JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Administration d'Oracle Solaris : Services réseau     Oracle Solaris 11 Information Library (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Sujets relatifs aux services réseau

1.  Service réseau (présentation)

2.  Gestion des serveurs cache Web

3.  Services d'horodatage

Partie II Accès aux systèmes de fichiers réseau

4.  Gestion des systèmes de fichiers NFS (présentation)

5.  Administration de système de fichiers réseau (tâches)

6.  Accès aux systèmes de fichiers réseau (référence)

Fichiers NFS

Fichier /etc/default/le

Fichier /etc/nfs/nfslog.conf

Démons NFS

Démon automountd

Démon lockd

Démon mountd

Démon nfs4cbd

Démon nfsd

Démon nfslogd

Démon nfsmapid

Fichiers de configuration et nfsmapid

Règles de priorité

nfsmapid et enregistrements DNS TXT

Vérification du domaine de la version 4 de NFS

Configuration du domaine par défaut de la version 4 de NFS

Informations complémentaires sur nfsmapid

Démon reparsed

Démon statd

Commandes NFS

Commande automount

clear_locks, commande

Commande fsstat

Commande mount

Options mount pour les systèmes de fichiers NFS

Utilisation de la commande mount

Commande umount

Commande mountall

Commande umountall

Commande sharectl

Sous-commande set

Sous-commande get

Sous-commande status

Commande share

Options share non spécifiques aux systèmes de fichiers

Options share spécifiques à NFS

Définition des listes d'accès avec la commande share

Commande unshare

Commande shareall

Commande unshareall

Commande showmount

Commande setmnt

Commande nfsref

Commandes pour le dépannage des problèmes liés à NFS

Commande nfsstat

Commande pstack

Commande rpcinfo

Commande snoop

Commande truss

NFS sur RDMA

Fonctionnement du service NFS

Négociation de version dans NFS

Fonctionnalités de la version 4 de NFS

Annulation et rétablissement du partage d'un système de fichiers dans la version 4 de NFS

Espace de noms du système de fichiers dans la version 4 de NFS

Identificateurs de fichiers volatile de la version 4 de NFS

Récupération d'un client dans la version 4 de NFS

Prise en charge du partage OPEN dans la version 4 de NFS

Délégation dans la version 4 de NFS

Listes de contrôle d'accès (ACL) et nfsmapid dans la version 4 de NFS

Négociation UDP et TCP

Négociation de la taille de transfert de fichiers

Montage des systèmes de fichiers

Effets de l'option -public et des URL NFS lors du montage

Basculement côté client

Terminologie du basculement

Qu'est-ce qu'un système de fichiers répliqué ?

Basculement et verrouillage NFS

Basculement côté client dans la version 4 de NFS

Fichiers volumineux

Fonctionnement de la journalisation du serveur NFS

Fonctionnement du service WebNFS

Fonctionnement de la négociation de sécurité WebNFS

Restrictions WebNFS liées à l'utilisation de navigateur Web

Système NFS sécurisé

RPC sécurisé

Authentification DH

Authentification KERB

Utilisation du RPC sécurisé avec NFS

Fonctionnement des montages miroir

Cas d'utilisation des montages miroir

Montage d'un système de fichiers à l'aide de montages miroir

Démontage d'un système de fichiers recourant à des montages miroir

Fonctionnement des références NFS

Cas d'utilisation des références NFS

Création d'une référence NFS

Suppression d'une référence NFS

Mappes Autofs

Mappe principale Autofs

Point de montage /home

Point de montage /net

Point de montage /nfs4

Mappe directe Autofs

Point de montage /-

Mappe indirecte Autofs

Fonctionnement d'Autofs

Fonctionnement de la navigation par Autofs dans le réseau (mappes)

Démarrage du processus de navigation par autofs (mappe principale)

Processus de montage Autofs

Montage autofs simple

Montage hiérarchique

Démontage autofs

Méthode de sélection par Autofs des fichiers en lecture seule les plus proches pour les clients (plusieurs emplacements)

Autofs et pondération

Variables d'une entrée de mappe Autofs

Mappes faisant référence à d'autres mappes

Mappes Autofs exécutables

Modification de la navigation du réseau par Autofs (modification des mappes)

Comportement par défaut d'Autofs avec les services de noms

Référence Autofs

Autofs et les métacaractères

Esperluette (&)

Astérisque (*)

Autofs et caractères spéciaux

Partie III SLP

7.  SLP (présentation)

8.  Planification et activation de SLP (tâches)

9.  Administration de SLP (tâches)

10.  Intégration des services hérités

11.  SLP (références)

Partie IV Sujets relatifs aux services de messagerie

12.  Services de messagerie (présentation)

13.  Services de messagerie (tâches)

14.  Services de messagerie (référence)

Partie V Sujets relatifs à la mise en réseau série

15.  Solaris PPP 4.0 (Présentation)

16.  Planification de la liaison PPP (tâches)

17.  Configuration d'une liaison PPP commutée (tâches)

18.  Configuration d'une liaison PPP de ligne spécialisée (tâches)

19.  Paramétrage de l'authentification PPP (tâches)

20.  Configuration d'un tunnel PPPoE (tâches)

21.  Résolution des problèmes PPP courants (tâches)

22.  Solaris PPP 4.0 (Référence)

23.  Migration de Solaris PPP asynchrone à Solaris PPP 4.0 (tâches)

24.  UUCP (présentation)

25.  Administration du protocole UUCP (tâches)

26.  UUCP (référence)

Partie VI Utilisation de systèmes distants

27.  Utilisation de systèmes distants (présentation)

28.  Administration du serveur FTP (tâches)

29.  Accès aux systèmes distants (tâches)

Partie VII Sujets relatifs au contrôle des services réseau

30.  Contrôle des performances du réseau (tâches)

Glossaire

Index

Commandes pour le dépannage des problèmes liés à NFS

Ces commandes peuvent être utiles lors du dépannage de problèmes liés à NFS.

Commande nfsstat

Vous pouvez utiliser cette commande pour collecter des informations statistiques sur les connexion NFS et RPC. La syntaxe de la commande est indiquée ci-après.

nfsstat [ -cmnrsz ]

-c

Affiche des informations côté client

-m

Affiche les statistiques pour chaque système de fichiers monté NFS

-n

Indique que les informations NFS doivent être affichées sur le côté client et le côté serveur

-r

Affiche les statistiques RPC

-s

Affiche les informations côté serveur

-z

Spécifie que les statistiques doivent être définies sur zéro

En l'absence d'options spécifiées sur la ligne de commande, les options -cnrs utilisées.

La collecte des statistiques côté serveur peut être importante pour le débogage de problèmes lorsqu'un nouveau logiciel ou du nouveau matériel est ajouté à l'environnement informatique. L'exécution de cette commande au moins une fois par semaine et le stockage des chiffres donnent un bon historique des performances précédents.

Reportez-vous à l'exemple ci-dessous :

# nfsstat -s

Server rpc:
Connection oriented:
calls      badcalls   nullrecv   badlen     xdrcall    dupchecks  dupreqs    
719949194  0          0          0          0          58478624   33         
Connectionless:
calls      badcalls   nullrecv   badlen     xdrcall    dupchecks  dupreqs    
73753609   0          0          0          0          987278     7254       

Server NFSv2:
calls      badcalls   referrals  referlinks
25733      0          0          0

Server NFSv3:
calls      badcalls   referrals  referlinks
132880073  0          0          0

Server NFSv4:
calls      badcalls   referrals  referlinks
488884996  4          0          0
Version 2: (746607 calls)
null       getattr    setattr    root       lookup     readlink   read       
883 0%     60 0%      45 0%      0 0%       177446 23% 1489 0%    537366 71% 
wrcache    write      create     remove     rename     link       symlink    
0 0%       1105 0%    47 0%      59 0%      28 0%      10 0%      9 0%       
mkdir      rmdir      readdir    statfs     
26 0%      0 0%       27926 3%   108 0%     
Version 3: (728863853 calls)
null          getattr       setattr       lookup        access        
1365467 0%    496667075 68% 8864191 1%    66510206 9%   19131659 2%   
readlink      read          write         create        mkdir         
414705 0%     80123469 10%  18740690 2%   4135195 0%    327059 0%     
symlink       mknod         remove        rmdir         rename        
101415 0%     9605 0%       6533288 0%    111810 0%     366267 0%     
link          readdir       readdirplus   fsstat        fsinfo        
2572965 0%    519346 0%     2726631 0%    13320640 1%   60161 0%      
pathconf      commit        
13181 0%      6248828 0%    
Version 4: (54871870 calls)
null                compound            
266963 0%           54604907 99%        
Version 4: (167573814 operations)
reserved            access              close               commit              
0 0%                2663957 1%          2692328 1%          1166001 0%          
create              delegpurge          delegreturn         getattr             
167423 0%           0 0%                1802019 1%          26405254 15%        
getfh               link                lock                lockt               
11534581 6%         113212 0%           207723 0%           265 0%              
locku               lookup              lookupp             nverify             
230430 0%           11059722 6%         423514 0%           21386866 12%        
open                openattr            open_confirm        open_downgrade      
2835459 1%          4138 0%             18959 0%            3106 0%             
putfh               putpubfh            putrootfh           read                
52606920 31%        0 0%                35776 0%            4325432 2%          
readdir             readlink            remove              rename              
606651 0%           38043 0%            560797 0%           248990 0%           
renew               restorefh           savefh              secinfo             
2330092 1%          8711358 5%          11639329 6%         19384 0%            
setattr             setclientid         setclientid_confirm verify              
453126 0%           16349 0%            16356 0%            2484 0%             
write               release_lockowner   illegal             
3247770 1%          0 0%                0 0%                

Server nfs_acl:
Version 2: (694979 calls)
null        getacl      setacl      getattr     access      getxattrdir 
0 0%        42358 6%    0 0%        584553 84%  68068 9%    0 0%        
Version 3: (2465011 calls)
null        getacl      setacl      getxattrdir 
0 0%        1293312 52% 1131 0%     1170568 47% 

La liste précédente est un exemple de statistiques de serveur NFS. Les cinq premières lignes sont relatives à RPC et les autres lignes indiquent les activités NFS. Dans les deux ensembles de statistiques, le fait de connaître le nombre moyen de badcalls ou de calls et le nombre d'appels par semaine peut aider à identifier un problème. La valeur badcalls indique le nombre de mauvais messages à partir d'un client. Cette valeur peut indiquer des problèmes matériels pour le réseau.

Certaines des connexions génèrent des opérations d'écriture sur les disques. Une augmentation soudaine de ces statistiques peut indiquer un problème et doit être examinée. Pour les statistiques de la version 2 de NFS, les connexions à noter sont setattr, write, create, remove, rename , link, symlink, mkdir et rmdir. Pour les statistiques de la version 3 et de la version 4 de NFS, la valeur à surveiller est commit. Si le niveau d'opérations commit est élevé dans un serveur NFS, comparé à un autre serveur presque identique, vérifiez que les clients NFS ont suffisamment de mémoire. Le nombre d'opérations commit sur le serveur s'accroît lorsque les clients n'ont pas de ressources disponibles.

Commande pstack

Cette commande affiche un suivi de la pile pour chaque processus. La commande pstack doit être exécutée par le propriétaire du processus ou par root. Vous pouvez utiliser pstack pour déterminer l'endroit où un processus est bloqué. La seule option qui est autorisée avec cette commande est le PID du processus que vous souhaitez vérifier. Reportez-vous à la page de manuel proc(1).

L'exemple suivant vérifie que le processus nfsd est en cours d'exécution.

# /usr/bin/pgrep nfsd
243
# /usr/bin/pstack 243
243:    /usr/lib/nfs/nfsd -a 16
 ef675c04 poll     (24d50, 2, ffffffff)
 000115dc ???????? (24000, 132c4, 276d8, 1329c, 276d8, 0)
 00011390 main     (3, efffff14, 0, 0, ffffffff, 400) + 3c8
 00010fb0 _start   (0, 0, 0, 0, 0, 0) + 5c

L'exemple indique que le processus est en attente d'une nouvelle demande de connexion, ce qui constitue une réponse normale. Si la pile indique que le processus est toujours interrogé après une demande, le processus peut être bloqué. Suivez les instructions données dans Redémarrage des services NFS pour résoudre ce problème. Passez en revue les instructions dans Procédures de dépannage NFS pour vérifier que votre problème est un programme bloqué.

Commande rpcinfo

Cette commande génère des informations sur le service RPC qui est en cours d'exécution sur un système. Vous pouvez également utiliser cette commande pour modifier le service RPC. De nombreuses options sont disponibles avec cette commande. Reportez-vous à la page de manuel rpcinfo(1M). L'exemple suivant est un synopsis raccourci pour certaines des options que vous pouvez utiliser avec la commande.

rpcinfo [ -m | -s ] [ hostname ]

rpcinfo -T transport hostname [ nomprog ]

rpcinfo [ -t | -u ] [ hostname ] [ nomprog ]

-m

Affiche une table de statistiques des opérations rpcbind

-s

Affiche une liste concise de tous les programmes RPC enregistrés

-T

Affiche des informations sur les services qui utilisent des transports ou des protocoles spécifiques

-t

Teste les programmes RPC qui utilisent TCP

-u

Teste les programmes RPC qui utilisent UDP

transport

Sélectionne le transport ou le protocole pour les services

hostname

Sélectionne le nom d'hôte du serveur dont vous souhaitez obtenir des informations

nomprog

Sélectionne le programme RPC sur lequel rassembler des informations

Si aucune valeur n'est donnée pour hostname, le nom de l'hôte local est utilisé. Vous pouvez remplacer le numéro de programme RPC pour progname, mais de nombreux utilisateurs risquent de se souvenir du nom et pas du numéro. Vous pouvez utiliser l'option -p à la place de l'option -s sur les systèmes qui n'exécutent pas la version 3 du logiciel NFS.

Les données qui sont générés par cette commande peuvent inclure les éléments suivants :

L'exemple suivant regroupe les informations concernant les services RPC qui sont en cours d'exécution sur un serveur. Le texte qui est générée par la commande est filtrée par la commande sort pour rendre la sortie plus lisible. Plusieurs lignes dans lesquelles figurent les services RPC ont été supprimés de l'exemple.

% rpcinfo -s bee |sort -n
   program version(s) netid(s)                         service     owner
    100000  2,3,4     udp6,tcp6,udp,tcp,ticlts,ticotsord,ticots portmapper  superuser
    100001  4,3,2     udp6,udp,ticlts                  rstatd      superuser
    100003  4,3,2     tcp,udp,tcp6,udp6                nfs         1
    100005  3,2,1     ticots,ticotsord,tcp,tcp6,ticlts,udp,udp6 mountd      superuser
    100007  1,2,3     ticots,ticotsord,ticlts,tcp,udp,tcp6,udp6 ypbind      1
    100011  1         udp6,udp,ticlts                  rquotad     superuser
    100021  4,3,2,1   tcp,udp,tcp6,udp6                nlockmgr    1
    100024  1         ticots,ticotsord,ticlts,tcp,udp,tcp6,udp6 status      superuser
    100068  5,4,3,2   ticlts                           -           superuser
    100083  1         ticotsord                        -           superuser
    100133  1         ticots,ticotsord,ticlts,tcp,udp,tcp6,udp6 -           superuser
    100134  1         ticotsord                        -           superuser
    100155  1         ticotsord                        smserverd   superuser
    100169  1         ticots,ticotsord,ticlts          -           superuser
    100227  3,2       tcp,udp,tcp6,udp6                nfs_acl     1
    100234  1         ticotsord                        -           superuser
    390113  1         tcp                              -           superuser
    390435  1         tcp                              -           superuser
    390436  1         tcp                              -           superuser
1073741824  1         tcp,tcp6                         -           1

Les deux exemples suivants montrent comment collecter des informations sur un service RPC en sélectionnant un transport donné sur un serveur. Le premier exemple vérifie le service mountd qui est en cours d'exécution sur TCP. Le deuxième exemple vérifie le service NFS qui est en cours d'exécution sur UDP.

% rpcinfo -t bee mountd
program 100005 version 1 ready and waiting
program 100005 version 2 ready and waiting
program 100005 version 3 ready and waiting
% rpcinfo -u bee nfs
program 100003 version 2 ready and waiting
program 100003 version 3 ready and waiting

Commande snoop

Cette commande est souvent utilisée pour surveiller les paquets sur le réseau. La commande snoop doit être exécutée en tant que root. L'utilisation de cette commande est un bon moyen de s'assurer que le matériel réseau fonctionne à la fois sur le client et le serveur. De nombreuses options sont disponibles. Reportez-vous à la page de manuel snoop(1M). Un synopsis raccourci de la commande est indiqué ci-après :

snoop [ -d device ] [ -o filename ] [ host hotname ]

-d device

Spécifie l'interface du réseau local

-o filename

Stocke tous les paquets capturés dans le fichier nommé

hostname

Affiche les paquets destinés à et à partir d'un hôte spécifique uniquement

L'option -d device est utile sur les serveurs qui ont plusieurs interfaces réseau. Vous pouvez utiliser de nombreuses expressions autres que la définition de l'hôte. Une combinaison d'expressions de commande avec grep génère souvent des données suffisamment spécifiques pour être utiles.

Lors d'un dépannage, assurez-vous que les paquets vont de et vers l'hôte concerné. Recherchez également les messages d'erreur. L'enregistrement des paquets dans un fichier peut simplifier l'examen des données.

Commande truss

Vous pouvez utiliser cette commande pour vérifier si un processus est bloqué. La commande truss doit être exécutée par le propriétaire du processus ou par root. Vous pouvez utiliser plusieurs options avec cette commande. Reportez-vous à la page de manuel truss(1). Une syntaxe abrégée de la commande est indiquée ci-après.

truss [ -t syscall ] -p pid

-t syscall

Sélectionne les appels système à tracer

-p pid

Indique le PID du processus à tracer

Le syscall peut être une liste séparée par des virgules des appels système devant faire l'objet d'un suivi. En outre, si syscall commence par un !, les appels système répertoriés sont exclus de la trace.

Cet exemple montre que le processus est en attente pour une autre demande de connexion à partir d'un nouveau client.

# /usr/bin/truss -p 243
poll(0x00024D50, 2, -1)         (sleeping...)

L'exemple précédent montre une réponse normale. Si la réponse ne change pas après l'établissement d'une nouvelle demande de connexion, le processus est bloqué. Suivez les instructions données dans Redémarrage des services NFS pour corriger le programme bloqué. Passez en revue les instructions dans Procédures de dépannage NFS pour vérifier que votre problème est un programme bloqué.