JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Version Oracle Solaris de sendmail

Indicateurs utilisés et non utilisés pour compiler sendmail

MILTER, API de filtre de courrier pour sendmail

Autres commande sendmail

Versions du fichier de configuration

Composants matériels et logiciels des services de messagerie

Composants logiciels

Agent utilisateur de messagerie

Agent de transfert de courrier

Agent de distribution locale

Logiciels de messagerie et sendmail

Adresses e-mail

Fichiers de boîte à lettres

Alias de messagerie

Composants matériels

Hôte de messagerie

Serveur de courrier

Client de messagerie

Passerelle de messagerie

Programmes et fichiers de service de messagerie

Amélioration de l'utilitaire vacation

Contenu du répertoire /usr/bin

Contenu du répertoire /etc/mail

Contenu du répertoire /etc/mail/cf

Contenu du répertoire /usr/lib

Autres fichiers utilisés pour les services de messagerie

Interactions des programmes de messagerie

Programme sendmail

sendmail et ses mécanismes de réacheminement

Fonctions de sendmail

Fichier de configuration sendmail

Fichiers d'alias de messagerie

Alias .mailrc

Fichier /etc/mail/aliases

Carte aliases NIS

Fichiers .forward

Situations à éviter

Contrôles des fichiers .forward

Fichier .forward.hostname

Fichier .forward+detail

Fichier /etc/default/sendmail

Adresses e-mail et acheminement du courrier

Interactions de sendmail avec des services de noms

sendmail.cf et domaines de messagerie

sendmail et les services de noms

Domaines de messagerie et domaines de service de noms

Configuration requise pour les services de noms

Interactions entre NIS et sendmail

Interactions de sendmail avec NIS et DNS

Modifications de la version 8.14 de sendmail

Modifications de la version 8.13 de sendmail

Prise en charge de l'exécution de SMTP avec TLS dans la version 8.13 de sendmail

Options du fichier de configuration pour l'exécution de SMTP avec TLS

Macros pour l'exécution de SMTP avec TLS

Ensembles de règles pour l'exécution de SMTP avec TLS

Considérations de sécurité liées à l'exécution de SMTP avec TLS

Options de ligne de commande supplémentaires dans la version 8.13 de sendmail

Options de fichier de configuration supplémentaires et révisées dans la version 8.13 de sendmail

Déclarations FEATURE() supplémentaires et révisées dans la version 8.13 de sendmail

Modifications à partir de la version 8.12 de sendmail

Prise en charge des wrappers TCP à partir de la version 8.12 de sendmail

Fichier de configuration submit.cf à partir de la version 8.12 de sendmail

Fonctions permettant de distinguer sendmail.cf de submit.cf

Modifications fonctionnelles à partir de la version 8.12 de sendmail

Options de ligne de commande supplémentaires ou abandonnées à partir de la version 8.12 de sendmail

Arguments supplémentaires pour les options PidFile et ProcessTitlePrefix à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros définies supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros MAX supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Macros de configuration m4 supplémentaires et révisées à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées à la déclaration FEATURE() à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées à la déclaration MAILER() à partir de la version 8.12 de sendmail

Indicateurs d'agent de distribution supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Conditions d'égalité supplémentaires pour les agents de distribution à partir de la version 8.12 de sendmail

Fonctions de file d'attente supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications pour LDAP à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées au logiciel de messagerie intégré à partir de la version 8.12 de sendmail

Ensembles de règles supplémentaires à partir de la version 8.12 de sendmail

Modifications apportées aux fichiers à partir de la version 8.12 de sendmail

Version 8.12 de sendmail et adresses IPv6 dans la configuration

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Composants matériels et logiciels des services de messagerie

Cette section décrit les composants matériels et logiciels d'un système de messagerie.

Composants logiciels

Chaque service de messagerie inclut au moins un exemplaire de chacun des composants logiciels suivants.

Cette section décrit également les composants logiciels suivants.

Agent utilisateur de messagerie

L'agent utilisateur de messagerie est le programme qui sert d'interface entre l'utilisateur et l'agent de transfert de courrier. Le programme sendmail est un agent de transfert de courrier. Le système d'exploitation Oracle Solaris fournit les agents utilisateur de messagerie suivants.

Agent de transfert de courrier

L'agent de transfert de courrier est responsable de l'acheminement des messages électroniques et de la résolution des adresses e-mail. Cet agent est également connu comme un agent d'acheminement du courrier. L'agent de transfert pour le système d'exploitation Oracle Solaris est sendmail. L'agent de transfert effectue les fonctions suivantes.

Agent de distribution locale

Un agent de distribution locale est un programme qui implémente un protocole de distribution du courrier. Les agents de distribution locale suivants sont fournis avec le système d'exploitation Oracle Solaris.

La section Modifications à partir de la version 8.12 de sendmail fournit des informations sur ces sujets connexes.

Logiciels de messagerie et sendmail

Le logiciel de messagerie (mailer, en anglais) est un terme spécifique à sendmail. Un logiciel de messagerie est utilisé par sendmail afin d'identifier une instance spécifique d'un agent de distribution locale personnalisé ou d'un agent de transfert de courrier personnalisé. Vous devez spécifier au moins un logiciel de messagerie dans le fichier sendmail.cf. Pour plus d'informations sur les tâches, reportez-vous à la section Modification de la configuration sendmail du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches). Cette section fournit une brève description des deux types de logiciel de messagerie.

Pour plus d'informations sur les logiciels de messagerie, reportez-vous au site http://www.sendmail.org/m4/readme.html ou /etc/mail/cf/README.

Logiciel de messagerie SMTP (Simple Mail Transfer Protocol)

SMTP est le protocole de messagerie standard utilisé sur Internet. Ce protocole définit ces logiciels de messagerie.

Logiciels de messagerie UUCP (UNIX-to-UNIX Copy Program)

Si possible, évitez d'utiliser UUCP. Pour obtenir une explication, reportez-vous à la page Web http://www.sendmail.org/m4/uucp_mailers.html ou effectuez une recherche dans le fichier /etc/mail/cf/README sur cette chaîne : USING UUCP MAILERS.

UUCP définit ces logiciels de messagerie.

uucp-old

Les noms contenus dans la classe $=U sont envoyés à uucp-old. uucp est le nom obsolète pour ce logiciel de messagerie. Le logiciel de messagerie uucp-old utilise une adresse à point d'exclamation dans les en-têtes.

uucp-new

Les noms contenus dans la classe $=Y sont envoyés à uucp-new. Utilisez ce logiciel de messagerie lorsque vous savez que le logiciel de messagerie UUCP récepteur peut gérer plusieurs destinataires dans un seul transfert. suucp est le nom obsolète pour ce logiciel de messagerie. Le logiciel de messagerie uucp-new utilise une adresse à point d'exclamation dans les en-têtes.

Si MAILER(smtp) est également indiqué dans votre configuration, deux autres logiciels de messagerie sont définis.

uucp-dom

Ce logiciel de messagerie utilise des adresses de type domaine et applique les règles de réécriture SMTP.

uucp-uudom

Les noms contenus dans la classe $=Z sont envoyés à uucp-uudom. uucp-uudom et uucp-dom utilisent le même format d'adresse d'en-tête, des adresses de type domaine.


Remarque - Etant donné que le logiciel de messagerie smtp modifie le logiciel de messagerie UUCP, placez toujours MAILER(smtp) avant MAILER(uucp) dans votre fichier .mc.


Adresses e-mail

L'adresse e-mail contient le nom du destinataire et le système auquel est distribué le message électronique. Lorsque vous administrez un petit système de messagerie qui n'utilise pas de service de noms, l'adressage du courrier est facile. Les noms de connexion permettant d'identifier de manière unique les utilisateurs. La complexité apparaît si vous administrez un système de messagerie qui a plus d'un système doté de boîtes à lettres ou qui a un ou plusieurs domaines. Une complexité supplémentaire peut être générée si vous avez une connexion de messagerie UUCP (ou d'autres) vers des serveurs en dehors de votre réseau. Les informations contenues dans les sections suivantes peuvent vous aider à comprendre les composantes et les complexités d'une adresse e-mail.

Domaines et sous-domaines

L'adressage de courrier utilise les domaines. Un domaine est une structure de répertoires pour le nommage d'adresses réseau. Un domaine peut avoir un ou plusieurs sous-domaines. Le domaine et les sous-domaines d'une adresse peuvent être comparés à la hiérarchie d'un système de fichiers. Tout comme un sous-répertoire est considéré comme étant à l'intérieur du répertoire au-dessus de lui, chaque sous-domaine d'une adresse e-mail est considéré comme étant à l'intérieur de l'emplacement situé à sa droite.

Le tableau suivant montre quelques domaines supérieurs.

Tableau 14-7 Domaines supérieurs

Domaine
Description
com
Sites commerciaux
edu
Sites éducatifs
gov
Administration gouvernementale des Etats-Unis
mil
Administration militaire des Etats-Unis
net
Organisations en réseau
org
Autres organismes à but non lucratif

Les domaines sont sensibles à la casse. Vous pouvez utiliser sans risque d'erreur des lettres majuscules, minuscules ou majuscules et minuscules dans la partie domaine d'une adresse.

Nom de domaine de service de noms et nom de domaine de messagerie

Lorsque vous travaillez avec des noms de domaine de service de noms et des noms de domaine de messagerie, n'oubliez pas les points suivants.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Interactions de sendmail avec des services de noms.

Format standard des adresses e-mail

En règle générale, une adresse e-mail a le format suivant. Pour de plus amples détails, reportez-vous à la section Adresses e-mail à acheminement indépendant.

user@subdomain. ... .subdomain2.subdomain1.top-level-domain

La partie de l'adresse située à gauche du signe @ est l'adresse locale. L'adresse locale peut contenir les éléments suivants.


Remarque - Le logiciel de messagerie récepteur est chargé de déterminer ce que signifie la partie locale de l'adresse. Pour plus d'informations sur les logiciels de messagerie, reportez-vous à la section Logiciels de messagerie et sendmail.


La partie de l'adresse située à droite du signe @ indique les niveaux de domaine où réside l'adresse locale. Un point sépare chaque sous-domaine. La partie domaine de l'adresse peut être une organisation, une zone physique ou une région géographique. En outre, l'ordre des informations sur le domaine est hiérarchique, de sorte que plus le sous-domaine est local, plus il est proche du signe @.

Adresses e-mail à acheminement indépendant

Les adresses e-mail peuvent être acheminées de manière indépendante. L'adressage à acheminement indépendant requiert de l'expéditeur d'un message électronique qu'il spécifie le nom du destinataire et la destination finale. Un réseau haute vitesse, tel qu'Internet, utilise des adresses à acheminement indépendant. Ces adresses peuvent présenter le format suivant.

user@host.domain

Les adresses à acheminement indépendant pour les connexions UUCP peuvent présenter le format d'adresse suivant.

host.domain!user

La popularité croissante du schéma de nommage de domaine hiérarchique pour les ordinateurs rend l'utilisation d'adresses à acheminement indépendant de plus en plus courante. En fait, l'adresse à acheminement indépendant la plus courante omet le nom d'hôte et s'appuie sur le service de noms de domaine pour identifier correctement la destination finale du message électronique.

user@domain

Les adresses à acheminement indépendant sont d'abord lues en recherchant le signe @. La hiérarchie de domaines est ensuite lue de la droite (le niveau le plus élevé) vers la gauche (la partie la plus spécifique de l'adresse située à droite du signe @).

Fichiers de boîte à lettres

Une boîte à lettres est un fichier qui est la destination finale des messages électroniques. Le nom de la boîte à lettres peut être le nom d'utilisateur ou l'identité d'une fonction spécifique, telle que l'administrateur du courrier. Les boîtes à lettres se trouvent dans le fichier /var/mail/ username, qui peut exister sur le système local de l'utilisateur ou sur un serveur de courrier distant. Dans l'un ou l'autre cas, la boîte à lettres se trouve sur le système sur lequel le courrier est distribué.

Le courrier doit toujours être distribué à un système de fichiers local afin que l'agent utilisateur puisse extraire le courrier à partir d'un spool de messages et le stocker facilement dans la boîte à lettres locale. N'utilisez pas des systèmes de fichiers montés via NFS comme destination pour la boîte à lettres d'un utilisateur. Plus précisément, ne dirigez pas le courrier à un client de messagerie qui monte le système de fichiers /var/mail à partir d'un serveur distant. Le courrier de l'utilisateur, dans cet exemple, doit être adressé au serveur de courrier et non au nom d'hôte du client. Les systèmes de fichiers montés via NFS peuvent entraîner des problèmes de gestion et de distribution du courrier.

Le fichier /etc/mail/aliases et les services de noms tels que NIS fournissent des mécanismes pour la création d'alias pour les adresses e-mail. Par conséquent, les utilisateurs n'ont pas besoin de connaître précisément le nom local de la boîte à lettres d'un utilisateur.

Le tableau suivant présente les conventions de nommage habituelles pour des boîtes à lettres spécialisées.

Tableau 14-8 Conventions pour le format des noms de boîtes à lettres

Format
Description
nom-d'utilisateur
Les noms d'utilisateur sont souvent les mêmes que les noms de boîtes à lettres.
Prénom. Nom Prénom_ Nom Première-initiale. Nom Première-initiale_ Nom
Les noms d'utilisateur peuvent être identifiés en tant que noms complets avec un point (ou un trait de soulignement) qui sépare le nom et prénom. Vous pouvez aussi identifier les noms d'utilisateur par la première initiale avec un point (ou un trait de soulignement) qui sépare l'initiale et le nom.
postmaster
Les utilisateurs peuvent envoyer des questions et soumettre des problèmes avec le système de messagerie à la boîte à lettres du postmaster. Chaque site et domaine doivent avoir une boîte à lettres d'postmaster.
MAILER-DAEMON
sendmail achemine automatiquement les messages adressés au MAILER-DEMON à l'administrateur du courrier.

nom-alias-request

Les noms qui se terminent par -request sont des adresses administratives pour les listes de distribution. Ces adresses doivent rediriger les messages à la personne qui gère la liste de distribution en question.

owner-nom-alias

Les noms qui commencent par owner- sont des adresses administratives pour les listes de distribution. Ces adresses doivent rediriger les messages à la personne qui gère les erreurs de messagerie.

owner-owner

Cet alias est utilisé lorsqu'aucun alias owner-nom-alias de réception des erreurs n'existe. Ces adresses doivent rediriger les messages à la personne qui gère les erreurs de messagerie. Cette adresse doit également être définie sur n'importe quel système qui gère un grand nombre d'alias.
Locale%Domaine
Le signe de pourcentage (%) indique une adresse locale qui est étendue lorsque le message arrive à destination. La plupart des systèmes de messagerie interprètent les noms de boîtes à lettres comportant des caractères % comme des adresses e-mail complètes. Le signe % est remplacé par un @, et le message est redirigé en conséquence. Bien que de nombreuses personnes utilisent la convention %, cette convention n'est pas une norme officielle. Cette convention est désignée comme le “hack de pourcentage”. Cette fonction est souvent utilisée pour aider à déboguer les problèmes de messagerie.

A partir de sendmail version 8, l'expéditeur d'enveloppes pour le courrier qui est envoyé à un alias de groupe a été modifié pour l'adresse qui est développée à partir de l'alias du propriétaire, le cas échéant. Cette modification permet aux erreurs de messagerie d'être envoyées au propriétaire d'alias, plutôt que d'être renvoyées à l'expéditeur. Grâce à cette modification, les utilisateurs remarquent que le message qui a été envoyé à un alias semble provenir du propriétaire d'alias, une fois distribué. Le format d'alias suivant permet de résoudre certains des problèmes associés à cette modification.

mygroup: :include:/pathname/mygroup.list
owner-mygroup: mygroup-request
mygroup-request: sandys, ignatz

Dans cet exemple, l'alias mygroup est l'alias de messagerie pour le groupe. L'alias owner-mygroup reçoit les messages d'erreur. L'alias mygroup-request doit être utilisé pour les demandes d'administration. Cette structure signifie que dans le courrier envoyé à l'alias mygroup, l'expéditeur d'enveloppes devient mygroup-request.

Alias de messagerie

Un alias est un nom alternatif. Pour le courrier, vous pouvez utiliser des alias pour assigner l'emplacement d'une boîte à lettres ou pour définir des listes de diffusion. Pour obtenir la liste des tâches, reportez-vous à la section Administration des fichiers d'alias de messagerie (liste des tâches) du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches). Vous pouvez également vous reporter à la section Fichiers d'alias de messagerie de ce chapitre.

Pour les sites de grande taille, l'alias de messagerie définit généralement l'emplacement d'une boîte à lettres. Fournir un alias de messagerie revient à fournir un numéro de pièce en tant que partie de l'adresse d'une personne travaillant dans une grande société qui occupe plusieurs salles. Si vous ne donnez pas le numéro de la salle, le courrier est distribué à une adresse centrale et un effort supplémentaire est nécessaire pour déterminer dans quelle partie du bâtiment le courrier doit être distribué. Par conséquent, la possibilité d'erreur augmente. Par exemple, si deux personnes nommées Kevin Smith travaillent dans le même bâtiment, un seul d'entre eux risque de recevoir le courrier. Pour corriger le problème, chaque Kevin Smith doit avoir un numéro de pièce ajouté à son adresse.

Utilisez des domaines et des adresses indépendantes de l'emplacement autant que possible lorsque vous créez des listes de diffusion. Afin d'améliorer la portabilité et la flexibilité des fichiers d'alias, rendez les entrées d'alias des listes de diffusion aussi génériques et indépendantes du système que possible. Par exemple, s'il existe un utilisateur nommé ignatz sur le système mars du domaine example.com, créez l'alias ignatz@example au lieu de ignatz@mars. Si l'utilisateur ignatz change le nom de son système, mais demeure à l'intérieur du domaine example, il n'est pas nécessaire de mettre à jour les fichiers d'alias pour refléter le changement dans le nom du système.

Lorsque vous créez des entrées d'alias, entrez un alias par ligne. Vous devez n'avoir qu'une seule entrée qui contient le nom du système de l'utilisateur. Par exemple, vous pouvez créer les entrées suivantes pour l'utilisateur ignatz.

ignatz: iggy.ignatz
iggyi: iggy.ignatz
iggy.ignatz: ignatz@mars

Vous pouvez créer un alias pour les noms ou domaines locaux. Par exemple, l'utilisateur fred, qui a une boîte à lettres sur le système mars et se trouve dans le domaine planets , pourrait avoir une l'entrée suivante dans la carte d'alias NIS.

fred: fred@planets

Lorsque vous créez des listes de diffusion incluant les utilisateurs en dehors de votre domaine, créez l'alias avec le nom d'utilisateur et le nom du domaine. Par exemple, si un utilisateur nommé smallberries sur le système privet du domaine example.com, créez l'alias smallberries@example.com. L'adresse e-mail de l'expéditeur est maintenant automatiquement convertie en un nom de domaine complet lorsque le courrier sort du domaine de l'utilisateur.

La liste suivante décrit les méthodes de création et d'administration des fichiers d'alias de messagerie.

Composants matériels

Vous pouvez fournir les trois éléments requis pour la configuration de la messagerie dans le même système ou demander aux différents systèmes d'apporter ces éléments.

Lorsque les utilisateurs doivent communiquer avec des réseaux en dehors de votre domaine, vous devez également ajouter un quatrième élément, une passerelle de messagerie. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Passerelle de messagerie. Les sections suivantes décrivent chaque composant matériel.

Hôte de messagerie

Un hôte de messagerie est la machine que vous désignez en tant que machine de messagerie principale sur votre réseau. Un hôte de messagerie correspond à la machine vers laquelle les autres systèmes du site transfèrent le courrier qui ne peut pas être distribué. Vous pouvez désigner un système en tant qu'hôte de messagerie dans la base de données hosts en ajoutant le mot mailhost à droite de l'adresse IP dans le fichier/etc/hosts local. Alternativement, vous pouvez ajouter de la même façon le mot mailhost au fichier d'hôtes dans le service de noms. Pour obtenir des informations détaillées sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'un hôte de messagerie du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Un bon candidat pour un hôte de messagerie est un système qui est configuré en tant que routeur reliant votre réseau au réseau Internet mondial. Pour plus d'informations, reportez-vous au Chapitre 15, Solaris PPP 4.0 (Présentation) , au Chapitre 24, UUCP (présentation) et à la section Configuration d’un routeur IPv4 du manuel Administration d’Oracle Solaris : Services IP. Si aucun système de votre réseau local n'a de modem, désignez un système en tant qu'hôte de messagerie.

Certains sites utilisent des machines autonomes qui ne sont pas en réseau selon une configuration de partage du temps. Plus précisément, la machine indépendante sert des terminaux qui sont reliés à ses ports série. Vous pouvez paramétrer le courrier électronique pour cette configuration en désignant le système autonome en tant qu'hôte de messagerie d'un réseau à système unique. La section Présentation des composants matériels du Chapitre 12, Services de messagerie (présentation) fournit un chiffre qui montre une configuration de messagerie typique.

Serveur de courrier

Une boîte à lettres est un fichier unique contenant le courrier pour un utilisateur donné. Le courrier est distribué au système sur lequel la boîte à lettres de l'utilisateur réside, ce peut être sur une machine locale ou sur un serveur distant. Un serveur de courrier est un système qui gère les boîtes à lettres des utilisateurs dans leur répertoire /var/mail. Pour obtenir des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'un serveur de courrier du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Le serveur de courrier achemine tous les messages provenant d'un client. Lorsqu'un client envoie un message, le serveur de courrier place ce message dans une file d'attente pour sa distribution. Une fois le message placé dans la file d'attente, un utilisateur peut réinitialiser ou arrêter le client sans perdre ces messages. Lorsque le destinataire reçoit un courrier provenant d'un client, le chemin dans la ligne From du message contient le nom du serveur de courrier. Si le destinataire répond, la réponse est envoyée à la boîte à lettres de l'utilisateur. De bons candidats pour les serveurs de courrier sont des systèmes qui fournissent un répertoire personnel pour les utilisateurs ou les systèmes sauvegardés régulièrement.

Si le serveur de courrier n'est pas le système local de l'utilisateur, les utilisateurs présents dans des configurations utilisant le logiciel NFS peuvent monter le répertoire /var/mail en utilisant le fichier /etc/vfstab, s'ils bénéficient d'un accès root. Dans le cas contraire, les utilisateurs peuvent utiliser l'agent de montage automatique. Si la prise en charge de NFS n'est pas disponible, les utilisateurs peuvent se connecter au serveur pour lire leur courrier.

Si les utilisateurs de votre réseau envoient d'autres types de courrier, tels que des fichiers audio ou des fichiers issus de systèmes de publication assistée par ordinateur, vous devez allouer plus d'espace aux boîtes à lettres sur le serveur de courrier.

L'établissement d'un serveur de courrier pour toutes les boîtes à lettres simplifie votre processus de sauvegarde. Les sauvegardes peuvent être difficiles à effectuer lorsque le courrier est réparti sur de nombreux systèmes. L'inconvénient de stocker plusieurs boîtes à lettres sur un seul serveur est que le serveur peut constituer un point d'échec unique pour de nombreux utilisateurs. Cependant, les avantages de l'apport de sauvegardes sûres justifient le risque.

Client de messagerie

Un client de messagerie est un utilisateur de services de messagerie doté d'une boîte à lettres sur un serveur de courrier. En outre, le client de messagerie possède un alias de messagerie dans le fichier /etc/mail/aliases qui pointe vers l'emplacement de la boîte à lettres. Pour obtenir des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'un client de messagerie du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).

Passerelle de messagerie

La passerelle de messagerie est une machine qui gère les connexions entre des réseaux qui exécutent différents protocoles de communication ou les communications entre divers réseaux utilisant le même protocole. Par exemple, une passerelle de messagerie peut connecter un réseau TCP/IP à un réseau qui exécute une suite de protocoles SNA (Systems Network Architecture).

La passerelle de messagerie la plus simple à configurer est celle qui relie deux réseaux utilisant le même protocole ou logiciel de messagerie. Ce système gère le courrier portant une adresse dont sendmail ne parvient pas à trouver un destinataire dans votre domaine. Si une passerelle de messagerie existe, sendmail l'utilise pour envoyer et recevoir du courrier en dehors de votre domaine.

Vous pouvez configurer une passerelle de messagerie entre deux réseaux qui utilisent des logiciels de messagerie différents, comme le montre la figure suivante. Pour prendre en charge cette configuration, vous devez personnaliser le fichier sendmail.cf sur le système de passerelle de messagerie, qui peut s'avérer une tâche difficile et fastidieuse.

Figure 14-1 Passerelle entre différents protocoles de communication

image:Le diagramme présente deux passerelles de messagerie qui utilisent des logiciels de messagerie différents.

Si vous disposez d'une machine qui fournit des connexions à Internet, vous pouvez la configurer en tant que passerelle de messagerie. Examinez attentivement les besoins en sécurité pour votre site avant de configurer une passerelle de messagerie. Vous devrez peut-être créer une passerelle pare-feu entre le réseau de votre entreprise et d'autres réseaux, et configurer cette passerelle en tant que passerelle de messagerie. Pour obtenir des informations sur les tâches, reportez-vous à la section Configuration d'une passerelle de messagerie du Chapitre 13, Services de messagerie (tâches).