JavaScript is required to for searching.
Ignorer les liens de navigation
Quitter l'aperu
Guide d'administration d'Oracle VM Server for SPARC 2.2     Oracle VM Server for SPARC (Fran├žais)
search filter icon
search icon

Informations document

Préface

Partie I Logiciel Oracle VM Server for SPARC .2.2

1.  Présentation du logiciel Oracle VM Server for SPARC

2.  Installation et activation du logiciel

3.  Sécurité d'Oracle VM Server for SPARC

4.  Configuration des services et du domaine de contrôle

5.  Configuration des domaines invités

6.  Configuration des domaines d'E/S

7.  Utilisation des disques virtuels

8.  Utilisation des réseaux virtuels

Introduction au réseau virtuel

Présentation de la gestion de réseau dans Oracle Solaris 10

Présentation de la gestion de réseau dans Oracle Solaris 11

Commutateur virtuel

Périphérique réseau virtuel

Canaux LDC inter-Vnet

Identificateur de périphérique virtuel et nom d'interface réseau

Procédure d'identification du nom de l'interface réseau du SE Oracle Solaris

Assignation automatique et manuelle des adresses MAC

Plage d'adresses MAC assignées à Logical Domains

Algorithme d'assignation automatique

Détection des adresses MAC en doublon

Adresses MAC libérées

Utilisation des adaptateurs réseau avec Logical Domains

Procédure de détermination de la compatibilité GLDv3 d'un adaptateur réseau (Oracle Solaris 10)

Configuration d'un commutateur virtuel et du domaine de service pour NAT et le routage

Configuration de NAT sur un système Oracle Solaris 10

Procédure de configuration d'un commutateur virtuel pour fournir une connectivité externe aux domaines (Oracle Solaris 10)

Configuration de NAT sur un système Oracle Solaris 11

Procédure de configuration d'un commutateur virtuel pour fournir une connectivité externe aux domaines (Oracle Solaris 11)

Configuration d'IPMP dans un environnement Logical Domains

Configuration des périphériques de réseau virtuel dans un groupe IPMP dans un domaine

Configuration et utilisation d'IPMP dans le domaine de service

Utilisation de l'IPMP basé sur liaison dans la mise en réseau virtuelle de Logical Domains

Procédure de configuration des mises à jour de l'état de liaison physique

Configuration et utilisation d'IPMP dans les versions antérieures à Logical Domains 1.3

Configuration d'IPMP dans le domaine invité

Configuration d'IPMP dans le domaine de service

Utilisation du balisage VLAN

ID du VLAN du port (PVID)

ID de VLAN (VID)

Procédure d'assignation de VLAN à un commutateur virtuel et à un périphérique réseau virtuel

Procédure d'installation d'un domaine invité lorsque le serveur d'installation fait partie d'un VLAN

Utilisation des E/S hybrides NIU

Procédure de configuration d'un commutateur virtuel avec un périphérique réseau NIU

Procédure d'activation du mode hybride

Procédure de désactivation du mode hybride

Utilisation du groupement de liens avec un commutateur virtuel

Configuration de trames géantes

Procédure de configuration du réseau virtuel et des périphériques de commutateur virtuels pour l'utilisation de trames géantes

Compatibilité avec des versions antérieures (ne connaissant pas les trames géantes) des pilotes vnet et vsw (Oracle Solaris 10)

Différences liées aux fonctions de gestion réseau d'Oracle Solaris 11

9.  Migration des domaines

10.  Gestion des ressources

11.  Gestion des configurations de domaine

12.  Réalisation d'autres tâches d'administration

Partie II Logiciel Oracle VM Server for SPARC facultatif

13.  Outil de conversion physique-à-virtuel Oracle VM Server for SPARC

14.  Assistant de configuration d'Oracle VM Server for SPARC (Oracle Solaris 10)

15.  Utilisation du logiciel MIB (Management Information Base ) Oracle VM Server for SPARC

16.  Recherche de Logical Domains Manager

17.  Utilisation de l'interface XML avec Logical Domains Manager

Glossaire

Index

Utilisation du groupement de liens avec un commutateur virtuel

Il est possible de configurer un commutateur virtuel de manière à ce qu'il utilise un groupement de liens. Un groupement de liens est utilisé comme périphérique réseau du commutateur virtuel pour se connecter à un réseau physique. Cette configuration permet au commutateur virtuel d'optimiser les fonctions fournies par la norme de groupement de liaisons IEEE 802.3ad. De telles fonctions comprennent une bande passante accrue, un équilibrage de la charge et un basculement. Pour plus d'informations sur la procédure de configuration du groupement de liaisons, reportez-vous au Guía de administración del sistema: servicios IP.

Après avoir créé un groupement de liens, vous pouvez l'assigner à un commutateur virtuel. La réalisation de cette assignation est semblable à l'assignation d'un périphérique réseau physique à un commutateur virtuel. Utilisez la commande ldm add-vswitch ou ldm set-vswitch pour définir la propriété net-dev.

Lorsque le groupement de liens est assigné au commutateur virtuel, le trafic de et vers le réseau physique s'écoule au travers du groupement. Tout équilibrage de charge ou basculement nécessaire est traité de manière transparente par le cadre de groupement sous-jacent. Le groupement de liens est complètement transparent aux périphériques du réseau virtuel (vnet) qui se trouvent sur les domaines invités et sont liés à un commutateur virtuel utilisant un groupement.


Remarque - Vous ne pouvez pas grouper des périphériques de réseau virtuel (vnet et vsw) dan un groupement de liens.


Vous pouvez créer et utiliser le commutateur virtuel configuré pour utiliser un groupement de liens dans le domaine de service. Reportez-vous à la section Procédure de configuration du commutateur virtuel en tant qu'interface primary.

La figure suivante représente un commutateur virtuel configuré pour utiliser un groupement aggr1 sur les interfaces physiques nxge0 et nxge1.

Figure 8-12 Configuration d'un commutateur virtuel pour utiliser un groupement de liens

image:Le schéma montre comment configurer un commutateur virtuel pour utiliser un groupement de liens comme décrit dans le texte.

Remarque - La Figure 8-12 présente la configuration sur un système Oracle Solaris 10. Pour un système Oracle Solaris 11, seuls les noms des interfaces sont modifiés et remplacés par des noms génériques tels que net0 et net1 respectivement pour nxge0 et nxge1.