JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Version Oracle Solaris de sendmail

Indicateurs utilisés et non utilisés pour compiler sendmail

MILTER, API de filtre de courrier pour sendmail

Autres commande sendmail

Versions du fichier de configuration

Composants matériels et logiciels des services de messagerie

Composants logiciels

Agent utilisateur de messagerie

Agent de transfert de courrier

Agent de distribution locale

Logiciels de messagerie et sendmail

Adresses e-mail

Fichiers de boîte à lettres

Alias de messagerie

Composants matériels

Hôte de messagerie

Serveur de courrier

Client de messagerie

Passerelle de messagerie

Programmes et fichiers de service de messagerie

Amélioration de l'utilitaire vacation

Contenu du répertoire /usr/bin

Contenu du répertoire /etc/mail

Contenu du répertoire /etc/mail/cf

Contenu du répertoire /usr/lib

Autres fichiers utilisés pour les services de messagerie

Interactions des programmes de messagerie

Programme sendmail

sendmail et ses mécanismes de réacheminement

Fonctions de sendmail

Fichier de configuration sendmail

Fichiers d'alias de messagerie

Alias .mailrc

Fichier /etc/mail/aliases

Carte aliases NIS

Fichiers .forward

Situations à éviter

Contrôles des fichiers .forward

Fichier .forward.hostname

Fichier .forward+detail

Fichier /etc/default/sendmail

Adresses e-mail et acheminement du courrier

Interactions de sendmail avec des services de noms

sendmail.cf et domaines de messagerie

sendmail et les services de noms

Domaines de messagerie et domaines de service de noms

Configuration requise pour les services de noms

Interactions entre NIS et sendmail

Interactions de sendmail avec NIS et DNS

Modifications de la version 8.14 de sendmail

Modifications de la version 8.13 de sendmail

Prise en charge de l'exécution de SMTP avec TLS dans la version 8.13 de sendmail

Options du fichier de configuration pour l'exécution de SMTP avec TLS

Macros pour l'exécution de SMTP avec TLS

Ensembles de règles pour l'exécution de SMTP avec TLS

Considérations de sécurité liées à l'exécution de SMTP avec TLS

Options de ligne de commande supplémentaires dans la version 8.13 de sendmail

Options de fichier de configuration supplémentaires et révisées dans la version 8.13 de sendmail

Déclarations FEATURE() supplémentaires et révisées dans la version 8.13 de sendmail

Modifications à partir de la version 8.12 de sendmail

Prise en charge des wrappers TCP à partir de la version 8.12 de sendmail

Fichier de configuration submit.cf à partir de la version 8.12 de sendmail

Fonctions permettant de distinguer sendmail.cf de submit.cf

Modifications fonctionnelles à partir de la version 8.12 de sendmail

Options de ligne de commande supplémentaires ou abandonnées à partir de la version 8.12 de sendmail

Arguments supplémentaires pour les options PidFile et ProcessTitlePrefix à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros définies supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros MAX supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros de configuration m4 supplémentaires et révisées à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées à la déclaration FEATURE() à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées à la déclaration MAILER() à partir de la version 8.12 de sendmail

Indicateurs d'agent de distribution supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Conditions d'égalité supplémentaires pour les agents de distribution à partir de la version 8.12 de sendmail

Fonctions de file d'attente supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications pour LDAP à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées au logiciel de messagerie intégré à partir de la version 8.12 de sendmail

Ensembles de règles supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées aux fichiers à partir de la version 8.12 de sendmail

Version 8.12 de sendmail et adresses IPv6 dans la configuration

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Programmes et fichiers de service de messagerie

Les services de messagerie comprennent de nombreux programmes et démons qui interagissent. Cette section présente les fichiers, programmes, termes et concepts liés à l'administration des messages électroniques.

Amélioration de l'utilitaire vacation

L'utilitaire vacation a été amélioré pour permettre à un utilisateur de spécifier les messages entrants qui reçoivent des réponses générées automatiquement. Grâce à cette amélioration, l'utilisateur peut éviter de partager des informations confidentielles ou des coordonnées avec des personnes inconnues. Les messages provenant d'expéditeurs de courrier indésirable ou de personnes inconnues ne reçoivent pas de réponse.

Le principe consiste à comparer l'adresse e-mail d'un émetteur de message entrant avec une liste de domaines ou d'adresses e-mail dans un fichier .vacation.filter. Ce fichier est créé par l'utilisateur et situé dans le répertoire personnel de l'utilisateur. Si une correspondance de domaine ou d'adresse e-mail est trouvée, une réponse est envoyée. Dans le cas contraire, aucune réponse n'est envoyée.

Le fichier .vacation.filter peut contenir des entrées telles que :

company.com
mydomain.com
onefriend@hisisp.com
anotherfriend@herisp.com

Notez que chaque ligne contient un domaine ou une adresse e-mail. Chaque entrée doit figurer sur une ligne séparée. Pour que l'adresse e-mail d'un expéditeur corresponde à une entrée d'adresse e-mail, la correspondance doit être exacte, à l'exception de la casse. Les lettres contenues dans l'adresse de l'expéditeur peuvent donc être en minuscules ou en majuscules. Pour que l'adresse e-mail de l'expéditeur corresponde à une entrée de domaine, l'adresse doit contenir le domaine répertorié. Par exemple, somebody@dept.company.com et someone@company.com est une correspondance pour une entrée de domaine de company.com.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel vacation(1).

Contenu du répertoire /usr/bin

Le tableau ci-après présente le contenu du répertoire /usr/bin, qui est utilisé pour les services de messagerie.

Nom
Type
Description
mail
Fichier
Agent utilisateur.
mailcompat
Fichier
Filtre qui stocke le courrier au format de boîte à lettres SunOS 4.1.
mailq
Fichier
Programme qui répertorie le contenu de la file d'attente de messages.
mailstats
Fichier
Programme qui est utilisé pour lire les statistiques de courrier stockées dans le fichier /etc/mail/statistics (le cas échéant).
mailx
Fichier
Agent utilisateur.
mconnect
Fichier
Programme qui se connecte au logiciel de messagerie pour la vérification de l'adresse et le débogage.
praliases
Fichier
Une commande pour décompiler la base de données d'alias. Reportez-vous aux informations sur la décompilation fournies à la page de manuel pour praliases(1).
rmail
Lien symbolique
Lien symbolique vers /usr/bin/mail. Commande qui est souvent utilisée pour autoriser uniquement l'envoi du courrier.
vacation
Fichier
Commande qui configure une réponse automatique au courrier.

Contenu du répertoire /etc/mail

Le tableau ci-après présente le contenu du répertoire /etc/mail.

Nom
Type
Description
Mail.rc
Fichier
Paramètres par défaut pour l'agent utilisateur mailx.
aliases
Fichier
Informations sur le transfert du courrier.
aliases.db
Fichier
Format binaire par défaut des informations sur le transfert du courrier qui sont créées en exécutant la commande newaliases.
aliases.dir
Fichier
Format binaire des informations sur le transfert du courrier qui sont créées en exécutant la commande newaliases. Peut toujours être utilisé, mais n'est plus utilisé par défaut à partir de la version Solaris 9.
aliases.pag
Fichier
Format binaire des informations sur le transfert du courrier qui sont créées en exécutant la commande newaliases. Peut toujours être utilisé, mais n'est plus utilisé par défaut à partir de la version Solaris 9.
mailx.rc
Fichier
Paramètres par défaut pour l'agent utilisateur mailx.
main.cf
Lien symbolique
Lien symbolique reliant cet exemple de fichier de configuration pour les principaux systèmes au fichier sendmail.cf qui est fourni à des fins de compatibilité ascendante. Ce fichier n'est pas nécessaire dans la version 8.13 de sendmail.
relay-domains
Fichier
Liste de tous les domaines pour lesquels le relais est autorisé. Par défaut, seul le domaine local est autorisé.
sendmail.cf
Fichier
Fichier de configuration pour l'acheminement du courrier.
submit.cf
Fichier
Nouveau fichier de configuration pour le programme d'envoi du courrier (MSP). Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Fichier de configuration submit.cf à partir de la version 8.12 de sendmail.
local-host-names
Fichier
Fichier facultatif que vous pouvez créer si le nombre d'alias pour l'hôte de messagerie est trop grand.
helpfile
Fichier
Fichier d'aide qui est utilisé par la commande HELP SMTP.
sendmail.pid
Fichier
Fichier qui répertorie le PID du démon d'écoute et qui se trouve maintenant dans /system/volatile.
statistics
Fichier
Fichier de statistiques sendmail. Si ce fichier est présent, sendmail enregistre la quantité de trafic passant par chaque logiciel de messagerie. Auparavant, ce fichier était appelé sendmail.st.
subsidiary.cf
Lien symbolique
Lien symbolique reliant cet exemple de fichier de configuration pour les systèmes subsidiaires au fichier sendmail.cf qui est fourni à des fins de compatibilité ascendante. Ce fichier n'est pas nécessaire dans la version 8.13 de sendmail.
trusted-users
Fichier
Fichier qui répertorie les utilisateurs (un seul utilisateur par ligne) qui peuvent être autorisés à effectuer certaines opérations de messagerie. Par défaut, seul l'utilisateur root est dans ce fichier. Certaines opérations de messagerie, dès lors qu'elles sont effectuées par des utilisateurs non autorisés, entraînent l'affichage de l'avertissement suivant : X-Authentication-Warning: header being added to a message.

Contenu du répertoire /etc/mail/cf

Au sein du répertoire /etc/mail se trouve un sous-répertoire, cf, qui contient tous les fichiers nécessaires pour créer un fichier sendmail.cf. Le contenu de cf est présenté dans le Tableau 14-9.

Pour prendre en charge un système de fichiers /usr en lecture seule, le contenu du répertoire /usr/lib/mail a été déplacé dans le répertoire /etc/mail/cf. Notez, toutefois, les exceptions suivantes : Les scripts de shell /usr/lib/mail/sh/check-hostname et /usr/lib/mail/sh/check-permissions se trouvent désormais dans le répertoire /usr/sbin. Reportez-vous à la section Autres fichiers utilisés pour les services de messagerie. Pour garantir la compatibilité ascendante, des liens symboliques pointent vers le nouvel emplacement de chaque fichier.

Tableau 14-9 Contenu du répertoire /etc/mail/cf utilisé pour les services de messagerie

Nom
Type
Description
README
Fichier
Décrit les fichiers de configuration.
cf/main.cf
Lien symbolique
Le nom de ce fichier est lié à cf/sendmail.cf. Ce fichier était auparavant le fichier de configuration principal.
cf/main.mc
Lien symbolique
Le nom de ce fichier est lié à cf/sendmail.mc. Ce fichier était utilisé pour créer le fichier de configuration principal.
cf/Makefile
Fichier
Fournit des règles pour la création, de nouveaux fichiers de configuration.
cf/submit.cf
Fichier
Fichier de configuration pour le programme d'envoi du courrier (MSP), qui est utilisé pour envoyer des messages.
cf/submit.mc
Fichier
Fichier utilisé pour créer le fichier submit.cf. Le fichier définit des macros m4 pour le programme d'envoi du courrier (MSP).
cf/sendmail.cf
Fichier
Fichier de configuration principal de sendmail.
cf/sendmail.mc
Fichier
Contient les macros m4 qui sont utilisées pour générer le fichier sendmail.cf.
cf/subsidiary.cf
Lien symbolique
Le nom de ce fichier est lié à cf/sendmail.cf. Ce fichier était le fichier de configuration pour les hôtes qui montaient via NFS le fichier /var/mail à partir d'un autre hôte.
cf/subsidiary.mc
Lien symbolique
Le nom de ce fichier est lié à cf/sendmail.mc. Ce fichier contenait les macros m4 qui généraient le fichier subsidiary.cf.
domain
Répertoire
Offre des descriptions de sous-domaines liés au site.
domain/generic.m4
Fichier
Fichier de domaine générique de Berkeley Software Distribution.
domain/solaris-antispam.m4
Fichier
Fichier de domaine contenant les modifications permettant à sendmail de fonctionner comme les précédentes versions de sendmail. Cependant, le relais est complètement désactivé, les adresses des expéditeurs sans nom d'hôte sont rejetées et les domaines impossibles à résoudre sont rejetés.
domain/solaris-generic.m4
Fichier
Fichier de domaine par défaut contenant les modifications permettant à sendmail de fonctionner comme les versions précédentes de sendmail.
feature
Répertoire
Contient les définitions de fonctions spécifiques à certains hôtes. Reportez-vous au fichier README pour une description complète des fonctions.
m4
Répertoire
Contient les fichiers d'inclusion indépendants du site.
mailer
Répertoire
Contient les définitions des logiciels de messagerie, qui incluent local, smtp et uucp.
main-v7sun.mc
Fichier
Obsolète : ce fichier est renommé en cf/sendmail.mc.
ostype
Répertoire
Décrit différents environnements de système d'exploitation.
ostype/solaris2.m4
Fichier
Définit le logiciel de messagerie local par défaut comme mail.local.
ostype/solaris2.ml.m4
Fichier
Définit le logiciel de messagerie local par défaut comme mail.local.
ostype/solaris2.pre5.m4
Fichier
Définit le logiciel de messagerie local comme mail.
ostype/solaris8.m4
Fichier
Définit le logiciel de messagerie local comme mail.local (en mode LMTP), active IPv6 et spécifie /system/volatile comme le répertoire du fichier sendmail.pid.
subsidiary-v7sun.mc
Fichier
Obsolète : ce fichier est renommé en cf/sendmail.mc.

Contenu du répertoire /usr/lib

Le tableau ci-après présente le contenu du répertoire /usr/lib, qui est utilisé pour les services de messagerie.

Tableau 14-10 Contenu du répertoire /usr/lib

Nom
Type
Description
mail.local
Fichier
Logiciel de messagerie qui distribue le courrier aux boîtes à lettres.
sendmail
Fichier
Programme de transfert, également connu comme l'agent de transfert de courrier.
smrsh
Fichier
Programme de shell (shell restreint de sendmail) qui utilise la syntaxe “|program” de sendmail pour restreindre les programmes que sendmail peut exécuter sur les programmes répertoriés dans le répertoire /var/adm/sm.bin. Reportez-vous à la page de manuel smrsh(1M) pour obtenir des recommandations concernant les éléments à inclure dans le fichier /var/adm/sm.bin. Pour l'activer, incluez la commande m4, FEATURE("smrsh'), dans votre fichier mc.
mail
Lien symbolique
Lien symbolique pointant vers le répertoire /etc/mail/cf. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Contenu du répertoire /etc/mail/cf.

Autres fichiers utilisés pour les services de messagerie

Plusieurs autres fichiers et répertoires sont utilisés pour les services de messagerie, comme présentés dans leTableau 14-11.

Tableau 14-11 Autres fichiers utilisés pour les services de messagerie

Nom
Type
Description
/etc/default/sendmail
Fichier
Répertorie les variables d'environnement pour le script de démarrage pour sendmail.
/etc/shells
Fichier
Répertorie les shells de connexion valides.
/etc/mail/cf/sh
Répertoire
Contient les scripts shell qui sont utilisés par les aides à la migration et à la création m4.
/system/volatile/sendmail.pid
Fichier
Fichier qui répertorie le PID du démon d'écoute.
/usr/sbin/check-permissions
Fichier
Vérifie les autorisations valides des alias :include:, des fichiers .forward et de leur chemin d'accès au répertoire parent.
/usr/sbin/check-hostname
Fichier
Vérifie que sendmail est en mesure de déterminer le nom d'hôte complet.
/usr/sbin/editmap
Fichier
Interroge et modifie des enregistrements contenus dans les cartes de la base de données pour sendmail.
/usr/sbin/in.comsat
Fichier
Démon de notification par e-mail.
/usr/sbin/makemap
Fichier
Crée des formes binaires de cartes à clé.
/usr/sbin/newaliases
Lien symbolique
Lien symbolique vers /usr/lib/sendmail. Utilisé pour créer la forme binaire de la base de données d'alias. Auparavant placé dans le fichier /usr/bin.
/usr/sbin/syslogd
Fichier
Journal de messages d'erreur, utilisé par sendmail.
/usr/sbin/etrn
Fichier
Script perl pour le démarrage de la file d'attente de messages à distance côté client.
/var/mail/mailbox1, /var/mail/mailbox2
Fichier
Boîtes à lettres pour le courrier distribué.
/var/spool/clientmqueue
Répertoire
Stockage du courrier distribué par le démon client.
/var/spool/mqueue
Répertoire
Stockage du courrier distribué par le démon principal.

Interactions des programmes de messagerie

Les services de messagerie sont fournis par une combinaison des programmes suivants, qui interagissent comme indiqué dans l'illustration simplifiée de la Figure 14-2.

Figure 14-2 Interactions des programmes de messagerie

image:Le contexte décrit le graphique.

Vous trouverez ci-dessous une description des interactions des programmes de messagerie.

  1. Les utilisateurs envoient des messages en utilisant des programmes tels que mailx. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel pour mailx(1).

  2. Le message est collecté par le programme qui l'a généré, puis le message est transmis au démon sendmail.

  3. Le démon sendmail analyse les adresses (les divise en segments identifiables) du message. Le démon utilise les informations issues du fichier de configuration, /etc/mail/sendmail.cf, afin de déterminer la syntaxe du nom de réseau , les alias, les informations de transfert et la topologie réseau. En utilisant ces informations, sendmail détermine la route qu'un message doit suivre pour atteindre un destinataire.

  4. Le démon sendmail transmet le message au système approprié.

  5. Le programme /usr/lib/mail.local sur le système local distribue le courrier vers la boîte à lettres dans le répertoire /var/mail/ nom-utilisateur du destinataire du message.

  6. Le destinataire est informé que le courrier est arrivé et récupère le courrier en utilisant mail, mailx ou un programme similaire.

Programme sendmail

La liste ci-après décrit certaines des fonctionnalités du programme sendmail.

Le système d'exploitation Oracle Solaris utilise le programme sendmail comme routeur de messages. La liste suivante décrit certaines de ses fonctions.

Pour plus d'informations sur le programme sendmail, reportez-vous aux sections suivantes.

sendmail et ses mécanismes de réacheminement

Le programme sendmail prend en charge trois mécanismes de réacheminement du courrier. Le mécanisme choisi dépend du type de modification qui est impliqué :

En outre, le mécanisme de réacheminement que vous choisissez peut avoir une incidence sur le niveau d'administration requis. Prenez en compte les options suivantes.

  1. Un mécanisme de réacheminement est la définition d'alias.

    La définition d'alias peut mettre en correspondance des noms à des adresses au niveau du serveur ou d'un service de noms, en fonction du type de fichier que vous utilisez.

    Prenez en compte les avantages et inconvénients suivants relatifs à la définition d'alias de service de noms.

    • L'utilisation d'un fichier d'alias de service de noms permet que les modifications de réacheminement du courrier soient administrées à partir d'une source unique. Cependant, la définition d'alias de service de noms peut créer un retard lorsque le réacheminement est propagé.

    • L'administration du service de noms est généralement limitée à un groupe donné d'administrateurs système. Un utilisateur normal n'administre pas ce fichier.

    Tenez compte des avantages et inconvénients suivants relatifs à l'utilisation d'un fichier d'alias de serveur.

    • L'utilisation d'un fichier d'alias de serveur permet la gestion du réacheminement par quiconque pouvant devenir utilisateur root sur le serveur désigné.

    • La définition d'alias doit créer peu ou pas de latence lorsque le réacheminement est propagé.

    • La modification n'a d'incidence que sur le serveur local, ce qui peut être acceptable si la plupart du courrier est envoyé à un seul serveur. Toutefois, si vous avez besoin de propager la modification à de nombreux serveurs de courrier, utilisez un service de noms.

    • Un utilisateur normal n'administre pas cette modification.

    Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Fichiers d'alias de messagerie de ce chapitre. Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

  2. Le mécanisme suivant est forwarding.

    Ce mécanisme permet aux utilisateurs d'administrer le réacheminement du courrier. Les utilisateurs locaux peuvent réacheminer leur courrier entrant vers les emplacements suivants.

    • Une autre boîte à lettres

    • Un autre logiciel de messagerie

    • Un autre hôte de messagerie

    Ce mécanisme est pris en charge par l'utilisation de fichiers .forward. Pour plus d'informations sur ces fichiers, reportez-vous à la section Fichiers .forward de ce chapitre. Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers .forward (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

  3. Le dernier mécanisme de réacheminement est l'inclusion.

    Ce mécanisme permet aux utilisateurs de conserver les listes d'alias au lieu de demander l'accès en tant qu'utilisateur root. Pour offrir cette fonction, l'utilisateur root doit créer une entrée appropriée dans le fichier d'alias sur le serveur. Une fois l'entrée créée, l'utilisateur peut réacheminer le courrier selon les besoins. Pour plus d'informations sur l'inclusion, reportez-vous à la section Fichier /etc/mail/aliases de ce chapitre. Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).


    Remarque - Les programmes qui lisent le courrier, tels que /usr/bin/mailx, peuvent avoir leurs propres alias, qui sont développés avant que le message n'atteigne sendmail. Les alias de sendmail peuvent provenir d'un certain nombre de sources de service de noms, telles que les fichiers locaux ou NIS. L'ordre de la recherche est déterminé par le service svc:/system/name-service/switch. Reportez-vous à la page de manuel nsswitch.conf(4).


Fonctions de sendmail

Le programme sendmail fournit les caractéristiques suivantes.

Fichier de configuration sendmail

Un fichier de configuration contrôle la façon dont sendmail effectue ses fonctions. Le fichier de configuration détermine le choix des agents de distribution, des règles de réécriture d'adresse et du format de l'en-tête de courrier. Le programme sendmail utilise les informations issues du fichier /etc/mail/sendmail.cf pour exécuter ses fonctions.

Le système d'exploitation Oracle Solaris fournit deux fichiers de configuration par défaut dans le répertoire /etc/mail.

  1. sendmail.cf, fichier de configuration utilisé pour exécuter sendmail en mode démon.

  2. submit.cf, fichier de configuration utilisé pour exécuter sendmail en mode programme d'envoi du courrier, au lieu du mode démon. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Fichier de configuration submit.cf à partir de la version 8.12 de sendmail.

Lors de la configuration des clients de messagerie, serveurs de courrier, hôtes de messagerie ou passerelles de messagerie, prenez en compte les points suivants :

La liste suivante décrit certains paramètres de configuration que vous pouvez modifier, selon les exigences de votre site.

Fichiers d'alias de messagerie

Vous pouvez utiliser quelconque des fichiers, cartes ou tables suivants pour tenir à jour les alias.

Votre méthode de mise à jour des alias dépend de l'utilisateur de l'alias et de la personne qui doit être en mesure de modifier l'alias. Chaque type d'alias possède ses propres exigences de format.

Si vous recherchez des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Alias .mailrc

Les alias qui sont répertoriés dans un fichier .mailrc sont accessibles uniquement par l'utilisateur qui détient le fichier. Cette restriction permet aux utilisateurs d'établir un fichier d'alias qu'ils contrôlent et qui est uniquement utilisable par son propriétaire. Les alias d'un fichier .mailrc respectent le format suivant.

alias aliasname value value value ...

aliasname est le nom que l'utilisateur utilise lors de l'envoi de courrier et value est une adresse e-mail valide.

Si un utilisateur établit un alias personnel pour scott qui ne correspond pas à l'adresse e-mail pour scott dans le service de noms, une erreur se produit. Le courrier est acheminé à la personne erronée lorsque les gens essaient de répondre à un message généré par cet utilisateur. La seule solution consiste à utiliser l'un des autres mécanismes de définition d'alias.

Fichier /etc/mail/aliases

N'importe quel alias qui est établi dans le fichier /etc/mail/aliases peut être utilisé par tout utilisateur qui connaît le nom de l'alias et le nom d'hôte du système qui contient le fichier. Les listes de distribution d'un fichier /etc/mail/aliases respectent le format suivant.

aliasname: value,value,value ...

aliasname est le nom que l'utilisateur utilise lors de l'envoi de courrier à cet alias et value est une adresse e-mail valide.

Si votre réseau n'exécute pas de service de noms, le fichier /etc/mail/aliases de chaque système doit contenir des entrées pour tous les clients de messagerie. Vous pouvez modifier le fichier sur chaque système ou modifier le fichier sur un système et le copier sur chacun des autres systèmes.

Les alias du fichier /etc/mail/aliases sont stockés sous forme de texte. Lorsque vous modifiez le fichier /etc/mail/aliases, vous avez besoin d'exécuter le programme newaliases. Ce programme recompile la base de données et rend les alias disponibles sous forme binaire pour le programme sendmail. Pour obtenir des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'un fichier d'alias de messagerie locale du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Vous pouvez créer des alias uniquement pour les noms locaux, tels qu'un nom d'hôte en cours ou aucun nom d'hôte. Par exemple, une entrée d'alias pour l'utilisateur ignatz qui possède une boîte à lettres sur le système saturn aurait l'entrée suivante dans le fichier /etc/mail/aliases.

ignatz: ignatz@saturn

Vous devez créer un compte d'administration pour chaque serveur de courrier. Vous créez un tel compte en affectant une boîte à lettres sur le serveur de courrier à l'utilisateur root et en ajoutant une entrée pour root au fichier /etc/mail/aliases. Par exemple, si le système saturn est un serveur de boîte à lettres, ajoutez l'entrée root: sysadmin@saturn au fichier /etc/mail/aliases.

Normalement, seul l'utilisateur root peut modifier ce fichier. Une autre option consiste à créer l'entrée suivante.

aliasname: :include:/path/aliasfile

aliasname est le nom que l'utilisateur utilise lors de l'envoi du courrier et /path/aliasfile est le chemin d'accès complet au fichier qui contient la liste des alias. Le fichier d'alias doit inclure les entrées de messagerie, une entrée sur chaque ligne et aucune autre notation.

user1@host1
user2@host2

Vous pouvez définir d'autres fichiers de courrier dans /etc/mail/aliases pour enregistrer un journal ou une copie de sauvegarde. L'entrée suivante stocke tout le courrier qui est envoyé à aliasname dans filename.

aliasname: /home/backup/filename

Vous pouvez également acheminer le courrier vers un autre processus. L'exemple suivant stocke une copie du message e-mail dans filename et en imprime une copie.

aliasname: "|tee -a /home/backup/filename |lp"

Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Carte aliases NIS

Tous les utilisateurs d'un domaine local peuvent utiliser les entrées qui sont contenues dans la carte aliases NIS. La raison en est que le programme sendmail peut utiliser la carte aliases NIS au lieu des fichiers /etc/mail/aliases locaux pour déterminer les adresses de la liste de diffusion. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel nsswitch.conf(4).

Les alias de la carte aliases NIS respectent le format suivant.

aliasname: value,value,value ...

aliasname est le nom que l'utilisateur utilise lors de l'envoi de courrier et value est une adresse e-mail valide.

La carte aliases NIS doit contenir des entrées pour tous les clients de messagerie. En général, seul l'utilisateur root sur le maître NIS peut modifier ces entrées. Ce type d'alias n'est peut-être pas un bon choix pour les alias qui sont en constante évolution. Toutefois, ces alias peuvent être utiles s'ils pointent vers un autre fichier d'alias, comme dans l'exemple de syntaxe suivant.

aliasname: aliasname@host

aliasname est le nom que l'utilisateur utilise lors de l'envoi de courrier et host est le nom d'hôte du serveur qui contient un fichier /etc/mail/alias.

Pour obtenir des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'une carte mail.alias NIS du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Fichiers .forward

Les utilisateurs peuvent créer un fichier .forward dans leurs répertoires personnels que sendmail, ainsi que d'autres programmes, peut utiliser pour rediriger le courrier ou l'envoyer. Reportez-vous aux sections ci-après.

Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers .forward (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Situations à éviter

La liste suivante décrit certaines situations que vous pouvez éviter ou résoudre facilement.

Contrôles des fichiers .forward

Pour que les fichiers .forward constituent un élément efficace de la distribution du courrier, assurez-vous que les contrôles suivants (des paramètres des autorisations principalement) sont correctement appliqués.

Fichier .forward.hostname

Vous pouvez créer un fichier .forward. hostname pour rediriger le courrier qui est envoyé à un hôte spécifique. Par exemple, si l'alias d'un utilisateur est passé de sandy@phoenix.example.com à sandy@example.com, placez un fichier .forward.phoenix dans le répertoire personnel pour sandy.

% cat .forward.phoenix
sandy@example.com
"|/usr/bin/vacation sandy"
% cat .vacation.msg
From: sandy@example.com (via the vacation program)
Subject: my alias has changed

My alias has changed to sandy@example.com.
Please use this alias in the future.
The mail that I just received from you
has been forwarded to my new address.

Sandy

Dans cet exemple, le courrier peut être transférer à la bonne place alors que l'expéditeur est informé du changement d'alias. Dans la mesure où le programme vacation permet un seul fichier de message, vous ne pouvez transférer qu'un message à la fois. Toutefois, si le message n'est pas spécifique à l'hôte, un fichier de message vacation peut être utilisé par des fichiers .forward pour de nombreux hôtes.

Fichier .forward+detail

Le fichier .forward+detail est une autre extension du mécanisme de transfert. La chaîne detail peut être n'importe quelle séquence de caractères à l'exception des caractères d'opérateur. Ces caractères sont .:%&!^[]+. L'utilisation de ce type de fichier permet de déterminer si quelqu'un d'autre utilise votre adresse e-mail sans que vous le sachiez. Par exemple, si un utilisateur indique à quelqu'un d'utiliser l'adresse e-mail sandy+test1@example.com, l'utilisateur doit être en mesure d'identifier tous les futurs messages distribués à cet alias. Par défaut, tous les messages envoyés à l'alias sandy+test1@example.com sont comparés à l'alias et aux fichiers .forward+detail. Si aucune correspondance n'est établie, le message est replanifié pour être distribué à sandy@example.com, mais l'utilisateur est en mesure de voir un changement dans l'en-tête du message To:.

Fichier /etc/default/sendmail

Ce fichier est utilisé pour stocker les options de démarrage pour sendmail afin qu'elles ne soient pas supprimées lorsqu'un hôte est mis à niveau. Les variables ci-dessous peuvent être utilisées.

CLIENTOPTIONS=“string

Permet de sélectionner des options supplémentaires à utiliser avec le démon client, qui effectue ses recherches dans la file d'attente du client uniquement (/var/spool/clientmqueue) et agit comme un programme d'exécution de la file d'attente client. Aucune vérification de la syntaxe n'est effectuée, soyez donc prudent lorsque vous apportez des modifications à cette variable.

CLIENTQUEUEINTERVAL=#

De la même manière que l'option QUEUEINTERVAL, CLIENTQUEUEINTERVAL définit l'intervalle de temps avant l'exécution de la file d'attente de messages. Toutefois, l'option CLIENTQUEUEINTERVAL contrôle les fonctions du démon client, plutôt que celles du démon principal. En règle générale, le démon principal est en mesure de distribuer tous les messages au port SMTP. Toutefois, si la charge de messages est trop élevée ou si le démon principal n'est pas en cours d'exécution, les messages sont mis dans la file d'attente du client uniquement, /var/spool/clientmqueue. Le démon client, qui vérifie la file d'attente du client uniquement, agit ensuite comme un processeur de file d'attente client.

ETRN_HOSTS=“string

Permet à un client et un serveur SMTP d'interagir immédiatement, sans attendre l'intervalle d'exécution de la file d'attente, qui est périodique. Le serveur peut immédiatement distribuer la partie de sa file d'attente destinée aux hôtes spécifiés. Pour plus d'informations, reportez-vous à la page de manuel etrn(1M).

MODE=-bd

Sélectionne le mode pour démarrer sendmail avec. Utilisez l'option -bd ou laissez-la non définie.

OPTIONS=string

Sélectionne des options supplémentaires à utiliser avec le démon principal. Aucune vérification de la syntaxe n'est effectuée, soyez donc prudent lorsque vous apportez des modifications à cette variable.

QUEUEINTERVAL=#

Définit l'intervalle pour les exécutions de la file d'attente de messages sur le démon principal. # est un entier positif qui peut être suivi par s pour les secondes, m pour les minutes, h pour les heures, d pour les jours ou w pour les semaines. La syntaxe est vérifiée avant le démarrage de sendmail. Si l'intervalle est négatif ou si l'entrée ne termine pas par une lettre appropriée, l'intervalle est ignoré et sendmail commence par un intervalle de file d'attente de 15 minutes.

QUEUEOPTIONS=p

Active un seul programme d'exécution de file d'attente persistante qui demeure en veille entre les intervalles d'exécution de la file d'attente, au lieu d'activer un nouveau programme d'exécution de file d'attente pour chaque intervalle d'exécution de la file d'attente. Vous pouvez définir cette option sur p, qui est le seul paramètre disponible. Dans le cas contraire, cette option n'est pas définie.