JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Fichiers NFS

Fichier /etc/default/le

Fichier /etc/nfs/nfslog.conf

Démons NFS

Démon automountd

Démon lockd

Démon mountd

Démon nfs4cbd

Démon nfsd

Démon nfslogd

Démon nfsmapid

Fichiers de configuration et nfsmapid

Règles de priorité

nfsmapid et enregistrements DNS TXT

Vérification du domaine de la version 4 de NFS

Configuration du domaine par défaut de la version 4 de NFS

Informations complémentaires sur nfsmapid

Démon reparsed

Démon statd

Commandes NFS

Commande automount

clear_locks, commande

Commande fsstat

Commande mount

Options mount pour les systèmes de fichiers NFS

Utilisation de la commande mount

Commande umount

Commande mountall

Commande umountall

Commande sharectl

Sous-commande set

Sous-commande get

Sous-commande status

Commande share

Options share non spécifiques aux systèmes de fichiers

Options share spécifiques à NFS

Définition des listes d'accès avec la commande share

Commande unshare

Commande shareall

Commande unshareall

Commande showmount

Commande setmnt

Commande nfsref

Commandes pour le dépannage des problèmes liés à NFS

Commande nfsstat

Commande pstack

Commande rpcinfo

Commande snoop

Commande truss

NFS sur RDMA

Fonctionnement du service NFS

Négociation de version dans NFS

Fonctionnalités de la version 4 de NFS

Annulation et rétablissement du partage d'un système de fichiers dans la version 4 de NFS

Espace de noms du système de fichiers dans la version 4 de NFS

Identificateurs de fichiers volatile de la version 4 de NFS

Récupération d'un client dans la version 4 de NFS

Prise en charge du partage OPEN dans la version 4 de NFS

Délégation dans la version 4 de NFS

Listes de contrôle d'accès (ACL) et nfsmapid dans la version 4 de NFS

Négociation UDP et TCP

Négociation de la taille de transfert de fichiers

Montage des systèmes de fichiers

Effets de l'option -public et des URL NFS lors du montage

Basculement côté client

Terminologie du basculement

Qu'est-ce qu'un système de fichiers répliqué ?

Basculement et verrouillage NFS

Basculement côté client dans la version 4 de NFS

Fichiers volumineux

Fonctionnement de la journalisation du serveur NFS

Fonctionnement du service WebNFS

Fonctionnement de la négociation de sécurité WebNFS

Restrictions WebNFS liées à l'utilisation de navigateur Web

Système NFS sécurisé

RPC sécurisé

Authentification DH

Authentification KERB

Utilisation du RPC sécurisé avec NFS

Fonctionnement des montages miroir

Cas d'utilisation des montages miroir

Montage d'un système de fichiers à l'aide de montages miroir

Démontage d'un système de fichiers recourant à des montages miroir

Fonctionnement des références NFS

Cas d'utilisation des références NFS

Création d'une référence NFS

Suppression d'une référence NFS

Mappes Autofs

Mappe principale Autofs

Point de montage /home

Point de montage /net

Point de montage /nfs4

Mappe directe Autofs

Point de montage /-

Mappe indirecte Autofs

Fonctionnement d'Autofs

Fonctionnement de la navigation par Autofs dans le réseau (mappes)

Démarrage du processus de navigation par autofs (mappe principale)

Processus de montage Autofs

Montage autofs simple

Montage hiérarchique

Démontage autofs

Méthode de sélection par Autofs des fichiers en lecture seule les plus proches pour les clients (plusieurs emplacements)

Autofs et pondération

Variables d'une entrée de mappe Autofs

Mappes faisant référence à d'autres mappes

Mappes Autofs exécutables

Modification de la navigation du réseau par Autofs (modification des mappes)

Comportement par défaut d'Autofs avec les services de noms

Référence Autofs

Autofs et les métacaractères

Esperluette (&)

Astérisque (*)

Autofs et caractères spéciaux

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

NFS sur RDMA

A partir de la version Oracle Solaris 11, le transport par défaut pour NFS est le protocole RDMA (Remote Direct Memory Access), une technologie de transfert de données mémoire-à-mémoire sur les réseaux à haut débit. Plus précisément, RDMA fournit un transfert de données distantes directement vers et depuis la mémoire sans intervention de CPU. RDMA fournit également le placement direct de données, ce qui élimine les copie des données, ainsi que toute intervention supplémentaire de la CPU. Par conséquent, RDMA soulage non seulement la CPU de l'hôte, mais réduit également les conflits d'utilisation pour la mémoire de l'hôte et les bus d'E/S. Pour offrir cette possibilité, RDMA combine la structure d'interconnexion d'E/S de technologie InfiniBand sur les plates-formes SPARC avec le système d'exploitation Oracle Solaris. La figure ci-après représente la relation de RDMA avec d'autres protocoles, tels que UDP et TCP.

Figure 6-1 Relation de RDMA avec d'autres protocoles

image:Ce graphique représente la relation de RDMA avec d'autres protocoles.

Comme RDMA est le protocole de transport par défaut pour NFS, aucune option share ou mount particulière n'est nécessaire pour utiliser RDMA sur un client ou un serveur. Les mappes existantes de l'agent de montage automatique, vfstab et dfstab, fonctionnent avec le transport RDMA. Les montages NFS sur le transport RDMA se produisent de manière transparente lorsqu'il existe une connectivité InfiniBand sur les plates-formes SPARC entre le client et le serveur. Si le transport RDMA n'est pas disponible à la fois sur le client et le serveur, le dispositif de transport TCP est le utilisé, suivi par UDP si TCP n'est pas disponible. Notez, cependant, que si vous utilisez l'option de montage proto=rdma, les montages NFS sont forcés d'utiliser RDMA uniquement.

Pour spécifier la seule utilisation de TCP et d'UDP, vous pouvez utiliser l'option proto=tcp/udp mount. Cette option désactive RDMA sur un client NFS. Pour plus d'informations sur les options de montage NFS, reportez-vous à la page de manuel mount_nfs(1M) et à Commande mount.


Remarque - RDMA pour InfiniBand utilise le format d'adressage IP et l'infrastructure de recherche par adresse IP pour spécifier les pairs. Cependant, comme RDMA est une pile de protocole distincte, il n'implémente pas totalement toutes les sémantiques d'IP. Par exemple, RDMA n'utilise pas l'adressage IP pour communiquer avec ses pairs. Par conséquent, RDMA peut contourner les configurations de différentes stratégies de sécurité basées sur des adresses IP. Cependant, les stratégies d'administration NFS et RPC, telles que les restrictions mount et le RPC sécurisé, ne sont pas contournées.