre pas tous les avantages de l'utilisation d'un service de noms, tel que NIS. Toutefois, vous devriez être en mesure de récupérer les données à partir de ces fichiers de base de données locaux plus rapidement, car aucune recherche sur réseau n'est impliquée. Pour plus d'informations, reportez-vous aux sections Interactions de sendmail avec des services de noms et Fichiers d'alias de messagerie du Chapitre 14, Services de messagerie (référence).

Configuration d'une carte mail.alias NIS

Utilisez la procédure suivante pour faciliter une définition d'alias avec une carte mail.alias NIS.

  1. Compilez une liste de chacun de vos clients de messagerie, de l'emplacement de leurs boîtes à lettres et des noms des systèmes de serveur de courrier.
  2. Devenez un administrateur sur le serveur NIS maître.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  3. Modifiez le fichier /etc/mail/aliases et créez les entrées suivantes.
    1. Ajoutez une entrée pour chaque client de messagerie.
      # cat /etc/mail/aliases
      ..
      alias:expanded-alias
      alias

      Utilisez le nom d'alias court.

      expanded-alias

      Utilisez le nom d'alias complet (user@host.domain.com).

    2. Assurez-vous que vous avez une entrée Postmaster: root.
      # cat /etc/mail/aliases
      ..
      Postmaster: root
    3. Ajoutez un alias pour l'utilisateur root. Utilisez l'adresse e-mail de la personne désignée administrateur du courrier.
      # cat /etc/mail/aliases
      ..
      root: user@host.domain.com
      user@host.domain.com

      Utilisez l'adresse assignée de l'administrateur du courrier désigné.

  4. Assurez-vous que le serveur maître NIS exécute un service de noms pour résoudre les noms d'hôte sur chaque serveur de courrier.
  5. Passez au répertoire /var/yp.
    # cd /var/yp
  6. Appliquez la commande make.
    # make

    Les modifications apportées aux fichiers /etc/hosts et /etc/mail/aliases sont propagées aux systèmes esclaves NIS. Les modifications ne restent actives que pendant quelques minutes, au plus.

Configuration d'un fichier d'alias de messagerie locale

Utilisez la procédure suivante pour résoudre les alias avec un fichier d'alias de messagerie locale.

  1. Compilez une liste de chacun de vos utilisateurs et de l'emplacement de leurs boîtes à lettres.
  2. Devenez un administrateur root sur le serveur de courrier.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  3. Modifiez le fichier /etc/mail/aliases et créez les entrées suivantes.
    1. Ajoutez une entrée pour chaque utilisateur.
      user1: user2@host.domain
      user1

      Utilisez le nouveau nom d'alias.

      user2@host.domain

      Utilisez l'adresse réelle pour le nouvel alias.

    2. Assurez-vous que vous avez une entrée Postmaster: root.
      # cat /etc/mail/aliases
      ..
      Postmaster: root
    3. Ajoutez un alias pour l'utilisateur root. Utilisez l'adresse e-mail de la personne désignée administrateur du courrier.
      # cat /etc/mail/aliases
      ..
      root: user@host.domain.com
      user@host.domain.com

      Utilisez l'adresse assignée de l'administrateur du courrier désigné.

  4. Recréez la base de données d'alias.
    # newaliases

    La configuration de l'option AliasFile dans /etc/mail/sendmail.cf détermine si cette commande génère sous forme binaire le fichier unique, /etc/mail/aliases.db, ou la paire de fichiers, /etc/mail/aliases.dir et /etc/mail/aliases.pag.

  5. Effectuez l'une des étapes suivantes pour copier le ou les fichiers qui ont été générés.
    1. (Facultatif) Copiez les fichiers /etc/mail/aliases, /etc/mail/aliases.dir et /etc/mail/aliases.pag dans chacun des autres systèmes.

      Vous pouvez copier les trois fichiers à l'aide des commandes rcp ou rsync. Reportez-vous à la page de manuel rcp(1) ou à la page de manuel rsync(1) pour plus d'informations. Sinon, vous pouvez créer un script dans ce but.

      Lorsque vous copiez ces fichiers, vous n'avez pas besoin d'exécuter la commande newaliases sur chacun des autres systèmes. Cependant, n'oubliez pas de mettre à jour tous les fichiers /etc/mail/aliases chaque fois que vous ajoutez ou supprimez un client de messagerie.

    2. (Facultatif) Copiez les fichiers /etc/mail/aliases et /etc/mail/aliases.db dans chacun des autres systèmes.

      Vous pouvez copier ces fichiers à l'aide des commandes rcp ou rsync. Reportez-vous à la page de manuel rcp(1) ou à la page de manuel rsync(1) pour plus d'informations. Sinon, vous pouvez créer un script dans ce but.

      Lorsque vous copiez ces fichiers, vous n'avez pas besoin d'exécuter la commande newaliases sur chacun des autres systèmes. Cependant, n'oubliez pas de mettre à jour tous les fichiers /etc/mail/aliases chaque fois que vous ajoutez ou supprimez un client de messagerie.

Création d'un fichier de configuration à clé

Pour créer un fichier de configuration à clé, suivez les instructions ci-après.

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un fichier d'entrée.

    Les entrées peuvent avoir la syntaxe suivante.

    old-name@newdomain.com   new-name@newdomain.com
    old-name@olddomain.com    error:nouser No such user here
    @olddomain.com          %1@newdomain.com
    old_name@newdomain.com

    Utilisez le nom d'utilisateur qui était auparavant assigné avec le domaine qui vient d'être assigné.

    new_name@newdomain.com

    Utilisez l'adresse qui vient d'être assignée.

    old_name@olddomain.com

    Utilisez le nom d'utilisateur qui était auparavant assigné avec le domaine qui était assigné.

    olddomain.com

    Utilisez le domaine qui était assigné auparavant.

    newdomain.com

    Utilisez le domaine qui vient d'être assigné.

    La première entrée redirige le courrier vers un nouvel alias. L'entrée suivante crée un message lorsqu'un alias erroné est utilisé. La dernière entrée redirige tous les courriers entrants de olddomain vers newdomain.

  3. Créez le fichier de base de données.
    # /usr/sbin/makemap maptype newmap < newmap
    maptype

    Sélectionnez un type de base de données, tel que dbm, btree ou hash.

    newmap

    Utilisez le nom du fichier d'entrée et la première partie du nom du fichier de base de données. Si le type de base de données dbm est sélectionné, les fichiers de base de données sont créés en utilisant des suffixes .pag et .dir. Pour les deux autres types de base de données, le nom du fichier est suivi par .db.

Gestion de l'alias postmaster

Chaque système doit être en mesure d'envoyer du courrier à une boîte à lettres postmaster. Vous pouvez créer un alias NIS pour postmaster, ou vous pouvez créer un alias dans chaque fichier /etc/mail/aliases local. Reportez-vous à ces procédures.

Création d'un alias postmaster dans chaque fichier /etc/mail/aliases local

Si vous créez l'alias postmaster dans chaque fichier /etc/mail/aliases local, suivez les instructions ci-dessous.

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Affichez l'entrée /etc/mail/aliases.
    # cat /etc/mail/aliases
    # Following alias is required by the mail protocol, RFC 2821
    # Set it to the address of a HUMAN who deals with this system's
    # mail problems.
    Postmaster: root
  3. Modifiez le fichier /etc/mail/aliases de chaque système.

    Passez de l'utilisateur root à l'adresse e-mail de la personne désignée administrateur du courrier.

    Postmaster: mail-address
    mail-address

    Utilisez l'adresse assignée de la personne désignée administrateur du courrier.

  4. (Facultatif) Créez une boîte à lettres séparée pour l'administrateur du courrier.

    Vous pouvez créer une autre boîte à lettres pour l'administrateur du courrier pour maintenir son courrier séparé du courrier personnel. Si vous créez une autre boîte à lettres, utilisez l'adresse de la boîte à lettres à la place de l'adresse e-mail personnelle de l'administrateur du courrier lorsque vous modifiez les fichiers /etc/mail/aliases. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Création d'une autre boîte à lettres pour postmaster.

Création d'une autre boîte à lettres pour postmaster

Si vous souhaitez créer une autre boîte à lettres pour postmaster, suivez ces instructions.

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Créez un compte utilisateur pour la personne désignée postmaster. Placez un astérisque (*) dans le champ de mot de passe.

    Pour plus d'informations sur l'ajout d'un compte utilisateur, reportez-vous à la section Configuration et administration des comptes utilisateur (liste des tâches) du manuel Administration d’Oracle Solaris : Tâches courantes .

  3. Une fois le courrier distribué, donnez au programme mail les autorisations en lecture et en écriture sur le nom de la boîte à lettres.
    # mail -f postmaster
    postmaster

    Utilisez l'adresse assignée.

Ajout de la boîte à lettres postmaster aux alias dans le fichier /etc/mail/aliases

Si vous ajoutez une boîte à lettres postmaster aux alias dans le fichier /etc/mail/aliases, suivez les instructions ci-dessous.

  1. Devenez un administrateur.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Procédure d’obtention des droits d’administration du manuel Administration d’Oracle Solaris : services de sécurité.

  2. Ajoutez un alias pour l'utilisateur root. Utilisez l'adresse e-mail de la personne désignée administrateur du courrier.
    # cat /etc/mail/aliases
    ..
    root: user@host.domain.com
    user@host.domain.com

    Utilisez l'adresse assignée de la personne désignée administrateur du courrier.

  3. Sur le système local de l'administrateur du courrier, créez une entrée dans le fichier /etc/mail/aliases qui définit le nom de l'alias. sysadmin est un exemple. Incluez également le chemin d'accès à la boîte à lettres locale.
    # cat /etc/mail/aliases
    ..
    sysadmin: /usr/somewhere/somefile
    sysadmin

    Créez un nom pour un nouvel alias.

    /usr/somewhere/somefile

    Utilisez le chemin d'accès à la boîte à lettres locale.

  4. Recréez la base de données d'alias.
    # newaliases